AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Sabine Wyckaert-Fetick (Traducteur)
ISBN : 2012018289
Éditeur : Hachette (01/10/2009)

Note moyenne : 3.58/5 (sur 108 notes)
Résumé :
Six mois se sont écoulés depuis le meurtre de Caro. Jette et Merle louent désormais sa chambre au sympathique Mike et s'attachent à sa petite amie Ilka, aussi jolie que mystérieuse. La vie semble enfin reprendre un cours normal. Jusqu'à ce que Ilka disparaisse sans laisser de trace. Pour Jette, le cauchemar recommence... Ne croyant pas à la thèse de la fugue, Mike, Jette et Merle cherchent désespérément des indices. Et finissent par découvrir que la jeune fille cach... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
lirado
  16 juin 2019
Le peintre des visages reprend les mêmes personnages que le cueilleur de fraises, à savoir : Merle, le commissaire Bert, Jette et la mère de celle-ci, mais il se lit très bien sans connaître ce premier épisode car il fonctionne de manière tout à fait autonome.
Le rythme de le peintre des visage s'accélère au fil de la lecture et la fin arrive au moment où le lecteur s'y attendait le moins. La psychologie de Ruben, frère incestueux qui cherche à renouer avec sa soeur et la forcer à demeurer près de lui, est très bien détaillée et exprimée tout au long du roman. de la même manière, Ilka se dévoile petit à petit au travers de souvenirs confus, plongés dans l'obscurité et le repli sur soi pendant trop de temps.
Autour, le trio évolue : Merle et surtout Jette, entraînées une fois de plus dans l'affaire sans y prendre garde et Mike, petit ami d'Ilka depuis trois ans, inquiet et aux petits soins de celle qui le surprend chaque jour et constitue un véritable mystère dans son existence.
L'histoire sombre et parfois crue de cet inceste, nous entraîne dans un roman noir psychologique passionnant où le sentiment et l'action se marient habilement. le lecteur, captivé par la tournure de l'histoire plonge dans une atmosphère à part entre peinture, enlèvement et secrets. Faire de Ruben un artiste est une merveilleuse idée, qui permet à Monika Feth de lancer quelques piques de réflexions sur le travail artistique et notamment sur le rôle de la muse, car d'une certaine manière, c'est ce qu'Ilka représente aux yeux de Ruben, au-delà de la simple attirance physique, qu'illustrent plusieurs scènes du Peintre des visages.
L'écriture est parfaite, ni trop facile, ni trop complexe, sachant s'adapter au fil des chapitres au point de vue de chacun et à leurs sentiments : l'alternance permet d'offrir un suspense ménagé au lecteur et de dévoiler toutes les facettes de chaque personnages qui composent le récit. A lire pour tous ceux qui aiment les histoires sombres, les romans noirs et polars !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
douline
  14 septembre 2011
Ce roman est la suite du Cueilleur de Fraises que j'ai déjà chroniqué (ici). Toutefois, pas la peine d'avoir lu le premier tome pour comprendre celui-ci. Quelques allusions sont données et suffisent amplement pour comprendre l'état d'esprit des héroïnes.

Je ne vais pas vous faire l'offense de résumé une nouvelle fois le roman parce que le synopsis le fais très bien. Cependant, sachez qu'il résume environ la moitié du livre, et pourtant impossible d'en mettre moins ! de toute façon dès les première pages on sait que cela arrivera. Car, oui, ce roman contient très peu de suspens ! Si vous êtes amateur de polars ou thrillers, passez votre chemin. Pour moi, ce livre se lit pour ses personnages dont la psychologie est vraiment intéressante.

Contrairement au premier tome, celui-là est beaucoup plus mystérieux ! On ne comprends vraiment pas tout de suite les secrets de Ilka. Quelques flashbacks sont présent pour nous mettre sur la piste mais globalement on ne comprends que quelques pages avant que l'auteur nous explique tout.
Le sujet du livre est aussi beaucoup plus mature, je ne dirai rien mais j'avoue avoir été très surprise que ce thème soit abordé dans un livre jeunesse ! J'ai trouvé ça vraiment intéressant.

Pour ce qui est des personnages, on retrouve donc Jette et Merle, héroïne du premier tome, ainsi que Mike leur nouveau colocataire et sa petite-amie Ilka. Jette est au début du roman, complètement anéantie par son expérience précédente dans le Cueilleur de Fraises (voyez comme j'essaye de ne pas spoiler si quelqu'un n'a pas encore lu le premier xD) mais petit à petit, elle remonte la pente et redevient la Jette courageuse ( ou inconsciente comme vous voulez) du premier tome. Merle quant à elle, est plus effacée, moins présente. Mike prends plus ou moins sa place et est une vrai tête brûlée ! Je me suis beaucoup attachée à lui. C'est assez facile de s'imaginer ce qu'il doit endurer, sa petite-amie a disparu et il n'a aucune piste. Ilka, parlons-en. Je l'ai trouvé sympathique. Elle n'agit pas bêtement et ne s'apitoie pas sur son sort. Néanmoins, j'ai trouvé dommage qu'à la fin elle devienne plus ou moins un boulet. Durant tout le livre elle est forte et déterminée, puis à la fin elle n'a plus de force.
Enfin, j'ai particulièrement aimé le personnage de Ruben ! Sa psychologie est bien plus développé que tous les autres personnages et j'avais presque envie qu'il réussisse son coup ! Je me suis vraiment attaché à lui.

Pour ce second tome, l'auteur a gardé la narration avec les points de vue des différents protagonistes mais ces changements sont moins fréquents et je trouve ça vraiment mieux. Par contre elle a gardé le commissaire qui, je trouve, est un personnage totalement inutile. Il a des indices devant lui, différentes pistes, et il n'exploite rien ! C'est censé être un commissaire expérimenté mais on a plus l'impression d'avoir affaire à un bleu.
Enfin, la fin est beaucoup moins rapide que dans le Cueilleur de Fraises, et qui était un des gros points noirs du livre. Là, j'ai été agréablement surprise, la fin est limite stressante ! Par contre j'aurai bien aimé une vingtaine de pages en plus pour avoir une sorte d'épilogue.

En bref, ce deuxième tome m'a vraiment plu ! Je l'ai trouvé un cran au-dessus du Cueilleur de Fraises en tout point, fin moins rapide, psychologie plus poussée et moins de changement de points de vue. Maintenant, j'attends la suite, le Voleur d'Éclats avec impatience !
Lien : http://ma-petite-bibliothequ..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Choopa05
  14 août 2011
Ayant beaucoup aimé "le cueilleur de fraises" je me suis empresser d'acheter le second tome, la couverture et le titre sont tout aussi intrigant, le résumer en dévoile beaucoup moins, en tout cas je n'avait aucune idée de se qui allait se passer en lisant le résumé se qui était un bon point.
Au départ on découvre Ilka, une jeune fille un peu torturer par son passer, elle ma fait de la peine, et puis on découvre celui qui l'enlève.
Ceux qui veulent lire se roman ne lisé pas la suite de ma critique car j'en dit beaucoup trop!
J'ai adorer se roman, mais il ma gêner, un frère et une soeur qui s'aime, une relation déroutante, surtout aujourd'hui, moi qui est un frère cela ma dégoute même un peu de penser que je pourrai avoir une relation au delà de l'amour fraternel! Et cette obsession qu'à Ruben pour sa soeur!
Au début je croyais que Ilka et Ruben était des ex mais quand j'ai vue le mot frère, j'en suis tomber des nue, je me souvient même que j'ai pousser un petit cris d'étonnement.
Par contre je n'ai pas aimé la fin, tout se termine d'un seul coup, tout va trop vite comme dans le premier tome. Pourtant je veut lire le tome 3! Je vais me dépêcher de l'acquérir
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
yuukikoala
  29 avril 2014
Suite du cueilleur de fraises, le peintre des visages nous montre une nouvelle "intrigue policière" dont on sait déjà le coupable. On retrouve une Jette dépressive et à la limite d'être agoraphobe, qui dès l'arrivée de Mike et d'Ilka, change un peu plus et s'ouvre. Ces deux nouveaux personnages m'ont beaucoup plu, et je les ait largement préférés à Jette (qui j'ignore pourquoi m'horripile), et à Imke (qui m'énerve avec ses "mais que dois-je faire pour ma fille ??", tout le monde lui répète "laisse la vivre" mais non faut qu'elle s'inquiète. Bon ok elle a raison mais bon voilà quoi.). Bref, toujours est-il qu'au lieu de meurtre, on se retrouve avec un enlèvement incestueux. Ruben est un gros malade dans sa tête, et même si je tolère l'inceste dans une certaine limite, je l'ai trouvé flippant des fois ce type. Mais c'est justement ça qui m'a plu dans le livre - en plus des différents points de vue abordés -, la manière dont on apprend le passé de Ilka et Ruben, la manière de Ruben d'être cinglé dans sa tête et puis la relation d'Ilka et Mike. J'ai bien aimé ce livre, et en ce qui concerne la fin, je l'ai juste trouvé un peu brutal, mais ça allait encore. Bref, une bonne lecture que je conseille a ceux qui ont déjà lu le 1.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Ichirin-No-Hana
  05 octobre 2014
J'ai préféré ce tome au précédent : l'histoire est plus prenante et les personnages plus intéressants.
Le thème de l'inceste est un thème plutôt rare dans ce genre de lecture mais cependant il est vu avec légèreté et donc ne m'a pas dérangé plus que ça.
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   25 janvier 2019
Cette nuit-là, il l'avait perdue.

- Pourquoi ? lui demandait-il à présent. Pourquoi m'avoir abandonné, à l'époque ?

Elle sortit de sa torpeur et écarta les mains.

- Tu n'as toujours pas compris ?

Elle se leva et se plaça derrière la table, comme pour prendre du recul.

- On a tué papa. Et maman végète dans ce centre. Juste parce que...

- Parce que nous nous sommes aimés ?

Ruben était toujours accroupi par terre. Il sentait la chaleur du corps d'Ilka sur la chaise.

- Tu es mon frère, Ruben !

A l'époque déjà, elle était tenaillée par un sentiment de culpabilité. Elle avait même allumé des cierges à l'église pour que Dieu leur pardonne.

Ruben se releva avec lassitude.

- L'amour ne peut pas être quelque chose de mauvais.

- Tu es sûr de savoir de quoi tu parles ?

Les larmes se remirent à couler sur ses joues.

- J'étais une enfant, Ruben !

Il s'approcha et lui prit la main.

- Tu le voulais ! Tout comme moi !

- Tu ne m'as jamais donné la chance de le découvrir ! cria-t-elle en se dégageant d'une secousse.

Elle traversa l'atelier en courant et dévala l'escalier.

Ruben courut derrière elle. Il la surprit devant la porte d'entrée. Elle secouai la poignée, désespérée.

- Tu perds ton temps, dit-il en haletant.

Elle se retourna en sursautant.

Et lui cracha au visage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   25 janvier 2019
Elle était magnifique. Même à cette distance, cela crevait les yeux. Son visage resplendissait sous l’éclairage du lampadaire. Elle avait négligemment remonté ses cheveux sous un bonnet en laine. Il préférait qu’elle les laisse tomber sur les épaules. Elle avait une chevelure superbe qui ne supportait pas d’être domptée.

Ruben ne comprenait pas pourquoi elle avait choisi cette vie. Une maison petite-bourgeoise, insignifiante, entourée d’autres maisons petites-bourgeoises. Enfilées comme autant de perles de verre sans valeur sur une ficelle, elles se succédaient le long de la rue, nichées dans des jardinets où la lumière froide de lampes solaires chromées éclairait des arbustes étayés. Pourquoi venir se perdre dans un quartier où des rideaux de tulle froncés pendaient aux fenêtres ? Où les poubelles s’alignaient soigneusement ? Où rien ni personne ne détonnait ? Pourquoi venir se perdre ici, au lieu de chercher ailleurs un foyer plus accueillant ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ChocooChocoo   01 octobre 2014
Le visage dans le miroir était celui d'une étrangère. Elle avait un peu peur de cette jeune femme aux yeux tristes et sérieux. Et elle l'enviait. Car cette inconnue était en sécurité dans son monde, de l'autre côté du miroir.
Commenter  J’apprécie          70
CielvariableCielvariable   25 janvier 2019
Après avoir rapporté le téléphone au rez-de-chaussée, Ilka écouta de la musique pour déconnecter. En vain. Au plus profond d’elle-même, une petite voix lancinante la mettait en garde. Elle éteignit sa lampe de chevet et alla jusqu’à la fenêtre, ouvrit le rideau et s’assit sur l’appui pour regarder la rue en contrebas.

C’était son rituel du soir. Cela avait quelque chose de profondément apaisant de contempler la rue tranquille, faiblement éclairée, d’observer les maisons familières et de s’imaginer à quoi leurs habitants s’occupaient. Ils regardaient la télévision, lisaient, cuisinaient, téléphonaient, faisaient l’amour. Ils se disputaient, écrivaient des lettres, mettaient les enfants au lit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   25 janvier 2019
Les fenêtres des maisons faisaient l'effet d'yeux jaunes. Des yeux au regard froid et désintéressé.

Un chien aboya. Le son d'une radio s'échappait d'un portail de garage resté entrouvert malgré le froid. Une porte claqua. On entendait au loin la sirène d'une ambulance, d'une voiture de police ou d'un camion de pompiers. La fumée sortant des cheminées était plaquée au sol. Ce serait une journée couverte, pesante.

Personne ne remarqua la Mercedes grise. Personne ne s'aperçut qu'un homme y était assis, observant avec attention une des maisons derrière ses vitres teintées. Calme et sombre. Immobile, comme changé en pierre. Et puisque personne ne le remarqua, ce fut comme s'il n'était pas là.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Video de Monika Feth (1) Voir plusAjouter une vidéo

Monika Feth et Antoni Boralynski : Monsieur Toutencouleur
Olivier BARROT, au jardin des Tuileries, présente le livre de Monika FETH et Antoni BORALYNSKI, "Monsieur TOUTENCOULEUR", édité chez Actes Sud Junior
autres livres classés : cohabitationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

le cueilleur de fraises

Comment s'appelle la meilleure amie de Jette ?

Caro
Zoé
Amélie
Imke

6 questions
20 lecteurs ont répondu
Thème : Le cueilleur de fraises de Monika FethCréer un quiz sur ce livre
.. ..