AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Élisabeth Chaussin (Traducteur)
EAN : 9782266075800
382 pages
Éditeur : Pocket (15/12/1998)

Note moyenne : 3.11/5 (sur 32 notes)
Résumé :

Bonnie Wheeler enseigne l'anglais à Boston et cultive le bonheur entre Rod, son séduisant époux, et Amanda, une blondinette de trois ans. Mais que signifient les appels inquiétants de Joan, l'ex-femme de Rod ? Quels dangers la menacent ? Pourquoi prêter attention à cette alcoolique à demi folle ? Quand on retrouve celle-ci baignant dans son sang, quand Amanda se fait menacer dans la cour du jardin d'enfants par un inconn... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
ladesiderienne
  14 juin 2020
Bonnie, enseignante, a tout pour être heureuse. Mariée à Rod depuis 5 ans, maman d'une petite Amanda de 3 ans, elle n'imagine pas que cette existence rêvée puisse basculer dans l'horreur. C'est pourtant ce qui va arriver après un appel de Joan, l'ex-femme de Rod. Cette dernière, paniquée, lui apprend qu'elle et sa fille sont en danger et lui propose de se rencontrer pour en savoir plus. A son arrivée sur le lieu de rendez-vous, Bonnie découvre Joan assassinée d'une balle en pleine poitrine.
Joy Fielding, auteure que j'ai pu apprécier par le passé, notamment dans "Vies éclatées" ou "Grande avenue" propose avec "Ne pleure plus" l'archétype du thriller psychologique. Comme Bonnie l'héroïne, le lecteur va être plongé dans une atmosphère qui oscille entre folie et réalité, faisant exploser son intégrité mentale et succomber à la paranoïa. Malheureusement, au fil des pages, il m'a semblé que l'histoire s'alourdissait inutilement et que l'auteure en faisait un peu trop, multipliant les personnages glauques afin de nous offrir sur un plateau une pléiade de suspects potentiels. Certains protagonistes (le frère de Bonnie, Josh l'ami prof, et bien d'autres) n'ont d'autre rôle que celui d'éveiller les soupçons en détournant l'attention. Pour faire monter la pression, Joy Fielding mise sur toute une série d'éléments efficaces mais classiques, comme par exemple la présence de ce serpent diabolique qui joue la fille de l'air.
J'ai trouvé une fois de plus, une très grande similitude avec certaines productions de Mary Higgins Clark, que ce soit au niveau de l'écriture ou de l'intrigue. Alors, si vous êtes fan de "la reine du suspense", n'hésitez pas. Pour moi, cette lecture se conclut seulement par un 10/20.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
claudine42
  24 janvier 2015
Lauren disparut quelques secondes avant de se décider à descendre avec une lenteur et une prudence infinies, concentrée sur ses pieds, refusant de lever le nez sur son père ou sa belle-mère, comme un petit animal sauvage, à qui un être humain présenterait de la nourriture.
Commenter  J’apprécie          70
mariemy
  25 novembre 2018
Un roman des années 80. Une écriture proche du scénario. Cela se lit très facilement. Une jeune femme professeur mariée à un homme séduisant travaillant dans le milieu audiovisuel, une petite fille adorable, une belle maison. Bref tout le bonheur, mais un bonheur fragile. Je trouve que l'intrigue intéressante, l'écriture est simple et efficace. Pour moi c'est un peu moralisateur.
Commenter  J’apprécie          30
sayv
  25 juillet 2020
un Joy Fielding sympa, même si ce n'est pas celui que je préfèrerais d'elle !!
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
ladesiderienneladesiderienne   08 juin 2020
Un murmure d'excitation parcourut l'atmosphère. "N'est-ce pas Marla Brenzelle ? demanda une voix. C'est bien Marla Brenzelle ?"
Marla Brenzelle, mon cul ! se dit Bonnie. Elle l'avait connue au lycée, quand elle n'était encore que Marlene Brenzel, une fille banale et mal foutue qu'aucun garçon ne regardait. Depuis, la chirurgie esthétique lui avait offert un nez tout neuf, une nouvelle paire de seins, un ventre plat et des cuisses de mannequin. Elle s'était teint les cheveux en blond platine. Son père, lui, avait acheté une chaîne de télé pour faire d'elle la star de son propre magazine. La seule chose qui n'avait absolument pas évolué chez Marlene, durant toutes ces années, c'était son cerveau. Il répondait toujours aux abonnés absents.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
ladesiderienneladesiderienne   12 juin 2020
- Avez-vous peur de votre petit-fils, Mr Reilly ? demanda soudain Bonnie. Mrs Reilly ?
Bob Reilly se raidit et sa femme lui jeta un regard anxieux.
- Votre petit-fils est en proie à une grande violence intérieure et je voudrais l'aider avant qu'il ne soit trop tard.
- C'est pour ça que vous avez envoyé la police l'interroger ? demanda le vieil homme à brûle-pourpoint. Est-ce là tout ce que vous avez trouvé pour l'aider ?
- Croyez-vous votre petit-fils capable de faire du mal à quelqu'un, Mr Reilly ? demanda Bonnie, le cœur battant .
- Tout le monde est capable de faire du mal à quelqu'un, lui rétorqua Bob Reilly en poussant sa femme dehors.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ladesiderienneladesiderienne   13 juin 2020
- (...) On ne peut plus rien faire en ce qui concerne les morts, Bonnie. C'est aux vivants que nous devons apprendre à consacrer davantage d'attention.
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaouirkhettaoui   27 avril 2013
« Tu es une brave petite. » Ces mots, leitmotiv de sa mère, la firent pleurer au souvenir de cette autre femme morte bien trop tôt elle aussi. Quelle ironie, songea-t-elle, il ne s’agissait pas là des vacances romantiques dont elle avait rêvé, mais la vie se chargeait tout de même de lui faire manquer une semaine de cours.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   27 avril 2013
Il y a des gens qui sont faits pour n’avoir qu’un seul enfant. Ils savent au fond d’eux-mêmes qu’il n’y a pas de place dans leur cœur pour plus d’un. Ils savent qu’ils ne pourraient pas aimer deux enfants de la même manière, que l’un d’eux finirait par être rejeté avec perte et fracas.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : bostonVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2083 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre