AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782211048514
222 pages
Éditeur : L'Ecole des loisirs (20/10/1999)

Note moyenne : 3.97/5 (sur 152 notes)
Résumé :
Comme chaque année, le 31 octobre, la famille Coudrier se réunit pour l'anniversaire de son patriarche, Papigrand. Comme chaque année, sa femme, ses enfants et petits-enfants préparent la fête. Certains sont déjà là, les autres arrivent ou vont arriver. Cette année, pourtant, la journée commence pour les enfants par une découverte pour le moins surprenante : celle d'un cadavre dans le potager. Une jour... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (29) Voir plus Ajouter une critique
book-en-stock
  29 octobre 2015
Quel embrouillamini pour une lecture palpitante !
Le 31 octobre, la famille Coudrier se réunit comme chaque année pour l’anniversaire de Papigrand. Cette fois, les enfants vont trouver un corps d’homme dans le potager et mener l’enquête. Des secrets de famille vont alors voir le jour…
La maison de la Collinière, grande demeure entourée d’un parc, en plein dans les préparatifs de la fête, notamment en cuisine. Beaucoup d’effervescence côté adultes. Les enfants s’occupent comme ils peuvent et surprennent des bribes de conversation.
Personnages : Henri Coudrier (Papigrand), ancien tennisman dans un fauteuil roulant suite à un accident de voiture.
Mamigrand, ancienne actrice qui a tout laissé par amour pour Henri. Elle mène son petit monde à la baguette.
Le couple a eu 4 enfants : Dimitri ( mort en avril dernier), Gil (le séducteur), Rose (danseuse, mère d’Hermès 13.5 ans), Edith (dépressive, mère des jumelles 9 ans et de Colin-six ans).
Les jumelles sont Violette et Annette. Cette dernière est handicapée-moteur depuis la naissance.
Madeleine, une cousine d’Hermès, 15 ans.
Clara, domestique depuis 20 ans au moins et Meyer son neveu.
Les chasseurs : Blaise Rivière (amoureux de Rose) et Jim.
Mlle Austerlitz, professeur de musique des jumelles.
Avis personnel : J’ai beaucoup aimé le changement régulier de narrateurs, principalement les enfants, qui offrent différents points de vue, différentes expériences et observations lors de cette journée particulière. De plus, l’auteur a donné un style spécifique adapté à chaque narrateur. J’apprécie grandement les descriptions et portraits précis et amusants (voir mes citations).
Il y a un fossé entre les enfants et les adultes : deux mondes très séparés. Les enfants n’entendent que des bribes de phrases et ne comprennent pas tout ce que disent les adultes qui parlent souvent à mots couverts. Le monde adulte leur semble complexe, secret.
On finit peu à peu par douter de chaque personnage adulte, chacun ayant fait quelque chose en cachette. Une sorte de puzzle se reforme progressivement à partir des déplacements, la barrette perdue, les regards, les coups de feu…
Les sentiments et les animosités au sein de cette famille sont très bien reproduits et sonnent vrai. On retrouve l’ambiance fête de famille où l’on se sent obligé d’être alors qu’on voudrait tellement être ailleurs !!
Ce sont les enfants qui vont découvrir le pot aux roses…
Ne dit-on pas que la vérité sort de la bouche des enfants ?
Challenge ABC 2015-2016
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
summerday
  20 avril 2011
J'avais l'impression d'être dans un roman d'Agatha Christie ou un film à la Chabrol avec ses familles bourgeoises provinciales qui éclatent sous le poids des secrets de famille.
J'ai trouvé que les changements de narrateur étaient très bien menés, tous les personnages enfants sont adorables, petit coup de coeur pour Colin-six ans et le petit renard. La fin m'a drôlement émue J'ai adoré le petit côté frondeur de Madeleine, la façon dont elle quitte l'internat de bonne heure pour se faire couper les cheveux et prendre un train plus tôt que prévu était génial! En parallèle on découvre son cousin Hermès qui est amoureux d'elle et on se dit que c'est peut-être pour lui qu'elle se fait si jolie. Et non! Arrivée à la maison familiale on découvre qui était son coup de coeur! Que de rebondissements dans cette histoire et de jolis personnages si bien croqués! Ce qui est très fort c'est qu'en quelques lignes on devine tout l'univers de chacun sans qu'il soit particulièrement développé par la suite. le portrait des jumelles est saisissant par exemple. En quelques paragraphes on saisit tout le drame du handicap de l'une d'elle, le poids pour Violette qui doit sans cesse supporter le regard des autres sur sa soeur Annette, et les difficultés de celle-ci à s'exprimer et bouger et donc être identique en tout points à une version "saine" de soi. Tout est dit en quelques phrases...
J'ai aussi aimé les couples adultes, Rose et Blaise, Edith la femme qui n'est plus que l'ombre d'elle-même, l'oncle Gil et ses aventures. Les découvertes sont je trouve terribles pour un roman jeunesse, entre adultère et meurtre! Et la fin, avec l'accident de chasse est très grave. En découvrant un cadavre dans le potager les enfants vont découvrir des secrets de famille et grandir chacun à leur façon. Même le petit Colin Six-ans, par les aventures qu'il vit, sort un peu plus mature de cette histoire, enfin je crois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Chrystaalle
  02 octobre 2013
Dans une athmosphère lourde de secrets et de conventions sociales pesantes, une famille de notables prvinciaux se réunit pour féter l'anniversaire du patriarche cloué sur un fauteuil roulant.
Tout commence par la découverte du cadavre d'un homme trouvé dans le jardin par 4 cousins et cousines âgés de 6 à 13 ans, cadavre que les enfants décident de cacher plutôt que d'alerter les adultes ou la police. le problème c'est que le cadavre va disparaitre et réapparaitre ensuite.
Chaque enfant ou adolescent donnera son point de vue à tour de rôle tout au long du roman au fur et à mesure que l'histoire évoluera.
L'auteur aborde des choses graves ( maltraitance parentale, handicap, secrets de famille, rejet de l'autre) et la fin de l'adolescence et les désillusions qui l'accompagnent d'un ton admirablement juste.
Quant à l'assassin et à l'arme du crime, j'ai été bluffé, quel talent !
Commenter  J’apprécie          130
sosotess
  13 décembre 2016
Ce livre, je l'ai d'abord lu à l'âge de douze ans à sa sortie. le redécouvrir quelque dix-sept ans plus tard, ça fait bizarre! Les quelques réminiscences que j'en gardais étaient très positives, mais comme je relis rarement des livres (et pourtant, j'en ai un paquet de mon enfance qui me font de l'oeil depuis mon étagère dédiée), je ne savais pas trop à quoi m'attendre... Ce roman allait-il me décevoir, une fois adulte?
Eh bien la réponse est non! Je pense même être plus en mesure de l'apprécier à mon âge. Mon niveau d'exigence a été amplement atteint grâce à la plume magistrale de Malika Ferdjoukh, grande conteuse que je ne lis pas assez, je m'en rends compte! Il va d'ailleurs falloir remédier à ça!
Ne me rappelant plus la chute finale, ni les multiples histoires croisées et leurs captivantes ramifications, j'ai pris un immense plaisir à m'y replonger comme à l'époque de ma pré-adolescence.
Surprenant, léger et profond à la fois, je ne conseillerais jamais assez ce délicieux roman! Lisez-le!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
LaetiV13
  26 octobre 2015
J'avais découvert Malika Ferdjoukh auparavant avec les aventures du club de la pluie que j'avais trouvé agréable, surtout le tome 1, et j'ai continuer ma découverte de l'auteure avec ce livre que je souhaitais, bien sur, lire avant Halloween.
Et bien il y a tout ce qu'il ce qu'il faut pour un bon livre.
En cette journée du 31 octobre toute la famille Coudrier se réunis pour fêter, en ce jour d'Halloween, l'anniversaire de Papigrand. Les grands parents, les parents, oncles, tantes, petits enfants, cousins et les autres sont tous la pour cette événement incontournable qui se passe chaque année a la Collinière.
Les citrouilles sont prêtes ainsi que l'épouvantail, les secrets de familles, les mensonges et le cadavre dans le potager.
L'innocence des enfants nous fait découvrir ce qu'il s'est passé à travers un récit selon le point de vus des petits enfants de la famille et ils sont bien décidé à découvrir le fin mot de l'histoire.
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
book-en-stockbook-en-stock   27 octobre 2015
Mais Renée Folenfant savait que sa personne pouvait impressionner les impressionnables. Elle était haute, rectangulaire, pointue, géométrique en un mot. Son coeur seul était dodu et bienveillant, mais il ne se voyait pas.

p.40
Commenter  J’apprécie          110
book-en-stockbook-en-stock   25 octobre 2015
Plus le temps passe, plus ma grand-mère prend des allures de théière anglaise. Sa peau blanche, discrètement rosée aux pommettes. Ses cheveux crème qui moussent en chignon sur ses oreilles fines. Et l'impression qu'elle est catégoriquement incassable.
p.23
Commenter  J’apprécie          90
akhmatovaakhmatova   20 avril 2015
J'ai escaladé mon vieux sycomore, mon sycomore à moi, dont la pointe dépasse le toit de la maison et le sommet de tous les autres arbres. [...]
J'ai eu plus de mal à grimper que l'année dernière. L'année dernière, ça m'avait déjà paru moins facile que la précédente... Les petits enfants savent voler, c'est bien connu depuis Peter Pan. J'ai donc, chaque année, moins d'enfance pour m'aider.
(p.50-51)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
book-en-stockbook-en-stock   29 octobre 2015
La gare d'ici possède des airs "cabanon à la rustique" avec tout l'accompagnement d'usage, les tuiles en terre vernie, les géraniums doubles, les rideaux en demi-cercle, et un M. Bezzerides, chef de gare à visière.

p.55
Commenter  J’apprécie          80
Adrien00Adrien00   05 novembre 2013
J'ai l'air d'un monumental imbécile, mais la vérité est que je compris à cet instant seulement que ce corps étendu à trois pas du carré de courges dans le potager de nos grands parents, cet homme inconnu que nous observions, Violette, Colin-Six ans, Annette , et moi, depuis cinq minutes, était un mort.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Malika Ferdjoukh (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Malika Ferdjoukh
Vidéo de Malika Ferdjoukh
autres livres classés : halloweenVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Quatre sœurs"

Comment s'appelle l’aînée des sœurs Verdelaine ?

Geneviève
Charlie
Marie
Aude

11 questions
51 lecteurs ont répondu
Thème : Quatre Soeurs, tome 1 : Enid de Malika FerdjoukhCréer un quiz sur ce livre
.. ..