AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782749941189
237 pages
Michel Lafon (07/11/2019)
3.17/5   43 notes
Résumé :
À trente-neuf ans et des poussières, Noah, éternel adolescent, a de plus en plus le sentiment d'un vide essentiel qui le fait passer à côté de sa vie telle qu'il l'avait rêvée enfant. Alors un soir, il décide de poser son mal-être pour trouver la clef du bonheur. D'expérience en découverte, Noah traque le bonheur dans chaque aspect de sa vie, guidé par cette seule question : y a-t-il une recette, une formule pour y parvenir ? Une rencontre va changer la donne au-del... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
3,17

sur 43 notes
5
1 avis
4
7 avis
3
5 avis
2
3 avis
1
2 avis

Ladybirdy
  06 mars 2020
Maxence Fermine détonne et déroute ici en changeant de bord. L'auteur du sublime Neige nous propose une virée au confins du bonheur sous des airs de développement personnel. Bien sûr il n'en oublie pas ses précieux haïkus dont il prône les bienfaits pour libérer l'esprit.

Avec des formules mathématiques, Noah proche de la quarantaine remue ciel et terre pour trouver un sens à sa vie. Il cherche dans tous les recoins possibles ce p'tit bonheur qui pleure et supplie qu'on l'emmène avec soi. Il a pourtant tout pour être heureux. Un travail comme rédacteur au territoire, la santé, la vie devant lui. Pourtant il n'est pas heureux.
Noah va alors expérimenter une série de choses allant de la méditation, au sport au bénévolat où c'est dans cette dernière activité qu'il trouvera certainement la plus belle couleur du bonheur. Dans un centre pénitencier, Noah se donne comme défi d'être un accompagnateur pour prisonniers. Il se lie d'amitié pour Tao, jeune homme vietnamien pour qui la vie n'a pas toujours souri. Parce qu'il y a des sourires que l'on donne et reçoit et d'autres que l'on vole et qu'on ne revoit plus jamais. Donner, s'ouvrir aux autres, partager et mélanger des morceaux de soi avec l'autre, laisser la plume voguer sous l'encre de quelques haïkus, c'est une des probabilités mathématiques au bonheur pour Noah.
Si chacun est libre de sa formule préférée, la mienne serait:
B= S+P+D X CP
Veuillez comprendre,
B pour Bonheur
S pour Santé
P pour Paix
D pour douceurs
CP pour Carpe Diem.
En lisant ce doux roman, c'est cette chanson que j'avais en tête, en voici un brin de muguets pour clore cette chronique.
...C'était un petit bonheur
Que j'avais ramassé
Il était tout en pleurs
Sur le bord d'un fossé
Quand il m'a vu passer
Il s'est mis à crier:
"Monsieur, ramassez-moi
Chez vous amenez-moi".
Quand il pleuvait dehors ou qu'mes amis m'faisaient des peines,
J'prenais mon p'tit bonheur et j'lui disais: "C'est toi ma reine"...
#Laprobabilitémathématiquedubonheur #NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          676
calypso
  29 décembre 2019
Voici un roman que j'ai choisi de lire pour trois raisons : l'auteur, Maxence Fermine, dont j'avais adoré le magnifique et court roman Neige, le titre mettant en avant une question qui m'intéresse autant qu'elle m'intrigue – le bonheur, pas les mathématiques – et la couverture épurée et apaisante. Mais voilà, comme rien ne se passe jamais comme prévu avec les lectures, et c'est tant mieux, je dois dire que je n'ai pas apprécié cette lecture autant que je l'espérais. C'est un roman qui est très facile à lire car les chapitres sont courts, mais qui surfe un peu trop à mon goût sur le principe des romans feel-good dont je ne raffole pas outre mesure tant je les trouve faciles et peu vraisemblables. Je pensais que la plume de Maxence Fermine allait être à la hauteur du sujet ou l'élever, c'est selon, malheureusement non, j'ai trouvé l'écriture assez éloignée de ce à quoi je m'attendais et l'histoire très convenue. Je n'ai pas réussi à m'identifier ou tout simplement à apprécier véritablement le personnage de Noah avec qui je partage pourtant, sur le papier, pas mal de points communs : le portrait qui se dégage de ce presque quarantenaire n'est pas flatteur, certaines de ses interrogations sont intéressantes mais ses tentatives dans sa quête au bonheur – je parle des tentatives initiales – sont avortées trop rapidement pour être réalistes et sources de réflexion. le reste du roman, c'est-à-dire la rencontre de Noah avec un jeune homme qu'il n'aurait a priori jamais dû rencontrer, change la donne et ouvre presque sur un nouveau récit, plus intéressant, mais dont la fin est très aisément devinable…

Lien : http://aperto.libro.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          430
seshat123
  27 décembre 2022
Surprenant petit livre de Maxence Fermine car bien différent des livres que j'ai pu lire de lui, un roman entre Feel-good et Développement Personnel. L'histoire ? Noah, 40 ans, part à la recherche du bonheur. Tout simplement. Ou presque. D'ailleurs y-a-t-il une probabilité mathématique du bonheur ? Une « équation »  magique pour l'atteindre ? Noah se lance dans des recherches sur internet et découvre que des scientifiques ont publié dans ce domaine et détermine alors les actions à mener à partir de différentes formules trouvées. [ Pour les curieux, par exemple celle-ci : B (Bonheur) = Niveau biologique de bonheur (état de santé, gènes) + Conditions de vie + Activités volontaires pour améliorer son bien-être. ] En combinant ce qu'il trouve, en adaptant à sa situation, il peut alors établir une liste d'activités qu'il classe en trois catégories : fait / à améliorer / à faire. Une approche cartésienne qui ne m'a pas déplu, j'avoue, je suis moi-même une adepte de listes bien organisées. Donc Noah sait maintenant qu'il peut donner un nouveau sens à sa vie. Et c'est en cherchant à s'ouvrir aux autres (une des actions préconisées) qu'il fait la rencontre qui va tout changer.
Moins poétique, sans la part d'imaginaire que j'aime tant chez cet auteur, le texte m'a moins emporté que mes précédentes lectures. Mais puis-je lui reprocher ? Nous sommes dans un autre registre voilà tout. Toutefois Maxence Fermine reste Maxence Fermine : je n'ai pas boudé mon plaisir en découvrant les haïkus qu'il a su glisser dans ce roman. Sa plume est belle, le texte ne manque pas de rythme, les chapitres sont courts et les pages se tournent avec curiosité. Il ne s'agit pas ici de donner de leçons, cela reste une fiction. J'ai suivi avec intérêt les tâtonnements, hésitations, tentatives de Noah dans sa quête du bonheur. J'ai aussi beaucoup aimé la fin du récit au souffle plus romanesque, où son histoire retrouve fantaisie, exotisme et légèreté.
Pour conclure, j'ai apprécié ce court roman, le chemin emprunté par Noah est surprenant, intéressant à beaucoup de points de vue et permet un questionnement qui sera peut-être bénéfique pour certains. Je sais que c'est injuste vis à vis de l'auteur, car nous sommes dans un autre registre, mais je ne peux m'empêcher de penser qu'il m'a manqué la touche onirique que j'aime tant chez lui. « Neige » ou « Le violon noir » m'avaient émerveillée, j'avais trouvé ces textes magiques... « La probabilité mathématique du bonheur » fut une bonne lecture, agréable, enrichissante sans être un coup de coeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
cecille
  14 février 2020
L'émotion est vive en tournant la dernière page de ce roman respirant le bonheur.
Est-ce parce que nous avons de l'argent, une maison, une voiture, des amis que nous sommes heureux ?
Qu'est ce que le bonheur ?
Voilà des questions qui taraudent Noah, cet homme à la veille de ces quarante ans se posent bien des questions quant à la réussite de sa vie. Certes il a tout, c'est une évidence, seulement il perd son sourire, sa joie... Pourquoi ? Lui manquerait il quelque chose de plus essentiel ? Mais comment savoir ? Il va pour ce faire, tester des chemins différents pour enfin trouver la voie.
C'est beau, touchant à souhait, je suis une inconditionnelle de la plume de Maxence Fermine, toujours sous le charme de son roman Neige qui est toujours à côté de moi tout comme Zen : mes inséparables ! et je vous confie qu'avec cette dernière lecture je suis comblée par le don qu'à cet auteur de nous transporter ...... même si les débuts peuvent être un peu long parfois .... L'histoire prend tout son sens, à mon idée lors de la rencontre ....
Une de mes formules pourrait être :
B = l'+ MF bon j'avoue que je pense en avoir plusieurs formules pas vous ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Tmor
  17 septembre 2021
J'aime beaucoup ce qu'écrit Maxence Fermine, mais là, je suis très déçu. Un cadre aisé se rend compte qu'il n'est pas heureux et il va faire son propre chemin "initiatique" à travers tous les moyens de devenir heureux. Entre le stage de bouddhisme et la bouffe équilibrée, il reste sur sa faim, alors vive le bénévolat ! C'est en devenant visiteur de prison qu'il retrouvera le bonheur et sa bien-aimée au Vietnam. Gloups. J'ai connu beaucoup plus de finesse chez l'auteur. Intervenant moi-même en détention en tant qu'auteur, je ne peux que saluer l'humanité qu'il met en exergue dans ces rencontres, mais un certain nombre de raccourcis angéliques laissent sortir de vraies fausses vérités. N'interviens pas en détention qui veut, comme ça, d'une semaine sur l'autre à ça, non ! La langue ultra-soignée ne colle pas toujours avec certains personnages, la quête qui se délite et s'illumine d'un coup, le RAID et crac boum hue, l'affaire est dans le sac. On n'est ni dans l'autofiction, ni dans le conte philosophique, donc un peu nulle-part. Seuls les haïkus persistent à maintenir l'ouvrage debout. Je crois que je vais relire l'Apiculteur pour me remettre d'accord avec l'auteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          112

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
seshat123seshat123   09 décembre 2022
Une étude scientifique parue dans Sciences et Avenir qu'il a lue récemment tend à prouver que la lecture a une action bénéfique sur le cerveau. Elle procure des effets considérables sur la pensée, la perception du monde extérieur et des autres. Ouvrir un livre, c'est aussi apprendre à lire dans son prochain. La simple lecture d'une fiction littéraire développe les capacités de l'esprit. Or, développer ses propres capacités intellectuelles et de perception revient à pouvoir attribuer à autrui des émotions, des pensées particulières, et même être capable de les prédire dans certains cas d'acuité développée. En quelque sorte, celui qui lit régulièrement acquiert les talents de chaman, voire de médium.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          122
calypsocalypso   29 décembre 2019
Un matin, alors qu’il est assis derrière son ordinateur, penché sur la maquette d’un article un peu rasoir qu’il ne parvient pas à légender, Noah Karski réalise combien il s’ennuie. C’est un jeudi de début janvier. Il tourne la tête vers le paysage qu’il aperçoit par la fenêtre, montagnes enneigées, ciel bas et lourd, branches d’arbres balayées par d’intenses rafales de vent, et lâche un énorme soupir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
KimysmileKimysmile   08 décembre 2019
Le bonheur est avant tout une sensation de bien-être issue d'une réaction chimique, l'action de quatre molécules, l'endorphine, la dopamine, la sérotonine et l'ocytocine, que le cerveau produit et libère dans le corps en de très précieux moments : un coup de foudre, l'acte sexuel, la pratique du sport, une bonne nouvelle, une interaction sociale positive...
Oui mais voilà : le bonheur n'est pas toujours accessible au quotidien. La vie n'est pas faite que de bonnes nouvelles. On ne rencontre pas tous les jours des personnes intéressantes. À moins d'être professeur de d'éducation physique comme son père, on ne peut pas passer sa vie à faire du sport. Quant à la promesse de faire l'amour tous les jours, surtout lorsqu'on est célibataire et qu'on approche de la quarantaine, cela relève carrément de l'utopie. Enfin, il est bien établi qu'on ne tombe pas amoureux sur commande, et que si cela vous arrive trois fois dans votre vie, vous pouvez vous estimer heureux.
Comment, dans ce cas, être certain de produire chaque jour ces précieuses molécules qui vous permettent d'atteindre cet état de nirvana tant désiré ? Existe-t-il des remèdes miracles pour compenser la chimie du corps et de l'esprit ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LadybirdyLadybirdy   04 mars 2020
Il faut apprendre à se défaire des personnes qui vous font perdre votre temps pour d’autres qui vous font perdre la notion du temps.
Commenter  J’apprécie          305
LadybirdyLadybirdy   05 mars 2020
On a le droit d’aimer ou de détester un livre. L’essentiel est de le lire, ou tout du moins d’essayer, puis d’émettre un avis.
Commenter  J’apprécie          213

Videos de Maxence Fermine (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Maxence Fermine
" L'AUTRE, AVEC LE T-SHIRT BLEU, IL NE MÉRITE QUE ÇA COMME NOM. " Jennifer de Araujo, mère de Maëlys Dimanche 27 août, trois heures du matin.
Une petite fille de huit ans et demi, Maëlys de Araujo, disparaît lors d'un mariage à Pont-de-Beauvoisin, en Isère. C'est le début de l'affaire Nordahl Lelandais, un ancien militaire, trentenaire versatile, cocaïnomane, alcoolique et violent.
Quelques mois plus tard, le suspect est également impliqué dans la disparition d'un jeune caporal de 23 ans, Arthur Noyer. Dès lors, un tsunami médiatique et judiciaire va s'emparer de l'affaire. Une cellule est constituée pour étudier son éventuelle implication avec d'autres disparitions énigmatiques dans la région sud-est.
Nordahl est-il le tueur en série français du siècle ? Que sait-on vraiment du mode opératoire, de la psychologie profonde de celui qu'aucun des proches des victimes ne souhaite appeler par son nom ?
Écrit au scalpel, le récit glaçant de l'auteur multiprimé Maxence Fermine retrace fidèlement l'un des parcours les plus pervers de l'histoire hexagonale contemporaine et nous immerge à pic dans la solitude criminelle et l'âme noire de Nordahl.
+ Lire la suite
autres livres classés : bonheurVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus





Quiz Voir plus

La petite marchande de rêves

Qui est l'acteur principal(e)

LILI
MERCATOR
MALO
ARTHUR

7 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : La petite marchande de rêves de Maxence FermineCréer un quiz sur ce livre