AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782021479522
240 pages
Seuil (25/03/2022)
4.12/5   4 notes
Résumé :
Si la sagesse est souvent attendue à la source choisie des esprits sensés, lucides et clairvoyants, il arrive parfois que déviants et intempérants, à travers leurs brumes et vagues à l’âme, articulent des pensées inouïes que la logique n’aurait su dire, ou qu'ils aient des attitudes inattendues que le sens commun n’aurait pu prévoir ou tenir.

Compagnons de la dive bouteille, s’improvisant poètes ou polissons au fin fond des auberges du vieux monde, iv... >Voir plus
Que lire après Contes des sages qui s'enivrentVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Le titre n'en fait pas mystère : on verra défiler ici un nombre remarquable d'arpents de vigne. Ou au moins le résultat de leur distillat, un spiritueux susceptible de rendre plus spirituel. Plus saoul, assurément.
Mais trêve de verbiages saoulants. Ces contes démarrent fort, avec un pastiche Du Livre des rois de Ferdowsi, qui nous apprend que la crise d'orgueil légendaire du roi de Perse Djamshid serait en fait due à l'invention du vin, un petit excès coupable après avoir tant comblé son peuple. On apprendra aussi pourquoi les Bretons ont perdu leur Éden (qui était bien sûr une mer pleine de cidre), après avoir voulu trop marchander avec un type à la queue trop fourchue. Bien que célébrant l'ivresse, les histoires mettent assez souvent l'accent sur la modération.
Mais d'un autre côté, point de modération dans la diversité des voyages éthyliques de ce recueil : Jean-Jacques Fdida vient se servir dans les flacons (ou équivalents) de presque tous les peuples et continents, depuis les indiens d'Amerique jusqu'aux habitants du Laos (l'Asie coule à nos oreilles). Il varie à l'envi les époques et les cultures, et l'ivresse passe aussi par d'autres substances que l'alcool, car comme le disait Baudelaire on peut s'enivrer de ce que l'on veut : « à votre guise »… et à votre santé ! On comprendra ainsi pourquoi la pipe d'un lama ne fait pas le même effet selon la progression du sujet vers le nirvana. Et quelle drogues le calife de Bagdad utilisa pour doper un conseiller potentiel, sans représailles de l'AMA (non pas le même lama que plus haut… certes il y a beaucoup de lamas sur ce site, ça prête à confusion… vous aurez compris que je vois double voire triple avec toute cette ivresse… ma langue se délie et babille sur Babelio.).
Bref c'est un petit livre qui donne juste l'impression de boire un petit coup, mais il est traître ! On en voit de toutes les couleurs, un kaléidoscope que les libations de ce recueil déploient de façon ambitieuse, puisqu'elles tendent vers l'infini. Peut-être est-ce justifié, car tant qu'il y aura des hommes, l'ivresse sera possible. Santé !
PS : merci aux éditions du Seuil et à Masse critique.
Commenter  J’apprécie          246

Voici le petit nouveau de la collection des contes des sages, si j'ai bien compté c'est le 59 ème !

Après les sages mathématiciens et astucieux, aborigènes, créoles, berbères, jardiniers, artisans, gardiens de la mer, qui dansent, qui voyagent, qui lisent dans les étoiles et j'en passe. 

La jolie collection des « Contes des sages » nous invite à l'émerveillement grâce à des contes inédits. Un voyage au coeur des cultures, des traditions ancestrales.

"En proposant de traverser les continents et les époques, ces recueils contés déploient, chacun à sa façon, l'imaginaire propre à chaque peuple, à chaque culture."

De plus, ces contes sont toujours accompagnés de belles illustrations de qualités. 

Dans ce recueil de contes, nos sages sont des noceurs ou solitaires, adulés ou évités, riches ou pauvres et tous sont complètement perchés et ne connaissant pas la modération !

235 pages et 25 contes. Un vrai moment de plaisir. Beaucoup m'ont enchantée !

Comme le conte intitulé la pipe du lama et sa morale : " En toute aspiration, c'est uniquement ce à quoi on tend véritablement qui crée la vision. "

Ou encore l'histoire de Lu au Vietnam qui voit en une vision se dérouler tout son avenir fait uniquement d'ascension et qui décide une chose inattendue…" le temps d'un saké ".

Je vous invite à découvrir cette petite pépite… pour moi cela aura été avec quelques tasses de thé uniquement et le plaisir n'en fut pas amoindri. 

Vous possédez quelques livres de cette collection ?
Commenter  J’apprécie          100
Un livre de contes qui nous fait voyager: Afghanistan, Bretagne, Maroc Chine Nigéria, Vietnam, Québec et j'en passe. Des histoires pour tous les goûts, des courtes. des longues, des brèves, des faciles à comprendre, d'autres plus complexes, certaines captivantes et d'autres presque ennuyantes et qui nous font traverser, outre les pays cités, également un beau panorama des religions.
Comme son titre le suggère "Contes des sages qui s'enivrent" rassemble des récits qui ont pour point commun une certaine ivresse et ses conséquences parfois burlesques, drôles ou laissant songeur... Des situations où le personnage principal se retrouve bien souvent le dindon de la farce...
Un titre qui fait partie de la fameuse collection des "Contes des sages" des éditions Seuil, des incontournables pour qui aime les contes.
Un bon moment de lecture, même si, comme souvent dans les recueils, pas tout me plait...

Reçu dans le cadre d'une Masse Critique, merci aux éditions Seuil et à Babelio !
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Fervente prière

Boire du vin et goûter à ce qui est beau,
Vaut mieux que raide droiture du faux dévot.
Saint Thomas d’Aquin

Le père d’un monastère, tombé gravement malade, restait cloué au lit pris entre la vie et la mort. Dans la chapelle, tous les frères assemblés joignaient leurs prières, hormis un certain novice, soiffard notoire, qui passait plus de temps à visiter les caves du saint lieu que le déambulatoire. Pour le coup, il paraissait au réfectoire à siroter un vin vieux.
Le frère prieur, qui passait, l’a vivement repris :
– Comment, notre abbé se meurt et vous restez là à vous enivrer ?
Le novice s’est dépêché de rejoindre la chapelle et s’est mis à supplier avec fièvre. Ô miracle, le père s’en est trouvé soudainement mieux et descend aussitôt retrouver sa communauté, car il lui a été donné de voir que c’est la prière particulière du novice éméché qui a su toucher le ciel. Devant tous, l’abbé lui a demandé :
– Mon fils, dévoile nous un peu quels mots tu as trouvé pour attirer tant de miséricorde. Quel dévouement t’a saisi ? À quelle porte as-tu frappé ?
– Dieu me pardonne…, a bredouillé le novice. J’ai imploré de tout mon cœur le Seigneur qu’il vous soigne rapidement, afin que je puisse de nouveau avoir un petit coup à boire !

Impénétrables sont les voies du ciel,
Mais toujours la sincérité émerveille.
Commenter  J’apprécie          125
Incompétence

Au retour d’une visite chez sa fille, un homme se plaignait à son épouse :
– Ton gendre est un moins que rien, il ne sait ni jouer aux cartes ni boire un verre…
– Tant mieux ! lui a répondu la femme. Et qu’il reste ignorant de telles choses !
– C’est bien là tout le problème, a expliqué le mari affligé. Bien que ne connaissant rien aux cartes et à l’alcool, il joue et boit !
Commenter  J’apprécie          102
Djamshid est devenu fortement songeur quant à cette graine tombée du ciel, ce présent du Homâ menacé par le serpent, et dont le fruit donnait une panacée propre à soulager peine, procurer joie, mais pouvait aussi faire oublier d'honorer les rois ou donner licence pour le devenir soi-même.
Malgré tout, peu à peu, on prit coutume de boire ce jus de vigne quand la vie se faisait rude ou occasionnait quelque fête. On institua des cérémonies et on composa même des chansons en son honneur.
[ Semence persane ]
Commenter  J’apprécie          21
- Donnez-m'en encore, saligauds, et faites de moi ce que vous voulez! Stupides ânes bâtés, ne voyez-vous pas que les hommes sont nés pour mourir! Alors, buvons!

-Semence Persane
Commenter  J’apprécie          10
Je suis ivre de toi,
Ni de tabac, ni d'opium,
Et n'espère plus rien pour moi,
Ni d'autre femme ni d'homme.

-Intimes panacées
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Jean-Jacques Fdida (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Jacques Fdida
Les contes sont bons !
Un recueil absolument unique, qui vous plongera dans les contes de votre enfance … et ceux que peut-être vous ne connaissez pas encore ! Le Petit Chaperon rouge, La Barbe bleue, La Belle au Bois dormant ou encore Persinette, le Teigneux, Les Deux Bossus... "Le Grand Livre des Contes" rassemble un trésor de contes merveilleux pour les jeunes et moins jeunes lecteurs, qui adoreront le recevoir sous le sapin. Un moment de lecture idéal en famille !
Un ouvrage écrit par Jean-Jacques Fdida et illustré par Juliette Barbanègre, à retrouver en librairie : https://www.seuiljeunesse.com/ouvrage/le-grand-livre-des-contes-jean-jacques-fdida/9791023516548
+ Lire la suite
autres livres classés : IvresseVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (10) Voir plus



Quiz Voir plus

A l'abordage : la mer et la littérature

Qui est l'auteur du célèbre roman "Le vieil homme et la mer" ?

William Faulkner
John Irving
Ernest Hemingway
John Steinbeck

10 questions
503 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , mer , océansCréer un quiz sur ce livre

{* *}