AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Gaphanie


Gaphanie
  07 novembre 2018
Troisième et dernier tome de la trilogie des Elfes, l'Heure des Elfes s'ouvre sur Uter, qui règne désormais aux côtés d'Ygraine sur le Royaume de Logres, bien déterminé à rendre Excalibur à Bran, héritier de la couronne des nains suite à la mort de Troïn et à la disparition de son frère aîné Rogor.

Mais Freïhr, le barbare, revient blessé pour témoigner de ce qu'il a vu : les Monstres, dirigés par l'Innommable, se sont mis en marche, et, parmi eux, il a reconnu Rogor, le nain, et ses hommes... Freïhr est désespéré : ils ont enlevé son fils adoptif, Galaad.

Apprenant ces nouvelles, Uter refuse de rendre l'Epée à Bran, et ils en viennent aux mains : Uter est grièvement blessé bien que sa blessure à la main ne semble pas si problématique.

La situation est grave : séparés, les Elfes, les Nains et les Hommes ne pourront jamais venir à bout des troupes des monstres.

Merlin aura un déclic en repensant au slogan des chrétiens : une terre, un roi, un dieu, qu'il adaptera en : une terre, un peuple, un dieu : rassembler tous les artefacts afin que les quatre tribus de Dana s'assimilent et n'en fassent plus qu'une. Mais à quel peuple confier les précieuses reliques ? C'est Lliane qui trouvera la solution.

Restera un problème à régler, oh, un infime détail : comment s'emparer de la Lance de Lug, l'objet sacré des Monstres ? La stratégie est audacieuse, et n'ira pas sans sacrifice. Mais l'avenir est à ce prix, et Uter aura pris soin de cacher Arthur et de mettre Ygraine à l'abri chez son frère, en Carmélide.

A la fin de l'Heure des Elfes, tout est en place pour que la légende d'Arthur telle qu'on la connaît advienne.

Vraiment, j'ai adoré cette Trilogie des Elfes. Jean-Louis Fetjaine arrive à faire du neuf et du palpitant avec un thème tant de fois revisité. Pour ce dernier tome, j'ai trouvé l'idée du visage de l'Innommable absolument géniale, et le dernier geste d'Uter fabuleux.

Bref, je compte désormais avec beaucoup de bonheur parmi les fans de Fetjaine. Mais il faut dire que j'étais déjà une inconditionnelle de Table ronde, de fantasy, et de mythologie...
Commenter  J’apprécie          132



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (13)voir plus