AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de gill


gill
  11 juin 2013
Toronto, en août 2009, Kate Bristol est enquêtrice à la Compagnie Intermondiale d'Assurances. Elle est chargée de démêler la ténébreuse affaire à laquelle est mêlé Irwin Webb.
Irwin Webb est un vieil aventurier, un caboteur de L'espace. Il possède en copropriété une navette, appelée Xanthus en hommage à une cité disparue et parce que dans l'annuaire commercial aucun affréteur ne figurait à la lettre X.
Il demeure seul aux commandes de l'affaire. Son premier associé, Singleton, est peut-être mort d'avoir fait une Erreur de trop Dans l'espace et Jimmy Cross, le deuxième, est en prison, accusé d'avoir peut-être assassiné son ami et associé Singleton.
En cas de meurtre, la compagnie d'assurances ne versera pas l'indemnité.
Pour découvrir la vérité, Kate Bristol va effectuer un voyage mouvementé sur un rafiot de L'espace, jusqu'à un observatoire perdu aux confins de la galaxie sur la planète Tombaugh.....
C'est avec "Le dernier voyage", cette nouvelle, passionnante et originale, d'une cinquantaine de pages, que Wilson Tucker donne toute sa dimension à ce numéro 135 de fiction.
Auparavant les deux textes courts proposés "la prêtresse pourpre de la lune folle" de Leigh Brackett et "Dans l'abîme du passé" de son mari Edmond Hamilton n'ont, malheureusement, pas réussi à susciter vraiment mon intérêt.
La suite du recueil est plus enlevée.
Une dernière nouvelle, astucieuse, de Gordon R Dickson sur le monde de demain et ses surhommes intelligents, clôt la partie consacrée à la science-fiction.
Puis Alain Dorémieux, le rédacteur en chef de la revue et Nathalie C Henneberg nous offrent deux textes courts fantastiques : "Aurora" et "la couleuvre".
Dans la première Wilfrid rencontre dans la pension meublée où il a élu domicile une jeune femme brune dont il apprendra par son voisin de palier, un vieux professeur d'histoire, qu'elle s'appelle Aurora, qu'elle vit seule et collectionne les amants....
La seconde est un récit brumeux et terrifiant, à vous glacer la moelle, que son auteur a situé dans sa Pologne natale où il s'avère dangereux de prononcer le mot sacré qui attire vers vous les spectres émergeant d'une affreuse éternité....
"Ici, on désintègre" est la revue des livres du mois, qui nous parle de : "La Plaie" de Nathalie C. Henneberg, de "Stimulus" de John Brunner, du tome 3 des oeuvres complètes de Jean Ray, des "Contes noirs du golf" de ce même Jean Ray, des chefs-d'oeuvre de l'érotisme, de "Rêve de feu" de Françoise d'Eaubonne, du "Grand feu" et du "Bourg envoûté" de B.R. Bruss...etc....
Ce numéro, daté de février 1965, regroupe des textes très sympa et fait honneur aux mythiques éditions "Opta" dont fiction est l'un des meilleurs titres avec "Galaxie" et "Marginal".
Commenter  J’apprécie          92



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (9)voir plus