AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2344001662
Éditeur : Glénat (14/09/2016)

Note moyenne : 3.94/5 (sur 51 notes)
Résumé :
En face de la citadelle imprenable de Troie se tient l'armée grecque. Une terrible guerre s'annonce... Pour Ménélas, roi de Sparte, c'est une question d'honneur suite à l'enlèvement de sa femme Hélène par Pâris, prince de Troie. Agamemnon, le frère de Ménélas, y trouve le prétexte de faire tomber la cité mythique pour étendre son empire. Achille, le plus grand des guerriers, voit là l'occasion d'entrer dans la légende. Mais ces hommes, si puissants soient-ils, ignor... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
Alfaric
  18 septembre 2016
Face aux dessinateurs de mangas qui sortent 48 pages en 2 semaines et face aux dessinateurs de comics qui sortent 48 pages en 2 mois, il est difficile de fidéliser un public avec des dessinateurs de bandes dessinées qui font 48 pages en 2 ans… Donc de plus en plus d'éditeurs ont opté pour la formule gagnante de la collection thématique où interviennent plusieurs auteurs (les puristes crient à l'hérésie, mais il fallait bien trouver une solution pour ne pas dépérir encore davantage face à la concurrence). C'est dans cette optique que Glénat lance sa collection "La Sagesse des mythes", qui veut faire découvrir les textes fondateurs originels (des récits du Ier millénaire avant J.-C. conçu par et pour des gens du du Ier millénaire avant J.-C., c'est casse gueule à retranscrire tel quel pour un public du XXIe siècle après J.-C.), avec l'ancien ministre de l'Education Nationale Luc Ferry au script (un repoussoir pour moi), Clotilde Bruneau au scénario (un aimant assurément), Didier Poli au storyboard (un aimant assurément lui aussi), et divers artistes pour assurer aux dessins et aux couleurs…

Je commence par la forme. Didier Poli est passé par l'Ecole des Gobelins et les studios Disney et cela se sent agréablement : le découpage est particulièrement fluide et dynamique, avec quelques effets de mise en scène vachement intéressants. Les exécutants, Pierre Taranzano aux dessins et Stambecco aux couleurs, nous offrent du mainstream certes, mais du mainstream de belle qualité même si on sent le film "Troie" de Wolfgang Petersen dans le rétroviseur (il faudra m'expliquer pourquoi Athéna blonde, brune, rousse ou albinos change aussi souvent de couleurs de cheveux ^^). On n'est pas au niveau de la superbe couverture de Fred Vignaux certes, c'est quand même du bon travail très agréable pour les yeux !
Sur le fond la sympathique Clotilde Bruneau fait au mieux qu'elle peut avec le script de Luc Ferry… La première page reprend une version du mythe, alors que tout ce qui s'ensuit en développe une autre… Ensuite on veut coller au texte d'origine avec une suite d'épisodes loin d'être connectés les uns avec les autres : la peste qui s'abat sur les Achéens, la colère d'Achille, le duel entre Pâris et Ménélas, l'attentat de Pandoros qui fait capoter les pourparlers de paix, l'aristé de Diomède qui en voulant commettre un déicide tombe dans l'hybris… Et c'est des flashbacks qui font le lien entre ces scènes : le mariage de Téthys avec Pelée, la Pomme d'Or de la discorde, la naissance de Pâris… J'ai compris que les immortels réglaient leurs comptent à travers les Achéens et les Troyens, sous le regard d'un Zeus censément impartial qui se montre sourd aux jérémiades des uns et des autres, mais pourquoi Hector change radicalement d'avis (il compatit aux tourments de son frère avant de le bolosser comme c'est pas permis puis de le vouer aux gémonies, excuser l'anachronisme), et pourquoi Hélène pourtant au coeur des enjeux du conflit n'apparaît pas une seule fois, c'est pour moi un mystère…
Les appendices élaborés par Luc Ferry, coordinateur du projet, sont particulièrement indigestes et comptent parmi ce que j'ai lu de plus médiocre en la matière… Je veux vraiment croire en sa sincérité, mais c'est d'une incroyable balourdise.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5512
iz43
  05 février 2019
La mythologie grecque est un de mes pêchers mignons depuis que j ai mené un projet mythologie avec mes élèves il y a quelques années.
La guerre de Troie n est pas ce qu' il y a de plus facile à aborder.
On ne sait pas vraiment à quel public est destiné cette trilogie. le côté pédagogique de Luc Ferry me ferait pencher pour un public jeune. Mais le scénario avec des flash back notamment me ferait plutôt pencher pour un public plus âgé. Je suis partagée. Pour un public jeune ou novice au niveau mythologie , je trouve le scénario vraiment compliqué et un peu fouillis (pourquoi ne pas commencer par le début?). Pour un public plus âgé, il manque aussi des éléments et le même reproche c est fouillis. Si on n a jamais lu de mythologie grecque, on est vraiment perdu.
Au niveau des dessins on a du mal à savoir qui est qui. Ensuite, certaines scènes sont justes inimaginables. Les déesses qui se traitent de chiennes et qui en seraient presque à se rouler dans la boue c est pas hyper crédible.
Dans ce tome 1, l histoire commence avec les grecs souffrant de la peste, un conflit entre agamnon et Achille à propos de leurs préférées.
On assiste à quelques flashback le mariage de thetis et du roi Pelee qui donne l occasion à Eris de semer la discorde avec sa pomme et son inscription "a la plus belle" ou encore la naissance de Paris.
Les dieux et déesses soutiennent leur camp favori: Athena et Hera soutiennent les grecs et Aphrodite et Ares les Troyens et influencent le cours des événements.
J ai quand même pris plaisir à lire cette version de l Iliade en images. Les dessins sont assez sympas notamment avec cette double page où les dieux se penchent sur Troie.
J ai un gros regret: celui de ne pas voir Hélène. Elle est quand même au coeur de l histoire.
Quand à l encart de Luc Ferry, je n accroche pas. J avais lu l essai la sagesse des mythes et déjà je n avais pas du tout accroché .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
cicou45
  28 février 2018
Ayant étudié "L'odyssée" lorsque j'étais en fac dans le cours de "textes fondateurs", je connaissais bien entendu "L'Iliade" d'Homère sans avoir réellement eu l'occasion de me pencher sur ce texte. Grâce à cette adaptation en bande dessinée et au dossier qui se trouve en fin d'ouvrage, je reprends plaisir à me plonger dans ces textes mis en scène par Luc Ferry et admirablement illustrés par Pierre Taranzano.
Le lecteur se retrouve donc confronté à la célèbre guerre de Troie qui opposa grec et troyens mais aussi à celle en parallèle que se livrèrent les dieux entre eux. En effet, notre jeune Pâris, qui enlèvera plus tard la belle Hélène, fut celui qui fut désigné par Zeus pour élire parmi Héra, Athéna et Aphrodite laquelle était la plus belle déesse t méritait d'avoir la pomme d'or, cruel cadeau donné par la discorde en personne. Un ouvrage avec de nombreux retours dans les temps passés pour savoir comment Pâris, retourné à son rang prestigieux conquit facilement Hélène, étant placé sous la protection d'Aphrodite, déesse de l'amour.
C'est ainsi que Pâris, confrontera Ménalas, roi des grecs à qui il a ravi sa charmante et belle épouse afin que la guerre cesse enfin. Cependant, Pâris n'est pas aussi noble que son frère et, par lâcheté, se repliera au dernier moment, ce qui n'aura pour but, comme le souhaitait Héra d'ailleurs, qui rêve de voir la cité de Troie réduite en miettes, que la guerre se poursuive. Avec des dieux dans chaque camp, l'issue de cette dernière reste encore incertaine...
Une adaptation rondement bien menée et pas conséquent, une lecture que je ne peux que vous recommander. le graphisme est prégnant de réalisme et j'ai pris beaucoup de plaisir en découvrant ce premier tome. Une lecture que je vous recommande grandement, tout comme le texte originel d'ailleurs !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
saphoo
  06 janvier 2019
Comme beaucoup j'ai étudié l'Iliade et l'Odyssée à l'école, mais c'est loin tout ça, je me souvenais guère de l'origine de la guerre de Troie. Cette BD nous donne une belle occasion de rafraîchir notre mémoire pour les plus anciens et pour les plus jeunes une de s'offrir une belle lecture pour aborder ces légendes grecques qui ont traversé les siècles sans jamais être oubliées. Elles fascinent et inspirent aussi d'autres auteurs. En lisant le documentaire final, effectivement, ce tome "la pomme de la discorde" semble avoir inspiré le conte de la belle au bois dormant.
Les dessins sont parfaits, beaucoup de détails, les dialogues suffisants éloquents pour compléter l'illustration.
Mais le plus c'est bien le documentaire, à lire avant de préférence si on n'a jamais lu l'Iliade, ça permet d'apprécier pleinement le fil des événements.
Et après si on veut approfondir et resituer les faits, l'origine, les différents Dieux, car il est vrai qu'il y a de quoi s'y perdre, entre toute cette flopée de Dieux et Déesses au nom parfois un peu difficile à retenir. et qui est qui, le fils ou la fille de ! etc, bref, il faudrait faire un arbre généalogique, cela aurait été un plus appréciable à la BD.
Suite avec le tome 2
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Davalian
  24 janvier 2017
La variété des adaptations de l'Iliade peut laisser perplexe lorsque l'on aperçoit qu'une nouvelle tentative a abouti à un fruit, bien en vue sur les étals des libraires. Comme il s'agit d'un album qui a une place de choix dans une série dédiée à la mythologie grecque pilotée par le philosophe Luc Ferry, il est difficile de résister à la tentation…

Hélas ce premier tome d'une trilogie est assez décevant. le scénario est assez classique et conformiste. A une notable exception près, l'histoire ne développe pas grand-chose. Pour l'instant, Achille semble même jouer un rôle secondaire, ce qui est assez surprenant. L'intégration de l'histoire de la Pomme de discorde est plutôt bien pensée mais souffre d'un traitement assez déplorable. Ici les dieux sont présentés sous un jour assez puéril. le parallèle avec l'enfant qui dévaste une fourmilière ne justifie en rien l'aspect de vaudeville qui prédomine ici.

Le rythme général dessert également l'album. Après une introduction et une première partie plutôt intéressantes, l'intérêt suscité décroit assez sensiblement. La scène de bataille que l'on nous accorde est digne d'un mauvais comics ! Certes, il fallait placer une scène de combat, mais celle-ci frise avec le ridicule. Pourtant d'autres scènes (ainsi le duel) sont réussies.

Les dessins ne sont pas toujours à la hauteur. de manière assez curieuse, d'ailleurs, les dieux ne ressemblent pas toujours aux figures qui participent aux autres albums (ni même à la présentation des pages intérieures). Certains dessins donnent l'impression d'avoir été achevés hâtivement voire bâclés. Cette alternance est d'autant plus incompréhensible qu'elle intervient parfois au sein d'une même planche.

Bien qu'inégale, la lecture réserve de bons moments. Ce constat positif souffre en revanche des allusions à la parution prochaine d'une trilogie consacrée à l'Odyssée et les renvois déjà assumés à Prométhée. Si le dénouement offre des perspectives intéressantes, celles-ci sont contrebalancées par les révélations intempestives glissées dans les pages d'explications. Il s'agit d'ailleurs ici moins d'un appareil critique que d'un outil de promotion.

Il faudra donc laisser cet album aux plus jeunes, ou aux curieux désireux de connaître la mythologie sans avoir à se plonger dans le texte d'Homère (qui il faut bien le reconnaître demandera un certain investissement en temps). Il est donc un outil de partage intergénérationnel, même s'il risque de peiner à trouver son public.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160

critiques presse (3)
BulledEncre   02 novembre 2016
Cette narration oblige les auteurs à jongler entre différentes périodes, au risque de perdre un lecteur novice sur le sujet.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
BDGest   23 septembre 2016
Cette adaptation est bien lancée. Il reste à savoir si la suite permettra de réaliser les intentions des auteurs et ainsi d’éveiller la curiosité, atout majeur pour amener le public à s’intéresser à des légendes.
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario   02 septembre 2016
Ce qui aurait pu être un exercice un peu casse gueule se conclue par un très beau premier volume, que je vous conseille vivement.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   17 mai 2019
Les hommes se sont multipliés, pesant sur le corps de Gaïa, la mère de Zeus et du monde. Depuis l’Olympe, Zeus a entendu sa plainte… C’est pourquoi, il y a dix ans, il a déclenché une guerre humaine entre la Cité de Troie et le peuple grec, permettant à sa mère d’être soulagée du poids de milliers d’hommes. Mais cette guerre cristallise également d’autres conflits… Les dieux ne sont pas impartiaux, et le danger ne se trouve pas uniquement dans les combats.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          121
bilodohbilodoh   24 novembre 2016
Notez au passage que la mythologie grecque est d’une richesse et d’une prolixité inimaginables — mystère insondable de ce petit peuple qui sut inventer des récits d’une variété et d’une profondeur telles qu’ils continuent à nous fasciner plus de trois mille ans après leur invention.
Commenter  J’apprécie          120
cicou45cicou45   28 février 2018
"_Tu devrais aller te reposer Priam. Tu ne dors quasiment plus....
_Comment dormir quand je me dis que nous savions tout...que nous aurions peut-être pu éviter cette guerre..."
Commenter  J’apprécie          180
AlfaricAlfaric   23 septembre 2016
[Agamemnon] Chriséis est mon butin, elle ne me quittera pas… Je l’ai dûment gagnée !
[Achille] Tu parles beaucoup de butin, pour quelqu’un qu’on voit si peu sur le champ de bataille !
Commenter  J’apprécie          170
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   19 septembre 2016
On ne se dispute jamais aussi bien, aussi violemment et avec autant de haine qu'avec les êtres qu'on a aimés, voire avec ceux qu'on aime encore. Les autres vous sont en général indifférents, dans la haine comme dans l'amour.
Commenter  J’apprécie          100
Lire un extrait
Videos de Luc Ferry (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Luc Ferry
François Morel. Fermes ta gueule Luc Ferry !
autres livres classés : mythologieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

L’Iliade, la pomme de la discorde

De combien de tome est composée la série "L'Iliade"?

1
2
3
4
5
6

11 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : L'Iliade, tome 1 : La pomme de discorde de Luc FerryCréer un quiz sur ce livre
.. ..