AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782351781128
240 pages
Éditeur : Gallmeister (02/06/2016)
3.55/5   50 notes
Résumé :
Je m’appelle Gina Moretti, mais vous me connaissez probablement mieux sous le nom d’Angel Dare. Vous en faites pas, je n’en parlerai à personne. J’ai tourné mon premier film X à l’âge de vingt ans, même si à l’époque, j’avais menti devant la caméra et prétendu en avoir dix-huit. Mais contrairement à bon nombre de filles avec lesquelles j’ai bossé, j’ai été assez maligne pour raccrocher. Le problème, c’est qu’à l’instar d’un catcheur ou d’un voleur de bijoux, je me s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
3,55

sur 50 notes
5
2 avis
4
14 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
2 avis

Crossroads
  07 mars 2018
Des shots, on en a tous éclusé.
Des money shot, moins sûr.
Dans le jargon du X, rien à voir avec le dernier iPhone qui vous nique direct votre PEL et en même temps j'ai envie de dire tant mieux au regard des neuf premiers qui, désormais, prennent la poussière dans la vieille armoire de tatie Refesse, un money shot constitue le point culminant d'un film porno, la scène d'anthologie, le sujet incontournable à la machine à café du presbytère voisin.
Garçon ! Un money shot pour la 69, c'est bibi qui régale !
Angel Dare ou l'art insolite de passer de directrice d'agence de mannequin de luxe à visiteuse privilégiée de coffres de bagnoles en tous genres.
Une sombre histoire de mallette égarée, un plan cul qui tourne au vinaigre, c'est un début prometteur susceptible de vous abonner gratos à "Grosses emmerdes à répétition fanzine".
Mais la coquinette a du répondant et ne s'appelle pas Dare pour rien.
Flanqué de Malloy, ancien flic aussi bourru que terriblement convaincant lorsqu'il s'agit de mettre les barres sur les I et les points sur les T, Angel va se casser le cul, encore diront certaines mauvaises langues un brin nostalgiques de sa grande époque sur grand écran, pour survivre au prix de sacrifices hier impensables.
Christa Faust a bossé dans les peep-show et fait son trou dans le milieu du X pendant près d'une décennie. Autant dire que le sujet, elle maîtrise.
J'imagine qu'elle y a mis pas mal d'elle dans le portrait d'Angel tout en nous gratifiant de sa vision toute personnelle d'une industrie censée vendre du rêve par paquets de dix. Qui vient de beugler lascivement: cm ?!!
Le pitch est anecdotique.
Il n'est qu'un prétexte, un subterfuge à grosses poursuites, gros flingues, gros macchabées.
Le ton est sec, nerveux, désabusé.
Le rythme endiablé, servi par un p'tit bout de femme qui ne s'en laisse pas compter.
Il décrit le glauquissime d'une industrie exclavagiste complètement gangrenée tout en essaimant quelques moments d'antologie savoureux.
Bienvenue à nanarland. En matière de pastiche, le milieu touche sa bille. La Planète des Seins et Fess'tival de Débutantes sont encore dans -presque- toutes les mémoires de cinéphiles avertis.
Autre sujet à gaudriole, les pseudos suggestifs censés valoriser l'atout maître de l'acteur au sommet de son art. Spéciale cacedédi à Marco Pilon et Sam Hammer qui, contrairement à son sobriquet, était, se murmurait-il dans les milieux autorisés, une vraie bite en bricolage.
Pourvoyeur d'un très honnête moment de détente, Money Shot ne restera cependant pas dans les annales.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          379
Gwen21
  05 juillet 2019
Ce roman noir n'est ni un polar ni un thriller mais un simple livre d'action, de la même manière qu'on tourne des films d'action à Hollywood. D'ailleurs le rythme et le scénario sont très cinématographiques et c'est tambours battants que s'enchaînent les rebondissements.
Gina, alias Angel Dare, ex-star du porno, dirige une agence d'actrices... de porno. Dans ce milieu plutôt particulier, les codes sont atypiques et pas franchement bienveillants. Toutefois, Angel tire son épingle du jeu et reste droite dans ses baskets, ou plutôt sur ses talons aiguilles. Cela n'empêchera pas sa petite entreprise de basculer le jour où des proxénètes imagineront qu'elle leur a piqué leur blé...
En choisissant ce roman par hasard, je recherchais avant tout un divertissement et une lecture sans prise de tête. Contrat parfaitement rempli. le style est fluide et malgré le caractère sulfureux du sujet, la narration reste très pudique et ça, ça m'a plu. Certes il est beaucoup question du sexe mercantile mais le roman n'est pas racoleur pour un sou. C'est surtout l'action qui est mise à l'honneur avec une violence sans outrance et une absence de manichéisme rafraîchissante.
Une lecture idéale pour l'été.

Challenge PLUMES FÉMININES 2019
Challenge MULTI-DÉFIS 2019
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
belette2911
  30 décembre 2016
Après les origines de la pédérastie, après les expressions du langage courant qui sont en fait toutes tendancieuses, après les dangers de la branlette, me voici dans le porno !
Enfin, en compagnie d'une ex-star du porno que ces messieurs connaissent bien : Angel Dare. Reconvertie depuis en directrice de société, mais toujours dans le milieu du porno, bien entendu.
Dans le porno un jour, dans le porno toujours… Sacré Angel Dare, va… Ces messieurs qui me lisent s'en souviennent encore, de sa filmographie !
Anybref ! Me voici donc en compagnie d'une ex-star du porno, on commençait pénard notre journée au bureau, je pensais lui demander quelques « trucs » et voilà qu'il nous est arrivé des bricoles, le genre d'emmerdes graves !
Notre journée s'est terminée dans le coffre d'une Honda Civic, et je vous le dis, c'est pas confortable ce genre de coffre ! Mais avant de se retrouver dans le coffre de la Honda Civic, on a morflé, je vous dit que ça !
Certes, l'ex-femme du porno, parfois rude, reste toujours courtoise, mais la vérité m'oblige à vous le dire : certains ont commencé à les lui briser… MENUES !
Alors voilà notre Angel qui s'en va en guerre… Elle a la haine, elle est vénère. Mais comment faire quand on seule face à tous et que l'on n'a pas la puissance de feu d'un croiseur ni des flingues de concours ?
Et bien, on commence par le début de la vengeance et comme disait l'autre, c'est jamais bon de laisser dormir les créances, et surtout de permettre au petit personnel de rêver.
Sauf qu'ici on s'attaque à du lourd et à du gros personnel… Et on n'a même pas une canon scié !
Si vous êtes puritain et que les mots « sexe, bite, s'astiquer le manche, se branler, baiser, chatte, forniquer… » vous font tomber en pâmoison tant ils vous écorchent vos oreilles de grenouille de bénitier, je vous en prie, passez votre chemin en vitesse, vous risqueriez d'attraper mal à votre vertu ou d'enfin vous dévergonder un peu…
Une écriture simple, pas celle d'un grand roman, avec une narratrice – Angel Dare – bourrée d'humour, qui nous fait partager ses pensées et ses souvenirs… On avale ce roman noir sensuel d'une traite, vidant tout d'un coup, jouant à la gorge profonde, tant il est bon à lire. Il coule dans la gorge d'Annie… (Pardon, je me laisse aller, là !).
Il y a de la verge dans les répliques… Oups, décidément ! Je voulais dire qu'il y avait de la verve dans les répliques, dans la narration, dans les aventures pas si tranquilles de notre Angel Dare qui s'est faite piéger comme une bleue, tout ça pour une bite. Ok, c'était une belle grosse bite… Propriété d'un beau mec, en plus, ce qui ne gâche rien… Mais c'était un fils de sa mère, le mec…
D'accord, ce ne sera pas LE roman noir de l'année, le scénario est basique et si la victime n'était pas une ancienne star du porno, le roman serait assurément moins drôle et moins intéressant. Tout le sel est dans son personnage principal et dans ce qu'elle nous raconte sur le milieu peu reluisant du monde du porno.
Sans oublier l'autre personnage principal, intéressant lui aussi, Malloy, l'ancien flic froid et violent qui va aider notre amie dans sa quête et l'assister de toute sa science des filatures et des déguisements à gogo.
Et puis, n'allez pas croire qu'on ne fait que sourire durant la lecture, nous sommes dans un roman noir et il y a aussi une critique sociale sur l'univers impitoyable du porno, de la prostitution et des réseaux qui vendent des pauvres filles de l'Est (ou d'ailleurs) qui pensaient venir aux États-Unis pour faire des ménages ou être jeune fille au pair…
Drôle, amusant, noir, sensuel, sexuel, violent à certains moments, amusant (oui, ça revient régulièrement), émouvant, sans pour autant obtenir le Goncourt, mais de toute façon, on s'en branle, heu, on s'en moque puisque le but n'est pas là !
Messieurs, Angel Dare n'était pas QUE bonne à tourner dans des pornos ! Pensez-y lorsque vous regarderez ces films, une main dans le slip (ou dans le boxer, le caleçon, ou dans ce que vous voulez) !
Cette femme avait des couilles au cul et certains mecs lui doivent quelques bourres-pifs ou plus, si énervements plus grand… D'ailleurs, elle les a toujours, ces couilles au cul car quoi qu'il arrive, elle garde la tête haute, notre amie qui m'a fait passer un excellent moment de lecture.

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Renod
  29 juin 2018
Etre enfermé dans le coffre d'une voiture, c'est franchement désagréable. L'avantage, c'est que ça vous laisse du temps pour faire le bilan de la série d'événements qui vous ont conduits dans ce lieu sombre et exigu. C'est ce qui arrive à Angel Dare qui cherche à s'extraire de la malle d'une Honda Civic déglinguée stationnée au coeur d'une friche industrielle de Los Angeles. Angel est une ancienne star du X, une Cendrillon du porno qui a réussi à raccrocher avant que « sa chatte ne se retransforme en citrouille ». Elle n'a pas quitté pour autant le milieu puisqu'elle a créé son agence d'actrices. Elle s'en sort plutôt bien jusqu'au jour où elle se retrouve mêlée à une histoire sordide pleine de méchants très méchants. Angel de Los Angeles va alors se changer en ange vengeur. Et nous voilà partis pour 240 pages survitaminées, riches de scènes d'action stéréotypées et de retournements bidons. le roman ne se singularise que par son cadre : l'industrie des films pour adultes de la “San Pornando Valley”. Vous y découvrirez l'envers sordide de ce milieu qui fricote avec la drogue, la prostitution et la traite des blanches. Le récit rythmé et parsemé d'humour distrait, oui, mais ne nourrit pas son lecteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
JIEMDE
  14 juillet 2018
Remontant à rebours le cours des livres de Christa Faust, Money shot me faisait de l'oeil avec insistance et je n'ai pas longtemps hésité à plonger. Avec l'impression immédiate en retrouvant Angel Dare de renouer avec une vieille copine salace autant qu'attachante.
Premier opus de la série, Money Shot nous entraîne à un rythme d'enfer dans les coulisses et back-rooms du milieu porno de LA, dans une histoire bien noire et sanguinolente à souhait. Pour autant, ça n'est pas l'intrigue - sur fond de cavale contre la montre, de valise pleine de billets et de cadavres laissés ci-et-là - somme toute assez classique qui retient l'attention. Mais c'est plutôt le contexte dans lequel Christa Faust fait évoluer son histoire, au coeur de cette industrie du porno qu'elle connaît mieux que quiconque pour y avoir exercé ses talents avant de se lancer dans l'écriture.
Le réalisme avec lequel elle décrit la face cachée (mais semble-t-il réelle) du milieu fera fuir le lecteur qui voyait dans Money shot l'occasion de se relancer la libido pour 8,60 €. On préfèrera alors s'attacher à Angel Dare, Barbarella des temps modernes, désenchantée mais pas désabusée, en quête de vengeance certes, mais surtout de rebond.
L'ange gardien qui suit Money shot trace la même voie. J'espère que le prochain l'approfondira davantage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          142


critiques presse (1)
Telerama   29 juin 2016
Un livre est drôle, précis, porté par des descriptions hilarantes.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
RenodRenod   26 juin 2018
- (...) Regardez cette fille, là. (Il montrait du doigt une blonde maigrichonne sur la jaquette d’un DVD intitulé Enfin majeure.) Elle porte encore des bagues, bon Dieu de merde !

— Beaucoup d’actrices amateur se font baguer les dents, expliquai-je. C’est un meilleur investissement que les prothèses mammaires, et les mecs adorent ça.
Commenter  J’apprécie          140
Gwen21Gwen21   30 juin 2019
Ici à Los Angeles, l'argent est très volage, et une grande maison vétuste est comme une maîtresse vieillissante obsédée par la chirurgie plastique. Il est plus rentable de dépenser un peu pour une neuve qui en mette plein la vue que de continuer à rénover l'ancienne. Sans quoi, on finit par la louer pour des tournages de pornos, juste pour payer la facture du couvreur.
Commenter  J’apprécie          110
belette2911belette2911   22 décembre 2016
Pour votre info, tous ces trucs qu’on fait dans les films, c’est uniquement parce que ça rend bien, pas parce que ça nous fait du bien. Quiconque a déjà testé la position de la cavalière inversée avec trois partenaires simultanés vous le confirmera, et je ne parle pas seulement des filles.
Commenter  J’apprécie          120
belette2911belette2911   21 décembre 2016
— Quelqu’un qui saura tenir sa langue, ajouta Malloy.
— Wanda Curtis ? suggéra Didi.
— Je crois qu’elle n’est pas roumaine mais hongroise, dis-je. Pourquoi pas Honey Westlake ?
Didi renifla.
— Le seul moment où Honey Westlake se tait, c’est quand elle a une bite dans la bouche. Autant diffuser l’info dans le journal du soir.
Commenter  J’apprécie          100
Gwen21Gwen21   04 juillet 2019
Les mecs couchent avec une hardeuse et s'imaginent que c'est de ce genre de conneries qu'elles ont envie au quotidien. Pour votre info, tous ces trucs qu'on fait dans les films, c'est uniquement parce que ça rend bien, pas parce que ça nous fait du bien.
Commenter  J’apprécie          130

Videos de Christa Faust (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christa Faust
Christa Faust - Money shot .Christa Faust vous présente son ouvrage "Money shot" aux éditions Gallmeister. Retrouvez le livre : http://www.mollat.com/livres/faust-christa-money-shot-9782351781128.html Note de musique : ©Mollat Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : pornographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2122 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..