AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782364748071
163 pages
Éditeur : Thierry Magnier (13/01/2016)

Note moyenne : 3.45/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Tout commence à Paris, par un coup de fil reçu sur le téléphone portable de Ramzi, dans le bar de quartier qu’il aime à fréquenter : le George O’. Tout se termine dans les ruines de la capitale, où le George O’ n’est plus qu’un lointain souvenir dans l’esprit de « Loup gris ». Quatre époques. Quatre récits qui voient la chute du monde qui a transformé Ramzi en « Loup gris », un paria, un rebelle. Un monde, notre monde, chaque jour plus connecté qui se laisse déborde... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
letilleul
  14 janvier 2016
Si régulièrement vous avez sur votre table de chevet 1984 de Georges Orwell, foncez sur empreinte digitale !
Drones, cyborgs, mémoire virtuelle globale...dans quelques années comment seront ils intégrés dans notre quotidien ?
Ces quatre nouvelles, comme quatre coup de poing, vous invitent à une lecture captivante, hallucinante...et donne à observer les évolutions de notre société avec un regard critique.
Commenter  J’apprécie          60
balloonvenus
  24 janvier 2017
Quatre nouvelles qui interpellent le lecteur sur l'avenir de nos relations avec la cybernétique. Un étudiant est contacté par le gouvernement afin de faire partie d'un projet : détecter, grâce à la reconnaissance faciale, des signes avant-coureurs d'une attaque terroriste. Mais tout va se retourner contre lui et il ne pourra plus vivre normalement. Des années plus tard, des hommes augmentés (greffés d'organes artificiels les mettant à la frontière humain/cyborg) manifestent pour leurs droits à être reconnus humains à part entière. Mais gare à ceux qui aident ces nouveaux "transgenres". Un autre bond dans le temps : une société s'emploie à remodeler le passé, tel Big Brother dans "1984", d'ailleurs ouvrage-fil conducteur de ce recueil de nouvelles. Puis... la fin des temps...ou une nouvelle ère déconnectée ? de très bons récits d'anticipation... à moins qu'on y soit déjà ?
Commenter  J’apprécie          20
EsseG71
  02 mai 2017
A travers ces 4 nouvelles, nous suivons l'évolution du monde, et précisément de la ville de Paris, victime de la folie des hommes et des nouvelles technologies.
Au fil des textes, la situation évolue de la simple surveillance des passants pour détecter des terroristes en puissance, à la destruction de quasiment toute vie sur Terre à la suite d'une tempête solaire. Et cela fait peur. P. Favero est à la hauteur des plus grands noms des romans d'anticipation.
Commenter  J’apprécie          40
Louflanatcam
  01 février 2018
Grosse déception de ce livre. Je me suis arrêtée à la première nouvelle.
Cam
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
letilleulletilleul   14 janvier 2016
Juste en bas de chez moi, le George O’ était bondé, comme toujours à l’heure de l’apéro : des employés de bureau du quartier qui avaient fini leur journée, quelques piliers de comptoir déjà bien imbibés et des étudiants fauchés, tout comme moi, qui fréquentaient l’endroit rapport aux prix low cost pratiqués par George, le patron.
Mon portable qui sonne. Numéro masqué.
— Allo, vous êtes bien Ramzi Altantakra ?
Une femme avec un accent des pays du Nord. Forcément, j’ai aussitôt imaginé une BNB : Blonde Nordic Beauty. Ce genre de cliché a la vie dure, surtout chez quelqu’un comme moi.
La voix a répété :
— Vous êtes bien Ramzi Alkantara ?
Cette fois, elle avait prononcé mon nom sans l’écorcher, sur un ton qui m’a encore plus troublé.
— Euh... oui, c’est moi, oui.
— Je m’appelle Natacha Spindelvev, je travaille pour l’I.R.S.O.T.
Ça blaguait pas mal autour du comptoir, j’avais du mal à comprendre ce qu’elle disait, je lui ai demandé :
— Vous travaillez pour qui ?
— L’Institut de Recherche pour la Sécurité opérationnelle des Transports, à la Défense.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ebardinebardin   28 janvier 2016
« les transhumanistes sont les précurseurs de l'homme de demain: l'Homme augmenté. […] Il ne s'agit pas seulement de remplacer ce qui est déficient ou manquant chez un être humain, non ! Notre objectif est de créer de nouvelles fonctionnalités pour notre corps et notre cerveau […] les cyborgs sont l'avenir de l'Humanité ! » p. 47-48
« Ces mecs, là-dehors, sont des activistes manipulés par le pouvoir en place. Pour eux, l'homme et la machine ne doivent faire qu'un. Tu imagines ? Toute machine possède son tableau de contrôle ; alors, forcément, ça arrangerait tous ceux qui se verraient bien aux commandes d'humains aussi obéissants que des robots. » p.51
« Tu as vu le drone au-dessus des fourgons de flics ? / Il y en a partout maintenant. / Oui, des centaines, des milliers peut-être, qui nous surveillent. Il faut qu'on arrête ça. » p.55
« Elle pressa le pas vers le bas de la rue tout en se retournant plusieurs fois pour voir si le drone ne la suivait pas. Imaginer que quelqu'un pouvait l'observer, tout en buvant tranquillement une tasse de café, à des dizaines ou des centaines de kilomètres peut-être de là, c'était une idée qui lui faisait froid dans le dos. Ça lui faisait penser à un viol. »p.59
« Empreinte digitale réécrivait l'Histoire, comme dans le roman. Dans la fiction imaginée par Orwell, le pouvoir s'appuyait sur une idée pernicieuse : le passé n'existant matériellement pas, sa seule réalité ne pouvait résider que dans l'esprit humain. Sur quoi cet esprit s'appuyait-il pour étayer ses souvenirs ? Sur des archives! Celui qui avait en sa possession les archives du monde était en mesure de contrôler de fait l'ensemble du passé. » p.109
« Les bulles avaient fait voler en éclats l'ancien modèle de la famille. Le rêve des premiers transhumanistes de faire entrer l'intelligence artificielle dans le corps de l'homme avait connu un spectaculaire revirement : c'était l'homme qui faisait désormais partie intégrante d'un corps plus vaste, un corps collectif que dirigeait une intelligence artificielle : la cité-bulle. » p.145
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : DronesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Mahout

Où se passe l'histoire?

Au Brésil
En Inde
Au Groenland

5 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Mahout de Patrice FavaroCréer un quiz sur ce livre