AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Julie Guillem (Illustrateur)
EAN : 9782211234795
Éditeur : L'Ecole des loisirs (17/01/2018)

Note moyenne : 4/5 (sur 19 notes)
Résumé :
A la maison, on ne peut jamais prévoir le Temps. Un jour c'est plein soleil. Maman est radieuse car on va accueillir la star Marie Cotillon pour le goûter. Alors on sort le grand jeu : cupcakes, bouquets de fleurs et haïkus ! Mais le lendemain c'est tout gris. Maman a perdu le goût des choses et porte le poids du monde sur ses épaules. Et moi, dans tout cela ? Je trouverai l'éclaircie.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Lagagne
  10 avril 2018
Un court roman qui sonne parfaitement juste. Pourtant le sujet n'est pas simple : parler d'une mère maniaco-dépressive qui oscille donc entre joie euphorique et dépression noire, sous les yeux de son fils, impuissant et trop jeune pour être en mesure de tout comprendre, qui subit.
96 pages intenses, mais tout de même accessibles à des enfants dès 8 ans. Pas de tire-larmes, de pathos exagéré. Juste des mots simples, des impressions, une hauteur d'enfant parfaitement respecté. Pas de jugement, juste une mère qui fait comme elle peut avec sa maladie, un fils qui veut faire le mieux pour sa mère.
Un joli moment.
Commenter  J’apprécie          160
bbpoussy
  08 février 2020
Un livre à lire dans le cadre d'un concours. Il aborde le thème difficile de la dépression.
Maman d'un petit Rémi, elle décide de se faire soigner pour mieux gérer son quotidien avec lui. Rémi aime quand sa maman est comme le soleil et bien moins quand elle est triste comme un jour de pluie, même si elle aime la pluie. Un petit garçon attentif qui a du mal à comprendre pourquoi sa maman est hospitalisée. Son grand-père va l'aider en communicant avec lui, ce qui vaut mieux pour lui que d'éluder.
L'écriture est fluide et simple, mais je ne suis pas sûre que ce soit un livre qui donne envie à des enfants, qui ne sont à priori pas attirés pas la littérature, de se pencher dessus.
Je pense qu'il est primordial, dans un premier temps de faire lire des livres aux enfants afin de les inciter à y prendre goût, avant de leur faire lire ce genre de littérature. Même si celle-ci est bien écrite.
Commenter  J’apprécie          60
Nadael
  30 octobre 2018
Rémi vit avec sa maman dans une maison où l'atmosphère change d'un jour à l'autre. Tantôt il fait gris, tantôt il fait soleil. Tour à tour, la tristesse s'installe lourdement, la colère monte orageuse, la joie explose euphorique. Nuages, tempêtes, ciel azur se succèdent au rythme de l'humeur de sa maman.
Rémi, du haut de ses 8-9 ans, traverse ses variations nébuleuses avec empathie et plein d'amour. Il est heureux quand il voit sa maman le sourire aux lèvres, virevoltante, préparant des pâtisseries, cueillant des fleurs… leur maison s'habille de lumière et de chaleur. Et il est triste quand il la trouve mélancolique, au fond de son lit, le visage fermé, les yeux chagrins… leur maison revêt alors un habit sombre et froid. Dans ces moments-là, Rémi s'acclimate, sagement il fait silence et attend que passe la grisaille. En revanche, quand ce temps pâle s'éternise, il part chez Papé et Mamé. Des grands-parents bienveillants doux et prévenants. Quelquefois, cette situation le fatigue, le contrarie, l'énerve. Heureusement il y a la poésie, les haïkus partagés avec sa maman, et à l'école les rédactions.
Mais un jour, sa maman entre à l'hôpital psychiatrique. Pour que le soleil réapparaisse enfin, pour chasser les nuages gris qui encombrent sa vie, elle a besoin d'aide et de soins. le petit garçon est inquiet, il sait que sa maman est malade mais il est difficile pour lui d'imaginer sa mère entourée de fous…
Un roman rempli d'amour. L'amour immense de Rémi pour sa maman, une maman « embrouillée ». À travers le regard, les mots, les interrogations, l'imaginaire, les angoisses et les incompréhension du petit garçon, Maëlle Fierpied livre un roman fort et juste, quant aux illustrations de Julie Guillem, il s'en dégage beaucoup de douceur et de délicatesse.
Lien : https://lesmotsdelafin.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Anarya
  07 février 2018
Après 4 ans d'absence et 4 romans fantastiques de très grande qualité, Maëlle Fierpied (originaire de la Comté, sans doute possible) revient dans un genre qu'on ne lui connaissait pas : le roman contemporain. Et c'est avec beaucoup de sensibilité qu'elle nous raconte l'histoire de Rémi et de sa maman dont les humeurs varient aussi rapidement que les nuages envahissent le ciel avant la pluie. Un jour, sa maman est d'humeur joyeuse, inventant des relations célèbres, faisant des gâteaux et préparant une journée inoubliable ; le lendemain, elle est incapable de sortir de son lit, de manger ou de s'occuper de son fils. Une situation difficile pour cet enfant qui comprend bien que sa mère n'est pas comme les autres, dont les « mensonges » le font passer pour un idiot auprès de ses camarades, et qui est parfois contraint d'aller vivre chez ses grands-parents quand elle ne va vraiment pas bien. Et le jour où la maman de Rémi se fait interner dans un hôpital, le garçon part chez son papé et sa mamé…
Maëlle Fierpied évoque la maladie d'un parent – la bipolarité, bien que le terme ne soit jamais dit – et la difficulté pour un enfant à comprendre et à faire face. Un roman court mais très réussi où les questionnements, le mal-être et l'amour de l'enfant sont rendus avec beaucoup de justesse et de délicatesse. La relation avec les grands-parents est particulièrement belle, tout comme les moments fugaces qui se déroulent à l'école. Enfin, il n'y avait bien qu'une spécialiste des nuages pour illustrer un tel roman et c'est Julie Guillem et ses aquarelles qui apportent encore plus de douceur et d'émotion à l'histoire. Un roman poétique et bouleversant et une nouvelle facette du talent de Maëlle Fierpied à raconter des histoires.
Lien : http://bobetjeanmichel.com/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
trust_me
  20 mars 2018
Une maman pluie et une maman soleil. Une maman qui change d'humeur sans crier gare, qui rayonne puis s'éteint, perd le goût de tout et ne s'occupe plus de rien, même pas du fils qu'elle élève seule. Ce fils, c'est lui qui parle. Il dit son quotidien incertain, les hauts et les bas, la vie dans un grand huit sans fin. Il dit ce jour où maman n'est plus parvenue à faire face, ce jour où elle s'est retrouvée à l'hôpital psychiatrique et lui chez ses grands-parents. Il dit le moment de la première visite, sa crainte de voir des fous partout et sa certitude que sa mère n'avait rien à faire parmi eux. Il le dit avec ses mots, ses peurs, ses incompréhensions, ses espoirs.
L'enfant ne juge pas, ne critique pas, n'accable pas. Il déborde d'amour et s'inquiète. Pas pour lui mais pour elle. Il ne perd pas pied, ne voit pas tout en noir, même si l'angoisse ne le quitte pas, à l'école et ailleurs.
Un roman jeunesse intelligent, tout en retenu, qui ne règle rien à coup de baguette magique et ne sombre pas non plus dans le sordide. Bien sûr à la fin la maman va mieux et un avenir se dessine. Mais tout reste fragile et l'enfant, d'une étonnante lucidité, en a bien conscience.

Lien : http://litterature-a-blog.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (1)
Telerama   07 août 2018
Maëlle Fierpied a composé une petite voix d’une grande justesse, claire, piquante, formidablement attachante. Celle d’un petit Rémi aux prises avec les sentiments mêlés que lui inspirent les hauts et les bas d’une maman différente.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
YuyineYuyine   28 juin 2018
Certains la traitent de folle, mais je n'aime pas qu'on l'appelle comme ça. Je préfère dire qu'elle est comme un nuage. Les jours gris, elle pleut, et les jours de soleil, elle resplendit, blanche et pure comme dans un ciel d'été.
Commenter  J’apprécie          70
agelagel   04 septembre 2018
Nous sommes dans un jour gris. Ces jours-là, maman est grise elle aussi. Triste, molle et fragile comme du verre. Je sais que je ne dois pas faire de bruit ou même me faire remarquer. Elle risquerait de s'énerver. Il lui est déjà arrivé de se mettre très en colère pour rien du tout. Comme si le monde lui-même lui était devenu insupportable.
Commenter  J’apprécie          20
NadaelNadael   30 octobre 2018
« Si maman est un nuage, moi je suis le petit arbre en dessous. Alors, quand maman pleure, c’est moi qui suis mouillé. (…) Mais maintenant je me rends compte que ça ne me dérange pas d’être mouillé de temps en temps. Je n’ai pas peur de suivre un nuage. »
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Maëlle Fierpied (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Maëlle Fierpied
En quête de bons livres à lire ? Découvrez l?actualité de Babelio et les livres du moment en vidéo.
En avril, on a plein de choses à vous présenter ! Et notamment le prix Babelio des lecteurs, dont on vous parle en détail ici : 10 catégories allant du manga à la littérature francophone en passant par le roman ado, 100 livres, et seulement 10 lauréats pour lesquels vous pourrez voter en mai-juin, avant l'annonce des résultats en juin 2019. Découvrez également dans cette vidéo notre reportage à Angoulême auprès des éditeurs de BD indépendants, pour comprendre comment ils envisagent la bande dessinée aujourd'hui, et ce qu'ils proposent pour parfois redéfinir ce médium. Sans oublier notre nouvelle série vidéo Entre les pages, où un auteur répond à ses lecteurs, avec ici Maëlle Fierpied pour 'La Fille sans nom'. Et enfin retrouvez le coup de c?ur de l'équipe ce mois-ci : l'adaptation de 'Nymphéas noirs' de Michel Bussi en BD.
0:25 Reportage : éditer de la bande dessinée indépendante aujourd'hui : le regard de trois éditeurs
Adverse / Alexandre Balcaen : https://adverse.livre-avenir.org/ L'Articho / Yassine Devos : https://www.articho.info/ Hécatombe / Thomas Perrodin : https://hecatombe.ch/blog.php
8:46 Prix Babelio 2019 En savoir plus : https://babelio.wordpress.com/2019/04/15/le-prix-babelio-2019
10:33 Entre les pages, nouveau format vidéo Maëlle Fierpied répond à ses lecteurs à propos de 'La Fille sans nom' : https://www.youtube.com/watch?v=RmWF4Q6F_Nc
11:36 Autour du livre : le choix de Pierre Le roman 'Nymphéas noirs' de Michel Bussi : https://www.babelio.com/livres/Bussi-Nympheas-noirs/384822 Son adaptation en BD : https://www.babelio.com/livres/Duval-Nympheas-noirs-BD/1098555
L'article reprenant l'étude sur les adaptations de romans en BD : https://babelio.wordpress.com/2017/05/30/ou-babelio-presente-une-etude-sur-les-adaptations-de-romans-en-bandes-dessinees/
Abonnez-vous à la chaîne Babelio : http://bit.ly/2S2aZcm Toutes les vidéos sur http://bit.ly/2CVP0zs Suivez-nous pour trouver les meilleurs livres à lire : ?Babelio, le site : https://www.babelio.com/ ?Babelio sur Twitter : https://twitter.com/babelio ?Babelio sur Facebook : https://www.facebook.com/babelio/ ?Babelio sur Instagram : https://www.instagram.com/babelio_/
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Existence Zéro Maëlle Fierpied par Servane

Quel est le don de Mélusine ?

Elle peut déplacer les objets
Elle lit dans les pensées
Elle est aveugle
Elle a 6 orteils

10 questions
11 lecteurs ont répondu
Thème : Existence Zéro, tome 1 : Le réveil de Mélusine de Maëlle FierpiedCréer un quiz sur ce livre