AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Isabelle Pernot (Traducteur)
EAN : 9782290344996
540 pages
Éditeur : J'ai Lu (02/06/2005)

Note moyenne : 3.7/5 (sur 222 notes)
Résumé :
Vingt ans se sont écoulés depuis la fin de la guerre de la faille, le royaume de Krondor vit à présent dans la paix et la sérénité. Mais voilà que cette tranquillité est soudain menacée. Le prince Arutha, héritier de la couronne, renonce à faire valoir ses droits au trône de Rillanon. Or ses fils, les jumeaux Borric et Erland, ne sont pas prêts à assumer pareille responsabilité. Pour préparer à leur vie future, Arutha les envoie en mission diplomatique à Kesh la Gra... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
Yanoune
  23 novembre 2020
Les Nouvelles chroniques de Krondor, tome 1 :Prince de sang... Ou le bouquin qui traîne dans la pile depuis... heu... une sorte d'éternité... Phase fantasy épicétout...
La fantasy pour se remettre le pied à l'étrier en lecture c'est bien...
Pitch :
Bon … heu... donc Krondor, le prince Arutha est invité au grand jubilé de l'Impératrice de Kesh... Oui, Celle Qui Est Notre Mère À Tous fête ses soixante-quinze ans, et il faut envoyer des ambassadeurs pour représenter le Royaume de Isles... Ce ne sera pas lui, il a bien trop de choses à faire. Pourtant il faut envoyer quelqu'un pour que les liens entre les deux puissances se maintiennent...
Non, il enverra ses deux fils. Des jumeaux, l'aîné Borric deviendra Roi, et son frère Erland sera également un grand du royaume, un Prince du Royaume dans un avenir plus ou moins proche.
En plus même s'il les aime profondément, Arutha sait qu'ils n'ont pas encore compris le poids qui leur pèsera sur les épaules un jour, et les responsabilités qui seront leur. Cela leur en donnera un avant goût, leur fera peut-être comprendre... et ce même s'ils n'ont que dix-neuf ans.
Donc c'est parti pour Kesh la grande...
Seulement... dans l'empire de Kesh tout n'est pas rose, ça complote sec, les trahisons, les intrigues politiques sont en passe faire vaciller le grand empire... Voire de faire éclater la guerre entre les deux pays...
Comment nos deux princes vont s'en sortir dans ce panier de crabes ?
Vont-ils seulement sortir ?
Bon... je dois dire que je n'ai pas lu la guerre de la faille... de Feist, j'ai lu sa trilogie de l'empire (très chouette au demeurant), donc j'arrive à ce moment un peu comme un cheveux sur la soupe... étrangère à tout.. Je suis une touriste, je ne connais rien ni personne.
Et c'est pas du tout dérangeant (ça donne même envie de lire la guerre de la faille... objectivement si.)
Donc nous nous retrouvons avec deux princes de dix-neuf balais, à la cervelle de poulet. Qui pensent plus à s'amuser, jouer au carte, se battre et se faire des nanas, qu'à apprendre à gouverner... D'un autre côté tout ça c'est bien de leur âge. Heureusement qu'ils sont bien entourés, et qu'ils ne sont pas trop bêtes quand même.
Alors c'est de la lecture tranquille, pas prise de tête... Nous sommes dans du pur divertissement, fait de rebondissements, d'une pointe d'intrigue, de perso sympathiques, voire charismatiques, de jolis décors, et de belles nanas...
De l'aventure fantasy ultra classique.
Nous sommes dans du bouquin à plusieurs point de vue... Ceux des deux Princes, parce que forcément à un moment donné ils vont être séparés, et tout ne va se passer comme sur un lit de roses, et non la vie n'est pas un long fleuve tranquille... non, ça, ça saurait.. Surtout quand on est Prince...
Bon je dois dire que j'ai jamais eu peur pour personne... Que certain perso m'ont fait rigoler... et que je pensais sincèrement un truc, niveau twist scénaristique, mais qu'il n'a pas eu lieu... Ou alors si j'ai bon, mais Feist ne nous l'avouera que plus tard, c'est encore possible, vu que y a un autre tome dans cette ligne de temps (même si je doute là-dessus)...
Bon y a des trucs que j'aime moyen, qui me dérangent toujours, le côté éléments concrets de notre monde transposés en un monde fantasy, mais je dois dire que c'est quand même de l'ordre de l'anecdote. Surtout que franchement y a pas bien besoin...
Ouais un moment agréable de lecture, mais sans plus, pas super transcendant, comme quand on regarde un film d'aventure, le côté bloockbuster... du divertissement épicétout !
Ne vous attendez pas à autre chose...
Mais quand c'est bien fait, c'est déjà pas mal...
En plus j'ai le deux... une histoire de boucaniers... Chouette, j'adore les histoires de mer, de pirates...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
mauriceandre
  12 décembre 2019
Salut les Babelionautes
Je continue ma redécouverte de l'oeuvre de Raymond E. Feist avec ce tome 4 qui se focalise sur la progéniture du prince Arutha, Les Jumeaux Borric et Erland.
Ils vont être mis à rude épreuve dans leur voyage ver l'Empire de Kesh, ou ils doivent représenter leur père pour l'anniversaire de l'Impératrice.
James (Jimmy les mains vives)a épousé Gamina, la fille adoptive de Pug, elle possède un pouvoir qui leur sera bien utile dans leur confrontation avec une conspiration Keshiane qui cherche a détrôné l'Impératrice.
De nouveaux personnages apparaissent tel que Nakor et son sac Magique, d'où il sort continuellement des oranges, et un mercenaire qui va aider l'un des jumeaux son périple pour retrouver ses compagnons de voyage après avoir était capturé par des Esclavagistes.
Même si les deux tomes des nouvelles chroniques de Krondor servent de transition entre La Guerre de la Faille et le Leg de la Faille ou l'on va retrouver encore une fois les Faucons de la Nuit, cela reste plaisant a lire et les descriptions de la culture Keshiane ,ou les moeurs sont aux antipodes de celles du Royaume, font passer d'agréables moments à nos Jumeaux.
Merci encore a Isabelle Pernot, qui a part la trilogie de l'Empire, a traduit cette Saga Monumentale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Mondaye
  28 février 2016
Les jumeaux...puisqu'il faut bien que quelqu'un prenne un jour la relève pourquoi pas eux...
Mais leur caractère je je-m'en-foutiste du début est un peu agaçant par moment. Ils manquent furieusement de bon sens...tout en restant très attachants.
Le plus dur dans ce livre est de voir que nos héros ont vieillit... Arutha, Locky, Wlliam, Pug... Jimmy (mon Jimmy!)... ils sont toujours là, mais se retirent, ou du moins semblent se retirer du centre de l'action (sauf Jimmy, mais bon Jimmy, c'est Jimmy...^^)
Enfin passons...
Un tome peut-être plus tranquille par rapport aux Chroniques, les enjeux sont moins lourds, mais néanmoins très plaisant, et riche en péripéties.
L'humour pétillant qui rend la lecture de ces cycles s'enchainant si agréable est bien au rendez-vous, pour notre plus grand bonheur.
L'émotion aussi, peur, joie, attendrissement, et hélas, aussi tristesse...

Comme certains l'ont fait remarquer, l'entre-deux-guerres est un cycle de transition, il est donc moins étourdissant que d'autres... mais bon on peut faire confiance à l'auteur...on ne s'ennuie pas non plus!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
MarcF
  12 janvier 2012
L'intrigue se déroule dans le même univers que la Guerre de la Faille", mais 20 ans après, soit chronologiquement apres le Legs de la Faille, mais si ce dernier a été publié après.
Le prince Arutha et la princesse Anita ont maintenant des enfants âgés de 20 ans, les jumeaux Borric et Erland, qui ne pensent qu'à s'amuser et à se bagarrer. Je veux bien admettre, même si j'ai trouvé que pour des princes qui auraient du être former très jeunes aux responsabilités, il y avait vraiment d'énormes trous dans leur éducation.
L'intrigue est centrée autour des jumeaux, Borric et Erland, accompagnés de James, Lockear et de Gamina, la fille de Pug. Pug et Arutha ne font qu'une brève apparition dans l'histoire.
Pour essayer de les responsabiliser un peu, leur père les envoie en mission diplomatique à Kesh la Grande. Pour des raisons plutôt bizarres, ils décident de partir quasi incognito aves une toute petite escorte. Bien entendu, des mésaventures vont leur arriver en chemin, Borric se faisant enlever par des marchands d'esclaves et passant pour mort auprès de ses compagnons.
Le portrait de Kesh, aux moeurs libérales et aux intrigues de cour byzantine est très réussi, meme si l'auteur force pas mal le trait.
L'écriture de R Feist est toujours très fluide et les situations s'enchainent bien. Quelques personnages secondaires hauts en couleurs, comme Nakor le magicien amènent un supplément de folklore.
Malgré tout, je n'ai pas vraiment mordu dans ce roman. Borric et Erland sont des jeunes gens assez ordinaires et leurs aventures démarrent doucement. Il ne se passe vraiment rien avant que Borric se fasse enlever. Apres quelques pages animées sur les marchands d'esclaves, Borric s'échappe et là, le récit se partage entre les frasques d'Erland avec les belles nobles de Kesh et le périple de Borric cherchant à rejoindre son frère. Je me suis vraiment ennuyé dans cette partie-là.
Les intrigues à la cour de Kesh sont plus confuses que celles du jeu du conseil dans la Trilogie de l'Empire du même auteur.
La fin est plus animée (sans la dévoiler), mais globalement, j'ai été plutôt déçu par ce livre qui nous conte les aventures et mésaventures de 2 jeunes gens, mais sans aucune dimension épique comme il pouvait y en avoir dans la Guerre de la Faille. La fin du livre ne laisse pas présager de ce qui va se passer dans la suite et ne donne pas vraiment envie de lire la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Gruizzli
  03 août 2020
Plusieurs années après avoir lu la première trilogie de Raymond E. Feist, je me tourne à présent vers les deux livres qu'il écrivit comme suite directe de la guerre de la Faille. Et, de la même façon que ce que j'avais ressenti à ma lecture de la première trilogie, je constate que l'auteur a un sacré coup de plume pour narrer des histoires, mais beaucoup moins pour les construire.
Cela m'a frappé lors de ma lecture, mais j'ai ressenti beaucoup de moments comme des facilités d'écritures bien trop grandes par rapport à la complexité attendue par un tel récit. Construit autour d'intrigues politiques et d'enjeux de pouvoir, c'est malheureusement bien trop souvent résolu à coup de "pif paf, c'est magique", ou simplement le fameux hasard qui arrange l'auteur. Rien qu'au début, l'histoire d'amour entre James et Gamina, expédiée d'une vitesse incroyable et apportant le personnage qu'il fallait pour l'intrigue, ça m'a paru forcé. C'est presque au niveau d'un jeu de rôle où le MJ va mettre le personnage le plus approprié pour permettre aux héros de finir la quête. Plusieurs retournements de situations sentent le forcé, et c'est d'autant plus dommage que l'installation des intrigues et bonnes, laissant entrevoir plusieurs possibilités de conclusion. C'est un peu triste que l'auteur se cantonne à des fins heureuses, ce qui ne laisse pas vraiment de doute sur la finalité des personnages. Ils survivront, et nous n'avons pas à nous en inquiéter, donc les enjeux diminuent drastiquement. D'autre part, les péripéties s'accélèrent bien trop à mon gout dans la dernière partie, donnant lieu à une fin qui n'est pas bâclée mais fait rapide par rapport à l'installation de l'intrigue.
Si je commence ainsi par lister les défauts, c'est parce que le reste du livre est globalement bon. C'est très lisible, avec des petites touches d'intérêt très bienvenues, notamment sur les intrigues de cour. C'est distrayant et plaisant, mais sans autre prétention. Pour ce que j'en ai lu, ça reste dans la lignée de ce que peut faire l'auteur. Il ne faut pas en attendre mont et merveilles, mais si on veut passer un petit moment de fantasy sympathique, c'est largement suffisant pour quelques temps. Je lirais encore les boucaniers du roi, mais je m'arrêterai après cela, pour ce qui concerne l'auteur. Il ne m'intéresse pas plus que cela, j'en suis maintenant assez fortement convaincu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
levrilevri   02 mars 2019
Il y a l'amour, et puis il y a ce que votre jeune baron James a découvert. C'est un homme nouveau, aucun doute là-dessus. Regardez-le bien et retenez la leçon. Si vous avez de la chance, vous aurez là un aperçu de ce que vous ne connaîtrez probablement jamais.
Boric soupira et regarda le sol.
- parce que je vais être roi?
Kulgan acquiesça.
- Précisément. Vous n'êtes pas aussi bête que vous avez l'air. Vous vous marierez pour le bien de la nation. Oh, bien sûr, vous pourrez satisfaire certaines démangeaisons à loisir et avec des femmes de tout rang. Je sais que votre oncle vous a donné une demi-douzaine de cousins qui n'ont pas été conçu dans le bon lit. La plupart s'élèveront sans doute dans les rangs de la noblesse d'ici la fin de son règne. Mais ce n'est pas la même chose.
James a trouvé cette personne que les dieux ont placé sur sa route pour le combler. Il faut savoir y reconnaître la marque du destin, et n'allez pas croire qu'il a été pris par surprise. Ce que vous prenez pour un acte irréfléchi et étourdi est en réalité la reconnaissance d'un sentiment si profond, que seul celui qui l'a connu peut le comprendre. Est ce que vous saisissez maintenant?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
meknes56meknes56   29 août 2019
-Tu n’avais pas besoin de le frapper, l’interrompit Erland, grimaçant à cause de sa blessure. Je crois que j’aurais pu le tuer.
- Ou l’inverse. Et je n’aurais pas aimé affronter Père si je l’avais laissé te tuer. De plus, tu ne l’aurais pas vraiment tué ; tu n’en as tout simplement pas l’instinct. Tu aurais essayé de le désarmer, ou quelque chose de tout aussi noble… ou tout aussi stupide, fit remarquer son frère en reprenant son souffle. À présent, essayons de sortir d’ici.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
tgranductgranduc   24 novembre 2012
Le calme régnait dans l'auberge.
Les murs noircis de suie absorbaient la lumière de la lanterne et ne renvoyaient que peu de clarté. Le feu qui se mourait dans l'âtre n'offrait guère de chaleur et encore moins de gaieté, à en juger par l'attitude de ceux qui avaient choisi de s'asseoir devant lui. Contrairement à la plupart des établissements de cet acabit, l'auberge était lugubre.
Commenter  J’apprécie          00
meknes56meknes56   29 août 2019
Arutha regarda sa femme, puis l’ambassadeur.
- Nous sommes au regret de dire que le lourd devoir qui est le nôtre nous empêche d’entreprendre un si long voyage, Votre Excellence.
L’expression de l’ambassadeur resta la même, mais ses traits se durcirent, presque imperceptiblement. Il était clair qu’il considérait cette réponse proche d’une insulte.
Commenter  J’apprécie          00
Acerola13Acerola13   08 avril 2012
Erland eut l'air de ne pas l'entendre. Le prince demeura muet tandis qu'il tournait son regard vers l'Ouest, vers la lointaine caravane des marchands d'esclaves. Enfin il fit faire demi-tour à sa monture, lentement, et rejoignit ses compagnons qui l'attendaient pour poursuivre leur périple, toujours plus loin au Sud, vers le cœur de Kesh la Grande.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Raymond E. Feist (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Raymond E. Feist
Session de Questions/Réponses entre Raymond E. Feist et ses fans à l'ICON 2016
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La guerre de la Faille Tome 1 R. E. Feist

Quel est le nom du monde dans lequel vivent les héros?

Krondor
Crydee
Midkemia
Kelewan

8 questions
38 lecteurs ont répondu
Thème : La Guerre de la Faille, Tome 1 : Magicien de Raymond E. FeistCréer un quiz sur ce livre

.. ..