AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782914581233
159 pages
Editions HB (01/09/2004)
3.12/5   8 notes
Résumé :

L'équipe d'un institut médico-légal autopsie des corps... jusque là rien d'anormal. Mais ce sont des corps d'enfants, et même de bébés, qui plus est méthodiquement démembrés. Le roman, très documenté (l'auteur a travaillé avec un médecin légiste), se construit au travers, de sept récits produits par sept narrateurs - et protagonistes - successifs. Heureusement, l'humour des pe... >Voir plus
Que lire après Plus petit que moi tu meursVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Dans la région Centre, un serial killer tue de jeunes enfants en les démembrant. Toute l'équipe de l'institut médico-légal de Corneuil se mobilise pour retrouver l'assassin. Les 8 chapitres de ce roman policier sont d'ailleurs narrés par 8 personnages différents : le médecin légiste Paul Saunier, son épouse Alexandra, la capitaine de police Jeanne Quémeneur…

C'est à un bel exercice de style que se livre ainsi Pascale Ferroul, parvenant à caractériser les voix de ses narrateurs en quelques lignes, sans jamais perdre le lecteur en route. Par contre, on ressent moins le suspens que dans un polar classique, tous les personnages n'étant pas directement impliqués dans l'enquête sur les meurtres d'enfant. Mais c'est bien l'écriture de cette journaliste nîmoise qui emporte l'adhésion, avec son ironie et ses répliques qui font mouche :
« - Au pire, je reprendrai l'exposé de Paul.
- C'est ça, faites au pire. » (p. 82)

Un premier roman étonnamment réussi.
Commenter  J’apprécie          10
Après avoir aimé David sur ordonnance de la même Pascale Ferroul, j'ai voulu continuer un peu avec elle, et il fallait bien son talent pour me lancer dans cette sombre histoire de bébés retrouvés démembrés par un sérial-killer au fin fond de la province française. Pas de compte rendu d'enquête classique à la Agatha Christie, mais huit personnages racontant une partie de l'histoire et la faisant évoluer petit à petit : médecins légistes, policier, femme de médecin, ... Un lien unissant les petites victimes se fait jour ...

Nous plongeons dans l'univers de la médecine légale. L'auteur a travaillé comme médecin légiste et cela se sent. Les passages parfois rudes sont toujours relevés d'humour, mais cette lecture n'est pas un long fleuve tranquille.

Dès le début, à l'institut médico légal où se présentent les parents d'une victime, le ton est donné :
"-Reconnaissez-vous l'enfant ?
La question avait été posée au père deux ans pus tôt par un officier de la mairie et il avait répondu oui en souriant. de sourire il n'en était plus question alors que le oui restait un oui."

Bref roman à l'écriture fort travaillée, un grand sens des formules, par exemple au sujet des mensonges :
"Il n'était pas simple de tout dire. C'était comme avec les compagnies d'assurance : la franchise se payait toujours."

On n'oubliera pas la petite Juliette, son intelligence, ses jolis mots d'enfant ; Donatien Lefébure qui cache bien ses secrets. Et Léa qui rate ses histoires d'amour :
"-Je participe quand même à ma vie. Mais c'est un participe passé."
Lien : http://enlisantenvoyageant.b..
Commenter  J’apprécie          20
Je ne suis pas coutumière des polars mais j'ai pris grand plaisir à la lecture de celui-ci qui, je pense, détonne par sa forme. le style est précis, concis, et les chapitres alternent les voix de différents personnages autour d'une affaire sordide : des bébés et petits enfants retrouvés démembrés avec précision. le récit aborde avec précision et humour noir la profession de médecin légiste et les relations humaines qui se nouent ou se tendent autour de la mort. Un très bon moment de lecture qui alterne rire et effroi.
Commenter  J’apprécie          20
Livre qui se lit très rapidement et d'une manière très agréable.
Le style est net et précis, le vocabulaire intéressant, le style nerveux mêlant humour et noirceur.
L'intrigue est originale et le monde des médecins légistes décrit crument.
Une agréable découverte
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Reconnaissez-vous l'enfant ?
La question avait été posée au père deux ans pus tôt par un officier de la mairie et il avait répondu oui en souriant. De sourire il n'en était plus question alors que le oui restait un oui.
Commenter  J’apprécie          20
La morgue est une aubaine pour les fous qui ont réussi à franchir le sas des concours et optent pour la médecine légale.
Commenter  J’apprécie          20
Je participe quand même à ma vie. Mais c'est un participe passé
Commenter  J’apprécie          20
- Au pire, je reprendrai l’exposé de Paul.
- C’est ça, faites au pire. (p. 82)
Commenter  J’apprécie          10
Il n'était pas simple de tout dire. C'était comme avec les compagnies d'assurance : la franchise se payait toujours."
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : infanticideVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (16) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2855 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *}