AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782413020615
123 pages
Éditeur : Delcourt (27/03/2019)

Note moyenne : 4.08/5 (sur 78 notes)
Résumé :
Belle est vraiment très belle et tous les garçons du village la désirent. Rebutée par la perspective d'un mariage qu'elle n'aurait pas choisi, elle s'enfuit pour se réfugier au plus profond de la forêt. Là, le roi Lucane va la recueillir... puis l'aimer à la folie. Une petite fille va naître de cette union, Ronce, dont la destinée va être profondément bouleversée par la disparition de sa mère...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (27) Voir plus Ajouter une critique
Fifrildi
  22 juin 2019
Je ne me rappelais plus avoir vu cette BD dans la dernière Masse critique graphique, mais quand j'ai vu que mon amie cici899 la lisait, je lui ai demandé de me la prêter. Merci ^_^
J'ai déjà lu Morgane du même auteur et j'ai beaucoup aimé le concept.
Stéphane Fert revisite ici le conte des frères Grimm « Toutes-fourrures » publié dans les Contes de l'enfance et du foyer (Kinder- und Hausmärchen) en 1812(?).
L'histoire originale n'est pas très attrayante vu qu'à la fin mais ici c'est une toute autre histoire.
Lou est un jeune garçon qui étudie les plantes. Il se rend chez la bonne fée Margot (qui a plus l'air d'une méchante sorcière) afin de retrouver la jeune fille dont il est tombé amoureux. Il s'agit de la princesse Ronces. Celle-ci a été abandonnée dans la forêt par son père, le roi Lucane, à la mort de sa mère. Quand celui-ci décide de se remarier, il jette son dévolu sur sa fille...
Lou sauvera-t-il la princesse des griffes de son sorcier de père ? Quel rôle va jouer la bonne fée Margot ? Quel sera le destin de Ronces ?
À nouveau, j'ai été séduite par les graphismes et les couleurs. J'ai aussi beaucoup aimé l'histoire et le style d'humour. J'ai été surprise par la chute… mais pourquoi pas?
Bref, je vous invite à lire cette BD et aussi à jeter un oeil à l'avis de cici899.

Challenge BD 2019
Challenge défis de l'imaginaire 2019
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
lemillefeuilles
  12 février 2020
C'est encore une très belle découverte que j'ai faite grâce au « Prix en Bulles » de la médiathèque ! de prime abord, j'ai été attirée par cette superbe couverture, et l'intérieur de l'ouvrage ne m'a absolument pas déçue, bien au contraire.
Peau de mille bêtes c'est un conte des frères Grimm revisité. C'est l'histoire de Belle et du roi Lucane qui ont une petite fille, Ronce. Lorsque la mère de cette dernière meure, sa vie va se retrouver bouleverser et elle va être obligée de fuir dans les bois. Je ne connais pas le conte original, je ne peux pas dire si cette adaptation lui est fidèle ou pas.
Dans tous les cas, cette bande dessinée est vraiment géniale ! Nous sommes loin d'une histoire pour enfants (il me semble que c'est plutôt le cas avec les frères Grimm, d'ailleurs). Il y a en effet une violence implicite et explicite, tant au niveau de l'intrigue que des illustrations. C'est très éloigné des Walt Disney édulcorés (et je ne critique pas cela, je trouve ça bien d'avoir des adaptations plus positives) dont nous pouvons avoir l'habitude.
Stéphane Fert nous a construit une galerie de personnages intéressants : Ronce, la princesse qui ne se laisse pas faire et est indépendante ; le roi, possessif et jaloux ; Lou, l'amoureux transit ; et la fée qui serait plus penser à une sorcière… Et bien sûr, les mille bêtes, bien que nous n'ayons pas vraiment le loisir d'explorer leurs personnalités individuellement.
Mais l'originalité dont l'auteur a su faire preuve, l'humour, les sujets abordés et les protagonistes sont autant de points qui m'ont fait aimer ce livre. Et la toute première : les graphismes. En effet, les illustrations, aux couleurs très sombres, sont tout simplement magnifiques. L'ensemble forme un petit bijou dont vous auriez tort de vous priver.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
Foxfire
  12 novembre 2019
J'avais beaucoup aimé la B.D « Morgane » scénarisée et illustrée par Stéphane Fert. J'avais tout particulièrement été séduite par l'originalité du ton adopté par l'auteur pour traiter une histoire bien connue, d'autant plus que cette tonalité singulière se retrouvait à la fois dans la narration et dans le dessin. Quand mes yeux se sont posés sur la couverture de « Peau de mille-bêtes » j'ai immédiatement reconnu la patte de Fert et j'ai immédiatement eu envie de lire cette B.D.
« Peau de mille-bêtes » confirme tout le bien que je pensais de l'auteur. En s'inspirant, de façon assez lointaine, d'un conte des Grimm, Fert propose avec « peau de mille-bêtes » une véritable déclaration d'amour au monde des contes et au merveilleux en général. Avec beaucoup de poésie et une pincée d'humour Fert se montre subtil et inventif et propose une très bonne histoire. Son dessin si original vient parfaitement épouser son scénario. J'ai encore une fois particulièrement apprécié la colorisation qui est très personnelle.
Pour moi qui suis toujours sensible à la beauté intemporelle des contes, ce « peau de mille-bêtes » a été un véritable plaisir de lecture. Ce Stéphane Fert est décidément un auteur à suivre de très près.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
jamiK
  29 janvier 2020
Après avoir beaucoup aimé Morgane de Stephane Fert, j'attendais beaucoup de ce nouveau conte. Et bien je ne suis pas déçu, c'est encore plus fort !
Tout d'abord, le graphisme, entre naïveté des formes et intensité sombre des couleurs, est absolument remarquable, le travail en peinture apporte une densité tragique, la circulation du regard, de la lecture est traitée de façon originale, plusieurs scènes peuvent se succéder dans la même vignette, de grandes illustrations pleine page viennent rythmer et ponctuer le récit. La gamme de couleurs, l'empattement des teintes crée une ambiance “gothique” et douce en même temps, point de lyrisme spectaculaire, on est dans un récit presque intimiste. Stephane Fert possède sa propre atmosphère, son propre univers, intense et riche.
Ensuite le conte de Grimm est revisité avec un ton pétillant, les personnages possèdent force et charisme, et sortent des carcans classiques, le prince n'est pas très viril, la princesse pas si gentille. L'histoire est grave et tragique, parfois violente et cruelle, mais non dénuée d'humour, c'est du conte sans filtres.
C'est une très belle réussite.
Stephane Fert n'en est qu'à sa troisième bande dessinée (ne pas oublier l'excellent “Quand le cirque est venu” avec Lupano au scénario) et déjà un incontournable pour moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
ajc2ht
  14 avril 2019
La dernière fois qu'un conte en bande dessinée m'a autant transporté, c'était "Les 3 fruits" de Oriol et Zidrou. Le scénario, construit avec humour autour du conte de Grimm, le dessin, faussement enfantin pour servir l'histoire, les couleurs, d'une noirceur absolument sublime, la mise en page, le mouvement... Cet album est une superbe réussite !
Je ne vais pas vous narrer ce conte. Pour ceux qui ne le connaissent pas, je vous laisse le plaisir de le découvrir. Il est cependant ici traité avec un savant équilibre d'humour et de drame, de légèreté et de cruauté. Sachez qu'il y est question d'un roi lucane très capricieux, d'une princesse callipyge quelque peu ogresse, d'un freluquet amateur de botanique et d'un remake de top chef à la sauce sorc... féerique.
Stéphane Fert nous offre ici un album enchanteur... plein de maléfices !
Commenter  J’apprécie          200

critiques presse (6)
Bedeo   14 juin 2019
Saisir à bras le corps un conte, quitte à presque l’étrangler pour finalement lui insuffler une telle vie dans un décor pourtant proche de l’hypothermie, ce serait une bonne définition du travail que Stéphane Fert est capable de fournir au moment de sortir son nouveau chef-d’œuvre.
Lire la critique sur le site : Bedeo
Sceneario   13 mai 2019
En ouvrant cet album, on est tout de suite fasciné par le graphisme de Stéphane Fert, par ses atmosphère ouatées, douces, qui nous enveloppent, qui nous entraînent dans un univers de conte gagné par les ombres, par les silhouettes inquiétantes que le roi transforme en monstres.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BoDoi   25 avril 2019
Après s’être attaqué aux légendes arthuriennes dans Morgane, Stéphane Fert propose ici une relecture du classique Peau d’âne. Avec un regard piquant et assez moderne, il remodèle le conte originel pour accentuer son côté féministe et lui donner du rythme.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDGest   23 avril 2019
Premier album en tant qu'auteur complet, ce Peau de mille bêtes démontre que Stéphane Fert progresse à chaque nouvelle parution et assoie définitivement le style d'un artiste à part. Vivement le prochain projet, pour voir s'il parvient avec autant de talent à changer de registre, à se renouveler, à inventer, à simplement distraire avec autant de poésie.
Lire la critique sur le site : BDGest
Elbakin.net   23 avril 2019
L’auteur nous livre une belle et ample histoire, dominée bien entendu par le personnage de Ronces, une figure entière, partagée entre ses aspirations et celles des autres, alors qu’elle voudrait simplement vivre sa vie comme elle l’entend [...] Indéniablement, une réussite singulière.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
BDZoom   09 avril 2019
Le travail de Stéphane Fert donne à cette fable d’amour et de malédiction une dimension épique, d’une grande force visuelle [...] Mais ce qui nous approche le plus du merveilleux dans cet album en est l’aspect graphique. Stéphane Fert crée une densité visuelle époustouflante et une galerie de personnages humains, animaux ou fantastiques impressionnante. Son Peau de mille bêtes, une fois lu, nous laisse posséder par cette nouvelle épopée magique.
Lire la critique sur le site : BDZoom
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
ajc2htajc2ht   14 avril 2019
- Une histoire ?! Mais Margot, nous n'avons pas le temps pour de boniments, il faut...
- Ecoute-moi, petit impertinent ! Sache que les contes contiennent de très puissantes magies. Ce sont d'étranges créatures qui naissent et s'engraissent dans les chaumières depuis la nuit des temps... Les plus faibles meurent et s'évaporent : c'est la vie. Mais les plus forts peuvent creuser des sillons dans nos esprits ! Ils nous imaginent à mesure que nous les racontons.Et rendent réels les sorts et les malédictions... Allez, écoute ma petite histoire. Plonge dans le profond torrent des mémoires. Retiens ton souffle, remplis ta tête. Et prends bien garde au maudissement des mille bêtes !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
lemillefeuilleslemillefeuilles   07 janvier 2020
Je ne l'ai pas fait pour toi, "Lou", mais parce que mes monstres deviennent fous lorsqu'ils mangent de la chair humaine.
[...]
Et puis trop de viande est mauvais pour leur santé.
Commenter  J’apprécie          140
cici899cici899   18 juin 2019
- Je n'y peux rien...
Chaque fois qu'un homme m'approche de trop près, il me prend l'envie de le dévorer.
- Eh ben, ce n'est pas sain du tout ! Il faut avoir une alimentation plus équilibrée !
- Oh, mais ne vous inquiétez pas, j'ai un régime très varié !
Je mange des roux, des bruns, des petits, des grands, des maigres, des imbéciles, des savants, des bûcherons, et même des artistes !
- Et de la vraie nourriture, tu as déjà essayé ? Je sais pas, moi... Une petite tambouille avec de la sauce et des légumes !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          42
ajc2htajc2ht   14 avril 2019
- Je suis désolée, mais finalement, je vais bien devoir te dévorer.
- Vraiment ?
- Oui, c'est le protocole en cas de menace sur le royaume.
- Ah, mince...
- A moins que tu ne consentes à me donner quelque chose.
- Bien sûr, tout ce que vous voudrez !
- Très bien... Alors ce sera un baiser.
Commenter  J’apprécie          70
ajc2htajc2ht   14 avril 2019
(Et c'est à ce moment-là, petit gringalet, que tu es entré dans le conte. Bravant courageusement le danger, comme à ton habitude.)
- Au secours !
- Ha, ha, ha ! Je te tiens, petit prince !
- Attendez ! Si je vous ai dérangée, nous pouvons sûrement en discuter...
- Me déranger ? Oh, non, pas du tout, mon mignon... J'adore manger les imbéciles qui se perdent dans la forêt !!!
- ARRÊTE ! C'est ma forêt et je suis la seule autorisée à y manger des imbéciles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Lire un extrait
Video de Stéphane Fert (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stéphane Fert
Élisa Amblard, directrice marketing chez Izneo et membre du jury, présente le lauréat du Prix Imaginales de la bande dessinée 2020.
Félicitations à Stephane Fert (dessin et scénario) pour "Peau de mille bêtes" publié par les éditions Delcourt !
autres livres classés : grimmVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Stéphane Fert (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1115 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre
.. ..