AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Julie Sibony (Traducteur)
EAN : 9782283021781
336 pages
Buchet-Chastel (14/09/2006)
4/5   11 notes
Résumé :

En février 2002, Michael Finkel, grand reporter au prestigieux New York Times, est brutalement licencié par son rédacteur en chef. La raison de ce licenciement, ? Le journaliste a menti aux lecteurs du journal. C'est une faute impardonnable aux Etats-Unis. Sa carrière brisée, c'est en homme blessé qu'il rentre chez lui dans sa cabane du Montana. Mais là, par l'une de ces coïncidences inouïes que la vie rés... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
frandj
  26 août 2017
Au début de ce livre, l'auteur insiste sur sa complète véracité. Cet avertissement est absolument nécessaire, tant ce récit peut paraître étonnant, voire invraisemblable.
Michael Finkel fut un journaliste qui, a priori, était promis à un grand avenir. Mais la publication d'un de ses reportages dans le New York Times Magazine - qui a été reconnu comme "bidonné" - a brisé sa carrière. Démasqué comme imposteur, il broie du noir. Il lui arrive alors une chose incroyable: il apprend qu'une personne recherchée pour un quadruple meurtre a, dans sa cavale, usurpé son identité. L'auteur prend contact avec le suspect maintenant emprisonné, nommé Christian Longo. Par lettres et rencontres au parloir de la prison, il noue avec lui une relation intense et complexe. L'inculpé dévoile peu à peu tout le cours de sa vie familiale, mais refuse de révéler s'il a vraiment été le meurtrier. La relation entre Christian et Michael traverse des hauts et des bas.

Dans ce livre, l'intention de Michael Finkel est manifestement de mettre en parallèle sa propre malhonnêteté intellectuelle et les mensonges (d'une toute autre nature) de Christian Longo. Mais, à mon avis, ce n'est pas l'essentiel.
Le plus important, c'est que le personnage de Longo est extrêmement travaillé. Il a une vraie épaisseur; son mystère est profond. Quand le lecteur avance dans le livre, il comprend que Christian Longo est un pervers narcissique qui a vécu dans une perpétuelle fuite en avant. Cette existence évoque l'incroyable parcours de Jean-Claude Romand (qui fut condamné en 1996 pour le meurtre de toute sa famille, dans la région de Genève).
En conclusion, je dirai que ce livre m'a fait une forte impression.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Galirad
  02 février 2015
Original est le premier adjectif qui me vient à l'esprit après avoir lu la dernière ligne du récit "Le journaliste et le meurtrier" . Néanmoins, en refermant le livre, j'ai immédiatement envie de m'exclamer « mais tellement américain !».
La singularité du sujet traité et exploité par Michael Finkel donne un attrait tout particulier à son travail. Pendant plus d'un an, il a entretenu un dialogue, tantôt par courrier, tantôt par téléphone avec Christian Longo incarcéré dans l'Orégon. Soupçonné d'avoir tué sa femme et ses trois enfants, puis écroué après avoir fui pendant près d'un mois, le présumé meurtrier s'était fait passer pour notre auteur. Durant la cavale de Longo, notre journaliste a vu, quant à lui, sa brillante carrière au New York Times, détruite en quelques jours. Il avait tenté de flouer ses lecteurs avec un reportage truqué. S'en suit, entre les deux hommes, des échanges assez surréalistes, sur leur volonté réciproque, d'éradiquer à tout jamais l'imposture de leurs vies.
Par le biais de son livre, c'est un véritable anathème que jette Finkel sur le mensonge et ses dérives. Il donne l'impression d'espérer ainsi se racheter et d'obtenir le pardon de toute l'Amérique, un peu à la manière de Clinton après l'histoire de la robe souillée de Monika.
Mais ne boudons pas notre plaisir ! le récit captive le lecteur dès le premier chapitre et le hante bien après qu'il ait achevé sa lecture, même si la fascination exercée tient plus du voyeurisme que de l'admiration.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Holon
  31 mai 2017
Il y a eu le fait divers qui a fait la une a travers l'Amérique, il y a eu un documentaire pour un canal spécialisé dans les crimes, il y eu un film puis voila le livre. Tout cette histoire est l'engrenage du mensonge qui a conduit un homme a faire l'impensable, ce bouquin a comme titre True Story: le meurtrier et le journaliste mais le vrai titre pour moi aurais du être le Meurtrier et le Menteur. C'est l'histoire aussi d'une femme soumise au mensonges de son mari et cela jusqu'à la fin car son esprit étais formaté par les Témoins de Jéhovah qui explique un peu sa soumission. Nous sommes tous a quelque part menteur avec la vie avec nous-mêmes mais notre esprit sait que ce n'est que des mensonges et ils y a en d'autres que le mensonge est leurs manières de vivre.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
HolonHolon   01 juin 2017
Les Témoins de Jéhovah distribuent à leurs adeptes un petit livre que beaucoup de couples sont encouragés à lire avant le mariage. Ça s’appelle Le Secret du bonheur familial.
« Le mariage n’est pas prévu pour être un navire dirigé par deux capitaines rivaux, indique le livre. C’est le mari qui doit prendre la direction amoureuse, tandis que la femme doit manifester de l’amour, du respect et de la soumission volontaire. » Une bonne épouse, poursuit le livre, doit être « douce et silencieuse » devant son mari, et « exprimer de la reconnaissance pour les efforts qu’il fait dans ses prises de décisions plutôt que de le critiquer ».


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LulkaLulka   29 novembre 2020
Cette fois, je décidai de tomber le masque et de lui expliquer exactement pourquoi j’étais si gentil avec lui.
« C’est par pur égoïsme , admis-je. Tu m’aides à travailler sur un projet. » Je lui avouai que j’exploitais sa tragédie pour l’appât du gain, la relance de ma carrière et ma rédemption personellle . Notre amitié avait certes ses moments sincères- personne mieux que lui, observai-je, n’avait su mettre au jour et analyser mes faiblesses morales- mais ces épisodes étaient secondaires au regard de mon objectif principal, qui était de lui arracher une histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SebastienCreoSebastienCreo   24 avril 2021
Le fan-club le plus débridé de Longo , semblait-il, était le quartier des femmes de la maison du comté de Lincoln. Ce secteur se trouvait jouxter le quartier de haute sécurité, de sorte que les détenues pouvaient parfois apercevoir Longo par l'étroite lucarne en hauteur dans la porte de sa cellule, et entendre sa voix dans les conduits.
Commenter  J’apprécie          00
SebastienCreoSebastienCreo   24 avril 2021
Il avait eu vent de rumeurs évoquant un contrat de cinq cent dollars passé sur sa tête à la maison centrale de l'État de l'Oregon, la prison où il serait probablement transféré s'il était jugé coupable. Il y avait aussi une récompense de cent dollars pour la première personne à le violer.
Commenter  J’apprécie          00
SebastienCreoSebastienCreo   24 avril 2021
C'est à ce moment que le journaliste téléphona. L'histoire qu'il me raconta était tellement absurbe et improbable, et tombait tellement à pic, qu'elle m'arracha instantanément à mes idées noires. Je fus tout d'abord curieux, écoeuré et perplexe.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Michael Finkel (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michael Finkel
Entretien avec Michael Finkel .
autres livres classés : documentaireVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Autres livres de Michael Finkel (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
681 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre