AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Gilles Barbedette (Traducteur)
EAN : 9782869302686
115 pages
Payot et Rivages (01/09/1989)
3.5/5   14 notes
Résumé :

Lumière est une invitation à vitre un jour de la vie de Claude Monet au début du siècle. De l'aube au crépuscule, on voit progressivement se mettre en place l'univers du peintre, dans les méandres du jardin de Giverny et du célèbre bassin aux nymphéas, puis s'éveiller les personnages familiers ou intimes qui habitent la maison de Monet : Alice, sa seconde femme que la mort de sa fille Suzanne continue de p... >Voir plus
Que lire après LumièreVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Dans ce court roman d'une centaine de pages, nous suivons la course du soleil qui éveille le jardin de Monet à Giverny à l'aube, l'embrase à midi et l'éteint au crépuscule. Tel le peintre, Eva Figes se saisit de la lumière pour dépeindre avec poésie les variations de couleurs qui animent les plates-bandes, les arbres, le bassin aux nymphéas et la maison de Claude Monet. Sous sa plume, les ombres et couleurs prennent vie, laissant les personnages au second plan comme des fantômes qui traversent les pages et livrent à l'éther leurs pensées les plus intimes. L'écrivaine capture ainsi des moments de quiétude absolue, ponctués par quelques instantanés des membres de la famille de Monet. Chaleur de l'été et sérénité se conjuguent dans ce petit livre à réserver aux contemplatifs, qui le liront dans une chaise longue au jardin, aux heures brûlantes de la sieste...

Challenges multi-défis 2022
Challenge plumes féminines 2022
Commenter  J’apprécie          120
Joli roman. Eva Figes a choisi de s'intéresser, pour ce nouveau roman, a un peintre français et pas des moindre: Claude Monet.
Il raconte avec des mos choisis une journée dans la vie de la maisonnée Monet. Si l'on n'a pas lu le résumé du livre, on ne sais pas où on se trouve, les personnages ne sont évoqués que par leurs prénoms et on est pas sur de l'identité du peintre qui cherche ainsi la lumière. mais petit à petit les personnages deviennent vivants, prennent leur personnalité, la brume se dissipe et l'image se forme avec des contours plus clairs et précis.
On reconnais Giverny, Claude Monet, sa femme Alice ou Octave Mirbeau qui vient déjeuner. On est emporté par la vie turbulente qui entoure le peintre: ses belles filles, ses petits enfants, les invités. ils sont tous là à évoluer autour du grand personnage qui règne au dessus d'eux.
Commenter  J’apprécie          10
Une journée chez Monet.
Sujet et point de vue central: la lumière et ses changements au fil de 12 chapitres, soit 12 heures.
Extrêmement bien écrit côté descriptions.
Aucune histoire, aucune façon de s'attacher ou s'identifier aux personnages.
Donc magnificience et en même temps, ennui.
Mais c'est court, alors vaut la peine, surtout pour les contemplatifs et amoureux de descriptions, de peinture, de beauté, de lumière. Image couverture: formidablement beau et attirant!
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Des ombres s'étirèrent dans le jardin, rampèrent sur des taches de couleur rouge encore exposées à la lumière du soleil. Elles tombèrent, obliques, depuis des pergolas et des pyramides, dans des allées de gravier et des plates-bandes, elles s'amassèrent sous des arbustes, commencèrent à se répandre lentement. Les arbres absorbaient maintenant des parties de ce jardin dans de mystérieux lacs d'ombre où l'obscurité s'agitait avec l'obscurité - un indigo liquide passait sur les couleurs de l'ombre d'une feuille pour créer des tonalités et des nuances plus foncées. Là où la pelouse et les parterres bénéficiaient encore de la clarté du soleil, la lumière n'était plus qu'une luminosité douce et dorée, elle était tranchante, incandescente et des insectes qui planaient au-dessus de fleurs aux couleurs vives brillaient de mille éclats comme des bijoux posés dans une vitrine illuminée. En bas, près du bassin aux nymphéas, le saule qui était planté tout au fond, était incendié par les rayons jaunes du soleil, ses feuilles étaient pâles, presque incolores, comme des doigts transis de lumière ; alors que sous le pont l'eau était maintenant plus sombre, plus profonde, une libellule passa de la lumière dans l'ombre, la rangée de peupliers n'était plus qu'un mur d'ombre bleue entre l'après-midi et le soir, la lumière et l'ombre.
Commenter  J’apprécie          40

La lumière était en train de changer et il était temps de laisser de coté cette toile si particulière. Une légère trainée rose empourpra le ciel au delà de la ligne des arbres. Tout allait changer désormais, des taches roses se reflétaient dans l'eau qui commençait à briller et à jeter des éclats rose et or.
Commenter  J’apprécie          20
cette obscurité en train de décroitre légèrement, le bleu nuit foncé qui tournait au gris brumeux et dans lequel il pouvait voir la dernière lueur d'une étoile agonisante: tout cela lui paraissait de bon augure.
Commenter  J’apprécie          10
Lily avait toujours envie de parler aux pensées; contrairement aux autres fleurs elles semblaient avoir un visage humain: lily les trouvaient timides avec leur façon de pencher la tête
Commenter  J’apprécie          10

Passé maitre dans l'art du geste exaspéré et du sourire sardonique, il la regardait néanmoins tendrement avec ses yeux marrons, comme s'il avait su que sa situation était fragile.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : monetVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus


Lecteurs (37) Voir plus



Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
978 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre

{* *}