AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de natalieH


natalieH
  28 octobre 2013
Un récit de voyage à deux voix où l'on retrouve çà et là le ton, l'écriture d'Eric Faye et de Christian Garcin, sans parvenir toutefois à les dissocier. le récit est à la première personne et on comprend vite que ce "je" représente les deux auteurs.
De Iakoutsk à Tiksi, au bord de l'océan glacial arctique, en remontant la Léna, aux bords du fleuve Amour, à Birobidjan, le long de la frontière sino-russe, à Vladivostok, aux portes de la Corée du Nord, nous croisons des paysages épurés, des villes militaires, des ports à l'abandon. La population, l'architecture témoignent d'influences diverses, européennes, asiatiques ; le libéralisme effréné côtoie de nombreuses résurgences du socialisme.
Les auteurs partent sur les traces de prédécesseurs célèbres, tel Joseph Kessel découvrant Vladivostok en 1918, Leonid Arseniev dont c'était la ville. Ils évoquent les récits de la Kolima, le passé communiste et culturel de la Russie. Ils connaissent évidemment la déception qui accompagne tout voyage nimbé d'une aura littéraire. Partis glaner des matériaux en vue de l'écriture d'un prochain livre, ils découvriront une autre réalité, vivante et prosaïque, et mesureront l'écart entre l'image "idéalisée ou fantasmée" d'un pays et celle "que l'on se forme une fois qu'on l'a très imparfaitement visité".
Commenter  J’apprécie          40



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (3)voir plus