AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782810425860
397 pages
Éditeur : Editions Prisma (22/11/2018)

Note moyenne : 4.18/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Quand il part en chasse, les cadavres s'accumulent...
Comment arrêter un serial killer qui se prend pour un loup-garou ?
Un thriller d'une efficacité à couper le souffle.
L'inspecteur Ernesto Guzman espérait finir sa carrière tranquillement. Il réalise que la retraite va devoir attendre quand on l'envoie sur une scène de crime particulièrement sordide : la victime a été massacrée mais, surtout, en partie dévorée par son assassin...
... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
elleaimelire
  08 mai 2019
C'est la couverture qui m'a donné envie de découvrir ce livre. Cette silhouette dans la forêt, revêtue d'un chaperon rouge, cela interpelle. le titre aussi, attire l'attention. Sans en être certaine, il me semblait qu'il s'agirait d'une histoire de transformation en animal (en lien avec un chaperon rouge, probablement s'agirait-il d'un loup-garou.)
Le roman débute directement avec la disparition d'une infirmière. Disparition simultanée avec l'un des patients de l'hôpital. Commence alors une traque. Au fur et à mesure que les enquêteurs remontent la piste du meurtrier présumés, des corps sont retrouvés, dans des états dont je vous passerai les détails.
J'ai mis beaucoup de temps à véritablement entré dans l'histoire. Il me semblait que les enquêteurs avançaient facilement. Sans vraiment chercher, ils trouvaient la piste à suivre. Tout s'enchaînait rapidement et aisément, même si les enquêteurs avaient toujours un train de retard sur le meurtrier. Puis vers le milieu du livre environ, j'ai commencé à être complètement par l'histoire. Tout s'est accéléré. le suspense était là.
Le côté surnaturel qui m'avait attirée avant ma lecture, m'a finalement d'abord un peu effrayée et puis en fin de compte, je me suis laissée prendre au jeu. J'avais envie de savoir ce qui se cachait derrière cette bête meurtrière. Est-ce vraiment un loup-garou ? Ou s'agit-il d'une bête sauvage ? A chaque chapitre, chaque étape de l'enquête, tous les doutes sont permis.
"Elle regarda malgré elle dans la direction indiquée. Vit la silhouette dressée en ombre chinoise sur le pas de la porte, les petits yeux jaunes, le mufle de chimère mi-animal mi-être humain. Sa bouche s'arrondit en un cri de terreur muette et de totale incompréhension."
Par contre, les personnages sont peut-être un peu caricaturaux pour certains. Dave Tosaga, arrivé en renfort est très sûr de lui. Arrogant et pédant, il ne fait confiance qu'à lui-même. A l'inverse, le vieil inspecteur local Guzman est plus humain, plus attentif aux personnes qu'il rencontre. Leurs deux personnalités contrastent pour un rendu tour à tour agaçant et efficace.
Concernant la fin, je ne vous la dévoilerai pas bien entendu ! Je vous dirai juste qu'elle m'a vraiment surprise. Je n'avais pas imaginé une telle révélation. Michael Fenris m'a bien eue ! A l'écriture de cet avis, je me la remémore et vraiment je n'avais rien vu venir , j'ai été bluffée !
En somme, Thérianthrope est une revisite moderne et pleine de liberté du conte du Petit Chaperon Rouge. Michael Fenris s'en éloigne souvent, tout en gardant une certaine trame. On y retrouve les éléments incontournables du conte célèbre, mais associé à un décor actuel. le tout donne un thriller au suspense bien dosé, et fait travailler l'imagination.
"Et cette voix dans sa tête, qui lui parlait d'une petite fille, qui lui disait de se mettre en route, de venir la rejoindre, mais rejoindre qui ? Il avait peur, mais la voix lui disait de ne pas avoir peur, parce qu'il était fort, et dans un sens elle était rassurante, cette voix, et apaisante, et oui il était fort car il était un loup-garou."
En bref, Thérianthrope est un thriller au thème original, dans lequel j'ai d'abord eu un peu de mal à entrer, mais qui aura finalement su me surprendre par le déroulé des actions mais surtout par sa révélation finale.
Lien : https://ellemlireblog.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Pasunmotdeplus
  21 mai 2019
Attirée comme d'autres par la couverture qui laissait présager une revisite du conte du "petit chaperon rouge", je me suis réjouie de parcourir les lignes du Thérianthrope. Et pourtant du conte de Perrault, nous sommes loin, très loin.
Avec sa plongée immédiate dans l'action et l'horreur pour ne jamais en sortir, ce livre donne successivement le tournis, la nausée, des palpitations puis, j'imagine pour certains, une belle gifle à la découverte du dénouement.
J'emploie le mot "certains" parce que j'avais malheureusement deviné depuis longtemps qui se cachait derrière "la voix".
Si le manque de pause dans les meurtres donne un rythme saccadé à l'ouvrage, la violence et le nombre de ceux-ci m'ont profondément déplu.
Ne nous méprenons pas, je ne joue pas ici les vierges effarouchées (au vu de ma liste de lectures, ce serait risible), je trouve simplement que toutes les atrocités auxquelles se livre le protagoniste, bien qu'ayant un sens dans l'épilogue du livre, ne sont que des surenchérissements désolants.
Le mystère est bien vite levé pour qui sait lire entre les lignes et tenter de le cacher sous des tonnes d'hémoglobine ne le rend certainement pas plus attirant.
Je viens de terminer ce livre et je ne sais pas encore si j'ai aimé la plume de l'auteur ou si j'ai détesté son florilège de morsures, cannibalisme et autres.
La cote que je lui attribue n'a fait que diminuer au fil de ma lecture, je dois en conclure que bien qu'extrêmement efficace dans la construction de l'enquête, je n'ai pas vraiment aimé Thérianthrope.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
chevalierortega33
  06 janvier 2019
Une fable moderne me direz-vous en voyant la couverture … ça ressemble au petit chaperon rouge, certes ! L'auteur prend beaucoup de libertés avec le conte et nous entraîne dans une aventure originale, de nos jours avec les portables, l'ADN , les 4x4 et les hélicoptères. Ca c'est pour le décors …
Petit tour sur le dictionnaire cependant … thérianthrope selon wiki, puisque word ne connait pas :
La thérianthropie ou zooanthropie est la transformation d'un être humain en animal, de façon complète ou partielle, aussi bien que la transformation inverse dans le cadre mythologique et spirituel concerné.
Plus loin Michael Fenris parle de lycanthropie (source wiki toujours) désigne la transformation d'un homme en loup.
Et bien voilà le contexte est posé … laissez faire votre imagination et vous aurez quelques heures de bonne littérature policière, avec suspense entretenu et juste une pincée de fantastique, histoire de ne pas décourager les hyper-rationnels dont je fais partie !
D'abord l'action se déroule en ville, aux US à Denver (Colorado) où une jeune femme est retrouvée assassinée et alors la politique se taille la route dans l'enquête qui va révéler un tueur en série. On connait très vite son identité, son ambigüité intrigue et il nous entraîne ensuite à Rock Hill, l'Amérique profonde abandonnée des pouvoirs centraux, où le sheriff courre après les moyens supplémentaires et sa population se sent bien isolée. Des sagas familiales aux secrets malmenées par les méfaits du tueur, des jeux dangereux d'adolescents, une petite romance, une guerre des polices car le FBI veut s'en mêler … dans un contexte nord-américain certes mais terriblement universel avec un final qui tient bien ses promesses et qui garde son suspense jusqu'aux toutes dernières pages.

Lien : https://collectifpolar.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
EmilieAFDL
  21 février 2020
J'ai plutôt bien aimé cette histoire qui ne fait pas dans le recyclage (même s'il me semble avoir lu une fin similaire récemment, avec le même lieu, les mêmes personnages, le même dénouement, mais où ?) Étant difficile avec le roman policier surtout français, j'ai tout de même été charmée par l'intrigue et ses personnages. L'histoire jongle entre différents protagonistes, tantôt du côté de la police, tantôt du tueur en série, mais aussi et surtout des victimes. Ainsi, on suit pas à pas l'avancée de l'enquête, la fuite du tueur, et les derniers instants des victimes, histoire de rapprocher le lecteur un peu plus du drame et de lui faire (presque) côtoyer le pire. C'est une approche intelligente et plutôt originale qui entraîne une immersion et une façon d'appréhender l'intrigue différemment de d'habitude. Dans les romans policiers, les victimes ou les familles des tueurs/victimes, sont très souvent mises de côté, et c'est dommage, car Michael Fenris nous prouve que ça peut être très intéressant de leur consacrer quelques pages, voir des chapitres entiers.
Original aussi la façon dont le conte du Petit Chaperon rouge plane sur l'intrigue, construit le roman et s'immisce dans les derniers chapitres. Attention cependant, ce n'est, à mon avis, absolument pas un conte revisité comme peuvent l'être Les contes interdits, et étant donné la popularité de ces derniers en ce moment, je préfère le dire. Il n'empêche qu'on retrouve certains éléments du conte, à la sauce Michael Fenris en mode pas gentil du tout.
Maintenant, comme dit au départ (de la chronique), je me suis assez vite lassée de cette intrigue qui, je trouve, traîne un peu trop et s'étire même sur la fin. Résultat, c'est un avis mitigé car j'ai bien aimé, mais il y a quand même pas mal de « mais » et surtout, très peu d'engouement de ma part.
Lien : https://surlestracesde.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Lalilidelili
  11 février 2019
" Quand il part en chasse, les cadavres s'accumulent... Parviendront ils à arrêter ce Serial Killer au comportement de Loup-garou ?"
Je découvre la plume de l'auteur avec ce livre. Et quelle belle surprise !!!
Mes dernières lectures étaient toutes du genre psychologique et j'ai repris goût avec cette lecture à du thriller pur et dur ponctué de sang et boyaux.
Les personnages sont attachants, on a quelques belles surprises pendant le déroulement de l'histoire qui nous laisse aucun temps mort dans cette chasse à l'homme. Une histoire hors du commun, découpé en trois parties et une fin qui m'a laissé sur les fesses en découvrant le point final de ma lecture.
Je vous conseille vivement de découvrir et de plonger dans cette traque sans merci.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
elleaimelireelleaimelire   08 mai 2019
Et cette voix dans sa tête, qui lui parlait d'une petite fille, qui lui disait de se mettre en route, de venir la rejoindre, mais rejoindre qui ? Il avait peur, mais la voix lui disait de ne pas avoir peur, parce qu'il était fort, et dans un sens elle était rassurante, cette voix,  et apaisante, et oui il était fort car il était un loup-garou.
Commenter  J’apprécie          20
elleaimelireelleaimelire   07 février 2019
Elle regarda malgré elle dans la direction indiquée. Vit la silhouette dressée en ombre chinoise sur le pas de la porte, les petits yeux jaunes, le mufle de chimère mi-animal mi-être humain. Sa bouche s'arrondit en un cri de terreur muette et de totale incompréhension.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : loup-garouVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1912 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre