AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Isabelle Maillet (Traducteur)
ISBN : 2842610741
Éditeur : Le Serpent à plumes (15/09/1998)

Note moyenne : 3.22/5 (sur 25 notes)
Résumé :
Ontario, Canada, les années 1930. La jeune Mi épouse Graeme Forbes, séduisant rejeton de la haute bourgeoisie. Le couple est heureux, l'amour est au rendez-vous, qui se concrétise par la naissance de deux beaux enfants, Matthew et Bonnie. Une famille heureuse s'est formée, et rien ne semble pouvoir l'atteindre. 1939. La Deuxième Guerre mondiale éclate, cataclysme dont l'oeuvre destructrice va peu à peu se confondre avec le destin des Forbes, attaqués par une suite d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Zora-la-Rousse
  29 décembre 2017
Timothy Findley fait partie de mes auteurs phares. La finesse, l'élégance, la douceur, l'intelligence de cet auteur canadien font mouche à chaque fois.
A l'aube de la 2ème guerre mondiale, nous découvrons Matthew, neuf ans, mais aussi sa petite soeur Bonnie. Avec ses parents Mi et Graeme, ils forment une famille heureuse. Cette dernière a payé un lourd tribu à la 1ère guerre avec la perte du grand-père et de l'oncle des enfants. La nouvelle épreuve que leur impose L Histoire va détruire petit à petit ce foyer en apparence uni, et révéler les forces et faiblesses de chacun.
C'est un roman terriblement touchant et mélancolique que nous livre là Timothy Findley. Il s'agit d'un livre sur la perte, de l'enfance pour Matthew, des illusions pour ses parents. Mais c'est aussi un livre sur le courage, l'émergence de la force et de la volonté de survivre. le personnage de Mi sur ces points est magnifique, dans son abnégation, son altruisme et sa détermination. le regard porté par le jeune enfant sur ses parents, les adultes, le monde qu'il découvre dans toute sa noirceur mais aussi sa beauté, est superbement transmis. Dans l'ampleur de sa solitude et de sa résignation, il est particulièrement touchant.
C'est enfin un livre sur la guerre, sans pour autant porter sur les combats. C'est la guerre vue de l'arrière front, avec ces dégâts psychologiques, ces vies brisées, ces pertes irrémédiables.
Un roman nostalgique, avec les images figées d'un bonheur passé, pour quel avenir ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Peteplume
  17 octobre 2015
Après une entrée un peu difficile dans le roman (à cause de l'aspect un peu fastidieux d'une mise en scène de type théâtral) on se laisse vite porter par une écriture agréable et l'aspect intériorisé des personnages qui vivent, chacun, leur drame personnel. Si la mère et le fils sont finement élaborés sur le plan psychologique, d'autres sont un peu plus caricaturaux, comme sortis d'un film d'époque (l'auteur fait d'ailleurs souvent référence aux célébrités d'alors). L'ambiance justement, celle de la guerre vécue par les anglo-Canadiens, est bien reconstituée. La fin du roman, en queue de poisson, nous laisse un peu sur notre faim... Un autre point négatif enfin pour la traduction, dans l'ensemble très fluide mais qui trahit une méconnaissance de la réalité canadienne: qui ici parlerait, par exemple, de "l'heure orientale"? Ce mélange de choses qui ont réussi à me charmer et d'autres qui n'ont su que m'agacer m'amènent à ne mettre qu'un note assez moyenne: trois étoiles seulement.
Commenter  J’apprécie          30
Ys
  07 août 2012
D'une histoire somme toute assez banale, Timothy Findley compose un roman touchant, teinté de mélancolie sans jamais virer au pathos ou au drame. Les émotions y sont traitées avec beaucoup de pudeur, de retenue – moins émotions qu'états d'âme, mouvant au gré des situations, menus faits, détails et ambiances qui composent une existence. S'y tisse une belle relation entre une mère et son fils, deux personnages attachants, l'une par ce mélange de fantaisie et de dignité qui ne l'abandonne jamais vraiment, l'autre par sa gravité et ce regard lucide qu'il porte sur le monde des adultes ; les deux par l'affection très forte, quoiqu'assez peu démonstrative, qui les unit.
En redonnant vie à de vieilles photos jaunies, à travers le destin de quelques personnages choisis comme au hasard, Nos Adieux restitue l'ambiance d'une époque, sans doute pas de manière inoubliable mais avec beaucoup de charme et de sensibilité.
Lien : http://ys-melmoth.livejourna..
Commenter  J’apprécie          40
gauthier_nathalie
  17 février 2014
Le quotidien d'une famille séparée le temps d'une guerre, mais séparée par bien d'autres choses encore... Les fantômes du passé et ceux qui s'y ajoutent au présent. La difficulté de vivre dans l'incommunicabilité, le silence, l'indifférence d'un homme qui, absent à lui-même, prive sa famille d'un père, d'un mari tout en leur infligeant la honte sans pudeur. La résilience dont sont capables certains, mais dont d'autres sont dépourvus à jamais.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
PeteplumePeteplume   15 octobre 2015
Je ne veux plus rien posséder. Ce que l'on possède, on finit par le perdre avec le temps.
Commenter  J’apprécie          20
Zora-la-RousseZora-la-Rousse   30 décembre 2017
Quand tu te crois arrivée au bout du rouleau, tire sur la corde, fais un noeud et accroche-toi.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : littérature canadienneVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1125 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre