AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782809827217
384 pages
Éditeur : L'Archipel (09/10/2019)

Note moyenne : 3.56/5 (sur 93 notes)
Résumé :
Quand l'homme que vous aimez est accusé du pire, la confiance et la passion vacillent. Connaît-on vraiment la personne qui partage notre vie ? Dans un coin sauvage des Pyrénées, le cadavre d'une jeune femme est retrouvé entièrement nu. Peter, le mari d'Alexia, randonne en solitaire à cet endroit mais il est injoignable depuis le jour du meurtre. D'abord inquiète qu'il ait croisé la route de l'assassin, Alexia découvre avec effroi qu'il connaissait la victime. Et s'i... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (72) Voir plus Ajouter une critique
coquinnette1974
  25 octobre 2019
Je remercie énormément Mylène des éditions L'Archipel pour l'envoi, via net galley, de Mortelle tentation de Christophe Ferré.
Quand l'homme que vous aimez est accusé du pire, la confiance et la passion vacillent. Connaît-on vraiment la personne qui partage notre vie ?
Dans un coin sauvage des Pyrénées, le cadavre d'une jeune femme est retrouvé entièrement nu. Peter, le mari d'Alexia, randonne en solitaire à cet endroit mais il est injoignable depuis le jour du meurtre.
D'abord inquiète qu'il ait croisé la route de l'assassin, Alexia découvre avec effroi qu'il connaissait la victime. Et s'il était en réalité le meurtrier ? Déchirée entre l'amour et le doute, Alexia doit faire éclater la vérité...
Ayant bien aimé La petite fille du phare de Christophe Ferré, c'est avec plaisir que je me suis plongée dans Mortelle tentation.
Malheureusement, alors que je pensais dévorer cet ouvrage d'une traite, j'ai peiné à plusieurs reprises car j'ai eu beaucoup de mal à accrocher avec le personnage d'Alexia. Une vraie girouette cette nana ! J'aime mon mari dit t'elle, je lui fait confiance, je le crois. Il est innocent, sure et certaine... Et puis, elle change d'avis et le pense coupable... avant de changer de nouveau d'opinion et de le croire innocent ! Tout au long de ce roman c'est cette comédie là et à un moment je vous assure que c'est lassant. Cela crée des longueurs, c'est difficile de s'y retrouver et du coup j'ai moyennement aimé ma lecture.
Certes, il est impossible de savoir où l'auteur va nous emmener. Je n'avais rien vu venir, il nous emmène sur de fausses pistes à longueur de temps. L'histoire en elle-même est loin d'être inintéressante. Mais à trop vouloir nous perdre, et bien moi.. il m'a perdu pour de bon !
Le comportement d'Alexia m'a vraiment agacé, d'ailleurs, il n'y a pas que moi qui est agacé : ses proches aussi ! Plusieurs personnes lui reprochent de ne pas savoir ce qu'elle veut, et là franchement c'est trop.
J'ai apprécié de retrouver la plume de Christophe Ferré, je le relirais quand même avec plaisir.
Toutefois, petite déception avec Mortelle tentation, à qui je donne un petit 3 étoiles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
musemania
  27 novembre 2019
Si vous me suivez, vous devez savoir que j'avais quitté Christophe Ferré et son précédent triller, « La petite fille du phare », déçue par ce livre pour plusieurs raisons (piqûre de rappel : https://www.musemaniasbooks.be/2019/01/27/la-petite-fille-du-phare-de-christophe-ferre-thriller/). Parce qu'il ne faut jamais rester sur une mauvaise impression ou en froid, je me suis dit que la lecture de son nouveau thriller était l'occasion mettre les choses à plat. Et bien, j'ai eu raison de le faire. Voilà que je peux faire la paix avec cet auteur 😉
Tout d'abord, les pages défilent sans qu'on s'en rende compte et ça, c'est déjà un point très positif. J'ai trouvé que le suspens était bien présent et montait crescendo. Qu'est-ce qui a bien pu se passer en montagne? La victime connaissait-elle Peter, le mari d'Alexia ? A t-il quelque chose à voir avec ce meurtre? Pourquoi Alexia n'a-t-elle plus de nouvelles de lui depuis la découverte du corps?
J'ai tremblé avec Alexia quant à savoir ce qu'il était advenu de son mari, rugbyman reconnu du Stade Toulousain. Bien entendu, on peut toujours se dire : « Moi je n'aurais pas fait ça ou j'aurais plutôt fait ça ». En même temps, tant qu'on n'est pas dans la même situation, c'est facile de spéculer.
Alors que je m'étais égarée dans les descriptions de la côte bretonne, j'ai aimé que l'auteur ait planté son histoire à Toulouse, ville sous-représentée dans la littérature noire. Souvent, on se retrouve dans les rues parisiennes, au détriment des très nombreuses belles régions françaises oubliées.
J'avais aussi reproché le style d'écriture auquel je n'avais pas adhéré dans « La petite fille du phare ». Mea culpa : l'auteur m'a emportée dans cette nouvelle histoire. Les doutes et questionnements d'Alexia tiennent la route et font que le lecteur ne peut s'empêcher de se mettre dans sa peau. La fluidité fait que j'ai été scotchée et ai dévoré le livre en peu de jours.
J'espère que l'auteur m'aura pardonné ma précédente chronique assez incisive mais comme vous le savez, je tente d'être la plus honnête possible avec vous et ne peux que vous conseiller à lire les livres que j'ai moins apprécié afin de vous forger votre propre opinion. Ici, c'est l'exemple parfait comme quoi, il faut toujours laisser une seconde chance aux gens : merci Christophe Ferré pour ce thriller qui m'a fait passer un bon moment de lecture.
Un tout grand merci aux éditions de L'Archipel (et en particulier, Mylène) pour l'envoi de ce thriller. Je remercie également l'auteur, Christophe Ferré, d'avoir pris le temps de dédicacer son livre.
Lien : https://www.musemaniasbooks...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
Natalivre
  07 novembre 2019
Les premières pages s'ouvrent sur l'assassinat d'une jeune femme par un homme avec qui elle était partie en confiance faire une balade en montagne.
Nous sommes en octobre, pour l'essentiel à Toulouse. Alexia Chanez, 41 ans, avocate, vit une vie plutôt agréable et confortable avec son mari Peter, ancien rugbyman du stade toulousain, maintenant architecte d'intérieur, et leur fils de 13 ans, Kevin. Seulement, voilà ; coïncidence (ou pas) fort fâcheuse, Peter est parti seul, comme il en a souvent l'habitude, faire une randonnée dans les Pyrénées, à peu près au même endroit où le corps de la jeune femme a été retrouvé et aux mêmes dates. de plus, il est depuis injoignable, ne donne plus signe de vie, rendant ses proches et surtout sa femme extrêmement inquiets. Victime ou coupable ? Tout le livre tourne autour de cette question.
J'ai aimé le cadre pyrénéen où se déroulent certaines scènes, notamment le parc du Néouvielle, le lac de l'Oule, Orédon. Ce sont des endroits où je randonne souvent. Heureusement, jusqu'à présent, aucun cadavre n'est venu perturber la quiétude de mes balades dans ces paysages magnifiques.
Je suis entrée très vite dans ce roman. L'écriture est simple, fluide. L'auteur a choisi de raconter l'histoire à la 3ème personne du singulier. La construction est en 3 parties. Des chapitres courts donnent du rythme au récit et permettent une aération appréciable pour la lecture. On navigue par gros temps avec les différents sentiments d'Alexia, l'héroïne de ce roman, qui passe de la joie à la tristesse, de la confiance à la méfiance, de l'espoir au désespoir ; le grand écart des sentiments, sans trop de transition. Souvent assaillie par le doute, elle multiplie les hypothèses ; beaucoup de questions, peu de réponses. J'avoue qu'à la fin, ces innombrables suppositions ont fini par me lasser. J'ai été un peu agacée par les changements d'avis constants d'Alexia, d'autant plus que les avancées de l'enquête sont vues uniquement à travers elle.
Ceci dit, c'est un livre que j'ai lu très vite. le suspense est garanti jusqu'aux dernières pages. Malgré quelques bémols, une lecture agréable. Merci aux éditions de l'Archipel pour ce bon moment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          212
Pat0212
  20 août 2020
Un grand merci à Mylène de L'Archipel pour ce thriller très sympa.

Alexia, avocate, est sans nouvelle de son mari Peter, une ancienne star du rugby parti randonner dans les Pyrénées tout seul comme il le fait souvent. Ce n'est pas inhabituel, mais elle commence à s'inquiéter lorsqu'elle apprend par son ami Léo que le corps d'une jeune fille a été retrouvé nu dans la zone où il se trouve. A partir de ce moment elle passe par tous les états d'esprit et se ronge les sangs. Elle craint que son mari n'ait été assassiné à son tour, puis qu'il soit le tueur lorsqu'elle découvre en fouillant son ordinateur qu'il avait une liaison avec la victime. Peu à peu les preuves semblent l'accabler et le juge Dayan ne paraît instruire qu'à charge. Alexia et son fils sont très entourés par leurs amis Léo et Chloé, un certains José essaie de la contacter mais elle en a peur. Elle décide de mener sa propre enquête.

Le roman se lit facilement, les chapitres sont courts, les paysages décrits magnifiques et l'auteur a vraiment une plume très agréable. Tout le livre tourne autour d'Alexia, on voit l'angoisse monter graduellement. Toutefois elle n'est pas absolument convaincante, elle est trop naïve pour une avocate habituée aux procédures pénales, elle s'empresse de raconter à ses amis ce que le juge lui dit sous le sceau du secret, ce qui n'est pas prudent, même si José la met en garde contre son entourage. Elle échafaude mille scénarios et change sans cesse d'avis sur la culpabilité de son mari, par moment elle l'adore et l'instant d'après elle le déteste. Ces changements nous montrent son angoisse, mais trop c'est trop. le juge Dayan est encore moins crédible, il course Alexia qui s'est rendu sur la scène de crime pour sa propre enquête et comme elle le lui dit, un juge d'instruction travaille dans son bureau et ne poursuit pas les gens dans la montagne avec un revolver, mais surtout il est beaucoup trop bavard et lui fait de nombreuses révélations "secrètes", est-ce qu'un vrai magistrat dirait ce genre de chose à l'épouse du principal suspect, même s'il ne la soupçonne pas du tout ? Alexia est aussi complètement folle de confronter l'assassin toute seule. J'ai très vite deviner de qui il s'agissait, non que le suspense ne soit pas très bien entretenu, mais qu'il est clair dès le début que tout tourne autour de la jeune femme et de ses proches.

Malgré ces invraisemblances, ce thriller est très bien écrit et très agréable à lire. le climat d'angoisse est très bien rendu, tout comme l'effondrement de la famille de Peter. La question de savoir si on connaît vraiment ceux dont on partage la vie se pose, car les apparences peuvent être trompeuses.

Une bonne lecture détente (si on aime ce genre bien sûr, ce n'est pas un feel good !) que je recommande chaleureusement.

#MortelleTentation #NetGalleyFrance
Lien : https://patpolar48361071.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
livrement_ka
  16 octobre 2019
Titre : MORTELLE TENTATION
Auteur : Christophe FERRE
Editions : l'Archipel
Genre : thriller
Dépôt légal : 2019 (octobre)
Nombre de pages : 376
22€


Présentation du livre : 
C'est un livre de format moyen comprenant près de 400 pages.
La couverture représente une jeune femme avec dans le fond un paysage de montage avec un refuge.

Résumé
Quand l'homme que vous aimez est accusé du pire, la confiance et la passion vacillent. Connaît-on vraiment la personne qui partage notre vie ? Dans un coin sauvage des Pyrénées, le cadavre d'une jeune femme est retrouvé entièrement nu. Peter, le mari d'Alexia, randonne en solitaire à cet endroit mais il est injoignable depuis le jour du meurtre.
D'abord inquiète qu'il ait croisé la route de l'assassin, Alexia découvre avec effroi qu'il connaissait la victime. Et s'il était en réalité le meurtrier ? Déchirée entre l'amour et le doute, Alexia doit faire éclater la vérité.

AVIS
Encore un thriller qui valait le coup d'être lu. J'avais déjà entendu parler de l'auteur mais sans avoir lu aucun de ses livres. C'est chose faite et je pense que je vais me pencher sur ses précédents ouvrages.

Début du livre 
Quelques mètres après la bifurcation, l'homme commença à devenir bizarre. le sentier était étroit, la pente s'accentuait, les cailloux roulaient sous les pieds.

Un couple heureux et amoureux comme au premier jour avec un enfant déjà adolescent. Voilà comment on pourrait décrire Alexia, Peter et Kévin.
Pendant quelques jours, Peter ancien rudbyman du stade toulousain est allé en montage faire de la randonnée : sa passion. Mais comme à son habitude, Alexia ne sait pas grand chose ni de son itinéraire, ni de son délai d'absence. Mais ils fonctionnent de cette manière et cela convient à tout le monde.
Oui mais cette fois ci, il y a des raisons de se faire du souci. En effet, une jeune fille a été retrouvée morte dans les montages, nue et surtout avec des traces qui ne laissent aucun doute sur les circonstances de son décès.
Léo, meilleur ami de Peter est le premier à alerter Alexia sur cette étrange et horrible fait divers. En effet, l'absence de contact avec Peter l'a poussé à se poser des questions.
Alexia, elle aussi ne parvenant pas à joindre son mari, va se confier à sa meilleure amie. Puis elle va décider de creuser sur ce meurtre qui la met mal à l'aise.
Son mari pourrait-il être le coupable ? Ou alors la prochaine victime.
Alexia, avocate de profession, ayant déjà assisté à toutes sortes de scénarios possibles, ne sait plus sur quel pied danser.
Puis que viennent faire tous ces indices qui semblent tous désigner Peter. Non ce n'est pas possible. Elle aurait senti ou vu des choses, depuis vingt deux ans ?

L'auteur va plonger le lecteur dans une enquête qui va aller de rebondissements en rebondissements. Un pas en avant vers l'innocence de Peter et deux pas en arrière.
C'est au moyen d'une plume fluide et d'un texte aéré que vous allez accompagner Alexia dans des découvertes qui vont faire vaciller sa raison. Effectivement, l'auteur va la faire passer par de nombreux sentiments : de l'amour, à la suspicion, au doute, en passant par la haine....bref le lecteur ne sait quoi penser.
Alexia elle-même est partagée entre toutes ses découvertes qui accablent son mari et tout ce qu'ils ont vécu ensemble.

Des chapitres courts vont donner de la force au rythme du récit . Pas le temps de reprendre son souffle. Dès le premier chapitre, on assiste à une scène qui ne va laisser aucun doute sur la suite de l'histoire.
L'auteur va dans ce chapitre décrire une scène difficilement soutenable et surtout très explicite et détaillé. Une scène animale , d'une sauvagerie exceptionnelle . Quant à l'auteur de cette scène, il semble d'une froideur et surtout d'un calme à glacer le sang. 
Un prédateur face à sa proie.

De plus la faible longueur des chapitres entraînent le lecteur à ne pas lâcher l'histoire. On se dit "allez encore un chapitre, il est pas long" et on enchaîne encore et encore.

Puis après cette première scène, l'auteur va raconter l'histoire avec de nombreux sous-entendus, puis de doutes, le tout dans une ambiance pesante mais également d'amour inconditionnel d'Alexia pour son mari et vice versa. Même si cet amour est mis à rude épreuve, il existe et surtout il est toujours présent tout au long du récit.

Les personnages sont assez particuliers et très bien travaillés par l'auteur :
- Alexia est une personne forte mais dont les sentiments vont être chamboulés. Entre coïncidences, et découvertes, ses nerfs vont être mis à rude épreuve. Mais rien ne va lui faire oublier son amour pour son fils. J'ai été quelques fois agacée par l'amour un peu trop aveugle et qui rendait Alexia totalement dépendante à son attirance envers son mari.
Peut être est-ce parce que je n'ai pas réussi à m'identifier à ce personnage un peu trop obnubilé par certaines choses au détriment d'autres beaucoup plus importantes à mes yeux.
- Peter est présenté sous un nouveau jour à Alexia, et agit de manière tout à fait irrationnelle à certains moments, et plusieurs éléments de sa personnalité vont être révélés au grand jour. Au grand dam notamment d'Alxia qui va tomber des nues, et se sentir trahie et humiliée.
Puis tous les autres personnages vont tour à tour être suspectés par cette dernière.

Une couverture qui est un appel à lire. Elle est magnifique.

Un titre qui reflète le récit . On se trouve dans un thriller psychologique qui va prendre le dessus sur la violence et la brutalité de certaines scènes.

Une intrigue superbement travaillée qui va nous fait passer par des multitudes de sentiments et qui va bousculer nos pensées. On va être amené à réfléchir sur certains éléments qui ont pu nous toucher personnellement.

Je ne peux que vous conseiller ce livre entre thriller pur et dur et thriller psychologique qui dès le départ va vous plonger dans une ambiance plus que pesante et se resserrant autour du meurtrier petit à petit.


Sur l'auteur : cf Babélio
Nationalité : France
Biographie :
Christophe Ferré est un auteur dramatique, romancier et scénariste français. Il est la plume de plusieurs personnalités politiques et artistiques.
Christophe Ferré passe sa petite enfance à Châteaudun et séjourne fréquemment à Illiers-Combray, le village de Marcel Proust, berceau de sa famille paternelle. Adolescent, il est élève au lycée Hoche (Versailles) puis au lycée Lakanal (Sceaux) en hypokhâgne et khâgne. À cette époque, il monte des pièces sous la direction de Denis Podalydès au théâtre Montansier à Versailles. Après le concours de l'École normale supérieure, il devient professeur de lettres à l'âge de 21 ans. Fasciné par la musique de Serge Prokofiev, dont le rythme inspire son travail artistique, il se lie d'amitié avec la femme du compositeur, Lina Prokofiev, avec qui il habite à Vevey (Suisse). Il publie un premier roman en 1995, La Chambre d'Amour (Arléa), très remarqué par la critique. le livre, adapté par l'auteur sur France Culture, obtient le Grand Prix international de la radio face à Nancy Huston en 1999.
Il obtient le Grand Prix de la nouvelle de l'Académie française en juin 2010 pour son livre La Photographe consacré au 11 Septembre.
Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture, le nomme Chevalier des arts et des lettres en juillet 2010 et lui remet personnellement ses insignes.


Sur les éditions :
Une maison d'édition est un archipel de collections
Pourquoi l'Archipel ? À cette question, qui m'est souvent posée, j'apporte toujours la même réponse : une maison d'édition est un archipel de collections ; chaque collection, un archipel de livres. J'aurais pu me prévaloir de précédents connus, sans remonter à Archipel, recueil de nouvelles de Pierre Louÿs, ou à un excellent roman de Michel Rio, paru en 1987, qui porte ce titre. En créant cette maison d'édition en 1991, je souhaitais offrir, comme un créateur de mode propose sa collection d'hiver ou d'été, une collection, un archipel de livres, à chaque saison renouvelés, susceptibles d'offrir à tous les publics détente, émotion, évasion.
En quelque vingt ans d'activité – et plus de mille livres publiés – notre éclectisme a parfois pu surprendre.
« Comment, vous publiez tout à la fois des romans du terroir, des suspenses, des romans historiques, mais aussi des essais politiques ou de société, des enquêtes, des biographies, des ouvrages de psychologie, et même des livres illustrés ! Vous n'avez pas le tournis ? » Eh bien non ! le tournis, nous tentons de nous en préserver en maintenant le cap d'une politique éditoriale cohérente. Moitié fiction, moitié non-fiction, nos cent nouveautés annuelles abordent certes des rives éloignées les unes des autres, mais ont un point commun : elles ont toutes pour mission de donner envie. Envie de connaître, envie de se cultiver, de se détendre ou de se passionner… Il est vrai que nos thrillers – « porter sur les nerfs », en anglais – sont choisis de façon à faire trembler… de peur ou de plaisir !
Depuis deux décennies, le « grand » public, qui n'est pas « un » mais multiple, a découvert un archipel où faire escale. Une nouvelle raison de délaisser, l'espace d'un livre, le petit écran dévoreur de temps, pour tourner la (ou les) page(s) et palper le velours 80 grammes porteur de promesses…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
brinvilliersbrinvilliers   25 décembre 2016
Les yeux d'Alexia étaient rouges de larmes.
- Oh non, il ne peut pas être soupçonné. Impossible ! Mais j'ai pensé à çà tout à l'heure, une fraction de seconde. Le crime a eu lieu près d'un chemin qu'il est susceptible d'emprunter. Sa randonnée passe par là. Il n'y a pas des milliers de gens qui marchent en ce moment dans le secteur.
Commenter  J’apprécie          30
ExulineExuline   28 novembre 2019
Elle avait peur de tout et de son contraire : des montagnes, du soleil, de la pluie, du vent. Elle avait peur du jour et de la nuit.
Qu'allait-elle dire à son mari ? Elle n'en savait rien.
Elle ne pouvait pas continuer à errer comme un fantôme dans une histoire qui la dépassait qui la meurtrissait, écartelée entre deux sentiments contradictoires, sa haine de Peter et son amour pour Peter
Commenter  J’apprécie          20
aurore34490aurore34490   04 novembre 2019
Toutes les hypothèses étaient possibles mais aucune n’étaient convaincante. Alexia avait l’impression de jouer avec un Rubik’s Cube couvert de sang. Elle essayait d’aligner les couleurs en trop ou en moins. Elle avait beau tripatouiller le Rubik’s Cube dans tous les sens, elle n’arrivait pas à le remettre en ordre.
Commenter  J’apprécie          20
leslecturesdenanouleslecturesdenanou   27 septembre 2019
Il ne l'avait pas menacée de mort, à aucun moment, mais pour elle, c'était une évidence : il l'avait emmenée ici pour la tuer. Au début, il s'était montré sympa, pour l'amadouer, la tromper. Maintenant, elle était foutue. Elle le sentait de manière intuitive sans pouvoir se l'expliquer.
Commenter  J’apprécie          20
Pat0212Pat0212   20 août 2020
Les amants entendront la mer, la mer grandiose, tourmentée, éternelle. Alors ce jour là le miracle de l amour pourra recommencer.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Christophe Ferré (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christophe Ferré
EN LIBRAIRIE LE 9 OCTOBRE 2019 #thrillerpsychologique #christopheferre #livresuspense
Dans un coin sauvage des Pyrénées, le cadavre d’une jeune femme est retrouvé nu. Peter, ancien international de rugby aujourd’hui architecte d’intérieur, est parti randonner en solitaire à cet endroit, mais il est injoignable depuis le jour du meurtre. D’abord inquiète qu’il ait croisé la route de l’assassin, Alexia, sa femme depuis plus de vingt ans, découvre avec effroi qu’il connaissait la victime... Et si Peter avait quelque chose à se reprocher ? Et s’il était le meurtrier ? C’est en tout cas ce que semble penser la police... Quand l’homme que vous aimez est accusé du pire, la confiance et la passion vacillent... Déchirée entre l’amour et le doute, Alexia doit faire éclater la vérité.
https://www.facebook.com/archipelsusp...
------
Grand Prix de la nouvelle de l’Académie française, Christophe Ferré est romancier et auteur dramatique. Il a écrit plusieurs romans avant de se tourner vers le suspense. On lui doit "La Révélation de Chartres" (Salvator, 2015, 20 000 ex toutes éditions confondues) et "La Petite Fille du phare" (L’Archipel, 2018), en cours d’adaptation pour la télévision.
+ Lire la suite
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2092 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..