AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Isabelle Maillet (Traducteur)
ISBN : 2070415368
Éditeur : Gallimard (16/05/2001)

Note moyenne : 4.04/5 (sur 42 notes)
Résumé :
En 1939, peu avant qu'éclate la Seconde Guerre mondiale, Charlie Kilworth, jeune accordeur de pianos, interroge son passé. Qui fut son père ? Compte tenu des problèmes psychiques de sa mère, comment assumer de devenir à son tour père ? Il décide alors d'entreprendre une lente et douloureuse réappropriation de l'histoire de sa famille.

Peu à peu, le personnage de sa mère, Lily Kilworth - femme sujette à des crises d'épilepsie qui étaient la terreur de ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
comtesseoboulof
  30 mars 2012
Voici un livre qui m'attendait depuis un moment sur les bancs de ma bibliothèque, acheté dans une librairie, attirée par le bandeau manuscrit « coup de coeur » d'un lecteur de passage.
Timothy Findley, auteur que je ne connaissais pas, nous raconte l'histoire de Charlie Kilworth, accordeur de pianos qui ,au soir de la mort de sa mère ,Lily, brûlée vive dans un hôpital psychiatrique, tente de reconstituer l‘histoire de sa famille.
Obsédé par la quête d'un père inconnu et le refus de sa propre paternité ,ayant peur de transmettre le déséquilibre psychique de Lily, il cherche, à travers l'héritage laissé : une valise en osier remplie de poèmes, photos et écrits .
Ce livre est une fresque , que je verrais bien adaptée au cinéma, qui nous plonge dans le Canada du début du XXème siècle, dans l'Ontario, au coeur de la famille Kilworth, immigrants catholiques irlandais.
L'auteur s'attache à nous raconter l'exclusion d'une femme, dont la maladie est vécue comme une honte par son clan, et qui renvoie aux fantômes du passé. Terrassée par les crises d'épilepsie, les visions paranoïaques et attirée par le feu, Lily passe par des moments d'inconscience ou elle devient une autre, étrange, oublieuse de la réalité. Et ce père dont Lily n'a jamais pu parler, appartient à ce temps irréel.
L'auteur aborde avec talent deux thèmes majeurs et toujours d‘actualité,
Le rejet des enfants nés d'un premier mariage, surtout lorsqu'ils sont différents comme Lily, et le traumatisme inévitable des mômes comme Charly protégeant et subissant en même temps leur parent atypique et malade.
A découvrir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Ladybug
  09 août 2011
J'ai été émue par le destin de Ede et de Lily qui ont évolué dans un milieu chaleureux et à l'esprit ouvert puis deviennent prisonnnières d'un monde rigide. Un monde auquel Ede va devoir s'adapter tout en tentant d'assouplir le tempérament de Frederick avant de finalement se résigner. Il y a d'ailleurs beaucoup beaucoup de finesse dans la psychologie des personnages. Frederick par exemple reste terriblement humain, tout cruel et inflexible qu'il est.
Dans les moments où Lily "s'échappe" et se met en danger, on souffre avec elle mais à d'autres moments, elle a une douce originalité, un coté délicieusement fantasque. J'ai aimé la suivre dans son enfance, la voir fixer son intérêt sur des petites choses insignifiantes au regard des autres.
Ce roman a une belle galerie de personnages secondaires. Pour certains, j'aurais aimé que l'auteur les développe un peu plus, et j'ai regretté pour d'autres de les perdre de vue. Mais ceci est peut être dû aux relations assez limitées que Lily entretient avec les autres ; Liam qui va garder son mystère, Miss Browning qui est une personne très humaine et sensée (notamment en ne protestant pas contre l'enfermement de Lily lors des soirées), Bateson le jardinier, qui n'est pas effrayé par elle et rentre dans son univers.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
myriampele
  19 juin 2016
A l'instant où je me suis plongée dans le roman, je n'ai pu qu'être fascinée par la personnalité de Lily, cette étrange enfant puis femme-enfant aux prises avec ses fantasmes, ses rêves, ses folies. Sa vie , ponctuée de rires et de crises de démence, et son amour fou pour Charly, ce fils devenu adulte avant l'âge, qui protège sa mère avec beaucoup de sérieux. La famille de Lily était devenue mienne, le temps de la lecture. L'auteur nous plonge au Canada , d'une guerre à l'autre, dans une famille où la folie rôde sans cesse, avec des non-dits et des secrets révélés petit à petit, et beaucoup de poésie, même si parfois j'ai trouvé le texte un peu long. la musique occupe évidemment une grande place , Lily ayant épousé le fils d'un fabricant de pianos.
Commenter  J’apprécie          50
Cocotte8017
  10 février 2015
Charlie Kilwoth décide de remonter son passé afin de mieux connaître ses origines. On plonge alors en 1880 pour découvrir les circonstances particulières de la naissance de la mère de Charlie, Lily. Lily n'est pas une enfant comme les autres, elle est épileptique et souffre de schizophrénie. À cette époque, il fallait cacher cet état honteux. À travers la vie de Lily, on fera la connaissance de plusieurs personnages qui viendront marquer la vie de cette famille hantée par la folie de Lily.
Véritable coup de coeur que cette saga familiale! Je me suis dès le départ sentie happée par cette histoire poignante. le récit est fluide, coule sans fausse note et est empreint d'une grande sensibilité. Timothy Findley décrit ses personnages de telle façon que j'avais l'impression de connaître cette famille à laquelle je me suis beaucoup attachée. J'ai adoré être plongée dans cette époque et découvrir la mentalité des gens face à la différence.
Commenter  J’apprécie          20
absolu
  14 octobre 2013
Lily c'était une valise en osier remplie de trésors, de carnets, de photographies non datées, d'une Reine ambrée, de dessins de Lizzie en train de danser, d'un nécessaire d'évasion, de tablettes de chocolat ;
C'était aussi la responsable de trois colonies de fourmis : Thèbes, Amazonia, et Lily-land ; une poétesse disparue, une porte qu'elle n'osait ouvrir, ou qu'elle claquait.
Elle savait faire tant de choses. Un jour elle vola au-dessus des pianos. Avec Lizzie. Une paire d'anges, de passage dans l'atmosphère.
Lily avait un secret, était un secret qu'elle ignorait, un secret de famille, un secret génétique, un secret qui s'écoule dans les veines, une malédiction qui ronge, qui fait grincer les dents, le plafond du grenier, de peur, de honte, de douleur.
Lily vivait dans un autre monde, possédait plusieurs mondes, celui des enfants-poupées, le monde de sous le lit, le monde des silences dont personne ne possédait la clé.
Elle avait pourtant trouvé le chemin de la vie dans la nuit, le chemin qui menait de la nuit à la vie. Et puis elle est née, accueillie par des chants, des parfums, couverte d'une couronne de fleurs. A l'écart. Seule. Déjà.
Lily ne savait pas grand chose du monde tel que la plupart d'entre nous le perçoit. Lily savait tout du monde que la plupart d'entre nous ignore. Un jour Lily chuchota à l'oreille de son fils : Rien ne change jamais, même si tout se transforme. Ne dis rien. Écoute, Charlie. le monde entier chante. Cette chanson, ces chansons, sont semblables à celles dont je t'ai parlé au sujet des fourmis. C'est moi, c'est nous. Toutes ces chansons se transmettent d'une créature à l'autre – des chansons nées de 10 000 années à nicher ensemble, à ne former qu'un – nous. 

Lily est comme un de ces objets exposés dans les vitrines des musées. Figés au coeur d'un éternel présent, un présent qui contient cependant l'éternité de toutes choses.
Lily aura passé la plus grande partie de sa vie à la fuir.
Et puis... :
« le soleil au-dessus de la colline a oublié de mourir
Les lys ont refleuri, et la libellule
Est revenue rêver sur la rivière. »
Lien : http://www.listesratures.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
LadybugLadybug   27 juillet 2012
Bateson possédait un tempérament distant et taciturne, évaluant le monde autour de lui selon des critères dont il n'était pas enclin à parler. Pourquoi les hommes qui s'occupaient des fleurs et des granges avaient-ils si peu de choses à dire ?
Commenter  J’apprécie          40
myriampelemyriampele   19 juin 2016
"Nous ne croyons pas à un système de classe, disait souvent ma mère, mais nous croyons en l'existence de la classe!"
Commenter  J’apprécie          40
LadybugLadybug   27 juillet 2012
La variété des silences observés par Bateson dans son rapport intime avec la nature ravissait Lily.
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : littérature canadienneVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quiz Ensemble, c'est tout (8 Questions)

En quelle année « Ensemble, c’est tout » a-t-il été publié ?

2000
2002
2004

8 questions
1218 lecteurs ont répondu
Thème : Ensemble, c'est tout de Anna GavaldaCréer un quiz sur ce livre