AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782930355238
155 pages
Éditeur : Maelström (11/09/2004)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Ainsi s'exprime, après plusieurs années, d'absence en langue
française, la dernière grande voix vivante de la Beat Generation. Si le poète peut être aveugle en ce monde, il ne saurait être muet. Et c'est haut et fort que Ferlinghetti l'Américain nous chante les masses opprimées/et les riches sur leurs gros fessiers , de ce Nouvel Empire romain qu'il fustige et qui pourtant chaque jour l'enfante, dans les poèmes engagés qui constituent la première partie de ce... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
mimipinson
  27 avril 2012
D'ordinaire, je ne lis pas de poésie ; mes divers instituteurs et professeurs de français m'en ont plus que dégoutée à force de me la faire réciter par coeur le doigt sur la couture de la blouse, et à vouloir à tout prix me faire trouver ça beau alors que je n'y ai jamais rien compris.
Au détour d'une émission littéraire consacrée aux écrivais américains au sens large, j'ai aimé entendre le poète s'exprimer, et lire quelques morceaux choisis.
Ainsi, j'ai voulu aller un peu plus loin.
Ce qui frappe avant tout, c'est que Ferlinghetti emploie une langue compréhensible, contrairement à beaucoup de poètes ; une langue simple, des mots de tous les jours.
Ce recueil, est d'abord bilingue ; Ferlinghetti est francophone, et, a enseigné le français. La version anglaise est largement accessible.
4 parties composent ce recueil
Touriste des révolutions dans laquelle le poète d se veut engagé, crie sa révolte, et dans laquelle l'anarchiste refait surface juste après le 11 septembre. J'ai apprécié « J'attends » et « C'est nous idiot », et, comme un clin d'oeil, un « Notre père » revisité plus conforme à notre époque.
Migrations réelles & surréelles, où il question de voyage, au sens propre comme au sens figuré. Les poèmes se font très courts, ou très longs. La verve est déjà moins contestataire.
Un homme pétri de culture antique, et française, et qui nous le rend bien.
« Acheté une bouteille de Vouvray Et versé son bouquet de campagne française Dans les plaines de l'Amérique profonde et cette fragrance déferle sur moi me renvoie dans un souffle sur le flanc de cette colline pluvieuse au bord de la Loire Vouvray petit village où j'avais posé mon sac à dos et mes vingt-huit ans …… »
Allen, où le poète se fait compagnon, accompagnant ; où l'ami tient la place
La prose y fait son apparition.
Comment peindre la lumière, où le poète rend les armes, et se fait plus doux, où les poèmes deviennent des invitations au voyage ; où le poète se découvre
« Je suis le poète aveugle mais pas Homère je suis pour vous servir poète et peintre aveugle…… »
Ce sont ces mots- là qui m'ont le plus touchés, qui m'ont plus parlés.
Pourquoi ? Parce que !! En réalité, je n'en sais rien, c'est comme ça !!!
Mes ces quelques lignes qui m'ont données envie d'aller plus loin, les voici :
La lumière changeante
« La lumière changeante à San Francisco n'est en rien celle de la côte ouest et moins encore la lumière perlée de Paris La lumière de San Francisco est une lumière de mer une lumière d'île Et la lumière du brouillard qui enveloppe les collines dérivant à la lumière tombée par-delà le Golden Gate pour se coucher à l'aube de la ville….. »


Lien : http://leblogdemimipinson.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          101
myrtille81
  11 septembre 2012
Lawrence Ferlinghetti est un poète américain, un poète engagé. Il a également fondé une maison d'édition, city light, qui a édité beaucoup de textes des écrivains de la Beat generation.
"Blind Poet" est un recueil de poèmes écrits après le 11 septembre 2001. le recueil regroupe des poèmes très politiques sur l'impérialisme américain, l'écologie. Mais il contient également des poèmes sur ses voyages, sur San Francisco, la nature.
Je lis très peu de poèmes, j'ai donc un peu de mal à parler de cet auteur. Alors je dirai juste que j'ai été touchée par ces poèmes. J'ai aimé l'engagement de l'auteur ; sa manière d'utiliser les mots comme une force, une arme au service de ses idées. Ils m'ont fait pensé aux textes de slam.
Il y a aussi beaucoup d'humour dans certains de ses poèmes, comme celui qui décrit un chien qui rentre dans une église en pleine messe et attend l'hostie.(Langue sale, p.105)
Et de beaux poèmes sur la lumière, qui montre l'autre facette de l'auteur qui est également peintre. Un véritable invitation aux voyages !
Lien : http://mumuzbooks.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
myrtille81myrtille81   10 septembre 2012
...
Les caravanes sur la Prairie devenus Pullmans
devenus Land-Rovers
quatre-quatre
pelleteuses
Et les mobiles homes à la suite
juste derrière
plein de norteamericanos
toujours en vacances
prêts à dégainer le carnet de chèque

Dégagez le passage ! Nous voilà !
sur des autoroutes où s'alignent les centres commerciaux
les super stations-service
où les serviteurs du Tiers Monde
parlent la langue des
vaincus

Pendant que nous
parlant la langue de l'empire
le Latin de nos jours
filons comme un boulet
fonçant sur l'horizon
désormais illuminé nuit & jour

Vers le mega nirvana final
Camelot financier
cyber cité de lumière
[...]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
MarcelloroMarcelloro   03 avril 2015
L’heure est venue pour vous de parler
Vous tous, amants de la liberté
Vous tous amants en quête du bonheur
Vous tous amoureux et dormeurs
Enfoncés dans vos rêves intimes…
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Lawrence Ferlinghetti (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lawrence Ferlinghetti
Tom Waits interprète "Fire Men", un poème de Lawrence Ferlinghetti.
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
889 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre