AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9791021039698
Éditeur : Tallandier (05/09/2019)

Note moyenne : 3.9/5 (sur 20 notes)
Résumé :

C'est un étrange ensemble que cet " empire " constitué en quelques années par le comte d'Anjou Geoffroy Plantagenêt et son fils Henri II. Il est le fruit de conquêtes, mais aussi d'une habile diplomatie, de mariages avantageux et d'une bonne part de chance. On y voit sous le même pouvoir l'Aquitaine, la Normandie, l'Angleterre, l'Irlande et parfois l'Écosse. À l'occasion, le regard des Plantagenêts se porte sur... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
lechristophe
  01 octobre 2016
Ouf ! J'ai enfin terminé cet immense pavé de 962 pages et de près de 1 kg !
Jean Favier nous y narre la constitution, l'apogée et la chute de l'"empire" Plantagenêt, depuis l'arrivée de Guillaume le Conquérant en Angleterre et sa prise de pouvoir au soir de la bataille de Hastings le 14 octobre 1066, jusqu'à la mort de Richard II en prison en 1400. C'est à dire que pendant près de trois siècles, les Plantagenêts, à force de conquêtes, d'héritages, de diplomatie et de mariages astucieux ont su se bâtir un empire comprenant l'Angleterre, l'Irlande, le Pays de Galles et l'Écosse selon les périodes, mais aussi toute la façade occidentale de la France : Normandie, Bretagne, Anjou, Maine, et Aquitaine de l'époque (Poitou, Gascogne, Limousin, ouest de l'Auvergne).
Si Jean Favier développe plus particulièrement les règnes de Geoffroy Plantagenêt, de son fils Henri II (un des époux d'Aliénor d'Aquitaine) puis de leurs enfants, les célèbres Richard Coeur de Lion et Jean sans Terre, il aborde également tous les aspects de cet état Plantagenêt (coupé en deux par la mer) comme le commerce, les arts, la religion ou les structures dirigeantes.
Comme le Plantagenêt est roi sur son île mais aussi vassal du Capétien pour ses territoires en France, de nombreux conflits entre les deux familles ont inévitablement lieu, généralement circonscrits à la prise de châteaux ou de villes dans les duchés et les comtés alliés à l'adversaire.
Du côté des "people", on rencontre Aliénor d'Aquitaine, les rois de France Louis VII (le premier époux d'Aliénor), Philippe Auguste, Saint Louis ou Philippe le Bel, et les rois anglais déjà nommés précédemment. Concernant Richard Coeur de Lion, j'avais quelques souvenirs de "Robin des Bois" le présentant comme le gentil par opposition à son frère Jean sans Terre le méchant. Or, la lecture de l'ouvrage de Jean Favier m'a appris qu'ils étaient plutôt les deux mêmes salo...ries !!
Le gros point noir de l'ouvrage est qu'il faut le lire avec sous les yeux les généalogies détaillées, sur une dizaine de générations, et avec la présence des maîtresses et des bâtards, de toutes les dynasties (Plantagenêt, Capétien, Valois, Hohenstaufen, Welf...) et des familles dirigeantes des comtés et des duchés, parce qu'avec le très grand nombre de personnages rencontrés qui ont entre eux de multiples liens familiaux sur plusieurs degrés, on s'y perd forcément.
Je ne peux que conseiller cet ouvrage à tous ceux attirés par le moyen-âge, l'histoire de l'Angleterre et celle de la France, et la plume de Jean Favier fait quand même passer plus facilement ses presque 1000 pages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
vallalectrice
  23 juillet 2017
Un livre d'histoire très, très documenté, presque trop pour moi. Mais pas que. nous apprenons a travers une tonnes de noms, une partie de l'histoire de France qui n'est pas souvent abordée. Comme la naissance des " villes". La genèse de notre pays. le rôle des féodaux etc....
Commenter  J’apprécie          70
lehibook
  03 mai 2020
Gros ouvrage mais sur un sujet vaste et complexe :la constitution ,l'ascension et la chute de cet étrange agglomérat que fut l'empire Plantagenêt qui régna sur les îles britanniques et une bonne partie de la France. Cet ouvrage est moins facile à lire que celui de Dan Jones , mais aussi plus étayé ,plus universitaire . Il ne s'attache pas seulement aux figures illustres (et il n'en manque pas) mais aussi aux peuples . Très instructif.
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
lechristophelechristophe   28 septembre 2016
Survient alors l'événement le plus propre à calmer les esprits : le 19 octobre 1216, Jean Sans Terre meurt brusquement à Gloucester d'une indigestion de pêches trempées dans du cidre disent les uns, dans du vin disent les autres. Cette mort peu glorieuse viendra consolider le mauvais souvenir que l'Angleterre gardera du dernier fils de Henri II.
Commenter  J’apprécie          30
lechristophelechristophe   28 septembre 2016
Se sentant abandonné de tous, Henri II ne formule qu'une requête : qu'on lui donne la liste des barons qui l'ont trahi, de ceux qui n'ont même pas attendu sa mort pour reconnaître Richard [Cœur de Lion, son fils]. Guillaume le Maréchal lui en donne lecture. Le premier nom est celui de Jean [Sans Terre], rallié à son frère après la chute du Mans. Dès lors, c'en est fini. Le mourant se tourne vers le mur pour pleurer. Il commence de délirer. Le 6 juillet, il meurt. L'entourage se précipitera sur le mobilier de la chambre royale. On en viendra presque aux mains pour l'argenterie. On volera même le manteau royal. Il faudra rhabiller le cadavre pour l'ensevelir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lechristophelechristophe   28 septembre 2016
Que le roi d'Angleterre se prenne à revendiquer la Couronne de France n'est pas, au XIVe siècle, pour réduire l'importance de la langue française. Délibérément, on parle français pour conforter les droits de la dynastie sur tout ou partie du royaume de France. L'anglais demeure donc la langue des gens peu instruits, donc de ceux qui parlent mal.
Commenter  J’apprécie          20
lechristophelechristophe   28 septembre 2016
Le 26 mars au soir, alors qu'il faisait une tournée d'inspection devant le château et que, pour mieux voir, il s'écartait du grand bouclier de bois que l'on portait devant lui, Richard [Cœur de Lion] fut blessé à l'épaule d'un carreau d'arbalète. Le chirurgien qu'on fit venir pour extraire le fer fit, en arrachant le muscle, plus de dégât encore que le tir. [...] La gangrène gagnait. [...]Il s'éteignit le 6 avril 1199. Sur ordre de Mercadier, l'auteur du tir mortel fut écorché vif, puis pendu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lechristophelechristophe   28 septembre 2016
Officiellement pour cause de consanguinité et sans doute aussi parce qu'elle ne lui donnait pas d'enfants, il [Jean Sans Terre] venait enfin de répudier Isabelle de Gloucester. Il était libre. Il alla ventre à terre enlever à Angoulême Isabelle Taillefer et l'épousa de force. [...] Les époux gagnèrent l'Angleterre , et l'archevêque de Cantorbéry Hubert Walter couronna à Westminster, le 8 octobre, une jeune reine qui semblait s’accommoder fort bien de sa nouvelle condition.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Jean Favier (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean Favier
L’Empire des Plantagenêts (1154 – 1214) | 2000 ans d’histoire | France Inter
Dans la catégorie : Angleterre : histoireVoir plus
>Histoire de l'Europe>Angleterre>Angleterre : histoire (17)
autres livres classés : France (Louis VII)Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Culture générale en fleurs

Qui a écrit et chanté "Une jolie fleur" ?

Charles Aznavour
Hugues Auffray
Georges Brassens
Gilbert Bécaud

15 questions
173 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature française , chanson française , poésie française , cuisineCréer un quiz sur ce livre