AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081343002
Éditeur : Flammarion Jeunesse (02/09/2015)

Note moyenne : 4.23/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Avec ses amis, Hopper tente de reconstruire Atlantia. Mais la reine Felina rassemble à nouveau une armée de chats errants, dans le but de réduire à néant la civilisation des rats. Un jour, Hopper se perd et se retrouve dans les rues de New York. Il est recueilli par une bande d'animaux qui deviennent des alliés inattendus. Parviendra-t-il à sauver la cité de la destruction et à rétablir la paix ?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
pititecali
  24 septembre 2015
Un petit chouïa en dessous du premier (un tout petit peu) (pas beaucoup)

Il y a quelques mois, Flammarion me permettait de faire une très jolie découverte, qui m'avait vraiment bien emballée, dans la catégorie jeunesse - enfance : La guerre des Mus (Tome 1). Ce livre m'avait permis de retrouver mon coeur d'enfant et je l'avais trouvé atrocement mignon !
Ce tome 2 m'a un peu (un tout petit peu) moins passionnée, mais on reste quand même dans une lecture très positive. j'aurais pu lui mettre le même 4/5 qu'au premier, même, il ne l'aurait pas volé et ça n'aurait pas été malhonnête de ma part, mais j'ai quand même voulu marquer le coup de ce "tout petit peu moins ennivrant".
A vrai dire, il n'est pas du tout question de "moins bien". Moi, et seulement moi, je l'ai un tout petit peu moins apprécié, mais je crois qu'objectivement, ce tome 2 est le digne successeur de son prédécesseur. Alors je dirais que 3 éléments ont pu me donner cette sensation : D'abord, le fait que je n'avais plus cet effet "bonne surprise", puisque je savais déjà à quoi m'attendre : un très bon livre jeunesse, limite enfance, plein de rebondissements et de mignonnerie. Secundo, je suis dans une vilaine période. (non, je n'ai pas mes règles). Je lis moins, je prends moins le temps, je me sens moins concernée par mes livres, je me laisse plus facilement distraire, et je m'endors le soir au bout de 3 lignes ! du coup, mes lectures n'avancent pas vite et ça me laisse une impression générale de ne pas trop aimer ce que je lis, en tout cas moins qu'un livre lu en 2 jours ! Et tertio, j'ai eu du mal à me replonger dans cette histoire car j'ai mis du temps à me remémorer le tome 1 (mémoire en mousse, bonjour !) et donc à retrouver ma place dans cet univers fantastique si chou.
Bref, trois petits points qui m'impactent moi, et uniquement moi, et je n'ai rien d'autre à reprocher à ce second volet. Absolument rien. Il bénéficie de la même énergie, je dirais même la même énergie positive. Il est tout aussi prenant, les personnages toujours aussi attachants, l'aventure toujours aussi épique.
Sincèrement c'est un livre qui passionnera les enfants, et les très grands enfants qui refusent de vieillir lol.
Hopper, notre petit héros souris, se montre de plus en plus sûr de lui, tout en conservant son caractère un peu timide et impressionnable. Ca le rend tout à fait réaliste, il ne se transforme pas du tout au tout en l'espace de deux chapitres, il mûrit progressivement. Il est toujours aussi courageux, toujours aussi fidèle envers les autres. C'est un petit héros formidable et très attachant.
Il est accompagné de nombreux autres animaux, dans ce tome-ci encore, rongeurs, félins, canins, arachnides (yeurk !) amis ou ennemis. Il devra aussi composer avec sa famille, qui prend beaucoup de place dans ce deuxième tome, son père, sa soeur, Pinkie, qui a pris la tête du village des Mus et le contrôle de façon un peu dictatoriale, et Pup, le petit frère, très effacé dans le premier tome, qui essaie de revenir au premier plan. Il y a aussi l'enigmatique La Rocha, guide virtuel et spirituel de nos petits amis, dont on va apprendre beaucoup. le mystère sera levé d'ici la fin du tome ! Promis !
Hopper va se faire de nombreux nouveaux amis, et son côté si attachant en fera des alliés pour la vie, prêts à se battre à ses côtés et à risquer leur propre vie.
C'est une histoire extrêmement mignonne, dont la morale est que l'union et la solidarité font la force (et ça fait pas de mal de le rappeler). Même quand on est des toutes petites souris de rien du tout et qu'on doit combattre des gros et féroces chats ! Car oui, à la fin du tome 1, Hopper et ses amis avaient remporté une victoire, mais pas gagné la guerre. L'histoire se poursuit donc tout naturellement dans ce tome-ci, car les problèmes ne sont pas finis ! Loin de là ! Félina court toujours et il va falloir l'affronter pour de bon !
Il n'y a pas de baisse de régime dans l'histoire, comme c'est souvent le cas dans les seconds tomes. Les choses se poursuivent dans la même veine. Quand on a aimé le 1, on aime le 2.
Dans ma chronique du tome précédent, je vous avais parlé de mon gros coup de coeur pour la couverture. J'avoue qu'ici, je la trouve moins chouette, moins à mon goût, même si elle reste très sympa, et représentative. Mais ce n'est plus le coup de coeur pour ma part.
Quant au style, enfin, il reste fidèle à lui même. Lisa Fiedler a le don de raconter son histoire avec une écriture simple, mais pas simpliste. Elle ne prend pas les enfants, les lecteurs, pour des neuneus, et ça fait plaisir. Si ça peut être un peu compliqué à lire en dessous de 10 ans (sauf précocité flagrante) je pense qu'à partir de 10-11 ans, les enfants sortiront grandis de cette lecture, qui développera à la fois leur imaginaire, leur vocabulaire, et leurs valeurs morales.
Je vais garder cette saga bien précieusement dans ma bibliothèque, en attendant le moment de la sortir pour ma miss (8 ans) et je la lui confierai ensuite avec plaisir, et sans aucune inquiétude. Car même s'il contient des moments tristes, ou un peu pénibles au plus fort des batailles, il n'y a rien de choquant ou d'effrayant, et je pense que c'est une lecture qui ne peut que faire du bien à nos petites têtes blondes. C'est une belle lecture. C'est une belle histoire, avec une belle morale. Pleine de sentiments positifs
C'est une lecture que je suis heureuse d'avoir faite, et encore plus de partager avec vous, c'est une lecture qui fait du bien !
Mais je vous mets en garde, il faut vraiment savoir retrouver son coeur d'enfant pour l'apprécier, ce n'est pas un livre pour adultes, ni même jeunes adultes. C'est pour faire rêver les enfants et les grands enfants !
Cali
Lien : http://calidoscope.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          62
Ewylyn
  17 septembre 2016
Un deuxième tome très intéressant, il offre une intrigue sympathique, dans la continuité du premier tout en étant unique. Ce tome est un parfait entre-deux, il conclut le premier et présente le prochain qui vient récemment de sortir. J'ai passé un super moment à le lire d'une seule traite ou presque, j'ai été super heureuse de retomber dans cet univers et de revoir les personnages de la série.
L'objet est réussi, avec une carte et des illustrations parsemées dans le récit. Ces dernières sont réellement réussies et adorables, elles complètent le roman et permet de découvrir les personnages absolument attachants de la Guerre des Mus. le titre de la série prend carrément son sens avec ce tome, je m'en rend compte avec le recul. le texte est d'une bonne taille, il se lit donc facilement et franchement, cette série se révélera fantastique pour les plus jeunes après 10 ans, parce qu'elle possède de très bons ingrédients.
Nous sommes face à un récit de fantasy animalière, les héros sont des rats, des souris, des chats, des écureuils, tous ces petits animaux grouillant en dessous de New York. La guerre a fait des ravages, la reconstruction s'impose, mais elle s'avère longue et semée d'embûches. J'ai beaucoup aimé le fait que rien ne soit aussi simple, l'auteure aurait pu reconstruire Atlantia et faire revenir Felina pour un énième assaut, mais pas du tout. Elle n'a pas cédé à la facilité. La guerre, la famille, les conséquences du pouvoir, le poids des responsabilités, l'auteure nous écrit de belles morales philosophiques. le roman a un côté plus psychologique, même si tout ceci reste encore à être approfondi.
Hopper se retrouve perdu dans New York et doit se trouver une nouvelle famille très inattendue, il a perdu toute confiance en lui, il se sent un peu isolé et triste. Pinkie abuse du pouvoir et se mure derrière sa ville, refusant l'asile aux rescapés de la guerre. Pup dévoile de sombres desseins, un côté malsain qui découle de mauvais souvenirs et d'un sérieux manque de communication. La fratrie est à tour de rôle confrontée à de sévères difficultés, j'ai été emballée par ces revers, ces problèmes rencontrés, ces épreuves intéressantes qui rendent les trois frères et soeurs attachants. Ils ont évolué, ils ont été marqués par toutes les péripéties vécues lors du premier tome et ça se voit, l'auteure a vraiment travaillé ces souris. Je me suis attachée à chacun d'entre eux, mais Hopper garde une longueur d'avance, parce qu'il est curieux, adorable, volontaire, touchant. Il sait être fort et faible, il est intelligent et très débrouillard, ouvert d'esprit, il comprend vite et bien. C'est un héros inoubliable pour ma part.
Les protagonistes secondaires sont tout aussi merveilleux. L'auteure ne se repose pas sur ses lauriers et propose des nouveaux personnages très fascinants comme Ace. Ce chat m'a souvent fait rire, il m'a touchée dans son rôle de mentor, de protecteur ; son histoire est très belle et il a créé une belle surprise avec le final. Firren et Zucker sont encore là, eux aussi connaissent des intrigues intéressantes, en particulier la première. J'ai apprécié que les intrigues principales comme secondaires soient palpitantes à suivre. La Rocha voit un peu de son mystère disparaître pour offrir une excellente idée, j'approuve les choix osés de Lisa Fielder.
L'intrigue est prenante à lire, avec un rythme agréable ; une véritable alchimie entre l'action et les révélations s'instaure et permet de nous tenir en haleine jusqu'au bout. La plume de l'auteur est très fluide, soignée et addictive, parce que les descriptions des lieux nous plongent dans un monde entre fantasy et contemporain, parce que les émotions sont bien narrées. le final est très riche en émotion par ailleurs et donne super envie de se jeter dans le troisième et dernier opus de la série. Les dialogues sont bien menés, avec une pointe d'humour, un peu de philosophie, ils permettent aussi de faire avancer le récit.
En conclusion, c'est une série qui me plaît énormément pour tous ses bons atouts et le deuxième tome confirme cette belle lancée. Elle est idéale pour les enfants à partir de 10 ans et pour les grands enfants, comme moi, qui aime plonger dans des aventures périlleuses en compagnie de héros attachants. Leurs frimousses adorables ne me font pas oublier qu'ils ont des défauts, que ces héros ne sont pas parfaits. L'auteur sait donc montrer tout ce qui est beau et tout ce qui l'est moins, elle a un bon style d'écriture et son univers est passionnant à découvrir. Elle a su se renouveler tout en apportant une suite digne de son prédécesseur. C'est une petite perle cette série, et j'ai hâte de lire le suivant.
Lien : http://la-citadelle-des-livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
orbe
  20 septembre 2015
Second tome des aventures animalières qui mêlent souris, rats, écureils et chats avec en prime quelques cafards et un pigeon.

Atlantia a t-elle été sauvée ? Rien n'est moins sûr ! L'attaque des chats n'est pas le seul danger qui guette nos petits héros...
Si la division règne entre les espèces, c'est aussi le cas au sein d'une même famille : Pinkie, Pup et Hopper se déchirent...
Alors que le tome un nous offre un plongeon dans les souterrains du métro, nous explorons dans le second volume le parcours inverse. Hopper va découvrir le monde du haut avec ses dangers spécifiques.
Mais c'est le personnage de Pup qui prend du volume et de la noirceur... Les sentiments d'abandon et d'humiliation vont faire naître chez lui un fort désir de revanche.
L'aventure reste au coeur du livre avec un grand nombre de nouvelles péripéties et la révélation en fin d'ouvrage de l'identité du mystérieux "La Rocha".

Une très bonne saga pour les jeunes lecteurs qui aiment l'aventure et les animaux !
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
Commenter  J’apprécie          122
ReveursEtMangeursDePapier
  08 septembre 2015
Hopper a découvert les horribles conditions de l'accord de paix entre la reine Felina et l'empereur Titus. Des conditions effroyables qui ont mené à une grande bataille. le sang a coulé et l'empire d'Atlantia s'est effondré. Deux semaines se sont écoulées depuis. La ville est en ruine. Il faut à tout prix reconstruire Atlantia...
Hopper et les autres sont des petites bêtes qu'on n'oublie pas alors je suis très content d'avoir pu lire la suite. J'ai été agréablement surpris de voir qu'on faisait un petit retour en arrière dans le prologue, pour parler d'un personnage qu'on a très peu vu dans le premier tome. On a le plaisir d'y retrouver le petit Pup, séparé de son frère et de sa soeur au tout début du premier tome. On découvre comment il s'en est sorti et comment il est arrivé lui aussi dans les tunnels. Hopper et Pinkie l'avaient malheureusement laissé derrière eux, sans savoir si il était encore en vie. J'imaginais bien qu'il se sentait seul, effrayé, et plus que tout, abandonné mais pas ce qui est arrivé ensuite. Dans cette suite, les relations entre les trois frères et soeurs sont parfois très difficiles. On s'y attend avec le fort caractère de Pinkie. Elle peut être froide, égoïste, presque tyrannique et elle dépasse souvent les limites. Mais c'est également valable pour le tout petit Pup, qui a beaucoup souffert et qui est prêt à le faire savoir à Hopper et Pinkie.
Retour à Atlantia. On retrouve un jeune Hopper qui a bien peur d'avoir échoué dans sa mission. Il est découragé, se sent impuissant. Tout ce qu'il souhaite, c'est voir les habitants d'Atlantia en sécurité, dans une ville confortable, qui prospère. Une ville qui est capable de se défendre contre Félina. Il veut rétablir l'ordre dans les tunnels. Malheureusement, la situation est de plus en plus grave. On ne sait pas trop comment ils vont s'en sortir. Atlantia semble perdue... Ces petites bêtes ne sont pas épargnées par les différents évènements. Mais c'est sans compter les nouvelles rencontres qui donnent un peu d'espoir (avec Ace, Capone...), des nouveaux alliés de taille. Hopper réalise qu'il a des amis qui le soutiennent, et qu'ensemble ils finiront par atteindre leur objectif.
Dans cette suite, j'ai aussi beaucoup aimé les passages qui parle de la Rocha. Un personnage que j'avais trouvé très mystérieux dans le premier tome, qui apporte un peu d'espoir à travers des messages disséminés ici et là. C'est un être mystique, sage et vénéré qui guide et conseille, mais qui reste toujours dans l'ombre. En fait, ces passages sont des extraits de son journal et on se rend compte que ce personnage attend son heure pour apparaître. C'est vraiment intéressant de voir comment La Rocha voit les choses de l'extérieur et pourquoi il agit toujours de loin. Et puis, on résout justement le mystère de son identité!
Verdict : Une nouvelle fois, j'ai accroché dès les premières pages. C'est une aventure jeunesse exceptionnelle et cette suite a du rythme et nous tient en haleine jusque la fin. Il n'y a pas de répit pour le jeune Hopper et ses amis, qui font tout pour protéger les habitants d'Atlantia. Hopper nous démontre que même tout petit, avec ses minuscules moyens, on peut réaliser des choses extraordinaires! Suffit d'être bien entouré et de persévérer !
Lien : http://revesurpapier.blog4ev..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
temps-de-livres
  03 novembre 2015
Après la victoire, Hopper et les siens tentent de reconstruire Atlantia. Difficile objectif quand la population ne croit plus en vous. de son côté, Pinkie met en place une dictature pour le plus grand désarroi du conseil. C'est dans cette ambiance que les chats recommencent à rôder, que les humains furètent, mais l'espoir vient peut-être d'ailleurs…
Le deuxième tome de la Guerre des Mus est une véritable évolution. Si le premier posait les bases de l'histoire, les différentes problématiques et finalement, l'apprentissage du jeune Hopper, celui-ci dévoile les faces cachées de l'histoire, amène des personnages insolites tout en faisant évoluer les personnages. En soi, c'est déjà un bon point pour un roman jeunesse.
Là, où L'autrice va plus loin, c'est dans la psychologie de l'histoire, mais aussi du lectorat. Dans un roman « traditionnel », les chats seraient restés méchant, tout le monde se serait aimé et la fin se terminerait par un mariage. Si il y a de çà dans ce roman, l'autrice ne ménage pas ses personnages. On apprend la loi naturelle de la chaîne alimentaire, la cruauté, la jalousie. Bien qu'étiqueté « jeunesse », La Guerre des Mus montre une véritable réflexion sur ce qu'est l'autre (qu'il soit chat, chien, écureuil, rat ou souris). On pourra penser aux maximes « On a toujours besoin d'un plus petit que soi » ou « Ce n'est pas la taille qui compte », mais vu la diversité des races, il y a aussi l'ouverture d'esprit, la collaboration, la débrouillardise, etc.
Le roman évoque la politique, la religion, l'amour filial avec ses bons et ses mauvais côtés. On est donc loin d'un roman « enfantin ». On ne prend pas le lecteur pour un idiot, ni pour un simple lecteur. L'histoire permet une réflexion à l'enfant et celui-ci pourra en discuter avec ses parents. Quant aux lecteurs plus âgés, ils pourront trouver des références à Fievel ou Brisby et le Secret de Nimh, voire le Fantôme du Bengale !
Deuxième tome d'une trilogie, Hopper Contre-Attaque se révèle une excellente surprise. Chaque nouveau personnage amène son histoire, ses caractéristiques, qui permettent de faire évoluer le récit. Lisa Fieldler a fait le mélange parfait entre le récit enfantin et le roman d'apprentissage.
Lien : https://tempsdelivresdotcom...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
orbeorbe   20 septembre 2015
Je voulais que vous appreniez que certaines choses méritent qu'on se batte pour elle. Les souris ont beau être petites, elles peuvent avoir le coeur grand !
Commenter  J’apprécie          20
EwylynEwylyn   17 avril 2016
Nul adversaire n'est plus dangereux que celui qui est désespéré et qui estime qu'il n'a rien à perdre.
Commenter  J’apprécie          30
EwylynEwylyn   17 avril 2016
Pour certains, le vice est aisé.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : ratVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1059 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre