AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Le sermon sur la chute de Rome (180)

LoloKiLi
LoloKiLi   12 janvier 2014
Cette harmonie céleste n’était brisée que le week-end, quand Pierre-Emmanuel Colonna rejoignait Annie et qu’il fallait supporter leurs ébats sataniques. Leur endurance était inimaginable. Ils faisaient un bruit monstrueux, Pierre-Emmanuel ahanait et éclatait parfois d’un rire incongru, Annie poussait des hurlements et elle était, de surcroît, terriblement bavarde, annonçant à haute voix ce qu’elle avait envie de faire, et qu’on lui fît, et ce qu’on était précisément en train de lui faire et à quel point elle avait apprécié ce qu’on venait juste de lui faire, si bien qu’on avait l’impression d’assister à la retransmission radiophonique d’un match, un match obscène et interminable, commenté par un journaliste hystérique.
Commenter  J’apprécie          140
litolff
litolff   25 septembre 2012
L'homme bâtit sur du sable. Si tu veux étreindre ce qu'il a bâti, tu n'étreins que le vent. Tes mains sont vides et ton coeur affligé. Et si tu aimes le monde, tu périras avec lui. (Le sermon - St- Augustin)
Commenter  J’apprécie          140
nadejda
nadejda   26 août 2012
Mais nous savons ceci : pour qu'un monde nouveau surgisse, il faut d'abord que meure un monde ancien. Et nous savons aussi que l'intervalle qui les sépare peut être infiniment court ou au contraire si long que les hommes doivent apprendre pendant des dizaines d'années à vivre dans la désolation pour découvrir immanquablement qu'ils en sont incapables et qu'au bout du compte ils n'ont pas vécu.
Commenter  J’apprécie          140
babycomeback44
babycomeback44   19 décembre 2017
il fallait se détourner des questions morales et politiques, gangrenées par le poison de l'actualité, et se réfugier dans les déserts arides de la métaphysique, en compagnie d'auteurs dont il est exclu qu'ils s'attirent un jour la souillure de l'intérêt journalistique.
Commenter  J’apprécie          130
rabanne
rabanne   23 juin 2017
Le temps passait et il lui écrivait encore des choses qu'il n'aurait jamais osé lui dire en face, fût-ce en murmurant, il lui parlait de son ventre dressé sous les caresses, de ses cuisses, de ses seins dont la pâleur le faisait mourir, et encore de victoire prochaine, comme si la gloire du corps de sa femme devait se mêler jusqu'à s'y confondre à celle du pays qu'il défendait (...), et Jeanne-Marie s'enivrait de ses lettres et priait Dieu de le lui ramener bientôt, sans craindre de n'être pas exaucée.
Commenter  J’apprécie          120
le_Bison
le_Bison   03 décembre 2019
Et Marie-Angèle, en servant une autre tournée de pastis dans des verres si pleins qu’il n’y restait plus de place pour l’eau…
Commenter  J’apprécie          110
biblivore56
biblivore56   19 octobre 2014
... car il ne s'agissait ici que d'exercer avec une délectation répugnante un pouvoir qui ne se manifestait que dans les caprices de son arbitraire, le pouvoir des minables et des faibles, dont le type en chemisette était le représentant parfait, avec le sourire idiot et suffisant qu'il lui adressait du haut de la citadelle imprenable de sa bêtise.
Commenter  J’apprécie          110
gean25
gean25   16 janvier 2013
_ Je le sais bien que tu es triste. Mais ça ne sert à rien, tu comprends. Ta tristesse ne sert à rien, ni à personne. C'est trop tard.
Commenter  J’apprécie          110
gean25
gean25   14 janvier 2013
Il allait se rendre compte qu'il lui était impossible, absolument impossible, d'une impossibilité radicale et définitive, de laisser mourir son père sans lui faire l'aumône d'une seule visite, même si cette visite devait être infiniment moins agréable que ce qui faisait le quotidien de sa vie de con, la bringue, et le cul, et la bêtise crasse dans laquelle il se vautrait comme un porc dans son fumier,
Commenter  J’apprécie          110
Borntobealivre
Borntobealivre   23 novembre 2012
Je connais bien la mort. Je suis née veuve.
Commenter  J’apprécie          110




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    Philo pour tous

    Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

    Les Mystères de la patience
    Le Monde de Sophie
    Maya
    Vita brevis

    10 questions
    298 lecteurs ont répondu
    Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre