AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : Bibliothèque électronique du Québec (01/01/1900)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Du " Joli Château " histoire tragique d'un intendant prêt à tout pour s'emparer du château de son seigneur, en passant par " Anne des Iles ", conte merveilleux de la tradition maritime bretonne et " la Femme Blanche des Marais " véritable roman de cape et d'épée sur fond de guerre de religions, voilà trois contes de Bretagne, superbement mis en texte par un Paul Féval qui sait, mieux que quiconque, amener le suspens dans des récits tour à tour sombres, romantiques, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
raton-liseur
  04 septembre 2012
Cet ouvrage regroupe trois longues nouvelles publiées en 1878 et que Paul Féval aurait entendues conter au coin de quelque feu de veillée par Job-misère, qui payait ainsi son gîte et son couvert comme beaucoup de vagabonds de cette époque.
Comme une grande part de l'oeuvre de Paul Féval (pas la plus connue il est vrai), ces nouvelles sont frappées au coin du folklorisme breton. Si la première m'a paru un peu plate (probablement pas assez bretonne…), les deux autres, sans être de la grande littérature sont très agréables à lire. La deuxième, Anne des Iles, certainement celle que j'ai préférée, se passe au milieu des rochers acérés de l'île de Sen (ancienne graphie de l'île de Sein) et aborde un sujet curieusement (je suis ironique ici…) tu dans le folklore breton d'aujourd'hui, celui des naufrageurs. Rien que pour cela, et pour sa fin loin du traditionnel « ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants », elle vaut quelques instants de lecture.
Publiées quelques années après le virage religieux de Paul Féval, ces nouvelles n'en ont pas trop souffert, même s'il faut bien noter que dans l'une il est question de la victoire du christianisme sur le paganisme et dans une autre de guerre de religion (une nouveauté pour moi, en Bretagne), et les bons sont bien sûr toujours du bon côté de la religion aussi.
Plus une réminiscence des légendes que je connaissais déjà qu'un livre qui m'a fait découvrir de nouveaux pans de la culture bretonne. C'est comme une petite madeleine pour ceux qui ont eux-mêmes entendu des légendes similaires, les autres risquent de s'ennuyer un peu et je conseillerais de commencer par La Fée des Grèves, dont le style caustique est bien plus amusant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Ys
  06 octobre 2018
La Bretagne, terre sauvage au passé riche de batailles, de hauts faits, de mystères, terre de saints et de démons, de chevaliers et de fantômes, terre de conteurs et de légendes, pouvait-elle ne pas inspirer ce grand conteur romanesque qu'est Féval ? A moins de considérer que Féval fut grand conteur car breton !
Dans ce petit recueil de trois contes, habilement placés dans la bouche d'un vagabond enchanteur, nous croiserons un seigneur trop désinvolte et son intendant trop cupide, une jeune fille intrépide, mi sainte mi sorcière, bravant les tempêtes de l'Iroise pour défaire un peuple de cruels naufrageurs, et un jeune pêcheur des marais prêt à toutes les audaces pour sauver une belle dame en détresse. La matière est classique mais la mise en scène pleine de charme et de vivacité, avec des personnages vite attachants, du suspense, une petite pointe d'humour parfois, des dénouements souvent inattendus. le christianisme un peu trop militant d'Anne des Îles m'a inévitablement agacée, mais la demoiselle n'en est pas moins le personnage le plus puissant du recueil, comme souvent les femmes chez Féval lorsqu'elles se décident à être autre chose que victimes.
Une lecture captivante et délicieusement romantique - avec toutes les ombres mystérieuses que le terme implique au sens propre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
SZRAMOWOSZRAMOWO   11 février 2017
Ceci est une vieille histoire. Les bonnes gens la racontent le soir aux veillées, quand ils ne se souviennent point d’un conte meilleur. Les nourrices dont le bras se lasse à force de bercer s’en servent, en guise d’opium, pour endormir les petits enfants. C’est un rudiment de nouvelle, un récit comme on en pouvait faire, au fond des pauvres campagnes, cent ans avant que le feuilleton fût inventé.
Il était une fois un gentilhomme qui avait nom M. de Plougaz. Il était seigneur de Coquerel, Coatvizillirouët, Kerambardehzre et autres lieux. Son château de Coquerel était bien le plus beau qu’on pût voir à dix lieues à la ronde et même plus loin. On en parlait en Bretagne et aussi à Paris. Le roi disait souvent :
– Je voudrais bien voir le château de M. de Plougaz.
Mais le roi avait des occupations, et ce château était fort loin de chez lui, puisqu’il s’élevait sur une charmante petite colline, toute verte et toute fleurie, entre la ville de Dinan et le bourg de Bécherel. Ces deux causes réunies firent que le roi ne vint jamais au château de M. de Plougaz.
À défaut du roi, les visiteurs ne manquaient point. Le vieux Plougaz, hospitalier de sa nature, et tenant table bien servie, n’aimait pas à manger seul le poisson de ses étangs ou le gibier de son parc. C’était presque tous les jours fête nouvelle au château de Coquerel. On y buvait, on y riait, on y dansait ; la grande porte restait toujours ouverte, et Plougaz se vantait de n’avoir jamais repoussé qu’un hôte dans sa vie.
Cet hôte était le chagrin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de Paul Féval (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Paul Féval
Paul FÉVAL– La Mort de César
autres livres classés : mythes et légendesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Paul Féval me prend la tête

Ce matin je me suis levé avec un sacré mal de tête, trop de vin, la veille peut-être, ou pas assez. Je décidais d'aller consulter mon docteur, celui qui habite rue de .................?................

Babylone
Jérusalem

10 questions
15 lecteurs ont répondu
Thème : Paul FévalCréer un quiz sur ce livre