AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2818929830
Éditeur : Bamboo Edition (22/04/2015)

Note moyenne : 3.34/5 (sur 25 notes)
Résumé :
Agathe n'a qu'un but quand elle arrive dans ce petit village normand : retrouver son père. Mais, dans ce coin reculé du bord de mer, habité presque exclusivement par le troisième âge, elle va trouver bien plus en faisant la connaissance de Martin. Ce jeune écrivain trop secret pour se faire publier s'est retranché dans cette partie du monde pour venir en aide aux anciens et faciliter leur quotidien. Entre Agathe et Martin, le coup de foudre est immédiat. Mais le che... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
tchouk-tchouk-nougat
  05 juillet 2015
Agathe n'a jamais connu son père, elle le croyait mort avant sa naissance. Alors quand sa mère lui avoue qu'en fait il est encore en vie, et totalement inconscient du fait de son statut de père, la jeune fille n'hésite pas une seule seconde. Elle part pour ce qu'elle trouve être le "trou du cul du monde. Dans un petit village normand elle compte bien renouer avec lui, mais ce n'est pas seulement un père qu'elle va retrouver. Elle y fera connaissance avec Martin, le rayon de soleil de tous ses petits vieux habitants le village, et d'une façon de vivre différente.
Martin Bonheur est une gentille petite histoire. Elle parle d'amour et d'entraide alors évidemment ça ne peut que réchauffer le coeur. Les petits vieux sont charmands et nos deux héros attachants (quoique Martin soit légerement niais sur les bords quand même).
L'histoire a quand même une bonne trame. Ce n'est donc pas qu'une bluette. L'intrigue tourne autour des retrouvailles du père et surtout autour de ce mystérieux manuscrit volé.
Cette petite romance se situe dans un charmant village. Bien que son nom ne soit jamais écrit en entier il s'agit de Veules-les-Roses. Environ 500 habitants et la curiosité d'y trouver le plus petit fleuve de France. Et si je connais si bien ce "plus beau village de France" c'est qu'il se trouve à côté de chez moi. Autrement dis ça a joué dans l'achat de cette BD qui comportait en outre des dessins sympathiques. Mais au niveau décor j'ai été un peu déçue. J'ai eu du mal à reconnaitre les rues du village et les paysages de craies. Et c'est marrant à chaque fois que je m'y suis rendue, ça ne m'a pas sauté aux yeux qu'il n'y avait que des vieux. Ce détail est surement exagéré! Mais j'ai bien aimé les petits vieux de l'histoire, j'ai même reconnu quelques accents cauchoix du coin !! ^^
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
livreclem
  11 septembre 2015
Une bd gentille qui fait passer le temps. Une jeune femme recherche son père qu'elle n'a jamais connu et débarque dans un village normand où elle croise ses vieux habitants et le jeune Martin.
Un manuscrit est au coeur de l'histoire, son écriture, la recherche de son véritable auteure et l'amour sont les principales intrigues.
Bref c'est charmant mais sans plus.
Commenter  J’apprécie          140
MarquePage
  13 août 2015
Ce n'est pas la BD du siècle. Mais c'est une lecture très sympathique avec de l'espoir pour l'espèce humaine. Oui on peut être heureux d'aider et de rendre heureux ses congénères. C'est aussi l'histoire de rencontre, et d'une fille qui cherche à connaitre son père.
Il y a bien quelques déconvenues pour la fille, pas de grands mystères. On devine assez facilement les ficelles de l'histoire. Mais le principal ne réside pas là.
Les personnages sont haut en couleur, très drôles et singuliers. On s'y attache comme le fait Martin. Les dessins mettent parfaitement en images l'ambiance de la BD. Beaux et colorés avec simplicité. Veules-les-Roses est très bien représenté et ça fait toujours plaisir de voir apparaitre un endroit qu'on connait.
J'ai adoré l'épilogue.
Commenter  J’apprécie          100
TomatoKetchup
  23 juin 2015
Une jolie bd, pleine de douceur et de chaleur, qui n'a rien à envier au "Petits Ruisseaux" de Rabaté ou au "Vieux Fournaux" de Lupano.
Le dessinateur nous fait une belle surprise ici, qui sort de son domaine de prédilection : la sf. Les perso sont super, l'héroïne très sexy, les petits vieux très attachants. On irait bien y passer quelques jours de vacances, dans ce village :)
Commenter  J’apprécie          110
NarcoticPumpkin
  27 septembre 2015
J'ai lu cette bande dessinée car la couverture m'a plu, tout simplement. J'ai donc continué à apprécier les dessins tout au long de l'histoire.
Toutefois, l'histoire en question ne casse pas trois pattes à un canard. Agathe, une jeune femme, vient d'apprendre que contrairement à ce qu'elle croyait, son père n'est pas mort. Selon sa mère, son père n'est pas quelqu'un de bien. Elle va donc partir à sa recherche pour vérifier cela (et après toutes ces années sans nouvelles, la mère sait pile dans quel village reculé de Bretagne il habite, chapeau !). Dans ce village peu habité ne séjournent que des personnes âgées et un jeune homme, Martin, qui semble avoir le coeur sur la main, toujours prêt à aider les séniors.
Au sein de cette histoire va se glisser un mystère concernant un manuscrit apparemment prodigieux : qui l'a écrit ? le père d'Agathe ? Martin ? Un autre ? (car celui qui l'a écrit est forcément quelqu'un de bien). Un extrait "mettre de la couleur chez tous ceux qui voient la vie en noir". Ouais, prodigieux, si on veut. Je n'ai réussi à croire à ce manuscrit "chef d'oeuvre" car il avait l'air vraiment gnangnan...
Evidemment, une histoire d'amour va voir le jour entre les deux seuls jeunes du village...
Pour résumer, cette bande dessinée se lit vite, ça reste une lecture agréable, fluide, mais franchement, dans deux jours vous l'aurez oubliée. Trop bateau, trop gnangnan, pas assez poussée...
Ah, et une dernière chose qui m'agace : quelle est la nécessité de faire des deux seuls personnages féminins (et jeunes) de l'histoire des espèces de bimbo hyper bien gaulées, habillées court et moulant dont une que l'on voit en petite tenue dès le début de l'histoire ? Vraiment, on en est encore là ? Je fais peut-être ma rabat-joie mais il y a tellement cette représentation de la femme parfaite et sexy partout que je me sens légitime de penser que ce genre de BD pourrait échapper à ces clichés ! Eh bien non.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (4)
Bedeo   10 septembre 2015
On se prend vite à aimer déambuler dans ce petit village tout en croisant ses habitants au gré des pages.
Lire la critique sur le site : Bedeo
BoDoi   18 juin 2015
Une comédie romantique agréable, qui réussit sa mission de divertir et redonner le sourire, sans prétendre à autre chose.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BullesEtOnomatopees   02 juin 2015
Martin Bonheur, comme son nom l'indique, évoque au delà de la part policière de l'histoire la notion de bonheur, de plénitude. S'il est différent pour chacun, il peut parfois se cacher dans un village. Dans ses habitants, pourquoi pas. Quelqu'un a dit "L'enfer, c'est les autres", alors pourquoi pas le bonheur également.
Lire la critique sur le site : BullesEtOnomatopees
Sceneario   04 mai 2015
Un petit bonheur de lecture qui prend sa place dans la collection Grand Angle.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
MarquePageMarquePage   13 août 2015
CHAPITRE 3
Le malheur avait attendu son heure avec la tranquillité du bourreau et pourtant j'avais décidé que ce jour là, le soleil se coucherait heureux sur ma vie. Moi qui n'avais jamais servi à rien, j'allais découvrir qu'on est tous un peu indispensable...

[...]

- C'est... c'est votre livre... Il s'y dégage une telle gentillesse.
- C'est surement parce que j'ai toujours été obsédé par l'idée qu'on a tous le pouvoir d'apporter du bonheur aux autres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   05 juillet 2015
En quelques secondes j'ai compris que j'avais laissé périr quelqu'un pour une chose dont je ne pouvais rien tirer. J'ai repris ma vie comme si de rien n'était. Celui qui a dit qu'un secret "c'est à porter comme un pierre quand on coule" devait avoir une conscience. Moi pas.
Commenter  J’apprécie          70
MarquePageMarquePage   13 août 2015
- Et le sourire ?
- Quoi, le sourire ?
- Ici, quand on paie, on sourit. C'est obligatoire ! C'est même écrit au dessus du comptoir !
Ici on paie comptant !!!
Commenter  J’apprécie          82
TomatoKetchupTomatoKetchup   23 juin 2015
Il met de la couleur chez tous ceux qui voyaient la vie en noir.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Jérôme Félix (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jérôme Félix
Erwan Lebot et Jérôme Félix, installés sur la falaise de bousecours à Dieppe, nous parlent de la BD et de Dieppe.
autres livres classés : Normandie (France)Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
2653 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre