AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782271075048
700 pages
Centre national de la recherche scientifique (11/10/2012)
4.37/5   35 notes
Résumé :
Une oeuvre-monde, avec ses langues et sa mythologie, son commerce et sa diplomatie, ses villes et ses royaumes peuplés de trolls, elfes, Gandalf et autres Boromir aux prises avec les forces du destin. Le père de la fantasy moderne, devenue phénomène de société avec le succès planétaire du Seigneur des Anneaux, la trilogie devenue culte. La puissance créatrice d'un auteur visionnaire, écrivain, poète, critique, philologue, professeur, puisant dans sa vaste culture le... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Voici à ce jour l'ouvrage le plus complet disponible sur J.R.R. Tolkien en français.

Un beau volume de plus de 650 pages, et qui vaut largement le détour. Plus de 70 contributeurs, spécialistes et universitaires du monde entier (France, Belgique,Québec, Canada, Islande, Espagne, Japon...) sous la direction de Vincent Ferré, auteur d'un déjà remarquable essai sur le Seigneur des Anneaux : Tolkien sur les rivages de la terre du milieu

Le contenu tient les promesses du menu: tous les aspects de l'oeuvre et de la vie de Tolkien sont ici abordés, approfondis et étudiés. Loin de se cantonner au "Seigneur des Anneaux" et à "Bilbo le Hobbit", l'ouvrage explore toutes les facettes du génie créatif de l'auteur : ses ouvrages universitaires, les principaux personnages de la Terre du Milieu, les sources et influences discutées (et discutables : Shakespeare, Wagner...), les amis de Tolkien (C.S. Lewis, Ch. Williams), ses descendants et leur rôle dans la postérité de l'oeuvre.

Tout y est. Vraiment tout. Jusqu'aux différentes lectures et interprétations du "Seigneur des Anneaux". Jusqu'aux diverses polémiques dont la vie ou l'oeuvre de Tolkien ont fait l'objet : lectures idéologiques douteuses, délicates interprétations évangéliques, problèmes esthétiques posés par les adaptations radiophoniques ou cinématographiques.

Bref : une somme indispensable pour le fan, pour l'amateur éclairé, comme pour le spécialiste.

Commenter  J’apprécie          130
Le temps semble révolu où l'oeuvre de Tolkien était rangée dans la para-littérature. Aujourd'hui, elle fait l'objet d'études savantes, comme ce dictionnaire en témoigne. Il est porteur d'une véritable réflexion sur le monde et sur l'inspiration de l'auteur, et permet au lecteur de s'orienter dans une oeuvre qui n'a cessé de grossir et de s'étoffer, grâce aux travaux de Christopher Tolkien, qui s'est chargé d'éditer les textes inachevés de son père. On comprend que dans Tolkien, c'est un mode de création littéraire médiéval qui renaît : inspiration mythique et folklorique, continuations par d'autres, poésie et roman mêlés, transfiguration du réel en termes légendaires. Ce dictionnaire est vraiment utile et éclairant.
Commenter  J’apprécie          60
Un dictionnaire qui consacre une nouvelle fois un auteur à l'imagination prolixe. C'est impressionnant comment une oeuvre aussi réduite en quantité de livres édités a suscité autant de publications post-mortem, de ses travaux inachevés ou de commentaires plus ou moins éclairés sans parler des productions mercantiles qui s'en sont inspirés.

Cet ouvrage est un bel outil pour explorer le travail de Tolkien. Je lui reprocherait certaines entrées un peu trop alambiquées qui noient le lecteur sous des concepts hermétiques et une érudition parfois spécieuse.
L'essentiel reste tout de même accessible pour le commun des mortels et ne se cantonne pas au monde universitaire. On retrouve avec plaisir les détails de la Terre du Milieu.

Les fans seront content de posséder un ouvrage de référence de plus sur leur monde et leur auteur préférés.
Commenter  J’apprécie          00
Ouvrage universitaire extrêmement intéressant pour tout ceux aimant le monde créé par Tolkien. le format dictionnaire permet de s'informer aux fil des envies sur le monde de la terre du milieux et sur la vie de Tolkien lui-même.
Très agréable à lire et très instructif, c'est un ouvrage que j'attendais depuis longtemps.
Commenter  J’apprécie          20
En grande Fan de l'oeuvre de Tolkien, j'ai été séduite tant par l'objet que par le contenu très étayé. Je suis ravie de compter ce coffret qui trônera au milieu des livres de Tolkien :)
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
NonFiction
26 avril 2013
Le premier dictionnaire consacré à J.R.R. Tolkien en langue française tient ses promesses mais reste réservé à un lectorat averti, sous peine de désenchantement.
Lire la critique sur le site : NonFiction
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
"S'évader", ou "s'immerger", "se perdre dans un livre" : autant de manières de désigner le plaisir le mieux partagé, et un des plus recherchés, des lecteurs de fictions.... Les consommateurs sont invités à "suspendre leur incrédulité" (la "willing suspension of disbelief" théorisée par Coleridge dès 1817 et citée par Tolkien dans "Du conte de fées") ... Ce mode opératoire nécessaire au fonctionnement de toute fiction est pourtant l'objet, tout particulièrement sous ses formes "populaires" qu'en seraient l'escapism ou l'évasion, de reproches anciens et récurrents : depuis Platon chassant de sa république idéale les faiseurs de fiction, coupables de détourner l'homme de la contemplation des essences au profit de pernicieux simulacres, jusqu'aux variantes sur les "opiums du peuple" qui reprennent l'idée de tâches plus hautes (en l'occurrence, l'action politique) qu'il faudrait préserver des "diversions" orchestrées par les pouvoirs dominants, que constituent les fictions de grande consommation ou encore tout le domaine de la "paralittérature". Or, il se trouve que son recours au merveilleux menaçait Tolkien de ce type de critiques ...
p. 199, entrée "évasion", Anne Besson.
Commenter  J’apprécie          100
Ce mode opératoire nécessaire au fonctionnement de toute fiction est pourtant l'objet, tout particulièrement sous les formes "populaires" qu'en seraient l'escapism ou l'évasion, de reproches anciens et récurrents : depuis Platon chassant de sa République idéale les faiseurs de fiction ... jusqu'aux variantes sur les "opiums du peuple" qui reprennent l'idée de tâches plus hautes (en l'occurrence, l'action politique) qu'il faudrait préserver des diversions, orchestrées par les pouvoirs dominants, que constituent les fictions de grande consommation ou encore tout le domaine de la "para-littérature". Or, il se trouve que son recours au merveilleux menaçait Tolkien de ce type de critiques, qui sont toujours aujourd'hui formulées à l'égard du genre auquel on rattache son oeuvre, la Fantasy, et notamment les jeux vidéo qui sont un de ses grands modes d'expression ... Tolkien a exprimé une position forte et originale sur cette question dans son essai "Du conte de fées" (On fairy Stories, 1939), dont un chapitre s'intitule "Recouvrement, évasion, consolation". ... Il part du sens péjoratif traditionnellement accolé à l'idée d'évasion : pourquoi méprise un prisonnier qui cherche à s'évader, même par la seule imagination ? Dans un contexte historique lourd, de telles critiques "confondent, pas toujours par une erreur sincère, l'Evasion du prisonnier avec la Fuite du Déserteur" (p. 124), comme s'il fallait préférer la soumission à la résistance ... "Pour pareille façon de penser, il suffit de dire 'le pays que vous aimiez est condamné' pour excuser toute trahison, voire la glorifier. (p. 125).
Archaïsme et merveilleux participent de cette évasion telle que l'entend Tolkien, c'est-à-dire comme une "résistance" légitime au monde dans la "laideur" et sa "nocivité" modernes (p. 130). .. Il s'agit moins de quitter un espace, le monde réel, qu'une époque honnie, "notre temps présent et (...) la misère qu'il engendre lui-même" (p. 130).
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Vincent Ferré (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Vincent Ferré
Carte blanche aux éditions Vendémiaire Avec Anne BESSON, William BLANC, Vincent FERRÉ, Véronique SALES Frontière infranchissable, abysse abritant des krakens, la mer sombre et menaçante du Moyen Âge des oeuvres de fiction n'est pas l'espace ouvert de la méditerranée antique ou des grandes expéditions de la Renaissance. Elle est pourtant le théâtre des voyages de Sindbad le Marin, des aventures de Lief Erikson au-delà du Groenland reprises dans la série "Vikings : Valhalla", ou des amours tragiques de "La Petite Sirène", inspirée de Mélusine. On la retrouve également, de façon détournée, dans les univers fortement médiévalisés de la fantasy, comme celui de "Game of Thrones", sous la forme de peuples évoquant les pirates du XVIIIe siècle. Une plongée dans les flots tumultueux de la mer du Moyen Âge réinventé.
+ Lire la suite
autres livres classés : dictionnaireVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus




Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
2184 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre