AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782020011242
Éditeur : Seuil (01/05/1969)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Tout comme le Journal, ce témoignage nous apprend beaucoup sur l’auteur et sur son œuvre (1949-1962).

Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
aouatef79
  30 octobre 2016
Mouloud Feraoun est un grand écrivain algérien . Il est de condition très mo-
-deste , matériellement , ce qui ne l' a pas empêché de croire en son étoile
c' est à dire parvenir à décrocher une bourse et rejoindre l' Ecole Normale de
Bouzaréah à Alger .Là, il est formé comme instituteur , métier qu' il exerça
comme un sacerdoce .Toute sa carrière d' enseignant, il la fera en Kabylie .
Il sera détaché aux centres sociaux à Ben-Aknoun ( Alger ).
Cela , ne l' empêcha pas d' entamer, aussi, une carrière d' écrivain où il
réussit bien en écrivant son premier roman " le Fils du Pauvre " qui reste l' un
de ses meilleurs livre. Ce dernier est un roman autobiographique où Mouloud Feraoun nous décrit ce que fut son enfance, son adolescence et
son départ à l' Ecole Normale de Bouzaréah ( Alger °;
Instituteur et écrivain, ce qui amena ses amis à le surnommer " L' écrivain-
-instituteur" .
A l' Ecole Normale, il arrive à nouer des amitiés avec certains de ses con-
-disciples comme Emmanuel Roblès qui deviendras plus tard l' un de ses
grands amis avec d' autres tels : René Nouelle, Pierre Martin, Mme Landi-
Benos, Charles Ravissin etc...
Après son lâche assassinat , lui est cinq de ses compagnons par un
commando de l' OAS , une grande partie des lettres et correspondances
avec ses amis et ses collègues ont été réunis par Emmanuel Roblès pour
en faire ce recueil intitulé " Lettres à ses amis" , disons que c' est un
hommage rendu à leur ami : "L' écrivain-instituteur" .



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
aouatef79aouatef79   30 octobre 2016
à Emmanuel Roblès
Alger, 26 décembre 1959
Cher ami,
Merci pour ta lettre que nous attendions avec impatience. Elle a en
effet rassuré les enfants qui tous ont tenu à la lire. Je sais pourtant qu' il
ne s' agit pas de plaisanterie. J' ai été assez naif jusqu' ici pour que croire
qu' on ne me chercherait pas querelle d' Allemand mais je vois bien qu' il
me faut déchanter. Tu avais lu la lettre à X ; Il en a reçu une deuxième,-en
même temps que moi et de la même écriture. On continue à le menacer
poliment, on lui dit " vous" , on lui dit" monsieur" .On voudrait le supprimer
ou l' empêcher de "nuire", on le menace et on l' avertit à la fois.Moi, on
m' a vu une fois à une réunion où j' ai cru pouvoir parler librement. Mais
pourquoi cette haine ? Crois-tu qu' il soit nécessaire de commettre un
crime pour être victime de ces gens-là ? Ils ne peuvent pas me voir, un point
c' est tout. Il est donc clair que sur la liste des bicots à supprimer je dois
figurer en bonne place, cela ne fait pas l' ombre d' un doute. Nous
resterons tous ici, bien entendu, et tout sera affaire de destin.
Tu agiras en cas de pépin .Qu' on laisse ma famille déménager
tranquillement. Tu t' occuperas des manuscrits. Mais ne t' en fais pas ; je
ne me laisserai pas avoir comme un lapin. Nous verrons.
Je vous embrasse tous affectueusement.
Mouloud Feraoun
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
aouatef79aouatef79   30 octobre 2016
A Paul Flamand
Fort-National, 31 mars 1956
Cher ami,
( ...)
Dans Les Chemins qui montent, ce que j' ai voulu dépeindre, ce n' est
pas le roman d' amour de Dehbia et Amer, c' est le désarroi d' une généra-
-tion à demi évoluée, prête à se fondre dans le moule moderne, une généra-
-tion digne d' intérêt, qui mérite d' être sauvée et qui, selon les apparences,
n' aura bientôt d' autre choix que renoncer à elle-même ou de disparaître .
(...)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
aouatef79aouatef79   30 octobre 2016
à Emmanuel Robès
Alger, le 8 juin 1959
Cher ami,
Je pourrais faire le voyage Alger-Oran, d' autant que je ne
connais pas ta ville natale et que j' aimerais bien assister à la réprésen-
-tation de ta pièce. Si la chose doit se réaliser avertis-moi et j' écrirai
à Guirao pour lui demander de me retenir une chambre.
( ... )
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
aouatef79aouatef79   30 octobre 2016
A Emmanuel Roblès
Fort-National , 6 octobre 1952
Mon cher ami,
Merci pour ta lettre de Paris. Je vois bien que tu ne m' oublies pas. Merci aussi
pour le bouquin que je viens de recevoir....
Commenter  J’apprécie          70
aouatef79aouatef79   30 octobre 2016
Chère amie,
(...)
Mais constatez tout de même qu' il ne m' est pas possible de changer ,
d' attraper cet optimisme serein longuement mûri, adopté une fois pour
toutes, cet optimisme qui émane de vous, que vous pouvez communiquer
quand on est avec vous mais que vous ne sauriez donner parce qu' il est votre
bien inaliénable .
Commenter  J’apprécie          30

Video de Mouloud Feraoun (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mouloud Feraoun
Mouloud Feraoun - Sur Albert Camus
autres livres classés : littérature algérienneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Autour de Mouloud Feraoun

Mouloud Feraoun est né à :

Casablanca
Tizi-Ouzou
Marseille
Tunis

10 questions
12 lecteurs ont répondu
Thème : Mouloud FeraounCréer un quiz sur ce livre