AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 226627449X
Éditeur : Pocket (21/06/2018)

Note moyenne : 3.76/5 (sur 27 notes)
Résumé :
Kate, 35 ans, est totalement accro aux réseaux sociaux. Aussi, quand son fiancé décide de mettre un terme à leur romance, la veille de leur mariage, c'est tout naturellement qu'elle partage son désespoir sur Facebook. Un phénomène étrange se produit dans les jours qui suivent : sa vie réelle devient le parfait reflet de ses statuts Facebook. En pianotant sur son clavier ou son Smartphone, elle peut ainsi, comme par magie, changer son destin ou celui de ses deux meil... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
iris29
  27 janvier 2017
Hawaï : Jour J - 1 ...
Max annonce à Kate qu'il ne veut plus se marier , et comble du comble,qu' il est tombé amoureux de l'amie et collègue de Kate, la méchante Courtney .
Kate véritable accro aux réseaux sociaux , se rend compte qu'en publiant un nouveau statut , elle peut remonter le temps et ainsi "récupérer" son fiancé .
Par tous les saints de Marc Zuckerberg , vous feriez quoi, vous ?
Kate va se retrousser les manches , aidée par ses meilleurs" poteaux"Julia et Liam , (dans le secret ) , et par un ange nommé Ruby .
Si j'ai trouvé la première partie assez pénible , la 2° a été plus à mon goût .
Au début du roman, l'immaturité du personnage principal , son narcissisme, et sa dépendance aux réseaux sociaux m'ont tapé sur les nerfs . N'étant pas un membre de la secte Zuckerberg (s'il ne devait compter que sur moi, le pauvre homme serait SDF...), Je n'ai pas été sensible aux propos des auteurs, ayant l'impression qu'elles m'étalaient des évidences .
Kate veut que tout soit parfait, se prend la tête pour la couleur des fleurs etc... alors que son futur mari ( homme saint d'esprit), préférerait se marier en tongs et bermuda.[ On est à Hawaï , merde Kate, fais un effort ! Décompresse...Chaleur & hygrométrie ne riment pas avec costard , aie pitié !].
A la moitié du roman, le ton change et on gagne en sagesse et réflexions sur le mariage , le couple,etc... J'ai préféré cette partie .
Un autre détail m'a fait tiquer : ♫c'est peut-être un détail pour vous mais pour moi ... ♫
Kate et sa collègue travaillent dans la pub, un milieu que je connais un petit peu . Et j'ai relevé plusieurs "fautes" de vocabulaire , ( imputables au traducteur ?). On ne dit pas" légende" pour le texte d'une affiche mais "accroche" , on ne dit pas "mises en scènes " présentées au client mais "roughs" , etc... de plus , à la fin je n'avais toujours pas compris si les deux personnages étaient créatives( et si oui , qui faisait quoi ?), ou commerciales dans leur agence. Voilà, c'est sûrement un détail pour vous, mais moi, ça m'a empêché d'y croire et puis ça ne fait pas très sérieux , d'autant qu'elles se sont mises à deux pour pondre ce roman ...
Pour tout ça , j'ai "liké" ce roman couci-couç@ !
Mais @mie babelio, si tu as l'@me romantique, tu liker@s so much ;-))
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          364
BillyJane
  07 mai 2016
C'est le grand jour, Kate et Max s'apprêtent à se dire « Oui » à Hawaï. Malheureusement, Max en a décidé autrement et décide d'annuler ce mariage. La raison ? Il est tombé sous le charme d'une autre fille, qui n'est autre que la collègue de travail et amie de Kate. Accro aux réseaux sociaux, Kate publie alors un message sur Facebook. Elle souhaiterait tellement revenir quelques temps en arrière pour tout recommencer. Et voilà, le lendemain Kate se réveille un mois en arrière, et va s'amuser de tous ces voeux qu'on lui offre avec ses deux meilleurs amis pour changer le cours de sa vie et tenter de garder Max auprès d'elle. Mais va-t-elle réussir à arranger les choses ? Va-t-elle utiliser cette chance comme il faudrait ? Ne doit-on pas tenter de réparer et avancer avec ses erreurs plutôt que de les effacer complètement de nos vies ? Kate va très vite le découvrir.
« le vrai st@tut de ma vie »est une belle surprise. Difficile de ne pas s'identifier au personnage de Kate, et le fait que ça tourne autour des réseaux sociaux à attiser ma curiosité. Une belle couverture, une quatrième de couverture attirante, et un livre léger qui se lit tout seul. Liz Fenton et Lisa Steinke nous offre un roman plein d'émotions. C'est drôle, c'est frais, c'est touchant, c'est triste, il y a de l'amour, de belles histoires d'amitié. Bref, c'est un roman qui fait du bien. Et rien de tel qu'un roman comme celui-ci pour se changer les idées. Plus on avance dans le livre, plus il est difficile de le fermer.
Un bon roman chick-litt qu'on a du mal à lâcher. Avec une jolie morale qui nous fait réfléchir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Marlene_lmedml
  17 mars 2016
En effet, après lecture du résumé j'ai de suite été intriguée par ce roman. le fait qu'il traite des réseaux sociaux et de leur répercussion sur la vie privée m'a décidée à découvrir l'histoire extravagante de Kate.
Le comble pour une accro aux réseaux sociaux, c'est lorsque ses statuts facebook deviennent réalité. Dans le cas de Kate, bénédiction ou malédiction ?
Et oui Kate est une femme qui surf sur la vague des réseaux sociaux, un peu trop peut-être...Elle passe son temps à parfaire son image en ligne, elle se base énormément sur ce que les gens pensent d'elle, elle veut être à la hauteur de tous ses "amis" facebook...
La veille de son mariage, son fiancé Max met un terme à leur relation...c'est évidemment le choc pour Kate qui ne peut s'empêcher de mettre à jour son statut facebook pour soulager sa peine...étrangement à partir de ce moment tout ce qu'elle va publier sur son mur facebook va devenir réalité. Elle y voit là un signe, et elle va tout faire pour changer son destin...Son but ---> Que Max ne la quitte pas! Mais si l'issue de cette aventure s'avérait plus complexe que cela ?
Elle va mettre ses deux meilleurs amis dans la confidence pour avoir toutes les chances de son côté. Mais plus elle essaye d'arranger les choses et plus elles se détériorent. Kate prendra-t-elle conscience de ses erreurs ? Cette seconde chance va-t-elle lui ouvrir les yeux sur sa vie ?
Si vous aviez l'occasion de changer votre passé pour améliorer certaines choses, le feriez-vous ? Ne pensez-vous pas que dans la vie les choses arrivent pour une bonne raison ? Même si parfois le destin sait se montrer cruel.
Passons à mon avis :) Ce roman est génialissime, je me suis régalée avec l'histoire très divertissante de Liz Fenton et Lisa Steinke. Avec un thème très actuel traité avec pertinence j'ai été transportée dans les déboires sentimentaux de Kate.
J'ai été conquise par tous les aspects du roman, d'une part, le sujet des réseaux sociaux est abordé avec intelligence, les auteurs nous montrent bien les bons et les mauvais côtés de ces nouvelles technologies...Facebook or not facebook ? Grâce à Kate j'ai pris conscience que tout est bon avec modération, les réseaux sociaux font maintenant partis de notre quotidien, à nous de les utiliser judicieusement. Tout ne doit pas être dévoilé et dans une relation, il est important d'avoir son petit jardin secret que personne n'a besoin de connaître...
D'une autre part, l'histoire de Kate a bel et bien une morale, au fil de son aventure elle va pouvoir faire le bilan de sa vie...elle va se rendre compte que les choses ne sont hélas pas toujours parfaites. On se fait parfois un idéal dans sa tête et force est de constater que cela ne se passe pas toujours comme on l'aurait imaginé.
J'ai adoré la plume de ce superbe duo, elles ont su imaginer une histoire très originale, qui m'a beaucoup fait rire et qui pourtant sur le fond est terriblement sensé et à certains moments aussi très triste. Les personnages de ce roman sont très attachants, à des moments complètement délirants. Ils ont tous un petit quelque chose qui m'a fait les aimer chacun différemment, outre l'histoire entre Kate et Max, nous allons suivre les vies de Liam et Julia. Ils ont un rôle très important dans la vie de Kate, et ce retour en arrière leur promet de sacrées aventures...Et puis "le" personnage qui sera là pour veiller sur Kate c'est "Ruby", on dira que c'est sa bonne fée, celle qui lui a donné son pouvoir...Elle sera d'une aide précieuse pour que Kate comprenne que ses choix ne seront pas sans conséquences... Alors parfois j'ai eu envie de hurler, de secouer Kate pour lui montrer à côté de quoi elle passait en pensant à des choses futiles...
Ce roman est un véritable petit bonheur, je crois que je n'ai jamais lu un roman qui me donne autant de Pep's une fois ma lecture terminée. Ce que j'ai apprécié c'est que non seulement j'ai passé un excellent moment avec Kate mais j'ai aussi beaucoup réfléchis sur ma propre vie, sur ma façon d'utiliser les réseaux sociaux. Je pense qu'on ne le dira jamais assez qu'il faut être vigilant et garder une part de mystère sur sa vie. N'oublions pas que facebook n'est pas le reflet de la vie des gens, ce n'est généralement qu'une partie infime de ce que les gens veulent partager avec le monde extérieur, pour certains ce ne sera qu'une façade, pour d'autre une façon d'échanger avec leur connaissance :)
Pour conclure, je vous conseille vraiment de découvrir ce roman atypique :) Un récit drôle, intelligent et divertissant. Maintenant que j'ai goûté à la plume vivifiante de Liz Fenton et Lisa Steinke je ne vais pas m'arrêter là et je vais découvrir leurs autres romans :)
Et si je m'empressais de mettre mon st@tut facebook à jour ça pourrait donner ça ---> "Un roman à découvrir de toute urgence #LeStatutDeMaVie #Drôle #Pétillant #UnPetitBonheur #Addictif"
Lien : http://chroniqueslivres.cana..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
djihane
  14 mars 2016
Le vrai statut de ma vie est un roman qui ne peut pas vous laisser indifférent, il vous séduit d'abord avec sa très belle couverture, ensuite, il attise votre curiosité avec un résumé alléchant. Que feriez-vous si vous aviez la possibilité de remonter le temps et de corriger vos erreurs ou encore pour tenter de reconquérir l'homme que vous aimez?
Kate se voit offrir une seconde chance de comprendre comment et pourquoi Max, son fiancé, l'abandonne le jour de leur mariage. Grâce à un statut Facebook dans lequel elle formule le souhait de revenir un mois en arrière, comme par magie, ce souhait se réalise et Kate se rend même compte que les souhaits qu'elle poste sur Facebook se concrétisent. Notre personnage se lance dès lors dans une quête qui a pour objectif d'assurer son mariage avec Max. Il est certain qu'ils s'étaient perdus en cours de route et elle voit cette seconde chance comme une occasion pour changer les événements qui lui ont brisé le coeur. Elle veut à tout prix garder Max dans sa vie.
Le concept du roman est très orignal, chapitre après chapitre il devient de plus en plus intéressant et ne nous laisse pas une seconde pour nous ennuyer. L'histoire est fraîche et très addictive, le roman devient un véritable page-turner. Entre humour et émotion, on s'investit dans notre lecture, on apprend des erreurs de notre personnage et on se laisse surprendre par la tournure que les événements prennent.
Avec Facebook, beaucoup sont passés experts dans le jeu de maîtriser leur image et de donner à voir aux autres un portrait parfait de leur existences qui sont loin de l'être. A coup de photos mises en scène dans ce but, filtrées dans tous les sens du terme. A coup de millier de poses écartées pour n'en choisir que le cliché parfait qui nous met en valeur, qui enjolive notre image et conforte notre ego. C'est de cela qu'il s'agit aussi dans le vrai statut de ma vie, de cette nouvelle obsession contemporaine du paraître 2.0 ou comment mettre en scène sa vie sur les réseaux sociaux pour qu'elle paraisse parfaite. A croire que si l'on convainc ceux qui suivent notre fil d'actualité que l'on est heureux, on finira par l'être.
De ce fait, Kate est un personnage à travers lequel on peut facilement s'identifier. Elle tente elle aussi de ne montrer que le meilleur d'elle sur les réseaux sociaux dont Facebook où elle y étale toute sa vie ou du moins les meilleurs moments. L'un des points fort de ce texte, ce sont ses personnages qui constituent autant de personnalités à travers lesquelles le lecteur peut s'identifier. Comme les meilleurs amis de Kate, Liam, incapable de s'engager, il trouve toujours un défaut ou un prétexte pour rompre. Julia paraît former, avec son mari et ses deux enfants, la famille parfaite et heureuse mais cela n'est qu'apparences...
Le vrai statut de ma vie est un roman qui peut paraître léger de part son humour et son côté chick-lit mais il ne manque pas pour autant de profondeur. le roman nous délivre une très belle leçon de vie sur le fait qu'il faille apprendre à accepter sa vie telle qu'elle est et que ce sont ses imperfections qui nous permettent d'avancer.
Le vrai statut de ma vie est un magnifique coup de coeur, riche, addictif et surprenant, un page-turner divertissant certes mais qui donne à réfléchir aussi. Liz Fenton et Lisa Steinke ont une très belle plume, elles nous livrent un textes plein de citations que l'on peut utiliser comme des slogans pour nos vies numérisées ou comme devises à réciter quand tout va mal.
Car finalement...
"La vie des gens n'est pas aussi parfaite que les photos retouchées ou les statuts mûrement pensés de leur mur Facebook."


Lien : http://lesinstantsvolesalavi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Analire
  29 février 2016
En voilà un petit livre chick-lit léger, drôle et particulièrement ancré dans l'époque numérique du XXIème siècle !
Kate et Max doivent se marier à Hawaï. Mais voilà, au jour J, Max annonce à sa fiancée qu'il ne veut plus se marier avec elle. Il lui apprend, de surcroît, qu'il nourrit des sentiments pour la collègue de bureau de Kate, Courtney. Kate, anéantie, publie alors un statut sur son mur Facebook, souhaitant revenir un mois en arrière. Et comme par magie, son voeu se réalise. Propulsée dans le passé, arrivera-t-elle a faire changer d'avis Max ? Peux-t-on réellement changer le cours de son destin ?
Les deux auteurs accordent une très grande importance aux réseaux sociaux. Dans notre ère, où Internet est roi, où les réseaux sociaux gouvernent notre vie, Kate, notre protagoniste, fait comme une grande partie des utilisateurs de Facebook : elle étale impunément et ouvertement sa vie aux yeux de tous. Mais voilà ; les deux auteures montrent bien que tout ce que l'on publie sur les réseaux ne reflète pas forcément la réalité. Une personne peut vouloir paraître heureuse dans une vie de rêve, alors qu'en vérité, peut se cache des problèmes que l'on ne veut pas laisser transparaître aux autres.
Le vrai st@tut de ma vie, c'est donc une histoire de filles pour les filles. On y parle d'amour, avec plusieurs l'apparition de plusieurs couples dans le récit : celui de Kate et Max, évidemment, puis Julia (la meilleure amie de Kate) et son mari Ben, ainsi que Liam (le meilleur ami de Kate) accompagné de son flirt Nikki Day. Chaque coule cache des problèmes. Entre la jalousie, le manque de passion ou la routine, les deux auteures prouvent que l'amour, quoiqu'il paraît idyllique, recèle toujours des fissures. D'où encore un retour aux faux-semblants et aux apparences mensongères.
Vous l'aurez compris, derrière une histoire toute légère, se dissimule des sujets très sérieux. Liz Fenton et Lisa Steinke incorporent à leur texte une problématique philosophique : peut-on modifier le destin ? Dans la société, le destin est vu comme une chose prédéfinie par une instance supérieure aux hommes, auquel il est impossible d'échapper. Pour tenter de prouver et/ou de réfuter cette croyance, Kate va avoir la chance inouïe de pouvoir changer le cours de sa vie. Grâce aux réseaux sociaux, elle va pouvoir formuler des voeux, guidée dans sa lancée par une espèce de génie, Ruby.
Liant réalisme et surréalisme, les deux auteures nous embarquent dans la vie très mouvementée de Kate.
Rien de tel que de lire ce livre quand on veut passer un bon moment. Derrière son apparence chick-lit un peu niais, se cache en réalité une histoire profonde, qui donne à réfléchir aux lecteurs. J'ai vraiment bien aimé me plonger dans ce récit.
Lien : http://addictbooks.skyrock.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   16 avril 2018
— Oh ! là, là ! Katie. Je ne sais pas quoi dire…

— Ne m’appelle pas comme ça, lui fais-je les dents serrées, prise de tournis rien qu’en entendant ce surnom qu’il a l’habitude de me donner.

— Je ne voulais pas attendre aussi longtemps.

— C’est la veille de notre mariage, Max. Merde ! Tu as eu plus de trois cents jours pour me dire que tu ne voulais pas te marier. Et tu choisis de me l’annoncer maintenant ?

Il se frotte la nuque.

— Je sais… Je n’arrêtais pas de me dire que c’était peut-être simplement de la nervosité, comme si j’avais…

La colère enfle dans ma poitrine lorsque je me remémore les paroles de Liam, qui croyait que c’était moi qui étais nerveuse.

— La trouille ? Les pétoches ?, lui dis-je, la voix nouée, tout en chassant un serveur qui s’approche avec un plateau de gambas, signe qu’il est à présent dix-neuf heures.

Dans moins de dix-sept heures, je suis censée m’avancer vers Max, vêtue d’une robe bustier blanc cassé ornée d’un nœud gris autour de la taille. Julia et moi avions trouvé cette robe dans la première boutique de ma liste. Je me sens mal quand je repense à notre réaction lorsque nous avions aperçu, à côté de la caisse, le panonceau « Ni repris ni échangé ».

— Qui peut bien rapporter une robe de mariée ?, avais-je raillé.

La vendeuse était restée muette, tout en me regardant d’un air entendu. Peut-être m’étais-je porté malheur…

Max fixe ses mocassins noirs impeccablement cirés.

— Tu as tout à fait le droit d’être furieuse. De me détester même. Je veux que tu saches que cela n’a pas été une décision facile. J’en étais malade…

— Donc ta décision est prise ? C’est terminé ?, l’interromps-je, en ayant l’impression de regarder une comédie romantique, car cela n’arrive jamais dans la vraie vie, n’est-ce pas ? Je n’ai même pas mon mot à dire?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CielvariableCielvariable   16 avril 2018
« Qui a dit que c’était impossible de boire sept cocktails pendant un vol de cinq heures ? #DansLeCirageÀTrenteMillePieds »

Je tourne la clé et pousse la porte de mon appartement. Je la regarde s’ouvrir et s’immobiliser contre le mur. L’entrée est en tout point identique à celle que nous avions quittée, avec le coupe-vent bleu marine de Max accroché à une patère, juste à côté de ma veste à capuche noire. Nous les avions enfilés pour nous rendre chez le caviste, la veille de notre départ pour Hawaï, histoire de fêter l’événement avec une bonne bouteille de vin rouge. Pourquoi n’avait-il pas exprimé ses doutes à ce moment-là, quand nous étions assis l’un en face de l’autre, sur le canapé, à déguster notre pinot noir, tout en pariant sur l’invité qui se ridiculiserait le plus au cours de la réception ?

Lorsque je franchis le seuil, mon cœur se contracte. Ce retour à la maison est on ne peut plus à l’opposé de celui que j’avais imaginé. Max m’aurait théâtralement prise dans ses bras pour passer la porte ; j’aurais gloussé quand il aurait enfoui son nez dans mon cou, puis il m’aurait embrassée juste en dessous de l’oreille, faisant danser des papillons dans mon ventre. Au lieu de cela, je laisse tomber ma valise, qui heurte lourdement le parquet massif, le bruit sourd résonnant à travers la maison déserte et soulignant le vide en moi. J’inspire profondément, puis expire lentement, me rappelant ce que Julia m’a conseillé dans l’avion : « Chaque chose en son temps. » Je me retourne au bruit de ses pas derrière moi. Elle porte une valise dans chaque main et un fourre-tout sur chaque épaule, ce qui lui donne l’air d’un Sherpa. J’ai fondu en larmes à l’arrivée de mes bagages sur le tapis roulant, à l’aéroport de Los Angeles ; elle a alors insisté pour tout porter, me laissant uniquement la charge d’un petit bagage à main.

— Je ne suis pas allée très loin, lui dis-je en tendant le bras afin d’attraper le cabas en paille qui glisse sur son bras.

J’avais emporté ce cabas afin de le remplir de magazines et de livres que j’aurais feuilletés près de la piscine, sous la tonnelle privée que j’avais réservée pour notre lune de miel, sur l’île de Lanai.

— Tu es à l’intérieur. C’est déjà ça.

Les lèvres de Julia esquissent un léger sourire et elle dépose le reste de mes bagages à ses pieds. Je hoche la tête et mon regard se pose sur l’inscription de l’étiquette rose accrochée à l’une de mes valises : « Mariée ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   16 avril 2018
Je m’étais exécutée, souhaitant éperdument atténuer la douleur cuisante qui ravageait ma poitrine. Liam m’avait prise dans ses bras quand j’avais éclaté en sanglots. Il n’avait cessé de me murmurer « Je suis vraiment désolé », comme si c’était lui le fautif. Puis, il m’avait accompagnée jusqu’à ma chambre, comme si j’étais une enfant, et avait veillé sur moi lorsque je m’étais effondrée sur le lit. J’avais lourdement enfoncé mon visage dans l’oreiller jusqu’à ce que l’obscurité vienne à bout de moi.

— Est-ce que Max est parti ?

Julia acquiesce d’un signe de tête et essuie une larme.

— Ça va ?… Excuse-moi, ne me réponds pas. C’est vraiment une question idiote. (Elle secoue la tête.) Tu sais que je ne suis pas douée pour ce genre de choses. Pour trouver les mots justes.

— Où est Ben ?

— Avec les enfants, pourquoi ?

— Je ne sais pas. Peut-être pour qu’une personne au moins soit avec son mari. (Ce mot m’étrangle.) Puisque, moi, je n’en ai pas.

— Je veux être à tes côtés.

Je remarque que ma robe de mariée est suspendue à la porte de l’armoire, mes escarpins en satin soigneusement rangés en dessous. Dire que cette tenue que je rêvais de porter depuis un an finira sur un site internet pour futures mariées en quête de bonnes affaires…

— Et maintenant ?, dis-je. (Julia me serre la main et je sens le diamant contre ma paume.) Par où commencer ?

Je retourne la bague. Dois-je la retirer ? La lui renvoyer ? La mettre en gage ?

— On va te ramener chez toi.

— Je ne sais même pas où c’est chez moi. Est-ce qu’il va déménager ? Ou bien moi ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CielvariableCielvariable   16 avril 2018
« Dans moins de vingt-quatre heures, j’aurai la bague au doigt.

Quelque chose d’emprunté, quelque chose de bleu ? Ok.

Quelque chose de vieux, quelque chose de neuf ? Ok.

L’amour de ma vie ? Cent fois ok ! #ToutVaBien »

Je mets à jour mon statut Facebook, repose mon téléphone portable et tente de savourer la première minute seule que j’ai depuis ce matin. Du balcon de la suite nuptiale, je fixe les vagues qui s’écrasent sur le rivage hawaïen de Wailea. Je lisse le tissu impitoyable de ma robe fourreau noire, enfilée quelques minutes plus tôt avec toutes les peines du monde. Stella, ma wedding planner, une rougeur permanente sur ses joues rondes et un regard d’acier, m’avait imperturbablement crié : « Rentrez le ventre ! », avant de tirer d’un coup sec sur la fermeture Éclair qui refusait de glisser jusqu’à ma nuque.

Gênée, je l’avais aussitôt congédiée en lui confiant plusieurs tâches : mettre deux gerberas orange et un blanc dans chaque vase, s’assurer que les brochettes de crevettes au gingembre et les makis de thon épicés seraient bien servis à dix-neuf heures précises. Je lui avais également demandé de vérifier que mon père et ma mère, divorcés depuis presque vingt ans, ne soient pas seulement placés à des tables différentes, mais de part et d’autre de la salle – la colère sourde que ma mère éprouvait à l’égard de mon père depuis qu’il l’avait quittée explosant encore aussi facilement qu’une plaie que l’on gratterait et qui se mettrait à saigner.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CielvariableCielvariable   16 avril 2018
— Je suis désolé, Kate, s’excuse Max, qui évite de croiser mon regard.

— Désolé pour quoi ? Que se passe-t-il ?

Je me sens chancelante, comme si j’étais dans le manège des tasses à Disneyland, ne cessant de tournoyer tandis que le monde autour de moi me paraît immobile.

— Si c’est à propos de la montre, ce n’est pas grave si tu ne l’aimes pas, lui dis-je, tentant désespérément d’attribuer une raison à cette mine défaite que je ne lui connais pas.

— Oh ! là, là ! Je pensais pouvoir y arriver. Je suis désolé, répète-t-il, le visage pâle.

Une petite goutte de sueur perle sur son front. Alors qu’il lève la main pour l’essuyer, la situation me frappe de plein fouet. Instinctivement, je passe le doigt sur ma bague de fiançailles. Non, ce n’est pas possible.

— Kate ? (Les yeux de Max sont humides.) Est-ce que tu comprends ce que j’essaie de te dire ? Je ne peux pas le faire. Je m’étais convaincu qu’en te voyant ce soir, je serais rassuré. Que mes doutes disparaîtraient. Mais ce n’est pas le cas. Pardonne-moi.

Des doutes ?

— Hé, les tourtereaux, nous interrompt Stella, sa voix chantante tranchant l’air tel un couteau. En tant que wedding planner, je pense parler au nom de tous en vous disant que vous aurez la vie entière pour être tous les deux. Il est temps de rejoindre la fête et d’aller saluer vos invités ! (Elle nous tend à chacun une flûte de champagne et nous fait signe de nous approcher.) Bon, poursuit-elle à voix basse, Tante Kris demande un gin tonic, mais nous n’avons que de la vodka. Faisons-nous une exception ou dois-je lui dire non ?

— On fait une exception, lui réponds-je au moment même où Max déclare :

— Dites-lui non.

Stella nous dévisage en fronçant les sourcils et finit par percevoir la tension entre nous.

— Je vais me débrouiller, marmonne-t-elle avant de repartir vers le bar.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : réseaux sociauxVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3502 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..