AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur La probabilité mathématique du bonheur (15)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
Ladybirdy
  06 mars 2020
Maxence Fermine détonne et déroute ici en changeant de bord. L'auteur du sublime Neige nous propose une virée au confins du bonheur sous des airs de développement personnel. Bien sûr il n'en oublie pas ses précieux haïkus dont il prône les bienfaits pour libérer l'esprit.

Avec des formules mathématiques, Noah proche de la quarantaine remue ciel et terre pour trouver un sens à sa vie. Il cherche dans tous les recoins possibles ce p'tit bonheur qui pleure et supplie qu'on l'emmène avec soi. Il a pourtant tout pour être heureux. Un travail comme rédacteur au territoire, la santé, la vie devant lui. Pourtant il n'est pas heureux.

Noah va alors expérimenter une série de choses allant de la méditation, au sport au bénévolat où c'est dans cette dernière activité qu'il trouvera certainement la plus belle couleur du bonheur. Dans un centre pénitencier, Noah se donne comme défi d'être un accompagnateur pour prisonniers. Il se lie d'amitié pour Tao, jeune homme vietnamien pour qui la vie n'a pas toujours souri. Parce qu'il y a des sourires que l'on donne et reçoit et d'autres que l'on vole et qu'on ne revoit plus jamais. Donner, s'ouvrir aux autres, partager et mélanger des morceaux de soi avec l'autre, laisser la plume voguer sous l'encre de quelques haïkus, c'est une des probabilités mathématiques au bonheur pour Noah.

Si chacun est libre de sa formule préférée, la mienne serait:
B= S+P+D X CP
Veuillez comprendre,
B pour Bonheur
S pour Santé
P pour Paix
D pour douceurs
CP pour Carpe Diem.

En lisant ce doux roman, c'est cette chanson que j'avais en tête, en voici un brin de muguets pour clore cette chronique.

...C'était un petit bonheur
Que j'avais ramassé
Il était tout en pleurs
Sur le bord d'un fossé
Quand il m'a vu passer
Il s'est mis à crier:
"Monsieur, ramassez-moi
Chez vous amenez-moi".
Quand il pleuvait dehors ou qu'mes amis m'faisaient des peines,
J'prenais mon p'tit bonheur et j'lui disais: "C'est toi ma reine"...

#Laprobabilitémathématiquedubonheur #NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          666
calypso
  29 décembre 2019
Voici un roman que j'ai choisi de lire pour trois raisons : l'auteur, Maxence Fermine, dont j'avais adoré le magnifique et court roman Neige, le titre mettant en avant une question qui m'intéresse autant qu'elle m'intrigue – le bonheur, pas les mathématiques – et la couverture épurée et apaisante. Mais voilà, comme rien ne se passe jamais comme prévu avec les lectures, et c'est tant mieux, je dois dire que je n'ai pas apprécié cette lecture autant que je l'espérais. C'est un roman qui est très facile à lire car les chapitres sont courts, mais qui surfe un peu trop à mon goût sur le principe des romans feel-good dont je ne raffole pas outre mesure tant je les trouve faciles et peu vraisemblables. Je pensais que la plume de Maxence Fermine allait être à la hauteur du sujet ou l'élever, c'est selon, malheureusement non, j'ai trouvé l'écriture assez éloignée de ce à quoi je m'attendais et l'histoire très convenue. Je n'ai pas réussi à m'identifier ou tout simplement à apprécier véritablement le personnage de Noah avec qui je partage pourtant, sur le papier, pas mal de points communs : le portrait qui se dégage de ce presque quarantenaire n'est pas flatteur, certaines de ses interrogations sont intéressantes mais ses tentatives dans sa quête au bonheur – je parle des tentatives initiales – sont avortées trop rapidement pour être réalistes et sources de réflexion. le reste du roman, c'est-à-dire la rencontre de Noah avec un jeune homme qu'il n'aurait a priori jamais dû rencontrer, change la donne et ouvre presque sur un nouveau récit, plus intéressant, mais dont la fin est très aisément devinable…

Lien : http://aperto.libro.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          410
cecille
  14 février 2020
L'émotion est vive en tournant la dernière page de ce roman respirant le bonheur.
Est-ce parce que nous avons de l'argent, une maison, une voiture, des amis que nous sommes heureux ?

Qu'est ce que le bonheur ?

Voilà des questions qui taraudent Noah, cet homme à la veille de ces quarante ans se posent bien des questions quant à la réussite de sa vie. Certes il a tout, c'est une évidence, seulement il perd son sourire, sa joie... Pourquoi ? Lui manquerait il quelque chose de plus essentiel ? Mais comment savoir ? Il va pour ce faire, tester des chemins différents pour enfin trouver la voie.

C'est beau, touchant à souhait, je suis une inconditionnelle de la plume de Maxence Fermine, toujours sous le charme de son roman Neige qui est toujours à côté de moi tout comme Zen : mes inséparables ! et je vous confie qu'avec cette dernière lecture je suis comblée par le don qu'à cet auteur de nous transporter ...... même si les débuts peuvent être un peu long parfois .... L'histoire prend tout son sens, à mon idée lors de la rencontre ....

Une de mes formules pourrait être :

B = l'+ MF bon j'avoue que je pense en avoir plusieurs formules pas vous ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
sld09
  26 octobre 2020
J'ai bien aimé le début du roman, lorsque le héros se lance dans la quête en cherchant ce qu'il doit faire pour se sentir mieux et pour trouver l'épanouissement. On le suit dans ses bonnes résolutions et ses tentatives plus ou moins heureuses pour exercer de nouvelles activités. Vu le style adopté par Maxence Fermine, on a l'impression de lire un témoignage où le héros nous livre ses impressions "en direct", ou presque.
Après plusieurs essais non concluants, le héros devient bénévole comme visiteur de prison. Et à partir de là, l'histoire m'a moins plu. le héros trouve ce qu'il cherchait : une activité qui lui permet de trouver le bonheur à travers le temps qu'il donne et les échanges qu'il a avec son prisonnier. Sauf que tout cela m'a paru trop simple, trop linéaire. Il tombe sur le prisonnier "idéal" avec qui il commence à philosopher dès leur première rencontre, avec qui il se lie d'amitié en quatre ou cinq semaines au point d'accepter de partir au Viet-Nam pour rechercher sa mère…
Ce n'est pas mal fait et cette histoire aux allures de conte philosophique plaira sûrement à certains, mais cela m'a semblé trop facile pour me séduire complètement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Poniel
  15 mars 2020
J'ai un peu aimé, mais je n'ai clairement pas été emballée.
Le personnage principal se remet totalement en question et part en quête du bonheur. Cela sonne comme un feel-good, mais ce n'en est pas vraiment un (à mon goût en tout cas). Ce n'est pas non plus un livre de développement personnel, puisque c'est une histoire romancée. Difficile à définir...
J'ai trouvé que les coïncidences étaient un peu trop nombreuses et un peu trop grosses. A partir du moment où le personnage principal se remet en question, c'est comme si tous les éléments de son bonheur futur étaient placés sur sa route et l'attendaient. J'exagère un peu, mais c'est presque ça.
Les chapitres sont très courts, quelques pages seulement, cela donne un peu de rythme à l'histoire, qui reste très légère tout de même. le titre est un peu trompeur je trouve, et donne l'impression d'une réflexion plus intense, plus "mathématique".
J'ai trouvé que le personnage principal sonnait un peu trop "pompeux" pour vraiment m'y attacher.
Pas une lecture désagréable, mais un gros "bof" pour moi. Pour le dire d'une façon simple.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Kimysmile
  13 décembre 2019
De temps en temps, j'aime sortir de ma zone de confort en découvrant des livres qui au départ ne semblaient pas faire partie de mon genre de prédilection (pour faire court, la romance!). J'avoue que les romans feel-goods, c'est quand même un peu ma cam aussi et je trouve que celui-ci pourrait presque être rangé facilement dans cette catégorie.

Ici, il va être question de bonheur, ou plutôt de la quête du bonheur dans une société où on ne se sent pas particulièrement ni heureux ni malheureux, où l'on se contente parfois de survoler superficiellement sa vie. Au travers du personnage de Noah, auquel chacun peut s'identifier facilement, nous allons parcourir cette quête de soi, au travers ses réussites et ses échecs. le roman est court, va droit au but et pose de véritables questions.

La probabilité mathématique de bonheur est donc une réflexion qu'il faut prendre le temps de savourer. La deuxième partie du bouquin est plutôt étonnante mais Noah est inspirant par bien des égards et j'ose avouer que ça m'a moi-même donné envie de chambouler des choses dans ma vie. C'est le genre de roman à mi-chemin entre le livre de développement personnel et la fiction. Sujet très en vogue actuellement, je trouve que celui-ci tire clairement son épingle du jeu. Je vous le recommande !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
chantalfichou
  27 novembre 2019
Conte initiatique de développement personnel,énumérant les ingrédients du comment faire ^pour être mieux":un homme arrivé à la quarantaine,après une rupture amoureuse tente de donner du sens à sa vie et devient visiteur de prison,utile à l'autre et conscient de ses failles il change de vie et bien su^r se réalise;l'auteur énumère point per point les préceptes de Christophe André ,relaxologue,sophrologue médiatisé...les châpitres sont courts,très courts heureusement car ça épaissit un peu le vide de ce livre.
Commenter  J’apprécie          50
LeslecturesdeLily
  03 décembre 2019
#Chronique d'un joli roman

La probabilité mathématique du bonheur nous parle d'un homme malheureux qui décide de tout mettre en oeuvre pour trouver la bonne recette, celle qui lui redonnera le sourire.
Venez découvrir mon avis sur ce roman paru aux Editions Michel Lafon​ sur mon blog www.leslecturesdelily.com ou en suivant le lien direct vers mon billet : http://www.leslecturesdelily.com/2019/12/la-probabilite-mathematique-du-bonheur.html#more
Bonne lecture à vous !
Lien : http://www.leslecturesdelily..
Commenter  J’apprécie          40
saomalgar
  05 septembre 2020
Noah approche la quarantaine et ne se reconnait plus dans sa vie, il n'est pas heureux. Sur les conseils de sa collègue Elisa, il décide de se reprendre en main et de se mettre en quête du bonheur.
Il commence par des éléments basiques : la nutrition, le sport, la lecture mais très rapidement cherche quelque chose de plus spirituel, de plus personnel. Et c'est le bénévolat qui va changer sa vie.

Je suis une inconditionnelle de Maxence Fermine dont je trouve l'écriture toujours élégante, subtile, profonde et poétique. Il sait me toucher et je ne suis jamais déçue.
Ce roman est très different de ses précédents mais je pense assez personnel, on y sent aussi une quête que l'écrivain a lui-même menée. En effet, on y retrouve des notions chères à l'auteur comme le chamanisme et l'humanisme.
Contrairement à d'autres lecteurs je n'ai pas été déçue par ce texte emprunt d'altruisme et de doutes.
Peut-être est-ce parce que j'ai sensiblement le même âge que l'auteur et que ses questionnements sont aussi les miens...
De plus ce texte m'a fait découvrir le Vietnam et donné envie d'y aller.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Marech20
  28 mars 2020
Je ne m'attendais pas à un livre feel good de la part de cet auteur. Alors, oui, c'est agréable et rapide à lire... mais un peu convenu. Mise à part les trouvailles poétiques lors de l'atelier d'écriture en prison qui, effectivement, sont très belles.
Commenter  J’apprécie          20


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La petite marchande de rêves

Qui est l'acteur principal(e)

LILI
MERCATOR
MALO
ARTHUR

7 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : La petite marchande de rêves de Maxence FermineCréer un quiz sur ce livre