AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Realita18


Realita18
  30 juin 2020
Je ne m'attendais pas à rencontrer un tel petit bijou, savant mélange d'humoir noir et de récit d'aventures pathético-comique.

Nous suivons le señor Machi qui est l'incarnation même du type véreux. Il est violent, perfide, profiteur, cupide, vulgaire, vaniteux et cherche toujours à asseoir encore plus son pouvoir. Mais voilà, le sort ou plutôt quelqu'un a décidé de lui faire passer une très très mauvaise journée.

Pendant qu'il roulait dans sa grosse voiture, fier comme un paon et jugeant les autres, ses pneus crèvent. Il ouvre son coffre et découvre, horrifié, un cadavre complètement défiguré. Commence alors une journée infernale pour cet homme. Que faire du corps ? Qui est-il ? Et surtout qui l'a mis là ? Forcément quelqu'un qui connaît. À travers de nombreux flashbacks qui reprennent des moments clefs de son existence, nous découvrons cet homme pourri et surtout nous voyons en même temps que lui que tout son entourage a des raisons de lui en vouloir.

Quand on a vendu son âme au régime dictatorial argentin puis qu'on a construit son empire sur le sang, les larmes et la sueur des autres, viens un jour où l'on doit payer. Et c'est ce jour que nous narre Kike Ferrari avec beaucoup d'humour noir, des dialogues vivants et un rythme sec. Ce roman se dévore d'une traite, on ne peut s'empêcher de rire tellement le señor Machi est tourné en ridicule. On jubile de voir cet homme se dépatouiller comme il peut et payer enfin tout le mal qu'il a pu faire. La fin est splendide, et d'un machiavélisme savamment dosé.

Un petit bijou
Lien : https://www.labullederealita..
Commenter  J’apprécie          60



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (6)voir plus