AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2264069864
Éditeur : 10-18 (18/05/2017)

Note moyenne : 2.87/5 (sur 111 notes)
Résumé :
La Bibliothèque des Refusés est un établissement des plus singuliers : elle recueille plus encore, elle sauvegarde tout texte ayant essuyé refus sur refus de la part des éditeurs. Littérature, poésie, mémoires, récits épistolaires... tous les écrits trouvent leur place sur les étagères de la Bibliothèque des Refusés.
L'arrivée impromptue d'une insupportable bibliothécaire américaine, l'imposture d'une actrice se faisant passer pour une étudiante dans l'idée ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (50) Voir plus Ajouter une critique
Souri7
  04 novembre 2018
Dans un coin perdu et éloigné d'Angleterre existe une bibliothèque. Celle-ci n'est pas une bibliothèque au sens où nous l'entendons, puisque les ouvrages s'y trouvant ont tous été frappés d'un autodafé par les éditeurs auxquels ils ont été soumis. Rejeté par les grands pontes du monde l'édition, ses livres atterrissent dans cette bibliothèque étrange et sont pris en charge, catalogués, classés, bichonnés par une équipe de bibliothécaire quelque peu étrange...

Au premier abord, j'ai été conquise par le titre, la couverture et la quatrième de couverture. Je m'attendais par conséquent à passer un bon moment de lecture. Cela a été le cas, mais je me sens un peu trompé sur la marchandise...
Le titre Au Paradis des Manuscrits Refusés me laissait espérer des découvertes littéraires loufoques au travers d'extrait ou d'anecdotes sur certains contenus. Il n'en est rien. Irving Finkel se contente de nous relater les péripéties du personnel (qui eux aussi ont dû être refusé quelque part 🤪 ) de cette étrange bibliothèque qui semble intéresser les êtres cupides, les éditeurs en mal de création, les donateurs farfelus et les rivalités transatlantiques. le tout est présenté non pas de manière linéaire dans le temps, mais sous forme de petite pastille. le rendu est sympathique, MAIS FRUSTRANT !!🤤

Par contre, soyons honnêtes, ces points négatifs font partie du style burlesque et très britannique revendiqué par ce livre. Les scènes sont invraisemblables, les personnages atypiques, les situations inattendues, les solutions misent en oeuvre des plus farfelues... Bref, Irving Finkel a fait de son roman l'égérie d'un manuscrit pouvant être refusé.🙂
Ce côté burlesque est contrebalancé par la description du monde de l'édition où hypocrisie, obséquiosité sont légion. On sent dans le récit que l'auteur prend un malin plaisir à dénoncer les comportements de certains éditeurs n'hésitant pas à blesser un auteur par un courrier ignoble ou une lettre type sans explication.

Pour conclure, malgré une quatrième de couverture et un titre savoureux, le livre est en dessous de ce qui nous est promis. En revanche, la lecture est plaisante et les situations cocasses par moment donc, si vous avez un peu de temps, n'hésitez pas à y jeter un oeil ... voire les deux. J'ai passé un moment de lecture agréable.🙂
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1140
FredMartineau
  01 avril 2018
Au paradis des manuscrits refusés d'Irving Finkel est un roman dont le thème amusera ou ravivera les blessures de tous ceux qui ont un jour tenté leur chance auprès des maisons d'édition. C'est mon cas et la lettre de refus, selon qu'elle soit stéréotypée ou personnalisée (preuve que quelques pages furent lues), ne produit pas toujours le même effet. Entre colère et découragement, c'est parfois toute la palette des émotions qui s'invite et traverse l'esprit de l'apprenti écrivain en quête désespérée de reconnaissance. Et lorsque le réseau, la chance, l'accointance, le nom-marque connu publiant le travail de nègres et toutes les justifications fallacieuses sont épuisées reste l'humilité de reconnaître le manque de talent ou une oeuvre d'une qualité littéraire insatisfaisante…
Dans cette traduction, l'auteur manie la dérision et un humour réputé très britannique pour nous faire partager le quotidien ce cette bibliothèque qui n'héberge que les manuscrits refusés par les éditeurs. L'idée est intéressante, admirablement bien traitée, les personnages sont à l'avenant de cette ode à la non-gloire, à l'ombre et à l'anonymat. Un bon moment de lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          373
carnetdelecture
  17 avril 2016
Au paradis des manuscrits refusés est un roman complètement décalé, un véritable ovni littéraire au regard des romans qui sortent habituellement. On sent qu'Irving Finkel s'est amusé en écrivant ce récit loufoque et humoristique, n'hésitant pas à pousser son originalité jusqu'au bout, de façon totalement assumée. Les personnages sont atypiques, leur dévouement à la bibliothèque force le respect et les rends sympathiques.
Outre son coté décalé, ce roman est aussi une réflexion sur le monde de l'édition. Cette Bibliothèque des refusés défend ainsi l'idée qu'il existe une quantité de bonnes histoires qui ne rencontreront jamais les lecteurs, simplement parce que les maisons d'édition ne les ont pas considérées comme suffisamment bankables. Elles qui ont tendance à publier des romans calibrés, soutenus par une campagne marketing destinée à booster les ventes. Ce roman ne refait évidemment pas le monde littéraire mais il a le grand avantage de nous faire sourire et de ne pas se prendre au sérieux.
C'est peu dire que je ne m'attendais pas à ce type de roman de la part d'un philologue spécialiste de l'écriture cunéiforme, à priori plus habitué aux écrits scientifiques, mais le roman fut à la hauteur de ma surprise, excellent.
Lien : http://carnetdelecture.skyne..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
livreclem
  27 février 2017
J'ai adoré ce roman complètement loufoque. Une bibliothèque qui renfeme tous les manuscrits refusés à la publication par les éditeurs et fermée au public. Les chercheurs et bibliothécaires qui y travaillent font face à des péripéties improbables. Un bon moment de lecture.
Commenter  J’apprécie          190
Bislys
  12 juillet 2016
Dans le monde, il existe quelques bibliothèques qui récupèrent les manuscrits esseulés et qui ont connus de trop nombreuses lettres de refus. L'une d'elles est située au fin fond de l'Angleterre, et son personnel zélé dont le Dr Patience, le directeur et Mlle Olgivie sa fidèle secrétaire, font tout pour que ces manuscrits ne tombent pas dans l'oubli.
Si l'idée de départ était plutôt séduisante et drôle, je me suis rapidement ennuyée en suivant les péripéties de cette bibliothèque pas comme les autres. Les aventures s'enchainent les unes à la suite des autres, mais sans lien entre elles. La fin de l'histoire nous ramène exactement où nous étions au début, et l'humour anglais promis sur la 4ème de couverture est absent. Un récit qui se traine et une déception pour ce livre dont le résumé était pourtant alléchant.
Commenter  J’apprécie          123
Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
Cathy2909Cathy2909   21 octobre 2019
En d'autres termes, quelles étaient les différences entre la littérature éditée et non éditée ? Et bien, la première était toujours achevée et la seconde, pas tout à fait. (p 51 )
Commenter  J’apprécie          10
Souri7Souri7   03 novembre 2018
[...] les gens disent la vérité dans leurs journaux intimes. Leur vérité, bien entendu. Et je vous pose la question : quel autre genre de littérature peut prétendre à un tel degré d’authenticité ? Pas les autobiographies, ni les déclarations de revenus ni les correspondances. Surtout pas les correspondances, bien au contraire ! « Cela fait une éternité que je voulais t’écrire » – absurde : alors, pourquoi ne pas l’avoir fait avant ? « Tu me manques » – plus qu’improbable, si on éprouve le besoin de le dire. « Je pense à toi tous les jours » – c’est rarement le cas. Selon moi, dans chaque lettre, on trouve une seule phrase sincère au milieu d’un tas d’impostures.
» Mais le journal intime ! C’est à ce compagnon de la nuit, compatissant, attentif et discret que l’on confie la vérité. Des confidences libératrices, tourmentées ou joyeuses, mais toujours sincères. Des paroles surgies d’outre-tombe, qui disent les peurs, les espoirs, les modestes ambitions. Tous ces mots sont assurément précieux – comment ne pas vouloir les préserver ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          450
Souri7Souri7   04 novembre 2018
— Dîtes-moi, s’enquit Ffolke resté jusqu’alors très discret, les autobiographies sont-elles à vos yeux à ce point suspectes ?
— Eh bien, beaucoup de biographies ou d’autobiographies sont rédigées directement à partir de journaux intimes, n’est-ce pas, enrichies « de mémoire » ? Alors fatalement, le produit fini se rapproche d’une œuvre plus littéraire qu’historique.
Commenter  J’apprécie          420
FredMartineauFredMartineau   01 avril 2018
- Parce que je sais pertinemment qu'il existe dans ce public beaucoup, beaucoup de gens, des écrivains et des auteurs, des conteurs et des poètes, qui œuvrent dans la solitude, à l'écoute de leurs muses respectives, sans le réconfort de savoir qu'au loin il existe une lumière au bout du tunnel. Nul n'a plus besoin de rédiger un testament stipulant de "brûler tous les manuscrits" !
Commenter  J’apprécie          240
letilleulletilleul   26 mars 2016
"La librairie se situe, selon le bref article que lui consacre le guide des bibliothèques britanniques
(section R a W), à proximité d'Hereford, au sein d'une campagne riante et vallonnée, dont l'accès
sera peut être plus aisé en véhicule privé motorisé."
La suggestion était tout à fait pertinente. Le manque d'accessibilité a toujours été l'une des qualités les plus reconnus de l'etablissement. L'article continuait ainsi : " La bibliothèque des refusés fut fondée en 1962. Cette institution innovante poursuit depuis lors sa mission bien particulière."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Video de Irving Finkel (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Irving Finkel
Irving Finkel nous raconte les débuts de l'écriture et de la littérature.
autres livres classés : livresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15326 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre