AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Anne Fine (Traducteur)
ISBN : 2211046207
Éditeur : L'Ecole des loisirs (18/11/1998)

Note moyenne : 3.85/5 (sur 17 notes)
Résumé :

Personne ne veut être l'amie de Tulipe. Elle est trop étrange, trop insolente et elle raconte sans cesse des mensonges invraisemblables. Au début, Nathalie n'avait pas tellement le choix. Elle était nouvelle, intimidée... Ensuite elle a été fascinée. Car Tulipe n'est pas une amie comme les autres. Elle a une drôle d'intelligence, à croire qu'elle lit dans les pensées. Elle invente des jeux toujours pl... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
lyceelambertseconde2
22 décembre 2015
Nathalie déménagea au Palace un hôtel dont son père va devenir le nouveau gérant . En se promenant avec son père , elle vit une petite fille de son âge dans un champ . A la rentrée ,ne connaissant personne , Nathalie devint amie avec la fille du champs nommée Tulipe . Personne n'aimait Tulipe à l'école , elle était bizarre et non fréquentable . Cette Tulipe avait une mauvaise influence sur Nathalie , ses notes scolaires était minables , elles inventaient des jeux bizarres qui devenaient aussi de plus en plus dangereux . Nathalie qui remarqua plus tard le danger et l'emprise de Tulipe sur elle , décida donc de s'éloigner d'elle et de l'oublier . Tulipe se vengea plus tard en brûlant le Palace . Nathalie déménagea dans une autre ville changea d'école mais elle sait qu'elle entendra encore parler de Tulipe à cause des délits qu'elle produit .
Personnages principaux :

Nathalie : Elle est de base très intelligente mais facilement influençable et naïve .
J'ai beaucoup aimé le personnage de Nathalie car elle me fait penser à moi quand j'étais aussi nouvelle dans mon école primaire et que je suis devenue amie avec une personne de "mauvaise influence" jusqu'au collège
Tulipe : Elle a un fort caractère et à l'école ,elle inspire la terreur . Elle est toujours habillée de vieux vêtements froissés et a des cheveux mal coiffés
Tulipe me donna de la peine et de la pitié tout au long de l'histoire . Elle n'a pas une vie facile , elle se fait battre tous les jours par son père et sa mère et ne se défend pas de peur d'être battue à mort .
Critique :
J'ai vraiment aimé l'histoire, j'avais l'impression d'être un des personnages principaux. La manière dont l'auteur décrit les scènes , cela nous fait plonger dedans , la scène où j'ai vraiment ressenti les sensations de Nathalie , c'est quand elle a admiré l'incendie que Tulipe a fait. Il y avait beaucoup de dialogues ce qui donnait beaucoup de vie à l'histoire et on pouvait voir le dialecte qu'utilisaient les personnages et définir leur caractère . L'histoire avait l'air réelle il n'y avait pas de scènes vraiment exagérées . Ce que vit Tulipe peut se passer pour d'autres enfants qui ont eu la malchance de tomber sur des parents de ce genre donc à leurs tours d'avoir ce mauvais caractère que leurs parents ont . Katharina
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
zazimuth
06 avril 2017
J'ai emprunté ce roman pour ados à la médiathèque car j'aime beaucoup ce qu'Anne Fine écrit.
Nathalie déménage car son père a été nommé directeur dans un nouvel hôtel à remettre en état. le Palace devient sa maison mais elle s'ennuie un peu pendant les vacances car ses parents sont très occupés et son frère Julius trop petit.
Elle fait la connaissance de la fille de la ferme voisine, Tulipe.
Lorsqu'elle la retrouve à l'école à la rentrée, elle découvre que Tulipe est mise à l'écart par les autres car trop agitée, imprévisible et violente.
Une amitié forte se noue pourtant entre les deux fillettes qui inventent toutes sortes de jeux, jeux de rôle, et se moquent des gens. Mais l'emprise et la fascination que Tulipe commence à exercer sur Nathalie devient malsaine.
je pense qu'on pourrait rapprocher par certains thèmes ce livre de "La cicatrice".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Silene
11 juillet 2010
Dérangeant, difficile et aussi entraînant que Tulipe, la petite fille avec qui la narratrice est amie, ce roman d'amitié est vraiment à part acr il explore sans concession une relation destructrice tout en préservant une facilité d'accès qui le fait appartenir à la littérature jeunesse. Pourtant le portrait de Tulipe, le traitement de cette histoire qui s'étale sur plusieurs années sont dignes d'un excellent roman pour adultes : ce type de romans honore le genre ! le personnage de Nathalie est tout aussi fascinant quoiqu'elle soit si souvent effacée, absorbée par l'exubérance maladive de Tulipe : pour elle, l'apprentissage est douloureux, pénible et toutes les angoisses de l'adolescente sont ici exprimés avec délicatesse. Ses rapports familiaux sont aussi décrits avec une grande attention alors que l'ombre persiste autour de la famille de Tulipe. L'ensemble retse très dur et dérangeant car Tulipe la pyromane est aussi une enfant battue, perdue et la spirale de violence et de mensonges dans laquelle elle s'enfonce ne lui retire pas sa lucidité, bien au contraire. le thème de la délinquance juvénile est traitée avec une finesse de vue qui ne s'autorise aucun cliché et pourtant décortique avec brio la genèse du passage à l'acte criminel. Cruelle, émouvante, Tulipe est un personnage qui marque durablement le lecteur.
Lien : http://www.callioprofs.com/l..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
yuukikoala
29 avril 2014
Ce livre se lit en deux heures à peine et conte l'histoire de l'amitié entre Nathalie et Tulipe. Nathalie est passive, et devient vite amie avec Tulipe, qui n'a personne. Peu à peu, Tulipe devient hargneuse, méchante, détestable et Natha...lie remet en question leur amitié. Ce livre est brutal, et j'ai repensé aux fois où ma soeur me dit que les enfants sont cruels. Les bêtises que fait Tulipe sont vraiment horribles au fur et à mesure, et pourtant j'ai continué de l'adorer même si tous les gens disaient "Tulipe est une calamité", parce que je me doutais que si elle était comme ça c'était à cause de sa famille. Nathalie m'a un peu énervée, parce qu'elle était lâche, parce qu'au lieu de dire la vérité en face, elle s'est mise à fuir. le style d'écriture était assez enfantin, mais je pense que c'est normal. Ce livre n'est pas très triste, même si un passage à failli me faire pleurer. J'ai apprécié ce livre, et je vais voir pour lire d'autres livres de cet auteur. Parce que la fin était bien et que ça faisait longtemps que je n'avais pas lu un livre avec une fin bien.Afficher la suite
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
urusezel
14 décembre 2012
Où peuvent mener des relations d'amitié intense avec une petite fille peu fréquentable? Comment ne pas se laisser entraîner mais accompagner une amie qui nous est chère? Anne Fine nous entraîne dans une histoire sans jouer les moralisatrices mais toujours dans le but de nous interroger sur les rapports compliqués entre êtres humains...
Commenter  J’apprécie          00
Citations & extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
bartholomewbartholomew12 décembre 2010
Je m'imaginais que si elle le voulait, elle pouvait lire dans mes pensées et même envoyer ses propres pensées tournoyer dans ma tête et s'y installer comme chez elles. J'essayais de laisser mon esprit ouvert, d'en faire une ardoise vierge au cas où ça pourrait vraiment se produire. ça me faisait une drôle d'impression, j'avais le sentiment d'être une marionnette et j'y prenais goût .Bientôt même quand nous étions occupées à autre chose, je jouais secrètement à ce petit jeu, j'invitais "le génie de Tulipe" à "entrer" dans ma tête.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
zazimuthzazimuth07 avril 2017
A la limite, Tulipe était plus courageuse et plus gentille. Et puis les gens ne sont pas des forteresses. On peut aller voir à l'intérieur d'eux, si on veut.
Mais personne ne l'a fait. Personne n'a tendu la main à Tulipe. Personne n'a essayé d'établir un contact avec elle. Je les entends chuchoter et ça me rend malade.
(...)
Je ne pourrai plus jamais penser à Tulipe sans être triste pour elle.
Et sans me sentir coupable.
Oui, coupable. (p.196)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
zazimuthzazimuth07 avril 2017
Tulipe me manquait terriblement et je les détestais tous. Pourquoi étaient-ils persuadés que c'était à moi de faire venir Tulipe, toujours à moi ? Ils savaient tous où la trouver. ils savaient tous qu'elle devait être assise avec ses affreux vêtements de tous les jours, en train d'écouter sa mère fredonner et son père la tarabuster, tandis qu'elle examinait le cadeau hideux et minable que sa mère s'était procuré en grappillant sur le peu d'argent qui restait une fois que M. Pierce avait acheté ses bouteilles. Eux étaient tous réunis autour du piano, sur leur trente et un, l'air altier et l'estomac plus que plein. Qu'est-ce qui empêchait l'un d'eux de remplir un panier et d'aller le lui porter ? Ou même de la ramener ? "Allez, viens Tulipe. Nous savons tous que tu n'es plus très copine avec Nathalie. Mais nous, nous t'aimons encore. Viens avec nous."
Mais non. C'était à moi de le faire. c'était à moi de m'occuper de Tulipe (mais prends garde qu'elle ne te fasse pas porter le chapeau). Sois gentille avec elle (mais fais attention de ne pas tomber sous son emprise). Va jouer avec la sorcière (mais ne te laisse pas ensorceler).(p.150-151)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
zazimuthzazimuth07 avril 2017
Personne ne m'y obligeait. Mais, d'une certaine façon, j'étais persuadée que c'était faire œuvre utile que d'empêcher Tulipe d'exécuter les mauvais coups qu'elle passait son temps à mijoter. Pour moi en tout cas, c'était important. Cela me donnait une raison de rester avec elle. Car j'avais besoin de Tulipe. Quand j'étais tranquille et que je faisais sagement ce qu'on me disait de faire sans histoire, Tulipe vivait dans mon jardin secret. (p.110)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
zazimuthzazimuth07 avril 2017
Et soudain je compris comment Tulipe pouvait raconter mensonge sur mensonge et ne jamais se rendre compte que les autres trouvaient ses mensonges totalement absurdes. Elle était persuadée que c'était le monde qui ne tournait pas rond. Si le monde tournait rond, si les choses s'étaient passées comme il fallait, elle n'aurait jamais eu besoin de mentir, ni de voler, ni d'être méchante.
Si le monde avait tourné rond, elle aurait été une fille bien, une fille gentille - celle qu'elle était au fond d'elle-même avant que les choses ne tournent mal et ne la déforment. (p.123)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Anne Fine (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anne Fine
Le chat assassin, félin de mauvaise foi, d'Anne Fine est un succès pour tous les âges, dès les premières lectures ! Une vidéo rienalire.fr
autres livres classés : amitié de fillesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

ma mère est impossible

comment s'appelle la petite fille?

Nina
Romane
Mina
Manon

5 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Ma mère est impossible de Anne FineCréer un quiz sur ce livre