AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782213026855
619 pages
Fayard (20/03/1991)
3.88/5   25 notes
Résumé :
Les Grandes Découvertes, c'est - traditionnellement - l'épopée des navigateurs européens accomplissant à l'aube des Temps Modernes le périple du globe. C'est l'exploitation conquérante des continents lointains qui allait imposer l'image du "monde fini". Mais c'est aussi l'histoire d'une construction intellectuelle plus que millénaire qui, dès l'Antiquité, allait simultanément emprunter les voies de l'esprit scientifique et de l'imagination. Le rythme de ce livre re... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Celkana
  05 juillet 2015
Avis mitigé sur ce livre pourtant passionnant à bien des égards. Cependant, beaucoup de chapitres sont très intéressants et m'ont fait découvrir bien des choses ou au moins remis en mémoire des faits importants dans la construction de notre histoire mais d'autres, malheureusement, m'ont beaucoup moins plu également, un peu rébarbatifs pour certains, un peu laborieux pour d'autres.
J'aime beaucoup ce grand historien qu'est Jean Favier mais je me suis laissée avoir par le titre les Grandes Découvertes, pensant voyager à travers les mers et les océans, ce qui vrai pour une partie, mais Jean Favier a vu grand en parlant des Grandes Découvertes au sens large, c'est-à-dire de la découverte de la monnaie, des instruments de mesures, des hommes en général en passant par les religions et les moeurs de chacun, bref, les grandes découvertes du monde dans son entier.
D'où mon sentiment mitigé mais il faut tout de même avouer que Monsieur Favier reste un grand conteur, un grand historien et parvient à expliquer le monde justement d'une façon tellement simple qu'on le lit comme un roman!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
PaulMartin
  23 octobre 2021
Il s'agit d'une histoire des tâtonnements pour appréhender l'Europe, l'Afrique, l'Asie, puis le globe sur le temps long (18 siècles). Les grandes découvertes en tant que telles ne sont véritablement abordées que dans le dernier tiers du livre. Les premiers tiers sont surtout consacrés au contexte qui les prépare : l'état de la connaissance du globe, de la géographie, la lente évolution des techniques maritimes, les différents types de navires, la situation économique… La description détaillée de la situation monétaire et des différents types d'embarcations peut être parfois rébarbative, surtout en l'absence de visuels.

En apprendra en revanche avec intérêt que l'Europe a plusieurs contacts avec l'Extrême Orient au XIIIe siècle. L'intérêt commun des Mongols et des Européens à s'associer pour prendre en tenaille les Turcs est bien montré, de même que l'ouverture de la Chine aux chrétiens – le premier archevêque y est nommé dès 1311 – jusqu'à sa fermeture après l'arrivée des Ming en 1368.
Il est bien montré aussi comment la conquête de l'Afrique par le Portugal, sur laquelle il a un monopole dès 1455, est la principale cause – rarement mise en avant – de la découverte de l'Amérique par l'Espagne.
Sans entrer dans le détail de l'exploitation des découvertes (les conquistadores ne sont pas évoqués), le livre fait utilement l'état des connaissances géographiques à chaque époque entre l'Antiquité et le premier tour du monde de 1522.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
jsgandalf
  28 mai 2012
Il y a des livres qui marques d'autre non. Pour ceux qui marque, il y a aussi plusieurs façon. Pour celui ci je me rappelle très bien de l'immense sentiment de tristesse tenace, prenante, presque pesante, que j'ai eu au contact de la solitude, de l'errance du personnage principal. Un jeune amérindien perdu et cherchant sa voie dans l'alcool et les femmes de petites vertu. Pour son premier livre James Welch dépeint avec réalisme la vie dans les réserve. Ce livre est un des piliers de la renaissance littéraire amérindienne.
Commenter  J’apprécie          51
CVolland
  11 octobre 2017
J'ai trouvé que cet ouvrage abordais trop de sujets différents sans aller au fond dans aucun d'eux et donc demandais déjà une bonne connaissance.
Il parle aussi bien de monnaie, d'astronomie de géographie ect. Un nombre incalculable de nom propres est cité et cela donne l'impression que ce livre à été crée d'un seul jet, de mémoire, par un homme d'une grande érudition, mais qui n'as pas su synthétiser sa pensée.
je m'attendais à ce que le livre se concentre sur les vies des principaux découvreurs et autres conquérants mais l'ouvrage est trop généraliste.
A vouloir parler de tout on finis par ne parler de rien, et lecteur reste sur ça faim.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
raynald66raynald66   04 mai 2015
Plus que des frises du Parthénon ou de la colonne Trajane, c'est des reliefs monumentaux des lions, des taureaux ailés et des archers de Suse ou de Khorsabab que procède, bien indirectement, la première statuaire de nos églises romanes
Commenter  J’apprécie          100
raynald66raynald66   04 mai 2015
Les Colomb, les Gama et les Magellan sont ici débiteurs des marins chinois et des nordiques, des cosmographes grecs et des arabes, des compilateurs alexandrins de l'Antiquité tardive et des Parisiens du Moyen-Age
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Jean Favier (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean Favier
Jean Favier .
>Géographie générale>Géographie générale. Voyages>Histoire de la géographie (83)
autres livres classés : navigationVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2480 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre