AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2221197348
Éditeur : Robert Laffont (16/02/2017)

Note moyenne : 4.19/5 (sur 165 notes)
Résumé :
On ne choisit pas sa famille.
Encore moins celle de son ravisseur...

Condamné pour un meurtre qu'il n'a pas commis, Max Ender a été jeté en pâture à ses codétenus par ceux-là même censés assurer l'ordre et la discipline au sein de la prison. Lorsqu'il est reconnu innocent et libéré, ce n'est plus le même homme. Il n'a désormais plus qu'une seule idée en tête : se venger de cette société qu'il hait par-dessus tout.
Pour frapper ses bourre... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (100) Voir plus Ajouter une critique
Souri7
  15 mars 2017
Max Ender, jeune homme débonnaire, illettré et candide est injustement accusé du viol et du meurtre d'un enfant. Condamné, il est envoyé en prison où y devient le souffre-douleur des autres détenus sous le regard des gardiens étrangement arrangeants. Cinq ans après cette condamnation, le véritable coupable est enfin arrêté et Max libéré avec un petit pécule, des excuses à peine susurrées. Seulement, ces cinq années d'horreur ont détruit et transformé Max : cet homme qui croyait en la justice est bien décidé à se venger de la société et plus particulièrement de toutes les personnes qui ont de près ou de loin participé à son incarcération. Par contre, pas question pour lui de retourner en prison. Ayant lu de nombreux ouvrages de psychologie pendant son séjour en cellule, Max Ender élabore un plan machiavélique. Enlever les enfants en lien avec ses tortionnaires, les séquestrer, les « reprogrammer » afin d'en faire son bras armé. Trois enfants sont enlevés et entraînés… mais l'un d'eux décide après quelques années de s'enfuir et de reconstruire sa vie… sauf que Max Ender rôde et n'est pas prêt à le laisser oublier qui il est...

Découverte de Claire Favan grâce à ce livre. Je connaissais l'auteur de nom mais je n'avais jamais été tentée de me plonger dans un de ses livres. C'est chose faite. 🙂 Après avoir découvert la collection Bête Noire grâce à Ragdoll de Daniel Cole et Tu tueras le père de Sandrone Dazieri et avoir apprécié la qualité de leurs ouvrages, je me suis décidé pour ce livre dont le titre, Dompteur d'Anges m'avait interpellé par son étrangeté.

Un thriller glaçant du début à la fin avec une importance donnée à la psychologie des personnages. Tout le récit captive le lecteur avec une rythmique bien pensé, des chapitres courts où il se passe toujours quelque chose. le lecteur ne s'ennuie jamais, est continuellement sollicité, voire même interpellé par la manière dont le récit se développe au fil des pages.
L'intrigue se présente en quatre grandes parties avec la descente en enfer de Max Ender et les raisons du plan machiavélique mis en place ; la mise en place du plan avec l'enlèvement des enfants et leur « dressage » ; la mise en route de ces machines à tuer lâchées dans la nature et la fuite de l'un d'eux ; enfin, le retour de Max Ender et le combat entre l'élève et le maître.

La qualité de ce livre est indéniable notamment grâce aux rebondissements. Claire Favan ne se contente pas de nous relater une histoire en restant sur nos acquis mais réussit constamment à nous surprendre soit en apportant un élément qui fera basculer l'histoire (comme la fuite de Cameron) ou qui l'entraînera dans une autre direction (les changements de rôle). le suspens est bien présent de la première à la dernière page et la violence relatée est saisissante d'horreur. Certaines scènes de meurtres purement gratuites laissaient vraiment une impression de malaise en raison de l'aspect « mécanique » et « industriel » des meurtres.
Par contre, trop de gore par moment gâche le but recherché. Avoir un thriller mettant en scènes des enfants kidnappés aux alentours de 5 ans puis les voir tuer dès l'âge de 10 ans, et aimer cet acte à vraiment de quoi déstabiliser le lecteur. Nous ne sommes pas crédules pour imaginer que ce genre de choses n'existe pas (les conflits armés où des enfants sont embrigadés de force sont monnaies courantes) mais proposer cet angle de vue dans une société en paix est vraiment étrange.

Gros bémol concernant la dynamique du livre. 😐 La fin donne l'impression d'avoir été bâclée et vite écrite pour clore le livre. le moment que le lecteur attendait depuis la fuite de Cameron était justement les retrouvailles entre les deux protagonistes… et c'est malheureusement sans consistance et intérêt. Après avoir tenu en haleine le lecteur sur plus de 400 pages, le lecteur espérait vraiment quelque chose de moins simpliste.
Enfin, la fin pseudo Happy-end est un gag ou quoi 😒 ? Claire Favan nous propose un thriller où le lecteur est plongé dans l'horreur pour nous pondre une fin si clownesque ! Peut-être que l'auteure désirait faire tomber la tension du lecteur mais … le faire passer par cette fin digne d'un sketch gâche leur ressenti.

Une double découverte avec l'auteur et ce thriller qui ne peut laisser indifférent. Un récit machiavélique et constamment en mouvement qui accroche le lecteur à chaque page. Difficile de lâcher le livre. Dommage cependant que la fin ne soit pas en rapport avec le restant de l'ouvrage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          581
frgi
  02 mars 2017
- Bonjour Madame Favan, enchanté de faire votre connaissance !
Par cette phrase d'introduction, vous vous rendez compte que c'est ma toute première rencontre avec l'auteur(e) et quelle rencontre ....
Je ne dis pas que j'ai été d'emblée séduit le style de Claire Favan mais, l'histoire avait de quoi attirer mon attention, raison pour laquelle j'ai poursuivit ma lecture. Pour information, je ne lis jamais le quatrième de couverture avant d'entamer un roman. Dès lors, au bout d'une cinquantaine de pages, je me suis demandé comment l'auteur(e) allait tenir avec ce genre d'intrigue sur plus de 300 pages. Et bien je dois dire qu'elle s'en sort très bien, toujours selon mes propres critères, totalement subjectifs que je partage avec moi-même ;-) . Au tiers du roman, premier retournement de situation et donc deuxième histoire dans l'histoire et Claire Favan ne s'arrête pas là ... Au 2/3 du roman, nouveau retournement de situation et troisième histoire dans l'histoire. Donc, avec ce roman, vous avec trois livres/histoires pour le prix d'un seul !
Seul petit bémol, j'ai vu venir une partie de la conclusion 70 pages avant la fin du roman ! Mais cela n'a nullement nuit à mon plaisir de lecture.
En conclusion, je dirais que si vous ne connaissez pas cette auteur(e), lancez vous les yeux fermés (mais pas trop ... c'est pas pratique pour lire !) et si vous la connaissez, ben j'ai pas grand chose à vous dire de plus car vous avez très certainement déjà lu ce livre.
A très bientôt pour une nouvelle chronique, la prochaine sera sur un livre ésotérique : "L'ultime secret du Christ"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          465
Antyryia
  20 février 2017

"Qu'aurais-tu fait à la place de Max ?" dédicace Claire Favan aux lecteurs de son sixième roman, Dompteur d'anges.
C'est ce qu'on va voir.
 
1 / Vous êtes donc Max. Vous n'avez pas vraiment bien démarré dans la vie. Votre père vous a rejeté avant même votre naissance, votre mère est morte trop tôt.
Et pour ne rien arranger, vous êtes condamné à tort pour le viol et le meurtre d'un jeune prodige. Tentez quand même de vous expliquer en allant au 2.
 
2 / Après avoir proclamé votre innocence au policier qui vous a surpris sur les lieux du crime, à votre avocat commis d'office, au juge et aux jurés du tribunal, la sentance tombe : vous serez incarcéré à vie. Trahi en quelque sorte par le système, par la société ici représentée par la structure judiciaire qui vous a broyé, vous vous retrouvez emprisonné avec les pires criminels qui, sous l'oeil approbateur des gardiens, vous tabassent, vous violent et vous torturent.
Et puis enfin, cinq ans et mille points de suture plus tard, vous retrouvez la liberté quand le véritable coupable avoue son crime. Que faîtes-vous ?
- Vous tentez tant bien que mal de vous réinsérer dans la société ? Rendez - vous au 3.
- Vous décidez de vous venger de tous ceux qui avaient juré votre perte alors même que vous clamiez votre innocence ? Rendez-vous au 4.
 
3 / Vous avez décidé de pardonner. Vous vous reconstruisez tant bien que mal une existence. Vous faîtes à nouveau des petits boulots manuels et croisez de nouvelles personnes dans une ville où personne ne connaît votre passé. Vous taillez la haie d'une jeune femme qui vous trouve à son goût et là, c'est le coup de foudre. La vie semble vous sourire enfin ! Un soir, vous rentrez la rejoindre et vous retrouvez votre nouvelle compagne morte. Vous la prenez dans vos bras et constatez que ses yeux ont été énucléés, que ses doigts ont été tranchés et qu'elle a été égorgée. Vous avez du sang partout sur vous. C'est ainsi que la police, alertée par les voisins, vous retrouve. Retournez au 2.
 
4 / Vous êtes riche désormais, grâce au dédommagement de l'Etat pour le préjudice subi. Comment dépenser votre argent pour parfaire au mieux votre vengeance ?
- Si vous achetez un château pour y emprisonner tous ceux qui ont participé à votre chute et les juger à votre tour, dirigez-vous vers le 5.
- Si vous achetez une caravane en vue d'enlever les jeunes enfants de vos bourreaux, allez au 6.
 
5 / Vous vous êtes trompé d'histoire ! Lisez plutôt la nouvelle de Karine Giébel dans la dernière édition de 13 à table intitulée J'ai appris le silence. Votre périple s'arrête donc ici sauf si vous changez d'avis et vous frayez un chemin au 6.
 
6 / Vous enlevez donc les enfants ou petits-enfants de vos tortionnaires, quelques uns de ceux qui ont contribué à vous démolir sans jamais vouloir entendre ni la raison, ni votre version des faits. Vous les choisissez jeunes et manipulables. Pour vous accompagner, vous avez trouvé la frêle Suzie, qui est tombée sous le charme de vos cicatrices et qui serait prête à tout pour vous être agréable, y compris à créer des diversions pour vous aider à accomplir vos méfaits maintenant que vous êtes devenu un monstre. Si vous ne trouvez pas tout cela très crédible, rendez-vous au 7, sinon poursuivez votre parcours vengeur au 8.
 
7 / Ne raisonnez pas ainsi ! Vous vous priveriez d'une histoire fabuleusement monstrueuse. Alors oui, c'est parfois tiré par les cheveux mais c'est nécessaire pour créer une intrigue aussi inédite, en outre le rythme est extrèmement rapide et tout ne nous est pas dévoilé, à vous de combler les ellipses temporelles de ce concentré de folie furieuse. Lisez si besoin l'histoire de Max comme une fable noire sur la justice plutôt que comme un thriller, mais ce serait une erreur de faire l'impasse parce que ça ne vous paraît pas très crédible. Si vous êtes convaincu, courez vite au 8. Sinon votre aventure s'arrête là.
 
8 / Ca y est ! Vos anges devenus guerriers sont prêts ! Vous les avez bien éduqués en les privant de dessert ou en les dressant tels des fauves avec votre ceinture en guise de fouet. Vous les avez divisés pour mieux régner. Vous pouvez les lancer ! Ce sont eux qui vont accomplir votre vengeance ! Par où allez-vous commencer ?
- Si vous préférez commencer doucement en envoyant vos protégés commettre un simple vol en guise d'entraînement, emmenez-les au 9.
- Si vous pensez qu'ils sont prêts pour leur premier meurtre, envoyez-les au 10 retrouver votre ancien compagnon de cellule, celui-là même qui aimait un peu trop les câlins.
 
9 / Vos marionnettes reviennent quelques heures plus tard avec leur butin. L'un a triché, le second a été plus brutal que nécessaire, le troisième a beaucoup pleuré. Vous estimez qu'il faut encore peaufiner leur éducation de petit soldat obéissant avant de viser plus haut et vous allez chercher un nouvau manuel sur l'embrigadement au 11.
 
10 / Vous avez été présomptueux. Vos jeunes recrues n'étaient pas encore prêtes. La victime désignée a réagi promptement et a neutralisé puis enfermé les petits innocents dans sa cave, dont la trappe est dissimulée par un tapis moisi. Qu'à cela ne tienne ! Vous vous faîtes discret quelques années et reprenez de zéro votre ambitieux projet d'annihilation. Quand vous serez prêt, retournez au 6.
 
11 / Vous détestez la société mais vous êtes prêt à quelques entorses quand ça vous arrange, et les livres font partie de ces exceptions. A la librairie, alors que vous recherchez un nouveau documentaire sur la manipulation pour parfaire l'éducation de vos petits monstres, vous croisez tour à tour une biographie de l'agent du FBI Sausser, une adaptation romanesque de la série à l'eau de rose "Sans pitié, ni territoires" : des noms qui sonnent comme d'étranges clins d'oeil. Puis votre regard est irrésistiblement attiré par un polar édité chez la bête noire signé Clare Favant.
- Si vous pensez qu'il s'agit de Serre-moi fort, rendez-vous au 12.
- Si c'est Dompteur d'anges que vous venez de remarquer, rendez-vous au 13.
 
12 / Vous feuilletez le roman mais vous tombez malencontreusement sur un passage assez violent se déroulant dans une prison qui vous rappelle de très mauvais souvenirs. Vous préférez donc le reposer et vous emparer de Dompteur d'anges. Courez vite au 13.
 
13 / La couverture est vraiment somptueuse : Une volière ouverte, des plumes de trois couleurs qui laissent entendre que des créatures ailées se sont battues, le titre évocateur scintillant de flammes. Vous le prenez sans hésiter. le soir même, alors que Suzie regarde encore une série sentimentale à la télévision, vous l'entamez après avoir enchaîné vos trois garçons. Et là, vous ne pouvez plus vous arrêter. Vous vous dîtes que ces auteurs français n'ont vraiment plus rien à envier aux américains, et que celle-ci en particulier est à ranger au côté des plus grands. L'intrigue est sombre et machiavélique. La construction, brillante, vous rappelle les romans policiers de Pierre Lemaitre ou chaque partie offre un angle d'approche totalement nouveau et imprévu. Vous vous surprenez à vous attacher à des monstres et à détester des victimes, sans plus savoir situer les frontières du bien et du mal. Les pages se tournent encore et encore. Vous anticipez certains rebondissements mais ne voyez absolument pas venir d'autres retournements de situations. Vous vous interrogez sur l'impact de ce roman sur la société : son nombre d'acheteurs, les nuits blanches - ou tout au moins raccourcies - qu'il va procurer à des milliers de lecteurs : c'est toute l'économie qui risque d'être fragilisée. Vous passez par toute une gamme d'émotions alors même que vous les pensiez tues à jamais : la révolte, le choc, la peur. Y a-t-il plus amoral que de s'en prendre à des enfants et à leur innocence ? Comme condamner un innocent à perpétuité ? Vous réfléchissez aux failles judiciaires, à la fragilité des esprits.
Et soudain, vous vous rendez compte que c'est de vous qu'on parle. Que l'auteure a depuis le début une bonne longueur d'avance sur vous.
Si vous décidez que finalement votre vengeance n'en vaut pas la peine, qu'il est encore temps de tout arrêter, alors libérez vos otages et allez au 3.
Si vous voulez continuer sans regrets votre quête, alors vous savez ce qui vous reste à faire. Dirigez vers l'ultime paragraphe, le 14.
 
14 / Elle en sait trop cette française. Cette femme est dangereuse. Elle a un immense talent et vous éprouvez presque du remords à l'idée de ne pouvoir lire son prochain manuscrit mais il faut la faire taire avant que tout ne soit compromis.
Il s'agit d'une mission de la plus haute importance. Laquelle de vos créations armée et ailée allez-vous envoyer rendre une dernière visite à Clare Favant ?
- Votre séraphin brutal armé d'une batte de base-ball ?
- Votre chérubin subtil et discret qui manipule l'arme blanche à la perfection ?
- Ou votre angelot fourbe muni de son arme à feu ?
Je vous laisse le soin de conclure.
Quant à moi, je me contenterais de remercier Claire Favan ( la vraie ) pour son sens de la démesure et toutes les surprises, la tension, le malaise et le suspense qu'elle a réussi à susciter chez moi depuis le tueur intime. Et cette fois encore.
Rendez-vous l'année prochaine j'espère et d'ici là, prenez garde aux anges.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          246
Stelphique
  13 mars 2017
Ce que j'ai ressenti:…Trop d'émotions pour une fée sensible…
On peut vraiment dire que Claire Favan sait y faire en tant que provocatrice d'émotions…Son nouveau thriller va vous en faire vivre de ses montagnes russes de sentiments et ressentiments contradictoires qu'il vous sera difficile de quitter ses pages…Efficace et puissant jusqu'à la dernière ligne…
Elle joue avec son lecteur pour lui faire un jeu de manège tourbillonnant intense…
•Première partie abrupte avec le dompteur. Une mise en bouche déjà bien dérangeante et un personnage avec lequel on tisse un lien d'empathie…Montée lente mais vertigineuse, dans cette fameuse machine infernale…
•Deuxième partie asphyxiante avec les Anges. Naissance d'une ligue spéciale et virages à 90° degré avec cette découpe du lien fraternel…On n'arrête plus la course folle de ce manège, lancé à toute berzingue, et le flot d'intenses variations de chutes et de soulèvements du palpitant…
Comme je l'ai dit, c'est un super thriller psychologique et noir à souhait pour les amateurs de sensations fortes…J'ai trouvé cette vengeance totalement folle, rudement bien menée, et le titre qui colle parfaitement à cette intrigue sanglante…Elle est suffisamment dérangeante pour attiser cette frénésie de tourner la page suivante, mais les répercussions sur nos esprits, sont autant de marques au fer rouge….
"La pauvre a eu le temps de voir la mort rôder tout près d'elle et picorer son âme."
Il n'empêche que pour moi, j'ai « presque » failli laisser de coté cette lecture, pas parce qu'elle n'était pas bien , mais peut être trop bien écrite justement, trop suggestive à mon imaginaire … A un certain moment, mon coeur de mère d'un petit bout'chou, justement de cinq ans, a sur-réagi à une certaine scène, et il m'a fallu un certain temps pour passer l'horreur et toutes ses images toxiques qu'elle a fait naître en moi.
"Je t'ai choisi pour que tu deviennes plus fort que tu ne l'aurais jamais été sans mon aide. Je vais t'apprendre à voir la société telle qu'elle est vraiment : corrompue, profondément injuste, autodestructrice, mauvaise… Grâce à moi, tu sauras éviter ses pièges et frapper avant qu'on ne te fasse du mal. Je vais te transformer en un super-prédateur apte à survivre."
Tout cela pour dire, que cette auteure a du talent et le pouvoir de vous bouleverser avec ses romans, qu'il n'est pas anodin de choisir ces histoires de tueurs qu'elle vous concocte avec passion: la passion du thriller…A bon entendeur, bonne lecture!

Lien : https://fairystelphique.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          424
aider
  21 février 2017
Bon livre de claire Favan, que j'attendais avec impatience. ....
Le premier tiers est sans surprise, car très bien expliqué en 4 ème de couverture !!!!
La suite est plus imprévisible, et comme souvent chez cette auteure les personnages ont un côté sombre dont on peut attendre le pire ( avec délectation ) mais je l'ai trouvé quand même bien en deçà de serre moi fort.
C'est bien sûr une histoire de vengeance à degrés multiples , mais j'ai vainement attendu LA surprise qui m'avait tant scotchée dans le livre précédent, j'ai même deviné Certaines choses bien avant qu'elles ne soient dévoilées. ...
La fin. ...Eh bien je ne peux rien dire, ça gâcherait le plaisir des lecteurs à venir !!!! mais pour moi comment dire. ....un peu déçue. ..
Je l'ai quand même lu en 2 jours avec plaisir, mais j'en attendais peut être trop !
Commenter  J’apprécie          374
Citations & extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
belette2911belette2911   07 avril 2017
[...] il doit falloir se méfier malgré tout. Pour monter ainsi dans la hiérarchie du FBI en ne respectant pas ses codes vestimentaires, ce type doit être une tronche.
Commenter  J’apprécie          100
StelphiqueStelphique   10 mars 2017
La pauvre a eu le temps de voir la mort rôder tout près d'elle et picorer son âme.
Commenter  J’apprécie          210
LadoryquilitLadoryquilit   16 février 2017
Les livres sont un produit de la société à fuir par tous les moyens, le coupe Max. A travers eux, les gens qui vivent dans le système répandent leurs idées nocives. Endoctrinement, propagande, instauration d'un climat de peur, pose d'un cadre émotionnel défini qui te conditionne pour la vie entière...
Commenter  J’apprécie          40
lolo60lolo60   22 mars 2017
C'est toujours avec beaucoup de plaisir et d'impatience que je me plonge dans la lecture d'un livre de Claire Favan. J'ai la chance de la rencontrer plusieurs fois par an en salon et sytématiquement cette réflexion me vient en tête, "Comment une femme aussi souriante, joviale et sympathique, peut nous emporter dans de telles histoires sordides, souvent inhumaines qui nous font froid dans le dos! Aurait-elle un peu de Docteur Jekyll et de Mister hyde ?
Après quelques pages, l'histoire prend une direction complètement inattendue, indirectement je m'étais préparée à un certain déroulement de l'histoire et des personnages et je me suis totalement trompée. La peur, l'angoisse m'ont souvent accompagnée, s'attaquer à des enfants est un exercice rare, il fallait oser sans pour autant sortir la boîte de Kleenex car la manipulation mentale de leur ravisseur en fera des monstres sanguinaires et sans scrupules.
Les personnages quel que soit leur rôle sont déterminés, rien ne les arrête. Je me suis pourtant attachée à l'un d'eux ... a tort ou à raison ...
Il est pour moi assez difficile de faire cette chronique, sans rien dévoiler, le but étant de vous laisser bercer par cette couverture magnifique et pourtant pleine de significations.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ludi33ludi33   10 mars 2017
Don sait qu'il devrait se montrer plus dur avec lui, mais Ender bosse sacrément bien. Il a un instinct inné pour réparer n'importe quelle panne. Et puis il paye déjà assez cher par ailleurs.
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Claire Favan (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Claire Favan
Serre-moi fort de Claire Favan aux éditions Pocket
" Serre-moi fort. " Cela pourrait être un appel au secours désespéré. Du jeune Nick, d'abord. Marqué par la disparition inexpliquée de sa s?ur, il est contraint de vivre dans un foyer brisé par l'incertitude et l'absence. Obsédés par leur quête de vérité, ses parents sont sur les traces de l'Origamiste, un tueur en série qui sévit depuis des années en toute impunité. Du lieutenant Adam Gibson, ensuite. Chargé de diriger l'enquête sur la découverte d'un effroyable charnier dans l'Alabama, il doit rendre leur identité à chacune des femmes assassinées pour espérer remonter la piste du tueur. Mais Adam prend le risque de trop, celui qui va inverser le sens de la traque. Commence alors, entre le policier et le meurtrier, un affrontement psychologique d'une rare violence...
" Intime, violente, déroutante, l'intrigue de Claire Favan s'enroule autour du lecteur tel un serpent. " Olivier Norek, auteur de Code 93, de Territoires et de Surtensions.
http://www.lagriffenoire.com/70091-divers-polar-serre-moi-fort.html
Les Derniers Jours de Rabbit Hayes de Anna MCPartlin et Valérie le Plouhinec aux éditions Pocket
Neuf jours. C'est ce qu'il reste à vivre à Mia Hayes, surnommée affectueusement " Rabbit ". Neuf jours, après plusieurs mois de combat ? parce que Rabbit est une battante, une Irlandaise bien trempée. À son chevet, famille et proches se relaient en un joyeux ballet de souvenirs. Entre silences, gaffes et fous rires, toute la vie de Rabbit ressurgit alors : l'enfance, l'adolescence, Johnny son grand amour, et Juliet, sa fille de 12 ans ? une certaine idée du bonheur... Au fil des jours, tous s'interrogent sur leur vie et accompagnent Rabbit dans un voyage émotionnel d'une grande intensité. Quel meilleur bagage pour partir vers la lumière ?
http://www.lagriffenoire.com/69157-divers-litterature-les-derniers-jours-de-rabbit-hayes.html
Vous pouvez commander Serre-moi fort et Les Derniers Jours de Rabbit Hayes sur le site de la librairie en ligne www.lagriffenoire.com
+ Lire la suite
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1182 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
. .