AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2013974078
Éditeur : Hachette (18/11/2015)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Elise de la Valle a perdu le duel des robes et a été forcée d'épouser le duc de Peaudres. L'homme se révèle cruel et refuse à Elise le droit de retourner à Versailles. De son côté, Rouge est elle aussi privée de la cour : elle a été enlevée et est retenue prisonnière.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
iris29
  17 août 2016
2° tome de la série "Les Intrigantes " , ce roman est à la fois addictif , bien fichu et sexy ! Mais un peu énervant aussi ...d'où un avis mitigé .
Après "le Duel des robes "auprès du Roi , Elise se retrouve pieds et poings liés (et mariée...) au vicomte de Peaudres . Celui-ci s'avère être aussi cruel, sadique que laid , et Elise ne rigole pas tous les jours ...
Quand à Rouge , enlevée et séquestrée dans une belle demeure , elle prépare activement un plan afin de s'évader.
Ces demoiselles étant fort jolies, certaines personnes vont mettre tout en oeuvre pour les aider ...
Alors cette série est bien fichue parce que bien écrite . alternant habilement les modes narratifs , extraits de journal, extraits de lettres , le tout dans le style de l'époque , cet aspect là m'a séduite .
Addictif : parce qu'il n'y a aucun temps mort, ça "groove ", ça s'agite , à Versailles ! Complots , alliance, amours, on ne s'ennuie pas une seconde .
Ce qui me dérange , c'est le coté sexuel , un peu trop présent pour un public adolescent et pour l'époque . Ils ne pensent qu'à ça . Je ne suis pas historienne mais les scènes (certes à demi évoquées ...), à connotation sadique ou inclinaisons lesbiennes , je trouve ça un peu olé ,olé pour l'époque . J'ajouterais que cela rend la série un chouïa vulgaire ...
Je n'ai pas vu la série TV, Versailles , mais il paraît que "♫ c'était idem , toujours le même thème ♫"...
En cela , j'ai eu l'impression que l'auteur en faisait un peu trop et surfait sur la vague ," Versailles", "Game of Thrones", mais peut-être me trompais-je ...
Donc une série sexy , disais-je ...mais énervante pour ces accumulations et pour le coté" personnages sadiques" . [C'est mauvais pour mes chakras toute cette violence ! ]
J'aurai préféré que Christine Féret- Fleury privilégie le coté aventure ... Mais en même temps , c'est précisé sur la quatrième de couverture, il n'y a donc pas, tromperie sur la marchandise .

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Mermere
  29 décembre 2016
Les Intrigantes est décidément une série historique jeunesse atypique. Après chaque tome je me dis "mais où l'auteur a-t-elle trouvé autant d'audace pour écrire ses histoires ?". Si le sujet n'est en soi pas si étonnant (même si, il faut bien le dire, les auteurs qui osent s'aventurer dans les histoires du XVIIème siècle sont de plus en plus rares !), c'est bien la manière de raconter de Christine Féret-Fleury qui donne un grand coup de balai sur les vieilles étagères poussiéreuses où croupissent les romans soporifiques pour les ados sur cette période historique. Ici on ne s'ennuie pas, on apprend pleins de petits détails sur la vie quotidienne sous le règne de Louis XIV et sur la décadence des courtisans à cette époque, on lit même des extraits d'oeuvres écrites à cette époque mais tout passe comme une lettre à la poste.
Il faut dire qu'il y a déjà une vraie intrigue, pleine de mystère (cette jeune fille assassinée dans une sorte de cercle vicieux -c'est le cas de le dire- et dont la mort cherche à être vengée par deux autres femmes). Une intrigue bien ficelée, qui ne se dévoile que petit à petit certes mais qui nous tient en haleine tout au long des deux premiers tomes. Qui est ce mystérieux vicomte de Peaudres, proche du roi et qui retient chez lui deux jeunes femmes ? Nous ne sommes pas dans le policier, ne cherchez pas de détective ou autre commissaire, mais il y a bien une sorte d'enquête pour remonter à l'origine de ce premier meurtre très mystérieux. Elise de la Valle et Rouge, cette rousse flamboyante au corps divin, cherchent toutes les deux à remonter les pistes qui mèneront à la vengeance mais elles ont chacune leur méthode et elles en savent plus que nous au final.
Ensuite cette série est une vraie bouffée d'oxygène parce qu'elle ne cherche pas, comme beaucoup d'autres romans historiques pour ados, à nous gaver d'informations sur une époque jusqu'à ce que nous en fassions une overdose. Ce livre de Christine Féret-Fleury ne cherche pas à informer les ados mais il distille quelques petites informations, des détails tout au long du récit. Par exemple, lorsqu'Elise s'approche du roi qu'elle cherche à séduire, elle utilise son éventail de façon très lubrique mais dans le même temps le lecteur apprend qu'il était interdit à l'époque d'ouvrir un éventail en présence du roi. Ce roman nous fait découvrir pleins de choses sur Versailles, sur les courtisans mais c'est amené de façon très discrète, en plein coeur de l'action, "à l'insu de notre plein gré", on ne s'en rend même pas compte. Ces informations sont assez rares pour ne pas nous assommer, déposées soigneusement au milieu de l'intrigue et cela, c'est une vraie réussite.
La série dépoussière le genre du roman historique pour ados dans la mesure ou Christine Féret-Fleury n'a pas hésité à introduire dans son récit quelques passages très sensuels, parfois à la limite de l'érotique. Bien sûr ce livre n'est pas à mettre entre les mains d'un élève de 6ème, mais franchement il n'y a aucun mal à ce qu'un élève de 3ème ou plus lise ces romans. Ce n'est pas du marquis de Sade, c'est très bien écrit pour être à la fois direct et poétique. Je trouve que l'écriture de Christine Féret-Fleury permet à la fois d'être très imagée sans choquer. Sachant que la plupart des élèves lisent des bouquins young adult genre After et autres bêtises où le sexe est franchement présenté de façon grossière et moche, je trouve qu'ici c'est très réussi de la part de l'auteur car elle n'hésite pas à mettre un peu d'érotisme (ou du moins de sensualité) dans son histoire tout en gardant une écriture enlevée, poétique et sensuelle des actes sexuels. Franchement je dis bravo à l'auteure pour son audace et sa manière très réussie d'intégrer ces moments dans une littérature ado souvent très pudibonde.
L'auteure a continué, comme dans le premier tome, à insérer des lettres fictives et des passages de romans ou relations épistolaires de l'époque entre chaque chapitre, ce qui contribue selon moi à dépoussiérer le genre en apportant une vraie plue-value à l'oeuvre. Certes il y a beaucoup d'action et certains passages sont osés mais on retrouve aussi de belles références littéraires classiques ce qui permet aussi de réfléchir et de donner envie à certains jeunes lecteurs de découvrir s'ils le souhaitent toute cette magnifique littérature vers laquelle les jeunes ne se tournent plus désormais. Je trouve ces insertions vraiment bien choisies et très bien amenées.
Le style de Christine Féret-Fleury est toujours aussi propre et riche dans ce second tome et c'est un vrai plaisir de la lire. Moi qui suis un passionné de littérature du XVII et du XVIIIème siècle, notamment du style de l'époque, je me régale à lire cette série qui ne cherche pas à aller dans le langage vulgaire juste parce qu'elle s'adresse à des jeunes. On peut écrire des romans d'action tout en gardant un vocabulaire riche, soutenu parfois. J'ai découvert plusieurs mots en lisant ce deuxième tome, j'ai même dû utiliser plusieurs fois le dictionnaire pour comprendre des mots que je n'avais jamais rencontré ("un vent coulis" par exemple). Même dans la littérature adulte c'est devenu très rare pour moi d'aller chercher un dictionnaire, c'est dire !
Enfin, ce roman est un vrai combat féministe pour montrer les conditions désastreuses des femmes à l'époque de Louis XIV. C'était déjà visible dans le premier tome mais cela continue dans le second. Les femmes sont vraiment humiliées en permanence (la scène finale entre Rouge et Claude de Chinelle est à ce titre terrible), elles ne sont que des objets sexuels et sont enfermées dans ce rôle. du coup les personnages de Rouge et d'Elise sont vraiment intéressants car elles cherchent à sortir de leur condition, elles sont pleines d'audace et décidées à ne pas se laisser faire. Je pense que cette revendication de l'auteure, même si elle est cachée, est forte et prend vraiment son sens dans notre époque où les femmes sont encore trop souvent réduites à des objets sexuels.
Pour toutes ces raisons ce livre est vraiment une magnifique réussite. Je suis pressé de livre le dernier tome de la trilogie (et même si le livre est pour l'instant peu sorti dans mon CDI de collège, je m'achèterai le tome 3 soyez-en sûrs !!). Je vous recommande vivement ce livre. Merci Mme Féret-Fleury pour ce coup de jeune et cette audace qui sont un vrai coup de pied dans la fourmilière du genre historique pour ados. Bravo !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lire-une-passion
  09 décembre 2015
RISQUES DE SPOILERS DU TOME 1 !
Ayant beaucoup aimé le premier tome, j'étais pressée de lire la suite. J'ai découvert cette auteure grâce à son roman “Au bois dormant” qui m'avait énormément plu, et je voulais la voir dans un autre registre. Et comme vous le savez, j'adore tout ce qui traite de l'histoire, alors il paraissait évident que j'allais tenter cette saga ! Et le tome 2 confirme ce que je pensais : je l'aime beaucoup. Avec en plus une couverture très belle et veloutée comme la première, tout était présent pour me faire passer un bon moment de lecture !
Nous retrouvons donc Rouge et Élise, toutes deux dans une situation difficile. Nous les avions quittées alors qu'un bouleversement déboulait sans prévenir, nous laissant sur notre faim et avec l'envie d'en savoir plus. Comme pour le premier tome, j'ai été prise dans tous ces secrets de la cour, que j'ai suivis avec beaucoup de plaisir.
Séparées depuis leur « duel des robes », Rouge et Élise vivent une situation différente, mais qui peut aussi les rapprocher. Alors qu'elle ressent un goût amer après sa défaite, Élise se voit obligée d'épouser le vicomte de Peaudres. Un homme arrogant, grassouillet et qui manque cruellement d'éducation. Il se complaît beaucoup dans le fait d'avoir récupéré la femme qui lui donne tant envie, et de l'avoir enfin que pour lui. Élise, elle, est dégoûtée de cet homme et le lui montre bien. Son caractère est toujours le même, mais peu à peu, une peur noue ses entrailles quand elle se retrouve à ses côtés.
Quant à Rouge, alors qu'elle se trouve dans la loge du prince suite à sa victoire, elle se fait enlevée et se réveille dans un endroit sombre, inquiétant et en compagnie d'une femme très peu aimable. Elle ne sait pas ce que cette dernière lui veut, mais va essayer de s'enfuir par tous les moyens. Et si l'un de ces moyens se trouvait plus proche qu'elle ne le pensait ? Et si une alliance se nouait alors qu'elle paraissait encore il y a quelques jours impossible ?
Comme vous pouvez le constater, cette intrigue se porte sur ces deux femmes que tout oppose, mais qui pourtant ont un point commun : la liberté qui s'éloigne petit à petit. Elles gardent cependant leur morgue, et c'est ce que j'ai apprécié retrouver. Toujours aussi attachée à Rouge, j'étais triste de la voir dans une mauvaise posture et frustrée de ne pas pouvoir l'aider. Elle est quelqu'un d'attachant et aussi de très mystérieux. On ne connaît pas grand-chose d'elle, et pourtant, on arrive à la comprendre. Elle se dévoile un peu plus dans cette suite, pour mon plus grand bonheur. Cependant, il reste encore des zones d'ombre dont j'attends qu'elles soient dévoilées dans la suite (et fin?) de cette série.
Quant à Elise, c'est peut-être méchant de ma part, mais je n'ai pas eu pitié d'elle, de ce qui lui arrive. Je n'ai pas réussi. Dès le premier tome, elle m'a agacée à se sentir plus belle et meilleure que les autres, et ce genre de mentalité a du mal avec moi. Cependant, sa situation change un peu la donne et elle comprend peu à peu que ses réactions ne sont pas toujours les meilleures. Elle prend sur elle, réfléchit et se rend compte qu'elle peut faire les choses bien, sans causer de torts, ou du moins, très peu. La haine qu'elle a envers le vicomte se ressent beaucoup, de ce fait, nous aussi le détestons et adorons le détester. Il apporte beaucoup de piment à l'histoire, je dois bien l'avouer.
En résumé, un tome 2 et une donc une suite qui m'a beaucoup plu. J'ai adoré retrouver ces deux femmes qui se détestent pour une raison obscure, et que malgré leurs différences, plusieurs points en commun les relie. Je suis très curieuse de pouvoir lire la suite, en savoir plus sur Rouge, qui est vraiment ma préférée de cette saga. Affaire à suivre, donc !
* Je remercie Cécile et Hachette pour leur confiance ! *
Justine P.
Lien : http://lireunepassion.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Ewylyn
  12 décembre 2015
Bien meilleur que le premier, pour plusieurs raisons sur lesquelles je reviendrai. La fin m'a totalement renversée, ces retournements de situations et ces promesses terribles rendent ce final explosif et je suis très curieuse de découvrir la suite. le roman m'a fait passer un très bon moment de lecture, je l'ai lu en peu de temps et j'ai été ravie de trouver une ambiance différente du premier tome, sans oublier l'univers versaillais et 17e siècle. Je remercie les éditions Hachette pour ce partenariat.
L'ambiance est différente, c'est ce qui m'a le plus frappée ; plus de Versailles et de frivolités, de guerre de mode et de querelles féminines. On frôle l'intrigue principale, du moins le mystère majeur de cette série, l'identité de Rouge et son passé. Il restera sans réponses, mais nous savons que cet événement va la lier à Élise et qu'elles vont devoir s'entendre pour se sauver du duc de Peaudres. Ainsi, l'atmosphère est plus lourde, plus solitaire, plus sombre en somme. Nous avons de la violence, une tension sexuelle forte, c'est un changement radical qui ne m'a pas dérangée, ça rend le roman encore plus prenant.
Les chapitres restent courts, instaurant un rythme soutenu et haletant. Rouge se voit séquestrée, isolée et haïe par la Cour et Claude de Chinelle ; Élise se voit maltraitée par son mari, l'ignoble duc de Peaudres, manipulateur hors pair et qui semble cacher bien plus de secrets qu'il y paraît. Là-dessus, deux nouveaux points de vue, celui de Philippe, le chevalier au service de Colbert qui va tenter de sauver Rouge quitte à sombrer dans une spirale infernale — je vous laisse deviner pourquoi ; et apparaît également le point de vue de Carmen, une amie d'Élise, courant au-devant des dangers au bras d'un mousquetaire pour sauver son amie.
Quatre points de vue donnant du relief au récit, les émotions sont diversifiées et permettent de mieux se plonger dans les pensées des personnages. On s'attache donc plus facilement à ces quatre protagonistes très différents les uns des autres. Rouge reste la jeune femme qu'on a connue, à la fois lucide sur la Cour et dotée d'un tempérament volcanique, on la sent plus portée sur la manipulation pour sortir de sa prison. Élise connaît une évolution très intéressante, alors que le personnage respire tout ce que je déteste, elle sait se faire apprécier à cause des mauvais traitements infligés. Malheureusement, elle reste calculatrice et son retour à la Cour va occasionner une onde de choc incroyable. Carmen m'a le plus touchée, elle est dévouée à son amie, elle n'hésite pas à se transformer en homme, à vivre l'aventure aux côtés d'un mousquetaire très sympathique. J'ai adoré sa ténacité et sa bonne humeur, son brin de folie et sa loyauté, elle se soucie réellement d'Élise et la fin m'a déchirée pour ce qui la concerne.
La plume de l'auteure a fait que ce roman est différent du premier. Nous ne sommes plus dans une simple opposition Rouge-Elise, il y a des noeuds qui se forment, des pièges, des retournements, des alliances imprévues et des changements brusques. Tout un panel démontrant que le roman se veut plus complexe que le premier qui était plus introductif. La plume est donc plus sombre et violente, les tensions sont palpables, les sous-entendus et les non-dits sont plus violents encore. Les descriptions nous plongent dans un monde plus réaliste, moins faste et doré que celui qu'elle aura planté pour le premier. On sent des émotions fortes et négatives, avec malgré tout de légères notes d'espoir.
En conclusion, il m'a surprise, je ne m'attendais pas à cette suite et j'en suis très étonnée — positivement, je dois bien avouer. L'atmosphère s'oppose clairement à celle du premier, oubliez le concours de mode employé pour présenter deux femmes sensibles et fortes ; ici, ce sont des larmes, du sang, de la violence et un petit pas vers l'élément crucial : le passé de Rouge, l'affaire autour de Justine. Les protagonistes connaissent des bouleversements et cela se ressent dans leurs évolutions, dans ces promesses d'avenir pour le prochain tome. La plume est fluide, soignée et agréable à lire grâce à des chapitres courts et percutants entremêlés d'extraits captivants pour comprendre les moeurs et la Cour. Si vous avez été déçu par le premier opus, sachez que celui-ci est pour moi radicalement différent, peut-être vous permettra-t-il de renouer votre intérêt pour cette série ?
Lien : http://la-citadelle-des-livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Joe391211
  23 janvier 2016
J'ai terminé cette semaine le deuxième volet des "intrigantes" et je suis ravie de ma lecture.
J'ai retrouvé les personnages du premier tome et en ai appris plus sur eux. Je suis vraiment contente car ils m'intriguent beaucoup et ici j'ai pu un peu mieux les cerner. Ils vont vivre des événements pas simples du tout surtout pour les deux héroïnes Rouge et Elise de la Valle. Je ne m'attendais pas du tout à cela dans le premier livre. C'est très bien amené. Autant, elles peuvent être impitoyables et autant je commence à m'attacher à elles car au fond, elles ont encore bien d'autres choses à montrer aux lecteurs. Je suis impatiente de mieux les connaître. J'ai aussi apprécié faire la connaissance des autres personnages mais certains sont vraiment très durs et étranges. Que nous réservent-ils ? Là est la question de tout le livre. Certains sont méchants à un moment puis peuvent devenir limite attendrissants. C'est ce que j'aime dans ce livre. On ne sait jamais vraiment à quoi s'attendre.
Pour l'histoire, elle est bien écrite et m'a très vite accrochée. J'ai pris plaisir à la lire. Les pages se tournent toutes seules et j'ai toujours eu envie d'en savoir plus. Il y a pas mal de petits et grands rebondissements qui donnent un bon rythme à la lecture. En plus, l'univers de Versailles est assez prenant et le découvrir est très intéressant.
En ce qui concerne la plume de l'auteur, elle est simple et efficace. Il n'y a rien à redire.
En résumé je vous conseille vivement cette saga qui évolue bien. J'espère que cela va durer car j'attends grandement la suite.

Lien : http://lecturesmagiquesetfee..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
iris29iris29   17 août 2016
Il était tombé amoureux comme on passe au travers d'un plancher vermoulu : sans même songer à se garantir de l'imprévisible chute .
Commenter  J’apprécie          180
iris29iris29   17 août 2016
Comment pouvez-vous vivre sans comploter ? Vous devez être bien amoureuse de votre mari ... Mais cela ne durera pas , je puis vous l'assurer .
Commenter  J’apprécie          20
iris29iris29   17 août 2016
Croyez-moi, c'est si peu de chose que les plaisirs du mariage au prix de ses inconvénients , que je ne sais comment on peut s'y résoudre .
Commenter  J’apprécie          22
iris29iris29   17 août 2016
Je n'étais pas de celles qui s'apitoient longtemps sur leur sort . Mais de celles qui survivent .
Commenter  J’apprécie          20
iris29iris29   17 août 2016
Belle figure n'est pas gage de vertu .
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Christine Féret-Fleury (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christine Féret-Fleury
Histoire, musique, art, sciences, environnement ... Retrouvez 5 livres jeunesse pour apprendre en s'amusant !
Charlie and the Queen's hat de Sue Finnie, Danièle Bourdais et Yannick Robert : https://www.babelio.com/livres/Finnie-Charlie-and-the-Queens-hat/647201
Mozart, vu par une ado de Tristan Pichard : https://www.babelio.com/livres/Pichard-Mozart-Vu-par-une-Ado/1158298
La dernière énigme de Léonard de Vinci de Christine Féret-Fleury : https://www.babelio.com/livres/Feret-Fleury-La-derniere-enigme-de-Leonard-de-Vinci/1144563
Georges et les secrets de l?univers de Lucy et Stephen Hawking : https://www.babelio.com/livres/Hawking-Georges-et-les-secrets-de-lunivers/31931
Y?a plus de papier ! de Céline Claire et Mademoiselle Caroline : https://www.babelio.com/livres/Claire-Ya-plus-de-papier-/647190
Abonnez-vous à la chaîne Babelio : http://bit.ly/2S2aZcm Toutes les vidéos sur http://bit.ly/2CVP0zs Suivez-nous pour trouver les meilleurs livres à lire : ?Babelio, le site : https://www.babelio.com/ ?Babelio sur Twitter : https://twitter.com/babelio ?Babelio sur Facebook : https://www.facebook.com/babelio/ ?Babelio sur Instagram : https://www.instagram.com/babelio_/
+ Lire la suite
autres livres classés : louis xivVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox