AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782708916326
498 pages
Éditeur : Privat (01/03/1993)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Si les limites géographiques pouvaient en définition être assez aisément tracées, la tâche n'en restait pas moins délicate. Nous ne ferons que rappeler, comme cela a déjà été fait dans beaucoup d'ouvrages de la collection, les contraintes que nous imposaient le cadre strictement limité du développement et l'absence de synthèses - voire d'études sérieuse - sur plus d'un point. Cette lacune, il faut le souligner, est particulièrement sensible pour notre région, en dép... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
JcequejelisJcequejelis   03 août 2014
... à en croire le seul Parlement (franc-comtois), il semblerait qu'à la fin de l'Ancien Régime, la Franche-Comté se trouvait encore mal à l'aise à l'intérieur de la monarchie française. Les remontrances du 1er septembre 1787 ne vont-elles pas jusqu'à établir une comparaison entre les princes de la maison d'Autriche « ces rois dignes de l'être qui, avec une exactitude religieuse, nous ont conservé notre constitution », et le roi de France, l'héritier de Louis XIV, à qui ils avaient cédé leurs droits sur la province et qui avait solennellement promis de les maintenir, promesse qui n'avait pas été tenue. Le Parlement va jusqu'à réclamer la protection de la reine Marie-Antoinette, parce qu'elle est princesse de la maison d'Autriche !

1931 - [p. 274]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
JcequejelisJcequejelis   14 mars 2012
Franche-Comté, terme familier et pourtant insolite ! D'ordinaire, en effet, les provinces n'ont point conservé de leur appellation médiévale le terme, devenu caduc, qui évoquait leur statut et la qualité de leurs maîtres (duché ou comté, par exemple), mais seulement le nom propre qui l'accompagnait, souvent tiré de la dénomination du peuple qui avait constitué ce regroupement territorial. Ici, au contraire, seule la référence à la situation féodale s'est maintenue, intégralement, au point qu'elle va jusqu'à garder au mot comté le genre féminin qui était habituel au Moyen Age.

329 - [p. 5 - Introduction]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : histoire régionaleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Roland Fiétier (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2162 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre