AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Alain Cappon (Traducteur)
EAN : 9782266147392
205 pages
Éditeur : Pocket Jeunesse (01/11/2004)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 121 notes)
Résumé :
1991.
Zlata a onze ans lorsque la guerre éclate à Sarajevo. Du jour au lendemain, l'insouciance de la jeunesse laisse place à l'indignation. Les jeux, l'école et les rires ont disparu devant les tirs incessants, la mort des proches, les nuits d'angoisse dans les caves. Pour dire sa colère, il ne reste à Zlata que son journal, tendrement surnommé Mimmy. " L'horreur a remplacé le temps qui passe ", écrit-elle avec une lucidité poignante.
Un texte excepti... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
moravia
  26 décembre 2017
Un coup éditorial , rien de plus.
C'est plein de bons sentiments, mais cela ne vaut pas tripette sur le plan littéraire. Aucun style.
Limite nunuche.
Ecrire, c'est mettre ses tripes sur la table, a dit Louis- Ferdinand.
Il n'y a ni table et encore moins de tripe.
J'en suis désolé pour l'auteur.
Commenter  J’apprécie          246
LesBabeliens
  12 mars 2015
Dans le livre du" journal de Zlata" qui fait à peu près deux-cent pages avec une couverture assez peu illustrée
ce livre raconte que c'est une petite fille de 11 ans qui se retrouve dans une guerre qui se déroulait à Sarajevo.
Elle et sa famille se retrouve à cause de la guerre à dormir dans la cave. Zlata est apeurée d'entendre les bruits des obus et des balles de fusils qui traversent la ville.
Je vous conseille de le lire car vous allez vous croire dans cette guerre et dans la peau de ce personnage vous allez être gâtés en émotion forte et douce suivant les passages du livre. Parfois vous allez ressentir de la peur pour Zlata puis ressentir de la joie. Ce livre est très mouvementé en suspens et en émotions.
Commenter  J’apprécie          110
Neneve
  26 janvier 2020
1991. Sarajevo. La guerre commence. Et Zlata a 11 ans... Trop jeune pour vivre cette abomination qu'est la guerre. Une guerre de grands, qui fera des victimes même chez les petits. Des blessures, autant physiques que psychologiques. Zlata écrira son journal... Des moments de cette vie de gamine qui vit maintenant les horreurs que même des adultes ne devraient pas vivre. Mimmy, journal intime, témoin d'un événement histoire qui aura eu des conséquences désastreuses. Une lecture émouvante.
Commenter  J’apprécie          110
Arwen78
  30 septembre 2019
Sarajevo, avril 1992, la guerre va commencer et Zlata commencera son journal Mimmy auquel elle va confier sa vie heureuse jusqu'à ses onze ans, puis ses sentiments du début de la guerre jusqu'à son évacuation en décembre 1993.
On peut comparer son journal à celui d'Anne Frank.
Dans ce journal, Zlata va nous conter ses peines, ses amis qui quittent Sarajevo, son quotidien, ses peurs, ses espoirs. le fait de se retrouver dans leur cave plongé dans le noir, pendant que les obus tombent sur la ville. Elle souffrira du manque de nourriture. L'électricité va être coupée, plus de téléphone. L'eau, il faut aller la chercher plus loin et revenir avec les bidons pleins. Par moment, il y a une accalmie et dès le lendemain les tirs repartent de plus bel.
Cette guerre la fera grandir, mais lui volera sa jeunesse.
Un récit bouleversant qui nous témoignent des atrocités de la guerre vue par une enfant.
Commenter  J’apprécie          60
dixdoudou
  19 août 2015
Le journal de Zlata, que dire ? C'est un livre émouvant ! Cette jeune fille de 11 ans (au début de la guerre) nous raconte avec des mots d'enfants mais dures ce qui ce passe dans son pays à Sarajevo. Elle garde tout même des bons moment de sa vie sans trop évoquer la guerre car elle ne la comprend pas vraiment comme tous les enfants de son âges.
Les points négatifs à mon avis et ce qui explique ma note de 3/5 sont :
- Je trouve qu'on ne rentre pas et n'explique pas assez le sujet de la guerre, j'ai dû faire des recherches pour comprendre ce qui se passait car je n'étais pas encore née à cette époque et qu'on ne le voit pas vraiment en cours d'histoire.
- Et deuxièmement je trouve que nous sommes spectateur contrairement au Journal d'Anne Franck où j'étais à la fois spectatrice mais aussi Anne ce qui rendait pour ma part le livre moins émouvant.
Enjoy your reading :)
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
x-Kah-mix-Kah-mi   21 décembre 2010
5 avril 1992
Dear Mimmy,
J'essaie de me concentrer sur mes devoirs (un livre à lire), mais je n'y arrive absolument pas. Il se passe quelque chose en ville. On entend tirer des collines. Des colonnes de gens arrivent de Dobrinja. Pour essayer d'arrêter quelques chose - quoi, ils ne le savent pas eux-mêmes. Disons simplement que l'on sent que quelque chose va se passer, se passe déjà, un terrible malheur. A la télé, on voit des gens devant l'Assemblée nationale. A la radio, on passe en permanence la chanson Sarajevo mon amour. Tout ça, c'est bien beau, mais j'ai tout le temps des crampes d'estomac et je n'arrive plus à me concentrer sur mon travail. Mimmy, j'ai peur de la GUERRE !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
CroquignolleCroquignolle   15 décembre 2014
Nous avons appris aujourd'hui que les lettres n'arrivent plus à Sarajevo. S'il y a quelque chose de pire encore pour nous que les coupures d'eau, de gaz et d'électricité, c'est bien ça, car les lettres sont les seules choses qui nous relient encore au monde. Et ce lien a été coupé. C'est assez, maintenant !
Commenter  J’apprécie          110
PiertyMPiertyM   09 octobre 2014
Si l'on choisit d'affronter les situations inhumaines avec humanité, on peut changer le monde et créer des leçons positives pour nous-mêmes et les autres.
Commenter  J’apprécie          120
RhlRhl   23 février 2018
En recourant à la force d'une guerre qui me remplit d'horreur, on tente de m'enlever, de m'arracher subitement, brutalement, au rivage de la paix, au bonheur d'amitiés merveilleuses, au jeu, à l'amour, à la joie.
Je suis comme un plongeur qui n'a aucune envie de plonger dans l'eau glacée et qui y est forcé.
Je suis décontenancée, triste, malheureuse, j'ai peur et je me demande où on cherche à m'emmener, je me demande pourquoi on m'a volé la paix du beau rivage de mon enfance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          32
calypsocalypso   22 juillet 2017
Lundi 29 juin 1992
Dear Mimmy,
[…] Mon Dieu, est-ce que cela va cesser un jour, est-ce que je vais pouvoir redevenir écolière, redevenir une enfant contente d’être une enfant ? J’ai entendu dire que l’enfance est la plus belle période de la vie. J’étais contente de vivre mon enfance, mais cette sale guerre m’a tout pris. Mais pourquoi ?! Je suis triste. J’ai envie de pleurer. Je pleure.
Ta Zlata
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Biographie générale et généalogie>Biographie générale et généalogique (557)
autres livres classés : sarajevoVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
948 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..