AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9781021000514
Éditeur : Tallandier (04/10/2012)

Note moyenne : 3.06/5 (sur 18 notes)
Résumé :
Dans la nuit du 16 au 17 juillet 1918, dans l’Oural, le tsar Nicolas II, sa femme et leurs enfants – Olga (22 ans), Tatiana (21 ans), Marie (19 ans), Anastasia (17 ans), et Alexis, le tsarévitch (13 ans) –, sont exécutés par les bolcheviks. Cette version oficielle, Marc Ferro n’y a jamais cru.

Documents à l’appui, avec la rigueur du grand historien, il remet en cause l’assassinat des Romanov. Des juges ou des témoins morts subitement ou exécutés, de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Acadie69
  14 novembre 2012
A 85 ans, Marc Ferro est un historien respecté. Mais ce petit volume est extrêmement décevant. Inévitablement, le thème Anastasia excite toujours les foules. En film, en roman, l'idée qu'au moins une des filles de Nicolas II ait survécu a quelque chose de profondément romantique. Summers et Mangold avaient fait sortir un dossier considérable sur la survie potentielle des autres femmes de la famille de Nicolas II dans les années 1918-1920. Ferro ajoute en fait très peu à leur travail. Une entrevue peu documentée avec un prince qui serait (on utilise beaucoup le conditionnel dans ce bouquin) un descendant de la grand-duchesse Marie. Un article de journal italien selon lequel l'ex-impératrice Alexandra aurait vécu dans un couvent italien. Une survivance d'Olga avec un invérifiable changement de nom. Une croyance solide en Anna Anderson comme Anastasia sans aucune discussion du dossier ADN qui est plutôt convaincant dans le sens contraire (on se débarrasse des analyses en disant que certains les contestent et qu'elles sont donc peut-être fausses...pas très rigoureux comme méthode!). On retrouve un peu l'esprit de synthèse de Marc Ferro dans ses analyses des rapports entre la tendance léniniste en Russie et l'Allemagne dans les années 1919-1920, mais à aucun moment nous ne sommes convaincus que la survie de princesses que personne ne va vraiment revoir n'est pas une grossière manipulation du pouvoir bolchevique, amplifiée et entretenue par la suite par quelques adeptes du secret et de la désinformation...et des historiens cherchant à se faire un cadeau parce qu'ils savent qu'un livre sur ce sujet va nécessairement se vendre. Que l'on se rabatte sur la légende du trésor des Romanov et sur les archives et banques du Vatican donne la mesure du désespoir de cette enquête qui n'offre vraiment pas la moindre vérité à laquelle nous pourrions souscrire. Pour les connaisseurs, pas très utile. Pour les autres, une petite initiation à l'idée que les choses sont parfois différentes de ce qu'elles paraissent. Par rapport au contenu annoncé, une grande désillusion. Dommage. le seul document vraiment original serait la photo de Marie et d'Olga à Antibes en 1958; mais, à moins que je ne sache pas lire, rien dans le texte ne nous explique cette photo ni ne cherche à l'authentifier - dommage là aussi, car c'est la seule présentant une certaine originalité dans le cahier photo.
Si vous lisez l'anglais, il existe une bonne discussion des soi-disant 'preuves' concernant Anastasia dans le site http://www.freewebs.com/anna-anderson/
Lisez-le. Vous douterez fortement de la 'vérité' proposée par Marc Ferro. Si le doute est si grand pour la soi-disant Anastasia, dont on a entendu parler pendant plus de 60 ans, que dire des autres grand-duchesses, dont on n'a jamais entendu parler; et qui font soudain surface - et sans la moindre véritable preuve!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
michdesol
  22 novembre 2017
Un enquête fouillée et quasi complète sur l'assassinat du tsar Nicolas II et sa famille en 1918.
Voilà un point d'histoire éclairci. Quoique.. le doute peut encore subsister, car comment imaginer que les "filles Romanov" auraient pu à ce point disparaître et corroborer la version officielle (l'assassinat de la famille de Nicolas II au complet) pendant des décennies ?
Commenter  J’apprécie          90
Tassiana
  13 mars 2013
C'est toujours difficile, à mon sens, de donner son avis sur un livre d'histoire. J'ai choisi ce livre parce que depuis plusieurs années, je suis intéressée par les Romanov et que, par conséquent, des livres d'histoires sur leur compte, j'en ai lu. Que penser de celui-ci ?
Marc Ferro est connu dans son domaine et pour ses livres historiques, mais celui-ci m'a déçu. Marc Ferro a un style agréable, un style qui se lit facilement et qui ne nous donne pas l'impression de lire un manuel d'histoire truffé de noms et de dates assommantes. le livre se lit donc rapidement en une après-midi.
Mais ce qui m'a déçu dans ce livre, c'est le manque de preuves. Comme je l'ai dit précédemment, j'ai lu plusieurs livres sur ce thème et je pense qu'il ne suffit pas de dire les choses pour qu'elles se soient passées comme ça. Marc Ferro veut nous faire croire que les enfants du tsar ont survécu et base tout son livre là-dessus avec, à l'appui, de biens maigres preuves : des entretiens avec des gens qui SERAIENT des descendants, des photos de personnes qui SERAIENT les enfants du tsar (entre nous, il ne suffit pas de montrer une photo d'une vieille femme et de dire c'est elle pour que cela soit vrai),… Bref, Marc Ferro cherche à imposer cette vision un peu romantique de la tragédie Romanov sur un fond d'hypothèses qui ne convainc pas ceux qui cherchent la vérité. C'est bien simple, rien dans ce livre ne m'a convaincu que les filles avaient survécu. J'ai surtout eu l'impression qu'il cherchait à se convaincre lui-même de cela. Je regrette le fait qu'il n'y ait pas plus de documents officiels en annexe du livre également.
Ce livre n'est pas un mauvais livre en soi, mais c'est un mauvais livre d'histoire, c'est un fait, car il ne semble pas se baser sur beaucoup de faits avérés et semble plutôt tatillonner sur un fonds de conspiration.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Biancabiblio
  13 mars 2013
Que s'est-il réellement passé au rez-de-chaussée de la maison Ipatiev d'Ekaterinbourg dans la nuit du 16 au 17 juillet 1918 ? Depuis cette date, le destin tragique des Romanov a fait l'objet des rumeurs les plus folles, entrainant bien des spéculations et des controverses. le rapport du juge Sokolov qui conclut à la mort du tsar Nicolas II, de la tsarine Alexandra, des grandes-duchesses Olga, Maria, Tatiana et Anastasia, du tsarévitch et de plusieurs de leurs serviteurs, dont leur médecin, est ici remis en cause par Marc Ferro.
L'historien réfute la thèse officielle prônée par le régime soviétique, car si la mort du tsar et des serviteurs ne fait pour lui aucun doute, le sort des autres membres de la famille Romanov est sujet à caution. S'il n'apporte aucune réponse concernant le jeune Alexis, Marc Ferro est persuadé que les « princesses allemandes » ont été exfiltrées vers l'Allemagne. La tsarine, bien qu'élevée en Angleterre, est la soeur du grand-duc Hesse et du kaiser Guillaume II. le roi d'Angleterre George V, cousin préféré du tsar, propose de recueillir la famille mais son peuple, qui voue une haine tenace à Nicolas le sanglant, l'oblige à faire volte-face, il ne reste donc plus que le Kaiser. Ce dernier veut absolument les sauver et envoie un émissaire auprès de Lénine en vue de négocier un accord. Lénine consent alors à un échange de prisonniers politiques (des activistes bolchéviques) et promet la vie sauve à la tsarine et aux grandes-duchesses. Si l'on n'a pas trace de leur libération et de leur fuite vers l'Allemagne, plusieurs activistes seront bel et bien libérés par l'Allemagne.
Lire la suite...
Lien : http://deslivresdeslivres.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
majanissa
  19 mars 2013
Mais si les femmes Romanov avaient survécu ? C'est ce qu'aurait du nous démontrer ce livre. Malheureusement entre étalage de connaissances Historiques, de noms impossibles à retenir, le lecteur lambda que je suis se retrouvera complètement noyé. L'auteur est un spécialiste et le montre, encore faut-il qu'il n'oublie pas le profil de ses lecteurs. Il n'est pas en train de soutenir une thèse devant des collègues mais en train d'essayer de donner une réponse à des curieux un peu incultes comme moi. Je n'ai pas les connaissances suffisantes pour suivre correctement cette lecture et n'ait pas le niveau suffisant pour suivre le cheminement de Marc Ferro et comme c'est frustrant.
Finalement, les femmes Romanov ont-elle survécu ? Je ne sais toujours pas. Les témoignages peuvent tous être démontés. Peut-on croire l'une ou l'autre hypothèse ? Nous n'avons aucune certitude et l'auteur nous met de toute façon le doute sur tous les documents qu'il évoque. Je reste donc sur ma faim et sur ces fameuses images des années 90 où on nous assurait avoir retrouvé la famille massacrée.
Lien : http://majanissa.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
JcequejelisJcequejelis   15 janvier 2015
Une réaction se dessinait cependant face à la bolchevisation (de la Russie). Elle avait pris forme bien avant Octobre, pouvant ainsi organiser la résistance dès le lendemain du coup d'état. Ses traits présentait quelques similitudes avec ceux du modèle fasciste qui se constituait en Italie et apparaîtrait bientôt en Allemagne (1) : réaction de défense contre la révolution sociale, rôle initiateur du grand capital, action des militaires et de l’Église, mise en cause de la lutte des classes, appel à la solidarité virile des combattants, recours à des groupes d'actions spéciaux, dénonciation de la faiblesse du gouvernements (avant Octobre), apparition d'hommes nouveaux – tels d'anciens révolutionnaires ralliés aux nationalistes et au culte du chef –, mais aussi antisémitisme, utilisation de la violence contre les organisations démocratiques …, sympathie et intervention active des gouvernements alliés.

(1) En 1919, Cyrille Romanov subventionne des groupes auxquels Hitler était lié.

2346 – [Texto, p. 48]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
michdesolmichdesol   22 novembre 2017
[Nicolas II] :
Lorsqu'il succéda à son père Alexandre III, en 1894, il avait certes bénéficié d'une éducation princière, mais il ne connaissait rien au métier de roi. Commander, agir, prendre des décisions ne l'intéressait pas, lui qui était passionné par la chasse -il était intarissable à ce sujet -, les parades militaires, les ballets... et les ballerines.
"Ce n'est qu'un enfant", disait de lui le tsar Alexandre III lorsqu'on avait voulu confier à son fils la présidence des chemins de fer d'Extrème-Orient. Et lorsqu'il apprit à l'âge de 26 ans qu'il allait rêgner, Nicolas éclata en sanglots.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
JcequejelisJcequejelis   17 janvier 2015
Selon Edvard Radzinsky, (The Last Tsar, Anchor, 1993), Chaya Golochtchekine, du soviet de l'Oural, aurait reçu du général commandant Beraine l'ordre d'exécuter Nicolas II ; mais pour se couvrir il demanda confirmation à Zinoviev qui régnait à Petrograd et qu'il savait favorable à cette exécution. Il n'avait pas reçu d'accord explicite de Moscou.

2351 – [Texto, p. 167]
Commenter  J’apprécie          40
FlorelFlorel   08 août 2019
Il faut dire, même s'ils sont tous vivants, qu'ils ont tous été exécutés.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Marc Ferro (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marc Ferro
Jerôme LAPERROUSAZ "Made in Jamaica" Marc FERRO, historien Emma DANTE, auteur, metteur en scène (Sicile) David FAUQUEMBERG, écrivain Daphné Carmen Consoli
Vous pouvez vous abonner à notre chaîne et activer la petite cloche pour ne rater aucune vidéo !
A B O N N E Z V O U S : https://culturebox.francetvinfo.fr/des-mots-de-minuit/ F A C E B O O K : https://www.facebook.com/desmotsdeminuit.fr/ T W I T T E R : @desmotsdeminuit
autres livres classés : régicideVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2069 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre