AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2264060905
Éditeur : 10-18 (01/10/2015)

Note moyenne : 3.78/5 (sur 81 notes)
Résumé :
Dans le Monde des livres, la tension est à son comble entre le Roman Grivois et son voisin, la Littérature Féminine. Dernière chance d'éviter un conflit, les pourparlers de paix, auxquels Thursday doit participer. Or personne ne sait où elle est passée, et sans elle, les négociations courent à l'échec… Parallèlement, le commandant Red Herring confie à la Thursday de fiction, notoirement incompétente, le soin d'enquêter sur le naufrage de Meurtres sur le Hareng Saur,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
LiliGalipette
  08 mars 2015
Le Monde des Livres a bien changé après la Refonte : le voilà doté d'une véritable géographie. « Au large des côtes s'étend l'île du Compte d'Auteur, et au-delà du Compte d'Auteur s'étend l'île du Fandom. Au-delà du Fandom se trouve la Dissertation et encore au-delà l'Excuse pour n'avoir pas rendu sa dissertation. Celle-ci est souvent la plus lyrique, construite qu'elle est dans un état de panique et d'urgence en espérant échapper à une heure de colle. » (p. 429) Sur cette île de la Fiction, il y a des frictions sur certaines frontières, notamment entre le Roman Grivois et la Littérature Féminine. Les pourparlers de paix sont pour bientôt, mais Thursday Next a disparu et sans elle pour arbitrer le dialogue, il y a fort à parier qu'une guerre éclate entre les deux genres narratifs. Thursday5, qui est l'avatar de fiction de la célèbre détective, fait son possible pour la retrouver. Avec les Hommes en Plaid à ses trousses et Sprockett, un robot majordome, collé à ses basques, elle ne peut compter que sur elle-même pour remettre un peu d'ordre dans le Monde des Livres et combler le déficit en Métaphore.
Si j'ai passé un bon moment avec ce sixième volume des aventures de Thursday Next, je suis moins enthousiaste qu'à la fin de mes précédentes lectures. Premier point à noter : le traducteur a changé au volume précédent. Ce n'est plus Roxane Azimi qui officie, mais Jean-François Merle. Dans le début de la fin, j'avais déjà ressenti un changement de ton et de rythme que j'avais réussi à occulter. Dans ce tome, c'est beaucoup plus difficile : je ne retrouve pas l'enthousiasme farfelu et la facilité lexicale des précédents tomes. Cela tient peut-être au texte original, mais à situations similaires – courses poursuites, quiproquos –, je préférais la plume de Roxane Azimi.
Deuxième point, ce volume se passe presque intégralement dans le Monde des Livres : ce qui faisait à mes yeux le charme des précédents volumes, c'est justement les aller-retour entre fiction et réalité et ce que cela supposait de situations compliquées, voire inextricables. Ici, immersion totale dans le monde fictionnel, jusqu'à l'overdose par moment. « J'ouvris la porte sur trois Dostoïevskicismes qui me dévisagèrent à travers un épais nuage de relativisme moral. » (p. 17) L'humour est toujours bien présent et l'intrigue se tient bien, avec un dénouement aussi retentissant que les précédents, mais tout de même, trop de fiction fatigue le lecteur.
Tout cela ne m'empêchera pas de lire le septième volume et advienne que pourra !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          161
Momiji
  13 février 2015
Ça faisait un moment que je n'avais pas pu continuer la série des Thursday Next et j'avais oublié à quel point Jasper Fforde bouillonne d'imagination et d'ingéniosité. Chaque page du récit fait appel à des références littéraires, culturelles, populaires qui stimulent le lecteur et font marcher ses neurones. Lire les aventures de notre détective littéraire préférée n'est pas de tout repos et on n'a pas le temps de s'ennuyer ! Si quelques gags sont parfois un peu loupés, on retrouve dans l'ensemble la plume qui nous a réjouit jusque là. Les extraits en tête de chaque nouveau chapitre, issus du « Guide Bradshaw du Monde des Livres » sont ainsi débordant d'idées géniales : on en vient à se demander où il va chercher tout ça !
J'avais un peu peur en commençant ce volume : comment ? Je n'allais pas retrouver la vraie Thursday, qui bataille à tout va, fait 50 choses à la fois sans se laisser abattre ? A la place on allait être concentré sur son double écrit, ancienne recrue de la Jurisfiction recalée, pas très dégourdie, plus édulcorée que la réelle ? Je n'étais pas très rassurée. Et bien au final, une fois de plus, l'auteur a réussi à me bluffer. Tout en gardant l'essence de cet univers mariant trame politico-psychologique et réflexions sur les livres de manière général, il insère ici du changement dont le plus important est la Refonte du Monde des Livres : chaque genre a désormais son île ! (Une carte hilarante en début de livre vous met d'ailleurs dans l'ambiance pour aborder la lecture). La complexité de l'écriture est ici densifiée avec l'intégration de considérations sur la création de la série des Thursday Next au travers du regard des personnages, mise en abîme supplémentaire qui m'a fait bien rire.
Si l'intrigue en elle-même n'est pas si développée que cela, le don de Jasper Fforde est de créer des histoires dans l'histoire, de nous embarquer dans des digressions diverses et mariées qui nous font vivre à un rythme fou la lecture, sans jamais pourtant nous égarer. Au-delà de la résolution d'une affaire, ce volume est l'occasion d'en apprendre plus sur le Monde des Livres, le Conseil des Genres, la psychologie des personnages (les réels et leur double de roman : vous me suivez toujours là ?)…C'est complètement déjanté, ça part dans tous les sens, mais c'est formidablement écrit, plein d'humour et le désordre volontairement mis en place de cette histoire sans queue ni tête apparente est extrêmement bien construit. On s'attache à la Thursday de fiction, qui n'arrive pas à avoir beaucoup de lecteurs depuis qu'on a fait d'elle une version plus calme que la précédente (et que les ouvrages sont souvent épuisés). C'est d'ailleurs bien parce qu'elle est peu sollicitée sur les volumes de la série qu'on fait d'elle une investigatrice qui va au final se révéler être beaucoup plus maline que la buse qu'on imaginait. Et on prend plaisir à découvrir les doubles écrits des personnages secondaires qui sont hilarants, le dodo Pickwick en particulier, avec son caractère capricieux et égoïste à souhait !
Alors oui, par rapport à ces prédécesseurs, le mystère du hareng saur est moins bon, mais la barre était placée très haut, il faut en convenir. Ça reste néanmoins une lecture très réjouissante, dont on ressort avec le sourire et de l'énergie. L'aspect décousu et délayé pourra un peu décevoir certains amateurs de la série. J'ai de mon côté trouvé que ça permettait de lui apporter un nouveau souffle et j'ai replongé avec joie dans cet univers loufoque. Jasper Fforde est définitivement un génie des mots et son imagination débordante un délice pour le lecteur.
Lien : http://wp.me/p12Kl4-wn
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Malivriotheque
  16 septembre 2016
Dans le Monde des Livres, la Thursday de fiction, qui interprète Thursday dans la série des Thursday Next, prend son rôle très à coeur, même si on lui reproche d'être trop lisse par rapport aux précédentes Thursday de fiction. Mais une guerre se prépare dans le Roman Grivois, et le problème est que Thursday, la vraie qui fait toujours partie de la Jurifiction, a disparu. L'on confie à sa doublure des livres une mission quelconque, mais cette dernière va découvrir que Thursday était sur la piste que quelque chose de très gros et que son absence est loin d'être anodine...
Quel plaisir de retrouver l'univers de Fforde avec ce 6ème tome ! L'auteur commençait déjà depuis le tome 4, et encore plus avec le tome 5, à lasser un peu les fans, même les plus inconditionnels, mais cette refonte et l'introduction d'une Thursday de fiction comme personnage principal redonne un pep's jouissif à l'histoire générale. On continue de rire à de très bonnes formulations, on se réjouit sans arrêt des références littéraires qui incorporent les plus récents succès éditoriaux comme Harry Potter, on ne se lasse pas des aventures de notre héroïne préférée.
Le plus de ce tome, c'est que l'action et le mystère sont omniprésents, là où le tome 5 déviait sur les 3/4 du roman avant d'offrir un sprint final de cent pages qu'on aurait aimé mieux réparti. Là, Fforde nous offre grâce à sa deuxième Thursday une dynamique nouvelle et appréciable, qui ne perd toutefois pas de vue notre Thursday originelle et inimitable.
Au final, on se retrouve avec une intrigue intéressante, des concepts livresques développés plus rapidement et aisément que dans les derniers tomes (je pense aux tomes 3, 4 et 5, blindés d'explications sur des parties inédites du Monde des Livres et souvent dures à suivre car assez complexes), une action constante et des personnages et situations tout aussi attachants.
Ce tome 6 relance la machine avec délice et entrain, pourquoi se priver ?
Lien : http://livriotheque.free.fr/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
le-mange-livres
  19 avril 2016

La série des Thursday Next, menée avec humour et un certain brio par Jasper Fforde, est sans conteste l'un de mes objets littéraires préférés. Drôle, décalé, poétique et totalement inclassable : voilà une série d'adjectifs qui devraient vous donner envie de vous jeter sur L'affaire Jane Eyre, une entrée parfaite dans le Monde des Livres, dans lequel le personnage principal de la série se retrouve propulsée pour résoudre une situation scabreuse, le kidnapping de Jane Eyre par le prototype du vilain méchant, Achéron Hadès.

Cette fois-ci, ce n'est pas l'héroïne godiche de Charlotte Brontë qui a disparu, c'est Thursday elle-même. « Thursday pourrait se trouver n'importe où entre la traduction ourdou des Hauts de Hurlevent, et le bon de garantie d'un moulin à café Moulinex de 1965 ». Plutôt fâcheux, surtout quand on sait qu'elle doit participer à des pourparlers de paix extrêmement délicats entre deux genres au bord d'un sanglant affrontement, la Littérature féminine et le Roman grivois. D'autant qu'elle semble s'être volatisée, que ce soit dans le monde réel ou dans le monde des livres. La Thursday Next de fiction (j'ai mis deux jours à comprendre, donc je vous brieffe), c'est-à-dire le personnage qui incarne Thursday Next pour les lecteurs, est chargée de mener l'enquête ; mais elle est complètement gourde et naïve, et bien moins trashy que la véritable Thursday Next dont elle emprunte l'identité (tout le monde suit ?) – rassurez-vous, cela s'arrange par la suite, et Thursday (laquelle, vous verrez) parvient à déjouer le projet démoniaque fomenté par Goliath, l'affreuse firme transnationale qui veut mettre la main sur le Monde des Livres.

Alors certes, on a le sentiment de se glisser dans ses petits chaussons douillets, on a ses repères, et on retrouve avec bonheur les petits plaisirs de la série. le Guide Bradshaw du Monde des Livres est toujours une référence, et les incises de début de chapitre sont toujours délicieuses ou déroutantes. L'empereur Jark, un genre de sous-Dark Vador échappé de la Fantasy, dont je suis une des plus grandes fans, intervient à point nommé dans le dénouement. Les procédés littéraires et stylistiques sont légion, autant que les renvois intertextuels (bien que le note-de-bas-de-pageophone soit en panne dans cet épisode). Les Clowns forment toujours des troupes d'élite armées de TCO (comprenez : Tartes à la Crème Offensives). le Stilton est toujours une marchandise interdite, rare, chère, et hautement trafiquée.

Certaines nouveautés se savourent. La démultiplication des différentes sortes de Thursday est assez prenantes (les synthétiques de Goliath, les copies littéraires, la Thursday de fiction et sa remplaçante Carmine qui fraye avec un Gobelin) est plutôt une jolie trouvaille, tout comme les personnages sans épaisseur de l'île du Fandom et la carte du Monde des Livres façon Seigneur des Anneaux. Et la scène où Thursday et son robot-majordome échappent à un accident fomenté par des individus mystérieux, pour tomber dans un champ de mimes (vous avez bien lu) tueurs est clairement l'une de mes préférées.

Mais ce sentiment de (ré) confort m'a laissé un petit goût amer, comme un café très serré sans son petit carré de chocolat. Autant je recommande les yeux fermés L'affaire Jane Eyre, Délivrez-moi, le puits des histoires perdues, Sauvez Hamlet, le début de la fin, autant je suis dubitative sur le mystère du Hareng-Saur. Certes une partie du plaisir est intact, mais les qualités de la série sont ici un peu prétexte à accumuler des « triangulations au crible textuel », de « bouclier de défense stratégique anti-châtiment » et de procédure de démembrement, au détriment de l'intrigue, dont le caractère échevelé et les rebondissements faisaient aussi le charme. Jasper Fforde s'amuse, mais tout ceci se fait d'une façon très atomisée à l'intérieur d'un récit qui aurait pu être plus emballant, et pour le coup la lectrice que je suis s'amuse beaucoup moins. Pour le coup, l'échappée de Fforde dans la satire de la Fantasy, La tyrannie des couleurs, m'avait plus accrochée.

« - Où étiez-vous passée ? (…)
- J'ai fait tomber une bande de Stiltonistes, été arrêtée pour crimes contre l'humanité, découvert où les autres Thursday étaient enterrées, été pour ainsi dire enlevée par Goliath et libérée par un procureur général.
- C'est tout ? »
Lien : http://le-mange-livres.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AliceFee
  26 novembre 2013
Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec le Mystère du Hareng Saur?
"Totalement inconditionnelle de Jasper Fforde depuis le moment où j'ai posé mes yeux sur les premières lignes de l'Affaire Jane Eyre, j'attendais ce nouveau tome des aventures de Thursday Next avec plus que de l'impatience et je remercie Fleuve Noir de me l'avoir envoyé."
Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

"Le monde des livres pourrait bien imploser, la guerre est sur le point d'éclater entre le Roman Grivois et la Littérature Féminine. La seule capable d'arranger la situation, et de ce fait désignée pour mener à bien les négociations, est la célèbre Thursday Next. Malheureusement, il semblerait bien qu'elle ait disparu. Son double de roman, notoirement incompétente, décide de partir à sa recherche."
Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

"J'ai plongé dans le monde des livres avec, comme à chaque fois, le plus grand des plaisirs. L'imagination de Jasper Fforde est décidément sans limite et il nous bluffe une fois de plus avec sa précision et son ingéniosité. Malheureusement, j'ai eu l'impression qu'au milieu de cette foule de détails, il avait oublié en route de nous raconter une histoire. Et en y repensant, j'ai même du mal à comprendre ce qui a pu prendre autant de pages. Bien sûr, avec lui c'est un peu comme si on se retrouvait soudain dans le Pays des Merveilles et il y a tellement de choses à découvrir, à regarder avec émerveillement et à comprendre qu'on ne risque pas de s'ennuyer une minute. Mais l'action et la vraie Thursday m'ont malgré tout bien manquées même si la deuxième partie du livre et son enquête sont bien plus intéressants."
Et comment cela s'est-il fini?

"Il est certain que ce ne sera pas un coup de coeur pour cette fois-ci mais ne vous y trompez pas, Jasper Fforde est un génie des mots, un génie de l'imagination, un génie tout court. Il faut le lire, c'est impératif, pas d'excuse, pas d'échappatoire! "

Lien : http://booksaremywonderland...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
LiliGalipetteLiliGalipette   08 mars 2015
« Au large des côtes s’étend l’île du Compte d’Auteur, et au-delà du Compte d’Auteur s’étend l’île du Fandom. Au-delà du Fandom se trouve la Dissertation et encore au-delà l’Excuse pour n’avoir pas rendu sa dissertation. Celle-ci est souvent la plus lyrique, construite qu’elle est dans un état de panique et d’urgence en espérant échapper à une heure de colle. » (p. 429)
Commenter  J’apprécie          90
bookworm23bookworm23   07 avril 2014
"La bière était d'une légère couleur ambrée, mais elle avait goût de thé chaud. Ce qui n'avait rien d'étonnant car, dans le Monde des Livres, tout avait le goût de thé chaud. Sauf le thé chaud lui-même, qui avait goût d'eau de vaisselle. Mais puisque l'eau de vaisselle avait goût de thé chaud, on aurait pu dire que le thé chaud avait en définitive goût de thé chaud." (p. 406)
Commenter  J’apprécie          20
bookworm23bookworm23   02 avril 2014
"La preuve de l' existence de la Matière Noire de la Lecture demeure fumeuse, pour ne pas dire plus. Cette prétendue quantité gigantesque de matériau non lu, qu'il soit oublié ou effacé, servirait également de refuge aux Morts-Lisants : des sortes de zombies, des personnages réduits à l'état d' enveloppe à force de ne pas être lus, l'esprit vidé de toute humanité." (p. 105).
Commenter  J’apprécie          10
le-mange-livresle-mange-livres   19 avril 2016
- Où étiez-vous passée ? (…)
- J’ai fait tomber une bande de Stiltonistes, été arrêtée pour crimes contre l’humanité, découvert où les autres Thursday étaient enterrées, été pour ainsi dire enlevée par Goliath et libérée par un procureur général.
- C’est tout ?
Commenter  J’apprécie          10
bookworm23bookworm23   04 avril 2014
“Matière Noire de la Lecture : la dernière demeure hypothétique des livres non publiés, des idées jamais mises sur le papier et des poèmes n’existant que dans le cœur de poètes morts avant de les avoir confiés à leur plume.” (p. 211).
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Jasper Fforde (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jasper Fforde
Dans le cadre du Mois de l'Imaginaire, Babelio vous propose toute une série de vidéos pour en apprendre davantage sur les littératures de l'imaginaire.
La science-fiction c'est pas pour rire. On parie ?
Livres cités :
- Histoire comique des états et empires de la lune de Cyrano de Bergerac : https://www.babelio.com/livres/Bergerac-Histoire-comique-des-etats-et-empires-de-la-lune-e/28636
- Une fantaisie du docteur Ox de Jules Verne : https://www.babelio.com/livres/Verne-Une-fantaisie-du-docteur-Ox/83178
- Les Annales du Disque-Monde de Terry Pratchett : https://www.babelio.com/livres/Pratchett-Les-Annales-du-Disque-Monde-Tome-1--La-Huitieme-c/7764
- Terra ! de Stefano Benni : https://www.babelio.com/livres/Benni-terra-/266724
- Martiens, go home ! de Fredric Brown : https://www.babelio.com/livres/Brown-martiens-go-home-/293535
- L'affaire Jane Eyre de Jasper Fforde : https://www.babelio.com/livres/Fforde-Laffaire-Jane-Eyre/3185
+ Lire la suite
autres livres classés : humourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La tyrannie de l'arc-en-ciel : La route de Haut-Safran

Quel est le nom donné à la société instaurée après le Truc-qui-s'est-passé ?

La Monokeros
La Chromocratie
Le Desiderisme

10 questions
41 lecteurs ont répondu
Thème : La tyrannie de l'arc-en-ciel tome 1 de Jasper FfordeCréer un quiz sur ce livre
.. ..