AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266133217
Éditeur : Pocket (08/04/2004)

Note moyenne : 3.65/5 (sur 166 notes)
Résumé :
Epopée enchanteresse, fresque historique, Brocéliande nous entraîne à l'aube du Moyen Age, où cohabitent le merveilleux et la cruauté des âges sombres. De Merlin, on connaissait le mythe, Jean-Louis Fetjaine lui rend ici toute sa dimension authentique et humaine. VIe siècle. Les terres de Bretagne sont dévastées par la guerre et les conflits religieux. Les armées bretonnes tentent de s'unir pour combattre les envahisseurs saxons, pictes ou gaëls. Pris dans cette tou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
bran_601
  31 juillet 2016
Plus mythologie Historique que Fantasy historique, ce nouveau diptyque autour du mythe "Arthurien" lorgne cette fois vers la recherche d'une certaine authenticité. En s'appuyant sur les quelques minces données historiques de cette époque, l'auteur tente au travers de sa préface d'établir une chronologie des événements clefs à partir des trop rares témoignages historiques qui nous sont parvenus.
Cette chronologie servira de fil conducteur à notre histoire autour de laquelle sera tissé le récit de fiction, à la manière d'un roman de fiction historique classique en fait.
Bien qu'il comporte quelques éléments du folklore celtique, cela reste relativement mineur et finalement périphérique aux événements déterminants auxquels ne participe malheureusement pas le personnage principal. de ce fait si l'on prend plaisir à suivre les pas du jeune Merlin, celui-ci restera assez en retrait de l'intrigue sous-jacente qui elle est beaucoup plus rayonnante avec ces luttes sur plusieurs fronts entre Britons, Scots, Pictes et Saxons.
Quelque part c'est un peu la faiblesse du roman, la partie historique qui est la plus intéressante n'est pas aussi développée qu'on le voudrait, elle comporte beaucoup trop d'ellipses, l'auteur ayant semble-t-il décidé de spéculer le moins possible sur le déroulé des événements restés malheureusement dans l'ombre de l'Histoire, et la quête d'identité de Merlin qui ne dépassera jamais le stade d'une promesse.
Toutefois, un peu à la manière de Bernard Cornwell ou bien de Rosemary Sutcliff, Jean-Louis Fetjaine aura réussi malgré tout la prouesse à créer un contexte crédible à cette période troublée et méconnue mais si fascinante. Dans la forme narrative on est également plus proche de l'âpreté d'un Bernard Cornwell ici que d'un J.R.R Tolkien, il m'a semblé qu'il y avait clairement un changement de style entre le cycle des elfes, qui est de la fantasy historique, et cette histoire qui appartient bien dans les grandes lignes à notre Histoire.Contrairement à mon idée initiale "Le pas de merlin" est bien une oeuvre complètement indépendante.
J'ai beaucoup apprécié ces deux romans pour leurs aspects historiques et immersifs, reste la déception que Jean-Louis Fetjaine n'ai pas réussi la greffe d'une fiction plus satisfaisante autour de Merlin, ou bien qu'il n'est pas pour le coup plus développé les oppositions politique et militaire entre les grands rois de cette terre, ceux qui ont écrit L Histoire ceux avec qui ont aurait voulu suivre véritablement la destiné.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
mayartemis
  10 septembre 2015
J'ai toujours été intéressée par les légendes arthuriennes. le côté épique avec les chevaliers et les guerres, mais aussi cet étrange côté magique avec Avalon et les druides. Ce melange que j'adore s'ajoute au fait que cette légende est très confuse et que l'on peut aisément l'interpréter à notre guise. Jean-Louis Fetjaine par exemple, pense que Merlin n'a en fait pas du tout vécu a la même période qu'Arthur. Une idée inédite pour moi, et un livre que j'ai beaucoup aimé.
Le livre commence ainsi par une préface qui nous explique sa théorie. le récit en soi n'a même pas encore commencé que je suis conquise. Ses recherches sont vraiment fascinantes, et je me suis mise a vraiment croire à son point de vu.
Quand l'histoire commence enfin, il est un peu difficile de rentrer dedans. Il y a beaucoup de noms, de lieus et de clans qui sont difficiles a visualiser (et encore une fois inédits pour moi qui suis habituée a l'époque d'Arthur) et cette confusion durera tout le long du roman. Si on prend le temps de regarder la carte qu'il y a au début du livre et de réfléchir un peu ce n'est cependant pas gênant, et on arrive à voir à peu près qui est qui et ou se trouve qui, mais ça casse en effet un peu la lecture.
On fait vite la connaissance avec les personnages importants que le récit va tâcher de suivre. En effet, on ne suit pas uniquement Merlin dans ce roman, mais aussi son rival et d'autres personnages plus ou moins importants selon la situation. Ça rend le récit vraiment intéressant (surtout que Merlin ne fait que s'enfuir la moitié du temps) et on comprend mieux les actions du rival.
Si j'étais déçue de ne pas retrouver Arthur et les personnages qui lui sont associés, j'ai été heureuse de retrouver l'ambiance si spéciale des légendes arthuriennes. La guerre est omniprésente dans ce roman, et même si les prêtres et le christianisme ont un peu remplacé la magie des druides, il se passe tout de même des choses très mystérieuses dans ce premier tome. J'ai adoré les passages où Merlin se trouve dans la forêt, et j'ai hâte de pouvoir ainsi lire le deuxième tome qui va apparemment se passer à Brocéliande.
Le style de Jean-Louis Fetjaine est agréable, bien que parfois répétitif. Il utilise un peu trop souvent certains mots ou expressions. Il arrive cependant extraordinairement bien a créer certaines ambiances comme celle, horrible, de la guerre, ou comme dit plus haut l'ambiance si spéciale qui règne dans les forêts où se retrouve Merlin.
Ce livre est ainsi vraiment différent des fantasy arthuriennes que l'on peut croiser, tout en gardant cette ambiance que j'aime tant, et j'ai donc vraiment aimé ma lecture. Ce premier tome n'est cependant que le début, et Merlin ne devient vraiment Merlin qu'à la fin de celui-ci. J'ai donc hâte de lire le deuxième tome qui promet d'être encore plus intéressant !
Lien : http://bookshowl.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
chriskorchi
  22 mai 2013
un roman quasi historique (n'oublions pas que Fetjaine est également un auteur d'essais historiques, diplômé d'histoire médiévale et spécialiste du monde Celte), proche du cycle de Stephen Lawhead, mais dans un contexte historique encore plus réaliste d'un Moyen Age âpre et violent.
Roman historique ou histoire romancée ? Fetjaine a écrit là un livre remarquable tant au point de vue de l'Histoire qu'au point de vue de l'aventure pure et simple. Il mélange réalité et mythologie puisqu'il associe les Elfes à Merlin.
Récit fort et passionnant, ces romans bouillonnent de la brutalité âpre du 6e siècle, de la vie rude des personnages. Personnages qui sont dépeints avec toute la rudesse de l'époque.
A lire pour s'évader.
Commenter  J’apprécie          100
lessorcieres
  09 mai 2014
Jean-Louis Fetjaine nous emmène ici au temps de Merlin, le Merlin de la Grande-Bretagne du VI eme siècle. Entre Histoire et légende on navigue entre les anciennes croyances et la nouvelle religion et entre les guerres des peuples qui ne sont pas encore unis.
Le monde magique et peu présent ici car l'auteur s'attache à la fin de la vie « humaine » de Merlin qui n'est alors qu'un jeune barde. Il va découvrir l'horreur de la guerre, la face caché des êtres humains et aussi l'amour dans les yeux de Guendoloena, la soeur du roi Ryderc.
J'ai passé un bon moment avec ce livre. On découvre une autre facette du mythe arthurien et un Merlin loin de l'image du vieux sage qui veille sur Arthur. Loin de l'univers de la "trilogie des Elfes" , précédente oeuvre de l'auteur. Une belle balade en terre de Bretagne.
Une jolie découverte qui me donne envie de lire la suite (j'y vais de ce pas d'ailleurs…)
Commenter  J’apprécie          90
HermantM
  27 septembre 2012
Avec la volonté de l'auteur à s'en tenir à une vérité historique ( préambule d'ailleurs fort passionnant), j'avais peur que le Merveilleux soit absent de l'histoire. Il a réussi au contraire à l'intégrer de façon magistrale tout en expliquant la progression du christianisme sur la vieille religion. Il nous livre ainsi un vrai roman des temps barbares: sauvage, sombre, sanglant où les grandes aspirations côtoient les pires trahisons, aussi terribles que les chroniques de Grégoire de Tours. Et la scène (presque finale) où Merlin est révélé à lui-même et à son héritage est d'une très belle et grande inspiration.
Commenter  J’apprécie          90
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
meknes56meknes56   05 septembre 2019
J'ai vécu sous d'innombrables formes
Avant de revêtir une forme pensante
J'ai été dans l'eau, dans l'écume.
J'ai été éponge dans le feu,
Un arbre dans le fourré.
Je fus un serpent tacheté sur la colline.
Je fus une vouivre dans un lac.
Commenter  J’apprécie          20
meknes56meknes56   05 septembre 2019
Sans comprendre la terreur qui s'était saisie de Merlin, ou s'étant mépris sur sa cause, Blaise avait voulu l'entraîner loin du champ de bataille, mais l'enfant s'était dégagé rageusement. Sans un mot, il s'était élancé à travers le charnier, jusqu'à ce qu'il ait retrouvé le corps de Guendoleu.
Commenter  J’apprécie          00
LennerArgoadLennerArgoad   04 juillet 2016
-Viens auprès de moi, dit-il. La prière peut t'aider, tu sais...

Merlin haussa les épaules sans grande conviction.
-Nous n'avons pas les mêmes dieux, moine !

-Quelle importance ? Les hommes prient et les dieux les écoutent, quels qu'ils soient...
Commenter  J’apprécie          50
jli63jli63   13 août 2016
Le moine ne pouvait prier, en vérité, tant Dieu semblait loin de ce carnage qui opposait des armées chrétiennes se réclamant l'une et l'autre de lui.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Jean-Louis Fetjaine (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Louis Fetjaine
Jean-Claude Morchoisne - Jean-Louis Festjens
Ces Cabots qui nous dirigent
Os court !
Il y a quelque chose de canin dans la meute politichienne. Les dents longues, déjà, indispensables à la fonction. L?art (subtil) de prendre les autres pour des truffes tout en leur faisant de la lèche. Un talent incontestable pour faire le beau. Une tendance à être aux abois. Et quelque chose d?indéniablement cynique?
Ajoutez à cela les grognements des uns, les aboiements des autres et les couinements de roquets écrasés (aux élections) et vous obtenez un chenil abondamment pourvu en chiens (et chiennes) de garde, bassets, boxers, corniauds et dogues en tout genre, sans oublier les dingos, étonnamment nombreux.
Et le pire, c?est nous qui sommes tenus en laisse?
Après le Petit Macron illustré (l?Archipel, 2017), Morchoisne et Festjens signent un nouvel album qui met la pâtée à nos amis les politichiens. Où l?on découvre que ceux qui nous gouvernent ne sont pas toujours les meilleurs amis de l?homme.
https://www.editionsarchipel.com/livre/ces-cabots-qui-nous-dirigent/
+ Lire la suite
autres livres classés : merlin l'enchanteurVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1367 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre
.. ..