AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2754808612
Éditeur : Futuropolis (06/06/2013)

Note moyenne : 3.98/5 (sur 22 notes)
Résumé :
Le 17 décembre 2010, à Sidi Bouzid en Tunisie, la police locale confisque sa charrette et sa balance à un jeune marchand ambulant de fruits et de légumes qui n'avait que cela pour faire vivre sa mère et ses six frères et soeurs. En un geste de protestation ultime face aux brimades, aux humiliations et à la corruption qui durent depuis des années, Mohamed Bouazizi s'immole par le feu. Ce sacrifice provoque des émeutes qui vont gagner la Tunisie toute entière.
... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
boudicca
  09 septembre 2015
Fin 2010, le monde arabe est secoué par des vagues de contestations populaires qui entraînent la chute de régimes dictatoriaux que l'on pensait jusqu'alors immuables. Tunisie, Égypte, Libye, Maroc, Yémen, Syrie... : peu à peu le phénomène s'étend et provoque des bouleversements considérable dans ces pays où le peuple exprime son ras-le-bol par le biais de manifestations pacifistes, souvent dispersées par la force. Historien spécialiste de l'Islam, Jean-Pierre Filiu et son collaborateur Cyrille Pomès nous proposent de revenir avec cet ouvrage sur les événements de ces cinq dernières années en tentant de mettre en lumière le rôle joué par des hommes et des femmes ordinaires qui se sont dressés contre l'injustice et le totalitarisme qui gangrenaient leur pays. Corruption, conditions de vie déplorables, impunité des dirigeants, absence de liberté d'expression... : les raisons de se rebeller ne manquent pas pour les habitants des pays arabes qui aspirent à davantage de liberté. L'ouvrage est organisé en une quinzaine de chapitres qui reviennent sur la naissance et l'évolution de ces mouvements contestataires, pays après pays. Les auteurs abordent ainsi tour à tour la destitution et l'exil de Ben Ali en Tunisie, la chute de Moubarak en Égypte et la prise de pouvoir par l'armée par le biais du maréchal Tantaoui (rapidement aussi décrié que l'ancien dictateur), sans oublier la disparition du colonel Kadhafi en Libye, les nombreux troubles qui secouèrent le Yemen, le Maroc, Bahreïn ou encore Gaza, et bien sur le soulèvement populaire contre Bachar Al-Assad en 2011 en Syrie. Les conséquences de ce printemps arabe sont pour leur part très diverses d'une région à l'autre et se traduisent aussi bien par la chute des régimes dictatoriaux et la mise en place de nouvelles réformes que par une sanglante répression ou une interminable guerre civile.
Les explications claires et détaillées de Jean-Pierre Filiu conjuguées aux dessins soignés et particulièrement évocateurs de Cyrille Pomès permettent aux lecteurs non seulement de mieux comprendre les enjeux de ces révolutions mais aussi et surtout de rendre hommage à celles et ceux qui ont donné leur vie (et continuent aujourd'hui de le faire) pour la défense de la liberté. C'est le cas de Mohammed Bouazizi, âgé de 26 ans en 2010 et qui s'immolera par le feu pour manifester son désespoir et son opposition au régime de Ben Ali. C'est aussi le cas de Fadwa Suleiman, célèbre actrice syrienne qui s'engagera activement dans la résistance contre Bachar Al-Assad, ou encore celui de Madhi Zeyo, cadre ordinaire qui donnera sa vie pour que les insurgés puissent remporter une victoire stratégique contre les troupes de Kadhafi. Autant d'exemples qui permettent de mettre des visages sur des événements pour lesquels les Occidentaux se sentent malheureusement trop souvent peu concernés. Les exemples choisis par Jean-Pierre Filiu permettent également de mettre en lumière les différentes méthodes utilisées par les contestataires qui, partout, prônent majoritairement la non violence à l'image du syrien Ghyath Matar, 26 ans, qui sera torturé et assassiné par les sbires de Bachar Al-Assad. L'auteur tente également de mettre l'accent sur l'utilisation par les insurgés des nouveaux modes de communication, à commencer par internet. Là encore les exemples sont nombreux mais le plus parlant reste sans doute celui de ces « journalistes-citoyens » qui, en Syrie, risquent leur vie jour après jour pour informer le monde sur les massacres perpétrés sur les populations civiles.
Un album instructif et intelligemment conçu qui permet au lecteur de bien prendre la mesure de ce qui se passe dans le monde arabe depuis 2010 et qui rend un bel hommage à tous ceux qui se sont battus et sont morts pour la défense de leurs idées. Un éclairage bienvenu tandis que les combats qui ont résulté de ce printemps arabe se poursuivent aujourd'hui encore dans certaines régions.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Alcapone
  05 avril 2015
Lorsque cet album parait en 2013, cela fait déjà 2 ans que le Printemps arabe a commencé. En décembre 2011, l'immolation par le feu de Mohammed Bouzizi en signe de protestation contre les autorités met le feu aux poudres et des émeutes éclatent partout en Tunisie. Ce phénomène s'étend aux pays arabes du monde entier : la jeunesse militante d'Égypte, de la Libye, du Maroc, de la Syrie ou encore du Yémen se mobilise contre les régimes politiques despotiques au pouvoir. Les mouvements de contestation relayés par les réseaux sociaux et les médias se multiplient. Un vent révolutionnaire souffle désormais sur tout le monde arabe et rien ne semble pouvoir l'arrêter... Exposant rapidement les événements qui ont indépendemment marqué "chaque révolution", Jean-Pierre Filiu revient précisemment sur certaines causes qui ont provoqué la révolte des arabes et causé ces luttes. Mis en images par Cyrille Pomes, les textes du professeur d'histoire (Filiu) s'organisent en 16 chapitres qui invitent à redécouvrir en images et en chiffres les événements qui ont bouleversé le monde arabe depuis les émeutes de 2011 en Tunisie.
Publié en partenariat avec Amnesty International, cet album aux dessins évoquant parfois les dessins de presse, donne à voir comment l'histoire s'écrit. Si l'issue de ces conflits traités reste à venir, le récit par le biais du dessin et l'approche particulière de Filiu (étude inédite de certaines figures parfois méconnues des révolutions arabes) permet une appréhension différente du Printemps des arabes. D'abord parce la bande-dessinée traite rarement du passé immédiat. Ensuite parce que cet album apporte un éclairage singulier par rapport à ce que l'on connait par les médias traditionnels. Filiu s'attache en effet à peindre de façon presque intimiste les acteurs qui ont marqué les révolutions arabes. Comme s'il les connaissait et cela apporte une forte plus-value à ses récits. Pourtant, si l'intention de Filiu de transmettre l'information en misant sur la multiplicité des médias est grandement louable, la brièveté de l'album ne permet pas réellement de s'approprier tous les moments clés de l'histoire du printemps arabe et d'en comprendre tous les rouages. L'album offre certes de bonnes bases de compréhension des enjeux du printemps arabe mais son format est malheureusement inadapté. Trop succinct, il reste toutefois un album de qualité.
Quant aux graphismes de Pomès, leur qualité est inégale comme si le dessinateur hésitait entre plusieurs styles. Tantôt caricaturaux (cf. les dessins de presse), tantôt ultra réalistes, les dessins de Pomès ont malgré tout le mérite de servir intelligement un projet dont on ne peut nier le bien-fondé. Instructif et bien conçu, le printemps des arabes vous séduira peut-être parce qu'il se compose de petites histoires qui font l'histoire...
Lien : http://embuscades-alcapone.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
alouett
  17 juin 2013
Tunisie, 17 décembre 2010 à Sidi Bouzid : Mohamed Bouazizi, un modeste vendeur à la sauvette, s'immole en plein centre-ville ; les forces de l'ordre venaient de lui confisquer son seul moyen de subsistance.
« Ce sacrifice enflamme l'ensemble du monde arabe ».
Les émeutes gagnent l'ensemble de la Tunisie, Ben Ali fuit en Arabie Saoudite le 14 janvier et le 17 février 2011, la Place du 7 novembre (nommée ainsi en référence à la date symbolique de la prise du pouvoir par Ben Ali le 7.11.1987) est rebaptisée « Place Mohamed Bouazizi »…
Le Printemps arabe a commencé…
Egypte, 11 février 2011. le Président Moubarak abandonne le pouvoir, cédant ainsi face au mouvement révolutionnaire qui anime le pays qu'il dirige depuis 1981. Dès lors, au Caire, la Place Tahrir est devenue le lieu où l'anniversaire de la chute de Moubarak était célébré chaque semaine.
Yémen, février 2011. le mouvement contestataire gronde. Les manifestants se mobilisent. A Sanaa, lieu de forte mobilisation, le peuple prend d'assaut la place Taghyir qu'ils rebaptisent « Place du changement. le Président Saleh, au pouvoir depuis 1990, quitte finalement le pouvoir en février 2012 après un an de conflits.
Syrie, mars 2011. La colère des peuples voisins se propage dans tout le pays suite au décès de jeunes adolescents, torturés par les forces de l'ordre. La nouvelle se répand et met le feu aux poudres. Les manifestants se rassemblent en brandissant la photo de Hamza al Khatib, 13 ans, qui a péri suite aux sévices subis. Fadwa Suleiman prend la parole et rejoint le corps des militants pour tenter de faire plier le règne de la famille Al-Assad (au pouvoir depuis 1970).
Libye, 15 février 2011. L'arrestation de Fathi Terbil, avocat et défenseur des droits de l'Homme, est l'événement déclencheur pour la Libye. Les habitants de Benghazi descendent dans la rue, assiègent le Commissariat central et font libérer Terbil. le soulèvement contre Kadhafi, au pouvoir depuis 1969, s'étend sur l'ensemble du territoire.
Maroc, Bahreïn, Palestine, Arabie Saoudite, Algérie… le monde arabe se soulève et réclame le départ de ses despotes.
L'ouvrage se découpe en 16 courts chapitres qui reviennent méthodiquement sur les événements. On pourrait découper l'album en deux parties : une première qui présente de manière globale les événements vécus par certaines nations et qui ont conduits les détenteurs du pouvoir à fuir ou abdiquer (Tunisie, Egypte, Yémen) et une seconde partie – à compter du chapitre 8 – dans laquelle Jean-Pierre Filiu revient sur les manifestations et aborde des événements plus ciblés (la mort de Kadhafi est traitée au chapitre 9, l'actions des Ultras (supporters de l'équipe de football de l'Ahly au chapitre 11 ou les événements de Laghouat – Algérie – au chapitre 14).
Le premier chapitre avait été publié dans son intégralité dans le collectif le jour où… France Info, 25 ans d'actualités. Quant au seizième et dernier chapitre englobe le mouvement arabe de manière globe et propose une lecture plus large des événements en pointant notamment l'influence des médias internationaux sur l'opinion publique (ils laissent parfois libre court aux suppositions, renforçant notamment l'idée de conspiration et laissant entrevoir les enjeux financiers et stratégiques sous-jacents des pays occidentaux).
Jean-Pierre Filiu s'arrête sur des personnalités qui ont marqué l'actualité, comme Fadwa Suleiman (Syrie) dont je parlais plus haut mais aussi Oussama El Khlifi qui a mobilisé les marocains et initié le « Mouvement du 20 février » ou encore Rami Al-Sayed (Syrie) Hamza Kashgari (Arabie Saoudite) et Chadi, cet étudiant d'Alep qui a mobilisé le corps étudiant contre le régime.
Le scénario est dense mais finalement, la scission en courts chapitres donne du rythme au témoignage. La narration est alerte et entraine le lecteur dans son élan contestataire, ses scènes de liesse et de mobilisations populaires. le travail graphique de Cyrille Pomès est précis, réaliste, sobre et percutant. Les reliefs sont réalisés à l'aide de jeux de hachure, ces effets s'accordent bien avec la gravité des propos. Quant à la mise en couleur, on retiendra également la sobriété des choix qui ont été faits (bruns, verts, rouges, bleus prédominent, dans des palettes assez sombres). La luminosité perce grâce au fait que le dessinateur s'affranchit régulièrement des cases, les individus évoluent ainsi plus librement au coeur des pages dont l'arrangement semble mû par la teneur des propos et la volonté de ne pas oppresser les illustrations dans des cadres prédéfinis
Lien : http://chezmo.wordpress.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Vexiana
  08 septembre 2018
Jean-Pierre Filiu, spécialiste du monde arabe contemporain, retrace dans cette BD intelligente et bien construite un panorama des différentes révolutions qui ont éclaté au cours du 'printemps arabe'.
Alors que ce sujet est dense et complexe, Filiu en a rendu le récit dynamique et plus facilement compréhensible en le présentant sous forme de courts chapitres dédiés chacun à un état, en en présentant le régime avant le conflit et en mettant en avant des figures qui sont devenue parfois depuis des icônes.
Cette BD date déjà de 2011 et pas mal de choses ont beaucoup changé mais ce récit reste une bonne base pour la compréhension de la redistributions des cartes et des régimes dans le Maghreb et le Moyen-Orient consécutifs au "Printemps arabe". Il nécessite donc, cependant, une recherche complémentaire afin de connaître les suites des différents récits initiés ici.
Côté dessin, le style de Pomès est très efficace. Il alterne les compositions symbolistes à des dessins réalistes très efficaces.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
LireEcouterVoir
  05 mars 2016
Cette bande dessinée documentaire passionnante est l'oeuvre du tandem Jean-Pierre Filiu et Cyrille Pomès. Jean-Pierre Filiu est historien, spécialiste du monde arabe et de l'islam contemporain, son parcours de recherches et de consultants est impressionnant. Cyrille pommes est quant à lui dessinateur de bandes dessinées, il avait précédemment réalisé Sorties de route notamment. leur travail conjugue didactisme, grâce à l'écriture synthétique et précise de Jean-Pierre Filiu et le découpage en « chapitres », et l'émotion à travers le travail iconographique de Cyrille Pomès, dont les portraits sont affûtés, saillants, chaque pays ayant sa propre palette de couleurs avec l'ocre pour fil rouge.
Bien entendu, il est complexe et irréaliste de représenter l'ensemble du printemps des arabes en une centaine de pages. N'y recherchez donc pas un compendium, mais voyez-y un livre-hommage très complet sur les évènements les plus marquants, et d'autres plus méconnus.
Lien : http://lire-ecouter-voir.com..
Commenter  J’apprécie          40

critiques presse (1)
ActuaBD   13 juin 2013
Synthèse documentaire des événements qui ont secoué les pays du bassin méditerranéen, "Le Printemps des Arabes" de Cyrille Pomès et Jean-Pierre Filiu ramène les grands faits de l’actualité récente à leur dimension humaine. Un album intelligent.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
boudiccaboudicca   30 août 2015
Le printemps des arabes, c'est l'histoire de ces hommes et de ces femmes qui se sont levés pour reprendre en main leur destin. La liberté se mérite chaque jour, et la démocratie est trop humaine pour ne pas être fragile. N'oublions pas cette leçon qui nous vient du sud de la Méditerranée.
Commenter  J’apprécie          170
carrecarre   01 novembre 2015
"La violence c'est le démon. Nous devons nous débarrasser de cette maladie mortelle.
Cheikh Jawdat Said opposant à Bachar El Assad
Commenter  J’apprécie          260
alouettalouett   17 juin 2013
La liberté se mérite chaque jour et la démocratie est trop humaine pour ne pas être fragile
Commenter  J’apprécie          70
YaneckYaneck   23 juillet 2013
Les israéliens rêveraient de se débarrasser de la bande de Gaza en la rejetant comme une île au large.
S'ils font cela, nous reviendrons à la nage.
Et nous raccrocherons Gaza à la terre avec les dents.
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Videos de Jean-Pierre Filiu (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Pierre Filiu
Samar Yazbek et Jean-Pierre Filiu le 24 mai 2016 à la librairie Millepages.
autres livres classés : libyeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1600 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre