AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782331009747
Éditeur : Vents d'Ouest (16/04/2014)
3.72/5   74 notes
Résumé :


"En route pour le concours Jules Verne ! Émilien, Térence, Noémie et Amélia sont maintenant à bord du transatlantique, une fabuleuse machine survolant l'océan à destination de New York.

C'est là-bas qu'aura lieu le fameux concours Jules Verne, que personne n'a jamais réussi à gagner. Nos héros et leurs acolytes profitent du voyage pour enquêter sur les autres participants du concours et ainsi démasquer le commanditaire du prototype co... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
3,72

sur 74 notes
5
0 avis
4
5 avis
3
4 avis
2
4 avis
1
0 avis

MarquePage
  28 mai 2016
La conclusion du premier cycle de cette saga, un beau voyage dans un monde très familier et pourtant bien différent.
Une série qui m'a déboussolé par la première case. 1927, première guerre mondiale. Ah bon ? Il y a un problème. Et bien oui. le troisième axe. Un petit détail qui change toute L Histoire. Une guerre qui n'en finit pas, de nouvelles technologies... Un univers très intéressant, qu'on aime découvrir et dans lequel on a hâte de voyager. Très bien mis en images avec des dessins détaillés et colorés. Vraiment on se plonge dans les pages avec plaisir.
L'histoire nous surprend et ne prend pas toujours le tournant auquel on s'attend. Si on devine quelques trucs, on est loin de se douter de tout. le troisième tome nous fait beaucoup de révélations mais nous laisse avec encore beaucoup d'interrogations. Et si le cycle est terminé et qu'on a la résolution à la disparition du père d'Emilien, il reste énormément à apprendre sur l'histoire globale et le troisième axe.
Les personnages sont très variés. On a nos deux héros, très attachants. Comment ne pas l'être avec leur situation et leur force de caractère, touchants mais débrouillards. Et les plus secondaires, plus ambigus.
Une belle réussite dont on veut découvrir la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
tchouk-tchouk-nougat
  24 mai 2014
Noémie et Etienne sont en route vers New York où se déroulera le concours Jules Verne. Ils mettent ce voyage à profit pour découvrir leurs rivaux pour le prix de la meilleure machine. Et si celui qui avait enlevé le père d'Etienne était parmis eux ?
Ce tome 3 commence doucement avec peu de révélation dan sles premières pages. Mais l'arrivée à New York conincidera avec action. le tout pour nous enmener à la résolution finale avec rebondissement et retournement de situation. Une montée crescendo pour une histoire bien amenée et bien ficellée.
A l'issu de ce tome 3 il reste quelques zones d'ombres et interrogations mais il faut en laisser pour le 2e cycle car les auteurs nous on promis un retour de nos deux jeunes héros dans " Les iles mystérieuses".
Les dessins reste un des grands charmes de la BD. Une colorisation parfaite avec de belles nuances dans la palette de couleur, des camaïeus efficaces. Et le souci du détail, des cadrages variés, des personnages dynamiques et droles, des expressions franches nosu livrent un univers dans lequel on plonge avec rêverie et délice.
Je vous conseille cette BD qui est un extraordinaire voyage, pour tous les verniens prenez tout de suite une place !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
jamiK
  24 septembre 2017
Toujours ces dessins très léchés, dans le genre steampunk, avec des machines extraordinaires, des rebondissements de l'aventure, mais finalement assez peu de véritables surprises, l'emballage alléchant renferme un produit assez convenu et formaté, mon enthousiasme s'essouffle.
Commenter  J’apprécie          140
Amindara
  01 février 2018
Ce tome-ci apporte la conclusion au premier cycle du Voyage extraordinaire. Je vous le rappelle, dans ce cycle, nous enquêtions sur la disparition du père d'Emilien, grand inventeur qui cherchait à mettre au point un prototype pour participer au célèbre concours Jules Verne.
Comme dans les tomes précédents, j'ai apprécié retrouver cet univers historique/steampunk. En effet, nous sommes toujours plongés dans la seconde guerre mondiale (avec, je le rappelle, un troisième Axe mystérieux en présence), sur fond de machines (volantes ou pas) qui paraissent tout droit sorties de l'imagination de ce cher Jules Verne (auteur, rappelons-le, que j'aime beaucoup).
Une conclusion donc. SAUF QUE…
Je dois bien avouer que j'ai eu du mal à comprendre tous les tenants et les aboutissants dans ce tome-ci dont les événements s'enchaînent presque trop rapidement. En l'espace de quelques planches, nous allons de révélations en retournement de situation avant qu'on ait eu le temps de dire ouf (et parfois même avant qu'on ait eu le temps de comprendre ce qu'il s'était passé). On en apprend sur le Troisième Axe, pas mal même, mais pour autant, j'ai toujours du mal à saisir ce qu'il représente et quel est son réel but. Les personnages eux-mêmes se révèlent bien plus complexes qu'ils n'y paraissaient, chacun s'affichant dans un camp où on ne l'attendait pas. Mais là encore, tout m'a paru aller trop vite. Je me suis sentie un peu perdue dans ces révélations censées m'apporter des réponses mais qui en fait m'apporter davantage de questions encore ! Alors bon, la série n'est pas terminée, il y a un deuxième cycle en cours, on peut supposer que c'est normal et que les tomes suivants apporteront leur lot de précisions ? Je l'espère en tout cas, car pour ma part, j'ai trouvé cela très frustrant !
Niveau dessins, cela ne change pas des tomes précédents, j'aime beaucoup. J'adore l'univers steampunk, rempli de détails, sans pour autant être trop sérieux que le dessinateur a su représenter. (Quand je dis trop sérieux, je veux dire, regardez l'expression des personnages, ce n'est pas un style réaliste à l'extrême, il comporte une certaine touche de fantaisie). Les détails donc, que ce soit dans les machines, dans les vêtements des personnages, dans les décors, j'aime beaucoup. J'apprécie également les couleurs utilisées, c'est vif, joyeux, ça donne envie d'y être. L'ensemble en tout cas donne quelque chose de vraiment très sympa à regarder.
Je vais donc me plonger dans la suite des aventures d'Emilien et de Noémie en espérant que ce second cycle m'apportera quelques éléments de réponses à mes trop nombreuses questions.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
TelKines
  07 juin 2016
Ce troisième tome est la conclusion... du premier cycle ! Vous vouliez en savoir plus sur les épreuves du concours Jules Verne ? Moi oui c'était le cas ! Mais on en saura rien. Ce concours avec lequel on nous bassine depuis le premier tome ne sert à rien. Juste à montrer un fabuleux dirigeable, il faut bien le reconnaître.
Non l'intrigue reste des plus classiques. Au début de ce troisième tome, la bande continue plus calmement son périple à bord d'un dirigeable qui les emmène eux et les autres participants du concours vers la Grosse Pomme. Puis on a quelques scènes d'enquête, « d'infiltration » gentillettes. Puis soudain, tout se précipite ! Les méchas font leur entrée en ville, fracassent tout pour récupérer une partie du prototype de nos personnages. Les cousins partent à la suite de ces robots, vite rejoints par le reste de la bande. Tout cela pour nous mener à des clichés du genre : un personnage qui se la joue agent double/triple, des militaires qui ne servent à rien, le père de l'un retenu contre son gré par l'organisation qu'il avait dans un premier temps rejoint volontairement et les parents de l'autre qui ne sont en fait que les vilains commanditaires de cet enlèvement, et par le fait des relations familiales tendues. Et soudain, voilà, l'aventure se termine par un retour à la case départ : les deux cousins sont de retour à leur internat, comme si ne s'était passé. On n'en sait pas plus sur la guerre, ni sur ce qu'est le Troisième axe ou ses intentions (à part détruire Londres pour de quelconques revendications).
Pour les dessins, il suffit de lire ma critique du tome précédent. Il n'y a pas de changement, si ce n'est ce qui pourrait ressembler à du « fan service » : les demoiselles sont vraiment court vêtues ce qui franchement n'apporte rien à l'histoire (comme tout « bon » fan service en fait).
Seul le premier tome était assez alléchant, les deux autres ne font que baisser en qualité. Vraiment dommage. Il m'aurait fallu plus de révélations ou des intrigues plus intéressantes pour me donner envie pour lire le prochain cycle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
BDGest   30 avril 2014
Clôturant un savoureux premier cycle, ce dernier volet du Voyage suscite plus de curiosité qu'il ne dévoile de secrets. Le rideau se soulève sur les motivations de certains personnages et entités, mais juste assez pour attendre impatiemment un second triptyque.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
TelKinesTelKines   07 juin 2016
- Bonjour Lucile ! Plutôt singuliers, vos vigiles, on dirait des gangsters !
- D'anciens gangsters ! Ce sont des hommes de monsieur Capone.
- Al Capone ?! Je croyais que cette histoire d'amnistie et de collaboration avec les autorités fédérales était une farce...
- Eh bien non. C'est même un des mécènes les plus actifs du concours. Il a mis à disposition l'un de ses hôtels pour vous ce soir !
- Hébergés par un ancien mafieux, on aura tout vu !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
NasttyaNasttya   16 janvier 2015
Une BD jeunesse que j'affectionne beaucoup, autant dans l'histoire que dans les dessins ! Un univers qui pour moi ressemble quelques peu au " steampunk " me plait énormément !
Le cycle 1 m'a sans cesse donné envie de découvrir davantage sur les aventures d'Emilien et Noémie.

Vivement le cycle 2.
Commenter  J’apprécie          11
TelKinesTelKines   07 juin 2016
- [...] On va chez le Norvégien.
- Pas la peine, on y est !
- Alors ?...
- Eh bien, disons que ça contraste pas mal avec la vision que je me faisais de l'organisation nordique...
Commenter  J’apprécie          10
ClioInoClioIno   30 avril 2020
- Papa, Maman, je ne comprends pas...
- C'est normal, ma chérie, si tu avais été avec nous et avais vu tout ce que nous avons vu...
- Pour ça, il aurait fallu ne pas m'abandonner toutes ces années dans ce pensionnat !
- Le passé est le passé, ce qui compte maintenant c'est l'instant présent.
Commenter  J’apprécie          00
kanarmorkanarmor   17 janvier 2015
Vous vous débrouillez plutôt bien avec les armes, pour une préceptrice...
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Denis-Pierre Filippi (22) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Denis-Pierre Filippi
Rencontre live - Colonisation avec V. Cucca et D.P. Filippi
autres livres classés : inventionsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3672 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre