AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Amiralecteur


Amiralecteur
  31 août 2017
L'auteur, Nathan Filer, a été infirmier psychiatrique quelques années avant d'écrire. C'est important de le signaler.

L'histoire de ce roman nous plonge dans les pensées de Matthew qui a 19 ans.

Matthew est, au moment où il rédige son récit, interné dans un hôpital psychiatrique. Nous savons juste que Matthew entend des voies, ou plutôt, une voix : celle de son frère Simon, décédé 10 ans plus tôt.

Ce récit, c'est Matthew qui l'écrit. Il l'écrit pour exorciser ce qu'il pense, ce qu'il ressent. Matthew nous raconte les personnes qui l'entoure, ses parents, sa grand-mère, son seul ami, et son frère, bien entendu …

Il fera des retours en arrière, et par moment, c'est assez déstabilisant de ne pas savoir « où » on se trouve dans sa mémoire, à quel souvenir il veut faire référence, à quel moment de sa vie.

Concrètement, j'ai beaucoup aimé ce roman. Il est fort, dur, difficile aussi par moment. le fait de se retrouver dans les pensées d'une personne dite « schizophrène » est particulier. C'est quelque peu désarçonnant. Et en même temps, il dépeint aussi la difficulté aussi bien pour les patients que pour les soignants d'évoluer dans ce monde de la santé qui subit bien des restrictions.

L'histoire de Matthew est tellement banale, un accident, un frère handicapé, une famille qui connaît des difficultés. Mais son personnage cherche à se battre, contre lui-même, contre sa maladie, contre les gens qui le jugent …

Contre-coups est un roman fort, qui nous en apprend beaucoup sur l'Humain.

Lien : http://amiralecteur.fr/contr..
Commenter  J’apprécie          30



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (3)voir plus