AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur La question de l'Etat européen (11)

Enroute
Enroute   05 janvier 2016
On admet que le peuple s'incarne dans la nation, que la nation est le peuple en corps, et que l'Etat en est la personnalité juridique ainsi que l'élément de volonté, d'action et de responsabilité politiques, qui confère à la nation sa qualité d'"être-reconnu" dans le milieu des relations entre Etats souverains (p.116)
Commenter  J’apprécie          30
Enroute
Enroute   12 avril 2017
La télévision doit rester un service public, en un sens, même si toutes les chaînes sont privées. Cela signifie qu'elle a une mission de responsabilité sociale.
Commenter  J’apprécie          20
Enroute
Enroute   05 janvier 2016
Les décisions politiques communautaires doivent être articulées sur les opinions politiques nationales, elles-mêmes structurées par des traditions culturelles et des sensibilités qui commencent à peine à s'ouvrir les unes aux autres p.80
Commenter  J’apprécie          20
Enroute
Enroute   12 avril 2017
[Les grands interprétants] suscitent l'impression ou la croyance que le public a besoin d'un référent charismatique pour comprendre et juger ce qui advient dans le monde.
Commenter  J’apprécie          10
Enroute
Enroute   12 avril 2017
L'opinion publique n'est plus [...] formée de façon réflexive. Elle est plutôt mobilisée sur des systèmes de reconnaissance et fidélisée par une offre de consommation.
Commenter  J’apprécie          10
Enroute
Enroute   05 janvier 2016
"si, par un changement d'attitude, sort de conversion de l'état d'esprit des peuples européens, le 8 mai 1945, par exemple, était salué par les Allemands et par les Français ensemble ; si cette date était fêtée par les Français, non pas simplement comme leur libération de l'Allemand, mais comme une libération de l'Europe et, partant, de l'Allemagne elle-même à l'égard du fléau commun : le national-socialisme [...] alors les mémoires nationales cesseraient d'être exclusives les unes aux autres, elles commenceraient de former une communauté d'histoire, élément le plus profond d'une communauté morale, offrant un signe tangible d'appropriation concrète pour l'Europe de l'identité postnationale" p. 160
Commenter  J’apprécie          10
Enroute
Enroute   05 janvier 2016
"Le problème de la déconnexion [celle de la procédure démocratique vis-à-vis de la substance politique] se pose de façon particulièrement aiguë au plan de l'Union européenne. On peut multiplier les mécanismes de consultation et de codécision au niveau des instances communautaires (Commission, Conseil, Parlement), cela ne changera pas fondamentalement la nature du problème, du fait que la substance politique fait défaut à ce niveau" p. 79
Commenter  J’apprécie          10
Enroute
Enroute   05 janvier 2016
à propos de 1991 :
Dans le cas de cas de la guerre du Golfe, si l'intervention demandée par l'ONU contre l'Etat irakien était bien fondée au regard des principes du droit international, la sanction infligée à l'Irak était cependant fort en retrait par rapport à l'idée d'une justice cosmopolitique. Matériellement d'abord eu égard à son application prolongée, la sanction est disproportionnée par rapport au crime, au point de devenir elle-même un véritable crime, frappant démesurément et directement la population et non ses dirigeants. Formellement, ensuite, la sanction ne résulte pas d'un arrêt rendu par un tribunal international permanent, et ne peut donc apparaître pleinement comme une opération de police judiciaire, même si 'intervention armée en Irak, que l'on nome significativement "guerre du Golfe", fut conduite, comme il se devait, sous pavillon des Nations unies. Surtout, le droit invoqué pour justifier cette opération, dans le cas de l'Irak de Saddam Hussein, est loin d'avoir été, comme on sait, appliqué avec la même rigueur à d'autre Etats dont les actions pourrait légitimement relever du même type d'intervention.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Enroute
Enroute   12 avril 2017
[Le droit de communication consiste] pour tous les citoyens, à participer, à la détermination d'un ordre du jour de la thématisation publique, c'est-à-dire à la sélection des thèmes admis dans l'agenda public.
Commenter  J’apprécie          00
Enroute
Enroute   12 avril 2017
[proposition de charte européenne de l'audiovisuel :]

Vous avez le droit, individuellement, de faire ce que vous voulez (dans les limites déjà connues), mais vous devez ensemble faire en sorte qu'au total les citoyens constituant le public européen aient un service répondant aux réquisits universels de la Charte. En conséquence nous vous considérons comme coresponsables de l'offre globale. Ceux dont le programmation est la plus éloignée de l'esprit de la Charte ne sont ni stigmatisés ni sanctionnés. Mais en tant que coresponsables de l'offre globale médiatique, vous devez tous contribuer à l'effort pour que soient honorés les critères de la Charte. Soit vous le faites directement, par une programmation conforme ; soit vous le faite indirectement sous forme de contribution financière effectuée par réversion d'une partie de vos recettes publicitaires.
Commenter  J’apprécie          00




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox