AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2203031506
Éditeur : KSTR-Casterman (05/04/2013)

Note moyenne : 2.92/5 (sur 30 notes)
Résumé :
De nos jours, à Lunéville dans l’est de la France, Madie jouit d’une existence apparemment satisfaisante et épanouie, entre son métier de médecin généraliste, le couple qu’elle forme depuis sept ans avec son compagnon Édouard et les amis qui les côtoient depuis de nombreuses années. Mais lorsqu’elle apprend que son ancien amour de jeunesse, Frédéric, que tout le monde pensait mort, est en fait bien vivant, Madie se laisse submerger par une crise existentielle comme ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
LePamplemousse
  08 juin 2013
Une femme médecin, vivant dans l'est de la France va remettre toute sa vie en question quand elle va apprendre qu'un ancien petit ami est peut-être vivant, alors que tout le monde le croit mort depuis des années.
Cette révélation va engendrer des bouleversements au sein de son couple et elle va tout faire pour tenter de retrouver la trace de celui à qui elle n'a jamais cessé de penser.
Je n'ai pas accroché plus que ça au dessin déjà et de plus, l'histoire, qui aurait pu être vraiment intéressante devient vite incohérente et brouillon.
Il y a plusieurs personnages secondaires qu'on suit vaguement mais pas assez pour s'y attacher et Madie, l'héroïne, ne pas pas semblé particulièrement sympathique; elle s'interroge sur ce qu'est devenu son ami mais ne pousse jamais ses réflexions très loin et ses recherches ont l'air assez succinctes.
La fin est assez décevante également.
Commenter  J’apprécie          160
Asil
  19 décembre 2013
Madie avait tout pour me séduire : un dessin tout doux, un scénario qui réunit introspection, amitié au long court et secret de famille. Et pourtant me voilà sur ma faim ! J'ai terminé ma lecture il y a 15 minutes, autant dire qu'il s'agit d'une critique à chaud.
Pour les points positifs, le dessin est réussi, les couleurs sont délicates et apportent vraiment à la lecture. Les personnages m'ont bien plu, que ce soit Madie et ses questionnements, Edouard et sa délicatesse (toute relative par moments) ou Hocine et sa famille attachante, malheureusement j'aurais aimé avoir plus de temps pour faire leur connaissance à tous, plutôt que de voir leurs portraits brossés un peu hâtivement. Il est bien question des états d'âmes des personnages et la chronique du métier de médecin de campagne de Madie offre de beau moment.
La quatrième de couverture laisse penser qu'il va y avoir une enquête, une fuite, un élan, ce n'est pas du tout ce que j'en ai retenu. Effectivement Madie part pour Bruxelles à la recherche de Frédéric mais la fuite est molle sans rebondissement. Et puis le secret de famille ne sera finalement qu'un prétexte sur lequel le lecteur n'obtiendra pas de véritable réponse. Vraiment j'ai un petit goût d'inachevé après cette lecture. Au fil des pages l'intrigue se fait plus brouillonne, moins claire. Je ne sais pas si les auteurs avaient un volume à respecter, mais pour moi, ici, il y a trop ou pas assez. J'aurai bien rajouter des pages à cette version de Madie pour approfondir toutes les pistes offertes ! L'autre solution aurait été de resserrer l'intrigue, quitte à supprimer quelques personnages secondaires !
Pour autant je peux dire que j'ai passé un bon moment à tourner les pages de cette bande dessinée, je ne regrette pas ma lecture, mais suis toute de même un peu déçue.
Lien : http://calokilit.wordpress.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
pilyen
  11 mai 2013

Voici un roman graphique qui me laisse sans voix. Je ne sais pas quoi en dire. C'est rare mais ça arrive. C'est d'autant plus troublant qu'il y a dans "Madie" tous les ingrédients qui font que d'habitude j'aime les histoires psychologisantes.
Madie est médecin dans l'est de la France. Elle vit avec Edouard, prof sympa à lunettes. Elle a des amis, des parents chiants. Mais la crise de la septième année de vie commune va la saisir de plein fouet quand elle va apprendre qu'un ancien amant, Frédéric, n'est en fait pas mort. En partant à sa recherche, elle va s'interroger sur sa vie, son couple...
Tout y est dans "Madie", tout ce qui habituellement me ravit. Une écriture douce et intelligemment elliptique, qui ne force jamais le trait, laissant au lecteur le soin d'y mettre ses propres sensations. Il y a une toile de fond sociétale ( un rien forcée peut être, mais bien vue), des idées narratives poétiques ou fortes (les chats sur les toits, les flash-backs ), un graphisme comme je les aime pas trop réaliste, à la Berberian, un travail subtil sur les couleurs épousant judicieusement les états d'âme de l'héroïne. Et malgré tout ce joli travail, j'ai refermé l'album en me disant : "Et alors ? "
Je n'ai pas été touché par cette histoire pourtant bien menée. Madie ne m'a pas été particulièrement sympathique. Bref je n'ai pas cru à sa crise, à son démon de midi précoce. Je ne me suis pas ennuyé, j'ai juste lu cet album sans déplaisir mais sans passion aucune. C'était comme dans certains restaurants. L'assiette dressée devant soi est magnifique, impeccablement agencée pour mettre les papilles en émoi mais quand on goûte, rien ne se passe vraiment parce qu'il y manque quelque chose, la touche infime qui aurait fait envoler le plat
Un peu plus sur le blog
Lien : http://sansconnivence.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
claire_h
  03 mai 2013
C'est l'histoire de trois amis qui en ont perdu un quatrième, quelque part entre Lunéville et ses usines qui ferment, une colocation artiste à bruxelles et la cité du cèdre bleu de Nancy. Il y a du Bruno sachs en Madie, du Blutch dans le dessin et un peu de Mallaussène aussi.
Commenter  J’apprécie          00
Milleviesenune
  25 novembre 2017
Madie avait tout pour me plaire. Un dessin et une écriture qui ne force pas le trait, laissant suffisamment de place à l'imagination du lecteur pour combler les trous. Un secret de famille et d'amis dont la découverte vient tout bousculer. Une grosse remise en question. Une femme qui réfléchi peut-être un peu trop et un homme rêveur un peu poète. Hélas, le menu était alléchant mais le plat un peu décevant. A force de laisser des blancs, j'ai trouvé le récit brouillon et trop peu fourni. On va et vient d'un personnage à l'autre, on rencontre des personnages secondaires auxquels on n'a pas le temps de s'attacher, on ne comprend plus si cette quête est finalement si importante puisque Madie se rapproche du but sans jamais le toucher. Oui oui, on a bien compris que la route était plus importante que le point d'arrivée mais malheureusement, la route était décevante.
Lien : http://milleviesenune.com/ma..
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (4)
BoDoi   14 août 2013
Cet ambitieux et poignant récit ne devrait laisser personne indifférent.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDGest   17 mai 2013
Nostalgique et atemporel, ce roman graphique pour adultes compose un très beau portrait de femme qui se cherche.
Lire la critique sur le site : BDGest
Lexpress   22 avril 2013
Au-delà d'un scénario romanesque, parfois déroutant dans ses ellipses, cet album bien dialogué mêle surtout chronique de moeurs et chronique sociale sur un ton très juste. Une bande dessinée dans l'air du temps, tant par son graphisme à la Berberian que par les questions existentielles qu'il aborde avec grande finesse.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Auracan   19 avril 2013
Paul Filippi et Mathias Mercier nous ont concoctés une petite chronique sociale et intime tout en finesse.
Lire la critique sur le site : Auracan
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
M-PiM-Pi   21 mai 2014
Je me souviens d'un écrivain italien... Il dit qu'on voyage sur les lignes d'un livre et qu'on pose sa propre vie en parallèle dans les espaces blancs.

Peut-être qu'on fait pareil avec les vies qui nous entourent. Et que ça nous aide.
Commenter  J’apprécie          10
M-PiM-Pi   21 mai 2014
Mon père il dit que tu ouvres trop facilement la porte au passé quand tu as peur du présent.
Commenter  J’apprécie          20
M-PiM-Pi   21 mai 2014
Et toi? Quel amour... te porte?
Commenter  J’apprécie          30
LucilleCBSLucilleCBS   11 mars 2014
"Petite forme, petite per'f!"
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : généralisteVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1049 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre