AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2856164072
Éditeur : Presses de la Renaissance (01/02/1993)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
"Aurais-je pu me douter, à mon arrivée à Ouagadougou, qu'un bouleversement total de mes certitudes me jetterait dans une exploration à corps perdu des abîmes de la nature humaine ? Passionné de sciences exactes, mais porté par une légitime curiosité, je m'intéressais à l'époque aux techniques des guérisseurs de l'Afrique populaire. Puis j'ai rencontré Barkié, il m'a proposé de m'initier aux pouvoirs du Bangré, "l'Autre Vraie Connaissance", et mon univers a progressi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
AlexandrineAkhan
  01 juillet 2016
Voilà un document ethnographique précieux, devenu difficile à trouver, et dont on peut déplorer qu'il n'ait pas été réédité. Car s'il peut sembler étrange à des lecteurs occidentaux, on peut percevoir chez l'auteur une grande honnêteté et une certaine humilité, qui prêchent en faveur de sa crédibilité. Avis aux amateurs des récits de Carlos Castaneda (car le Bangré présente avec celui-ci certaines analogies conceptuelles qui intéresseront le lecteur averti...) à ceci près que Kabire Fidaali a pour sa part fourni photographies, film, témoignages nominatifs et notes de terrain à l'appui de son récit... Cela ne l'a pas empêché, bien sûr, d'être quelque peu mis à l'écart dans le milieu universitaire (trop bizarre, trop dérangeant, sans doute), discrédit qu'il ne mérite pas selon moi. Je souhaitais donc rendre justice à l'auteur ici, en sortant quelque peu cette perle "venue d'ailleurs" de l'oubli...
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
AlexandrineAkhanAlexandrineAkhan   01 juillet 2016
Le seul intérêt [du Bangré] est de permettre la vision. Celui qui a du Bangré ne s'appartient plus, il appartient à la nature. C'est pourquoi les autres entendent et ne comprennent pas, car le Bangré qui est en eux est endormi. Le peu qu'ils en voient est modifié, c'est pourquoi je dis qu'il ne faut pas croire au Bangré : ceux qui croient à la connaissance se trompent, ceux qui n'y croient pas se trompent aussi : ce sont leurs habitudes [= leurs conditionnements ; ndt] qui les trompent, ils manquent de sincérité. C'est pourquoi je dis d'eux qu'ils sont des êtres humains et que le Bangré qui est en eux est modifié.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AlexandrineAkhanAlexandrineAkhan   01 juillet 2016
Une large part de mes habitudes, de mes besoins sociaux, de mes désirs, interfère avec l'observation du Bangré et entre en conflit avec ma recherche. Intervient notamment mon désir d'être intégré sans réserve dans la société française, ma société d'adoption. Le Bangré est un défi de ce désir, qu'il remet en cause. De ce fait, mon personnage social, résultat difficilement acquis d'une recherche constante de sérieux et de crédibilité, s'effrite peu à peu sous les coups répétés de mes comportements actuels, qui apparaissent comme aberrants et me marginalisent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AlexandrineAkhanAlexandrineAkhan   01 juillet 2016
Tu ne connais pas encore bien tout ce que tu as en toi et toute cette connaissance t'embête dans la vie. Ceux qui ont une telle connaissance ne sont plus pareils aux autres, car leur corps est changé. Une connaissance comme la tienne qui n'est pas utilisée embête toujours celui qui la possède. Les autres se méfient de toi car leur corps sent ta connaissance ; eux-mêmes ne s'en rendent pas compte, mais leur corps, lui, le sait. Ils se trompent et ne comprennent pas pourquoi, c'est pourquoi je dis que tu n'es pas un être humain...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AlexandrineAkhanAlexandrineAkhan   01 juillet 2016
Pour fabriquer des avions il faut de la connaissance, pour faire ce que je fais il faut aussi de la connaissance, ce ne sont pas les mêmes. (...) Il y a une grosse différence entre ces deux connaissances, la vôtre vous fatigue, la mienne me régénère.
Commenter  J’apprécie          10
AlexandrineAkhanAlexandrineAkhan   01 juillet 2016
Tu as deux connaissances. Pour que le travail que tu dois faire devienne possible, il faut absolument que tu augmentes ton deuxième savoir ; il le faut absolument si tu veux approfondir correctement le Bangré. (...) Il faut que tu augmentes ton autre savoir, pour que ce que je dois te donner un jour serve à quelque chose, car avant il faut que tu arrives à séparer encore plus ces deux connaissances. La séparation est indispensable, si tu veux faire ton travail convenablement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Dans la catégorie : Remèdes populairesVoir plus
>Pharmacologie et thérapeutique>Thérapeutiques physiques et autres>Remèdes populaires (6)
autres livres classés : Ouagadougou (Burkina Faso)Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
171 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre