AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2357204206
Éditeur : HC Editions (18/10/2018)

Note moyenne : 4.62/5 (sur 4 notes)
Résumé :
La France d’antan, celle de 1900, n’est pas réservée aux seuls nostalgiques qui aiment répéter que « c’était mieux avant ». La France d’antan présentée dans cet ouvrage de plus de 400 pages est une France inventive et dynamique qui prend fièrement le virage de la modernité. Ainsi se côtoient, à l’aube du xxe siècle, les paysans et leurs coutumes ancestrales qui découvrent et inventent les ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
ssstella
  04 janvier 2019
"La France d'antan à travers la carte postale ancienne" est un beau livre de 397 pages, une toute nouvelle édition reçue comme un très joli cadeau grâce à Babelio et aux édition HC. Un grand merci à eux !
Les premières lignes vous disent exactement ce que l'on ressent en le feuilletant... ""Douce France, cher pays de mon enfance, bercée de tendre insouciance, je t'ai gardée dans mon coeur !" chantait Charles Trenet en 1943. Comme elle a changé, la France d'Autrefois, celle des écoliers en blouse, des costumes régionaux et des dames en robe à crinoline. Images privilégiées d'une France d'avant guerre, les cartes postales anciennes nous plongent dans une Belle époque finalement pas si lointaine, celle qu'ont connue nos grands-parents."
Oui, exactement cela... un tour de la douce France d'antan, de toutes les régions, des campagnes comme des villes au début du XXème siècle. Pas besoin d'être collectionneur de cartes postales pour l'apprécier, parce que nous avons tous des grands-parents qui ont vécu ces temps-là.
On les voit ici fauchant un champ, ou là, devant l'étal d'une boutique abondamment achalandée, ou endimanchés pour une procession, un bal, une fête régionale. Vos aïeux étaient plutôt pêcheurs, marins, artisans, ouvriers... ils y sont aussi, et bien d'autres encore ! On s'attache à découvrir les nombreux métiers insolites ou disparus...le scieur de long, le peaucier, les cabanières ou le langueyeur ... ou les spécificités régionales... le parfum à Grasse, l'industrie sardinière en Bretagne, la ganterie à Millau et Grenoble, l'horlogerie à Besançon, le champagne, le roquefort, etc. etc.
Les textes accompagnants cette incroyable quantité de cartes postales sont tout aussi passionnants, parmi les nombreux thèmes abordés il y en a forcément quelques uns qui vous intéresseront.
Un livre qui fait son poids.... le poids de toutes ces régions de France et le poids des souvenirs d'hier... il est posé sur la table basse du salon pour un moment. Je n'ai pas tout lu, je me réserve le plaisir d'y piocher encore et encore quelques instants du passé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          370
saphoo
  13 janvier 2019
Un grand merci à Babelio et aux édition HC pour cet envoi de toute beauté et de poids ! Diantre, il fait son pesant d'or, un livre qu'il faut prendre le temps d'admirer, de lire, de détailler toutes les cartes postales. C'est aussi un livre qu'on a aimé regardrt en famille, pour la jeune génération, voir ces images d'une autre époque, fut une vraie découverte et source de conversation. Pour eux c'est quasi une autre planète.
Nous avons donc lu ce livre à plusieurs, et chacun y a mis son grain de sel dans les commentaires de cette lecture commune et familiale.
Nous avons surtout apprécié les cartes postales, car c'est bien connu un dessin vaut mieux qu'un grand discours. C'est visuel donc plus parlant voire plus marquant pour le clan des jeunes. C'est toute un patrimoine qui défile sous nos yeux, toute une époque en pleine évolution, révolution industrielle, les conditions de travail déplorables, les coutumes aussi, j'ai bien aimé la tablée pour une noce bretonne pas moins de 1800 personnes , à voir, c'est impressionnant !
Beaucoup d'images qui nous émeuvent, qui nous surprennent aussi, nous fait sourire.
C'est un vrai trésor de voir nos anciens dans un autre monde révolu. La nostalgie parfois de ne plus pouvoir apprécier une certaine douceur de vie malgré des conditions précaires, difficiles, c'était la belle époque.
La douce France de Charles Trénet.
Un très beau livre et fort bien documenté nous offrant plusieurs grands thèmes. le tout parfaitement bien écrit avec précision, c'est agréable à lire comme un roman quasi plus qu'un documentaire.
Une lecture donc intéressante, on picore ici et là puis on se plonge en apnée dans un thème précis, lisant tout allant consulter la carte postale concernée, puis on revient à la lecture. J'ai aimé le découpage par thème, selon mon envie, j'ai approfondi tel ou tel sujet.
Vraiment je suis bien heureuse d'avoir reçu ce livre dont j'aimerais sans aucun doute m'y promener de temps à autre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Missbouquin
  20 novembre 2015
Quelle belle surprise la semaine dernière dans ma boîte aux lettres !
J'ai eu en effet le plaisir de découvrir un magnifique objet-livre qui annonçait dès l'entrée : 10 ans de travail, 800 000 cartes postales anciennes visionnées, 890 cartes postales anciennes sélectionnées, 448 pages, 2 kg !
Eh oui HC Editions a mis le paquet sur ce beau livre qui fait le portrait de la France de la Belle Époque, sous l'angle surprenant de la carte postale ancienne. Si on peut lui reprocher son côté image d'Épinal (comme aujourd'hui sur les cartes postales bretonnes, il fait toujours beau ! Oh que c'est vilain et gratuit de ma part ! :D), au final sa richesse en dit tellement sur l'histoire sociale de la France, qu'on pardonne le côté trop parfait de certaines scènes …
Pour ce travail, on peut aussi remercier Sarah Finger, journaliste indépendante qui a planché deux ans sur les textes, intéressants et bien écrits, qui accompagnent des cartes magnifiquement mises en scène sur un papier nous renvoyant lui aussi à la Belle Époque (ce n'est pas pour rien que HC Editions l'a inscrit dans sa collection « 100% Vintage » !).
La Belle Epoque est une période marquée par les progrès sociaux, économiques, technologiques et politiques en Europe, s'étendant de la fin du XIXe siècle au début de la Première Guerre mondiale. Comment mieux montrer ces progrès que par les cartes postales, ces ancêtres des réseaux sociaux qui vivaient grâce aux photographes sillonnant la France sans relâche ! Ce qui permet aujourd'hui de les rassembler en un même livre, en les articulant autour de grands thèmes : « La vie agricole », « la vie maritime », « la vie industrielle et la condition ouvrière », « Artisans, fabricants et commerçants », « Les transports », Jeux et loisirs », Paris, etc.
On y voit la naissance des grands empire industriels français, comme Michelin ; on y voit grandir la renommée des vignobles bordelais et bourguignons ; on y voit le début de l'engouement pour les bains de mer (il fallait bien occuper son jour de repos hebdomadaire, institué en 1906 !); on y voit émerger la tour Eiffel, le métro, les grands magasins ; on y voit les premiers skis (2,50 mètres !), les premiers cours de tennis, les premiers terrains de football ou de rugby ; on y voit des folklores qui n'étaient pas encore des folklores ; on y voit la fracture entre les grandes villes en cours d'industrialisation et la France agricole profonde.
Il semble qu'on y retrouve une certaine insouciance, un art de vivre à la française, une sorte de paradis perdu, qui est peut-être un ajout inconscient de notre part, puisque l'on sait que moins de 10 ans après, cette France n'existera plus, du fait de la Première guerre mondiale …
En bref, on y dresse un portrait insolite et inédit de la France dans ce livre qui, quand on le referme, nous laisse en tête les mots de Charles Trenet (qui pourtant datent de 1943) :
« Douce France, cher pays de mon enfance, bercée de tendre insouciance, je t'ai gardée dans mon coeur ! »
Lien : http://missbouquinaix.com/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Dromdeche
  09 janvier 2019
Reçu dans le cadre de Masse Critique de Babelio
Ce livre pèse lourd : au propre comme au figuré ! Un beau livre de qualité pour se plonger dans la France d'avant au travers de centaines de cartes postales anciennes.
Les clichés sont classér par thème : « La vie agricole », « la vie maritime », « la vie industrielle et la condition ouvrière », « Artisans, fabricants et commerçants »... On découvre bien sûr la Grande Guerre et la vie des français au fil des rubriques.
Chaque partie est associé à un texte qui permet d'aller plus loin que les images, un texte qui donne des informations fort intéressantes et qui apporte un plus à ce qui n'aurait pu être qu'un catalogue de cartes postales anciennes.
Les clichés nous bercent d'une douce nostalgie pour un temps que nous n'avons pas connu mais dont nous avons pourtant tous entendu parler.
Ce livre ne se lit pas comme un roman. Il se consulte. On pioche dedans au gré de nos envies. J'ai adoré les petits métiers oubliés, et je pense que je vais continuer à me plonger dedans de temps en temps.
Mon seul regret : le choix de certaines photos mises en pleine page, photos dont la pixellisation due au grossissement est très importante. Même si je sais que c'est le risque avec les cartes postales anciennes, très souvent.
Lien : http://citajourdesyldia.cana..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
ssstellassstella   04 janvier 2019
Brasseries et distilleries
Si des brasseurs sont installés un peu partout en France, le Nord bénéficie d'une aura particulière en la matière. Ici, la plupart des brasseurs produisent deux qualités de bière : la "bonne bière", plus forte, est généralement réservée à la consommation des hommes dans les estaminets, tandis que la "petite bière" est servie durant les repas à toute la famille, y compris aux enfants. Il faut dire que personne ne trouve rien à redire face aux prétendus bienfaits de la bière.Une célèbre publicité affirme qu'elle est "nourrissante", et compare deux mères en train d'allaiter : celle qui consomme de la bière semble ravie, et son bébé aussi. Celle qui n'en boit pas paraît désespérée, et son enfant déprimé...
[...]
La Normandie serait-elle plus encline à boire que les autres régions ? Toujours est-il qu'elle n'a pas bonne presse auprès des médecins, comme le révèle cet extrait d'un bulletin de 1908 de l'Académie de médecine : "En Normandie il n'est pas rare de voir les femmes de la campagne verser le café et l'eau-de-vie dans le biberon de leur nourrisson. L'eau de vie est le premier remède que l'on donne à l'enfant malade : il se calme quand il est gris."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
autres livres classés : grands magasinsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1573 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre