AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de IreneAdler


IreneAdler
  15 août 2018
La bienveillance c'est bien. Mais il semblerait qu'elle s'arrête quand l'enseignante ne comprend pas (ne veut pas comprendre ?) ses élèves. Ou plutôt le seul qui soit "problématique" : il sait faire des choses, mais aucune n'a trait au travail scolaire. Alors Chester, le nouveau, va lui venir en aide, presque malgré lui et surtout malgré l'autorité enseignante. En plus, ça sent l'hypocrisie à plein nez dans sa classe et ça il n'aime pas. Alors il prend les choses en main.
Ce que j'aime chez Anne Fine, c'est qu'elle est toujours capable de me surprendre et de me faire au minimum sourire. Mais aussi réfléchir. L'air de rien, elle touche des problématiques, ici éducatives autour de la différence dans les apprentissages (quel jargon éducation nationale ^^), e surtout sur leur acceptation et prise en compte en classe. Et ce sans jamais jamais (jamais) être didactique ou donneuse de leçon. Mais en faisant réfléchir et agir ses personnages. Elle fonctionne ici comme dans La tête à l'envers, avec une paire de garçons, qui deviennent amis par hasard, qui n'ont rien en commun, mais par la force des choses vont devoir travailler ensemble, Chester en se rebellant contre l'ordre (de la classe) et Joe en révélant sa formidable capacité de création et de conception.
Fine me faut penser à l'auteure Marie-Aude Murail, avec des personnages un peu cabossés, qui ne s'en laissent pas compter et ne comptent pas se laisser dicter leur vie.
Commenter  J’apprécie          90



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (9)voir plus